• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile


En réponse à :


vote
TchakTchak 17 juillet 12:14

@bubu12

Vous êtes quand même exceptionnel 

Je sais que je n’ai pas besoin de le déclarer, car on finit toujours par le reconnaître. C’est une bonne démarche scientifique de votre part, c’est bien.

.

et vous arrivez en prenant le problème à l’envers en me demandant à moi de prouver en quoi ce que dit Horton est faux (c’est plutôt à lui de donner des explications) et en faisant un appel grotesque à l’argument d’autorité en expliquant à quel point Horton est plus compètent que moi, c’est pas vraiment le sujet ni le problème en fait !

Parce que je pensais après notre échange sous l’article précédant que vous aviez compris ce que Richard Horton et Macia Angell soulevaient sur le problème des études cliniques dépendantes du système dans lesquelles elles sont produites. J’étais triste de découvrir ici que vous n’avez toujours pas compris. Gaspard a raison : j’aurais dû utiliser le lourd béton, plutôt que l’alléchante pizza pour me faire mieux comprendre. Même si ce n’est pas plus facile : il y a les gestes à connaître avec le béton pour qu’il dure au-delà de 10 ans sans aucune dégradation (bullage, retraits, fissures, effritement, fuites, lèpre), comme il y a des gestes à connaître pour que la pizza soit bonne sans qu’on ait besoin de vous le dire avec le regard forcé de la politesse (moelleux et craquant à gros reliefs dorés et brunis, avec une garniture qui fasse la fête au palais).

Horton et Angell ont des doctorats de médecine et ont été immergés plus de 20 ans dans les études cliniques relatives leur profession et confrontés à celles-ci pour des revues aux plus hautes réputations mondiales à entretenir. Peu de gens sur la planète ont une telle expérience de la réalité de ces études (hormis les grosses industries, bien sûr, juges et parties, qui ont développé une sur-expertise à ce genre d’activité). Vous n’avez pas ça, vous n’y pouvez rien, moi non plus. Si je regarde Thomas Pesquet à la tévé, je peux dire que je ne le trouve pas assez ci ou trop comme ça. Mais si j’explique pourquoi c’est un branleur qui ne sait pas s’y prendre dans l’espace, je ne serais pas surpris d’entendre autour de moi « s’il te plait, arrête ».

 .

c’est la votre erreur, toutes les études ne se valent pas, ce n’est pas pour rien s’il y a une classification des études et qu’elles n’ont pas toute le même niveau de preuve. Quand par exemple pour l’HCQ, vous n’avez pas un RCT ou une meta-analyse qui montre l’efficacité du traitement, la question est vite répondu. 

Ce sont les industries pharma qui peuvent financer généreusement et autant qu’elles veulent des études RCT, ou leurs intermédiaires, dont ils sont principaux financeurs, comme l’OMS, pas les généralistes. Parmi ces derniers, il y a un petit consensus, une rumeur, une nébuleuse de fachos complotistes charlatans, appelez ça comme vous voudrez, mais généralistes diplômés quand même, qui revendiquent un traitement en précoce avec HCQ+antibio+ionosphère+vitamine. Pour vérifier, des études RCT ont été menées : avec de l’HCQ surdosé et/ou pour les malades graves en hôpital et/ou HCQ seuls sans le combo. J’ai en mémoire aussi une étude à 3 bras : placebo, HCQ, HCQ+ AZI, sans résultats significatifs avec les traitements, financée par B & M Gates. Empilez toutes ces études et dites aux généralistes, avec le barouf médiatico-sanitaire : "votre HCQ, ça ne donne rien". Bien sûr. Ajoutez : "vos petites études observationnelles qui ne coûtent rien : c’est du pipi de chat". Fastoche. 

Factuellement, on a interdit aux généralistes d’essayer de traiter leurs patients avec la pharmacie existante qu’ils connaissent bien, s’ils sont atteints d’une énième maladie respiratoire : le covid. Avec un réservoir de 100000 généralistes et de millions de français qui ont appelé à cause du nez qui coule, il est facile pour les praticiens qui ont tous des ordinateurs de concerter des essais observationnels prudents, les confronter et les encadrer, y compris avec des pro/anti HCQ, non seulement pour vérifier si ça marche, ou pas, mais aussi avec quoi et même s’il n’y pas mieux derrière. C’est leur job. Ce que fait FLCCC alliance, qui a dépassé le simple HCQ depuis longtemps, et même l’iver (dont on découvre qu’elle soigne très bien la grippe) : ils observent la mélatonine, la nigelle, le budesonide, la fluvoxamine, etc… Mais pour laisser travailler les généralistes, comme on laisse travailler les maçons et les pizzaïolos, il faudrait que les autorités sanitaires, les ARS et le conseil de l’ordre s’occupent de leurs oignons.

A la place, on a incité les généralistes, et payés pour ça, à injecter des personnes saines et même trop jeunes pour risquer le covid avec de nouveaux produits, "leaky vaccines" ou "qui n’empêchent pas de transmette le virus’ pour lesquels j’ai fait un article il y a plus d’un an.

Le HCQ, c’est votre roue de hamster : je m’en fous. Raoult, c’est votre diable en boite : je ne suis pas psychorigide, comme vous.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON