• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

TchakTchak

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 70 0
1 mois 0 23 0
5 jours 0 10 0


Derniers commentaires




  • 2 votes
    TchakTchak 5 juillet 20:51

    @Sacha

    Comprenez bien mon exemple : tel quel, je suis un complotiste selon Rudy et sa bande et selon les médias officiels.

    Des monomaniaques, des paranos, des ténébreux, des endurcis idéologiques, de idiots de village : ça a toujours existé, partout et en tout temps. C’est une constante sociologique, comme il y a des réactifs, des tempérés, des réservés, des joviaux, des gens qui aiment changer, d’autres qui aiment conserver, etc...

    Tout homme qui a du pouvoir est porté à en abuser. Vous connaissez vos classiques, c’est cette pensée qui a fait élaborer à Montesquieu "L’esprit des lois".
    Il est impossible de légiférer en soi un pouvoir c’est une notion d’influence inquantifiable. D’où la séparation des pouvoirs, afin qu’ils s’équilibrent en se surveillant les uns les autres, ce qui est devenu le principe des républiques répandues dans le monde.
    Toute ’La République" de Platon, tout "Politique" d’Aristote est la question du pouvoir, qui a pour nature d’abuser, par recours autoritaire ou coups fourrés par derrière : le complot. ’L’Art de la guerre’ sans la faire, de Sun Tzu, ce sont toutes sortes de manières de comploter par ingérences.
    Surveiller le pouvoir de quelqu’un a toujours existé : c’est naturel et sain.

    Notre génération a inventé l’interdiction de surveiller le pouvoir : car c’est péché, c’est complotiste. Excusez-moi, mais je chie sur ce mot et c’est nécessaire de le faire. Je ne suis pas complotiste, ni-anticomplotiste, j’essaie de garder l’esprit clair. C’est un mot qui rend fou : on a renversé sémantiquement pour rendre confus (au début des années 2000, en France) : comploTEURS en comploTISTES. C’est une opération de bonneteau, hop, hop, pas vu.

    Empilez les étages :
    1 il y a des complots
    2 il y a des gens qui surveillent les comploteurs
    2 il y des inquisiteurs qui surveillent ceux qui se méfient des complots.
    On déplace la raison de la vérité vers la raison de l’autorité ; maudit soit celui qui touche à la V.O., à la pensée officielle.

    Et en plus notre génération a assisté au complot sans doute le plus insolent de l’histoire humaine. Au lieu d’un complot caché, le mettre à la face du monde : la fiole à Powell pour inciter les opinions et les nations à la guerre d’agression.
    Plus le mensonge est gros, plus il passe. C’est l’idée d’un nazi, normal. Mais quand c’est une démocratie qui applique ce principe, n’est-elle pas malade ? Et bien non, parce que si tu te poses la question, tu es complotiste. Alors enlève vite ça de ta tête, car c’est une maladie de pensée dangereuse.

     Et Rudy, il est un idiot utile à cette inquisition malveillante et toxique.



  • vote
    TchakTchak 5 juillet 19:40

    @Sacha

    Oui, mais la moindre remise en cause de la V.O. vous classe conspi. C’est constamment amalgamé par Rudy, comme par les médias mainstream. 
    En l’état actuel de mes opinions, et ça peut bouger car je suis incertain :
    + quasi sûr que ça vient de l’A.S.
    + tendance à penser à la chute naturelle des twins towers
    + c’est quand même plus compliqué pour la WTC 7
    + Pentagone : langue au chat
    + Au minimum, Washington savait que des attentats par avions se préparaient, Merkel et Poutine avaient averti GW Bush.
    Donc je ne crois pas à la V.O.
    Je suis d’extrême droite ? platiste ? complotiste ? Je suis un idiot-méchant ?
    On fait comment ? 



  • vote
    TchakTchak 5 juillet 19:18

    @bubu12

    Règles youtube : extraits

    YouTube n’autorise pas les contenus qui propagent des informations médicales incorrectes contredisant celles des autorités sanitaires locales ou de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) concernant la COVID-19. 

    Remarque : Les règles de YouTube concernant la COVID-19 peuvent être modifiées à mesure que les conseils donnés par les autorités sanitaires mondiales et locales à propos du virus évoluent

    Informations incorrectes concernant le traitement :
    Contenus qui recommandent l’utilisation d’ivermectine ou d’hydroxychloroquine pour le traitement de la COVID-19
    Contenus qui affirment que l’hydroxychloroquine constitue un traitement efficace contre la COVID-19
    Contenus qui affirment catégoriquement que l’ivermectine constitue un traitement efficace contre la COVID-19
    Contenus qui affirment que l’ivermectine et l’hydroxychloroquine peuvent être utilisées sans risque pour la prévention de la COVID-19

    Contenus qui affirment l’existence d’une méthode de prévention garantie contre la COVID-19
    Contenus qui recommandent l’utilisation d’ivermectine ou d’hydroxychloroquine pour la prévention de la COVID-19
    Contenus qui affirment que l’ivermectine et l’hydroxychloroquine peuvent être utilisées sans risque pour la prévention de la COVID-19


    Le problème, c’est que vous déniez les affirmations de votre interlocuteur par simple automatisme, parce vous pensez qu’il fait comme vous : balancer une suite d’affirmations gratuites.

    - - - - - -

    Sur les études faussées :

    Richard Horton, le rédacteur en chef du Lancet a écrit :
    L’argument contre la science est simple : une grande partie de la littérature scientifique, peut-être la moitié, peut tout simplement être fausse.
    Affligée par des études avec des échantillons de petite taille, des effets minuscules, d’analyses exploratoires invalides et de conflits d’intérêts flagrants.
    d’intérêts, ainsi que l’obsession de suivre des tendances à la mode
    l’obsession de suivre des tendances à la mode dont l’importance est douteuse.
    a pris un virage vers l’obscurité.

    Marcia Angel, qui a été éditrice en chef du NEJM a écrit (en 2009) :
    Il n’est tout simplement plus possible de croire une grande partie de la recherche clinique qui est publiée, ni de se fier au jugement de médecins de confiance ou à des directives médicales faisant autorité. Je ne prends aucun plaisir à cette conclusion, à laquelle je suis arrivé lentement et à contrecœur au cours de mes deux décennies en tant que rédacteur en chef du New England Journal of Medicine.

    Voilà en appui de qui je vous ai fait ces explications sur les études cliniques. Votre opinion, à côté d’eux, c’est du pipi de chat. Mais vous chérissez votre naïveté. Et en plus de ça, la citation de Horton, je vous l’ai déjà envoyée : votre tête est vide.


  • vote
    TchakTchak 5 juillet 16:03

    @TchakTchak

    J’avais raté mon lien comparatif morts-covid France/inde.
    https://urlz.fr/iJ7S
     
    Sinon, vous savez comment faire.

    J’en reste là.



  • vote
    TchakTchak 5 juillet 15:55

    @bubu12

    Les histoires de morts non déclarés, ça sort de votre chapeau. C’est bien gentil, mais on peut raconter ça pour tous les pays, que ce soit pour des morts rajoutés ou non comptés, selon les besoin du moment. Alors comparez les 2 courbes France et Inde des morts covid par million d’habitants https://urlz.fr/iJ7S. Vous voyez qu’il n’y a pas photo : même des chiffres manipulés ne pourront couvrir de tels écarts de mortalité entre ces deux pays.

    Le Ziverdo a été distribué en Uttar Pradesh à partir de début avril 2021.Il a quand même fallu le temps de chercher les doses qui convenaient, de fabriquer les plaquettes et les distribuer dans les centres de soins et pharmacies. Et surtout lutter contre la volonté de l’OMS et à l’époque de l’Etat national indien. Il a été distribué en pleine montée de la vague pour atteindre le pic de 372 morts le 7 mai 2021, avant la chute et c’était fini, depuis pour cet Etat (tapez "covid Uttar Pradesh décès" dans Google, pas un autre moteur de recherche, pour avoir le graphique. OWID ne fournit les graphiques que pour les Etats nationaux, pas les provinciaux).

    Ensuite, il s’est passé ce que je vous ai décrit : certains Etats fédéraux ont rapidement suivi (Dehli en premier). D’autres ont résisté, comme le Kerala, pour rester aligné sur L’OMS et l’Etat national. Mais à force de se prendre des morts et les habitants sachant que dans les autres Etats cela se réglait, le Ziverdo a fini par se répandre dans toute l’Inde.

    Mais j’en reste là, car je sens que je commence à répéter ce que j’ai déjà écrit, vous balancez vos questions sur des infos que je vous ai déjà avancés en message précédant.

    Et évidemment, les médias n’en parlent pas, youtube censure quand ça parle de traitement précoces, c’est écrit dans sa charte. Et pour des bubu : quand il n’y a pas d’info à la tévé ou dans les médias mainstream, hé bien, ça n’existe pas. C’est simple !

Voir tous ses commentaires (20 par page)

Les thèmes de l'auteur


Publicité


Publicité


Palmarès

Publicité