• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
Hieronymus Hieronymus 14 février 15:09

@Laconicus
c’était trop parisien et ça parlait surtout des problèmes de zombies déconnectés de la nature 

oui parisien, c’est ce que j’exprimais, aussi les personnages de Bretécher sont toujours terriblement nombrilistes, du vrai gibier à psy, au delà du sourire cruel qu’elle exprimait par ses dessins, je ressentais tristesse et ennui




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON