• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > 1# Pourquoi est-on accro aux jeux vidéos ?

1# Pourquoi est-on accro aux jeux vidéos ?

Cette vidéo explique le lien entre le désir et les jeux vidéo. Elle revient sur les expériences (sur les rongeurs, puis sur les êtres humains) qui ont mis en évidence le rôle de la dopamine dans le fonctionnement du désir. Enfin, elle compare la variation de la dopamine dans le cerveau, donc du désir, obtenu par stimulation directe, la prise de drogue ou la consommation de jeux vidéos.

Ma page Facebook : https://www.facebook.com/Albandit-108611770815677

Ma page Tipeee : https://fr.tipeee.com/articles-d-alban-dousset

Les sources : Livre : L’instinct de volonté (https://livre.fnac.com/a10652371/Kelly-McGonigal-L-instinct-de-volonte)

 

Tags : Jeux vidéos




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 2 votes
    ZardoZ ZardoZ 6 mai 12:55

    On s’en fout !


    • 1 vote
      pegase pegase 6 mai 17:05

      @ZardoZ
      -
      Essaye ça, j’arrive à mater Boris de temps en temps smiley

      c’est costaud quand même, pas pour les petits lapins ..

      https://www.sparkchess.com/




    • vote
      CoolDude 6 mai 14:52

      Je ne savais pas que les rongeurs jouaint au jeux vidéos.


      Pour info., l’expérience du Rat-Park (https://en.wikipedia.org/wiki/Rat_Park) montre que des rats heureux ne se droguent pas !


      Jouer aide à lutter contre les compulsions et les ruminations, etc... Et les jeux vidéos "peuvent" être très pédagogiques ! Jouez par exemple à "War of Mine" et vous allez vite comprendre que la guerre, ce n’est pas bon du tout.


      Bref un bon jeu ne joue pas que sur le coté addictif d’un gain fictifs (et d’une perte réelle pour les joueurs), etc... C’est un jeu ou on ne gagne pas, par opposition, si facilement, bref avec un "gagne play" qui challenge les joueurs, une "story", etc... Donc, la dopamine, oui quand on réussi (ce qui fait plaisir car dans ce monde de brute, ça se fait de plus en plus rare) !


      De plus quand on ne regarde plus la TV (avec sa propagande et sa PUB), etc... Ça compense.


      PS : Il n’existe pas encore de jeux vidéo ou le but, c’est d’exploser des TVs ! Ça ne serait pas mal : Un jeux avec toutes les pushlines d’Eric Zemour pour se rappeler pourquoi, il ne faut jamais le regarder et l’écouter.


      • vote
        CoolDude 6 mai 15:16

        @CoolDude

        PS : Il n’existe pas encore de jeux vidéo ou le but, c’est d’exploser des TVs ! Ça ne serait pas mal : Un jeux avec toutes les pushlines d’Eric Zemour pour se rappeler pourquoi, il ne faut jamais le regarder et l’écouter.



        Oui, parce que ça fait monter l’adrénaline ! Et l’adrénaline en excès c’est pas bon non plus !


      • vote
        Alban Dousset Alban Dousset 6 mai 15:58

        @CoolDude
        Faut-il vraiment jouer à "War of Mine" pour comprendre que la guerre "c’est pas bon du tout" ?
        Je ne nie pas qu’un jeu puisse avoir des qualités pédagogiques... mais au final, ces dernières sont assez pauvres en proportion du temps passé à jouer.
        Lutter contre les compulsions ? Ce n’est pas une lutte, c’est le substitut d’une compulsion contre une autre compulsion.
        Lutter contre les ruminations ? Ce n’est pas une lutte, c’est une suspension des ruminations... A ce titre, je préconiserai plutôt la méditation.


      • vote
        CoolDude 6 mai 16:25

        @Alban Dousset

        Faut-il vraiment jouer à "War of Mine" pour comprendre que la guerre "c’est pas bon du tout" ?
        Si vous n’avez pas connu la Guerre, ça donne une idée... Et dans ce gameplay, pas d’héroïsme... Et pas de sauvegarde ! Si on meurt, pas de retour en arrière possible, c’est fini !

        mais au final, ces dernières sont assez pauvres en proportion du temps passé à jouer.

        Lutter contre les compulsions ? Ce n’est pas une lutte, c’est le substitut d’une compulsion contre une autre compulsion.
        Lutter contre les ruminations ? Ce n’est pas une lutte, c’est une suspension des ruminations... A ce titre, je préconiserai plutôt la méditation.


        Il y a un mécanisme de renforcement ("mémoriel") dans les compulsions et les ruminations, rien que dit penser, etc...

        Quand les gens jouent, ils n’y pensent plus car ils sont concentré sur le jeu (plus de compulsion, plus de ruminations et pas de renforcement).

        Et un jeu, quand on l’a fini, à part être un hardcore gamer hyper motiver, d’y rejouer, de le speedrunner par exemple, etc...
        Et ben, c’est fini. On connait l’intrigue donc à quoi bon.
        En réalité, si vous voulez vous changer les idées, c’est parfait.
        Ça vaut un ciné.

        Il a des jeux AAA que l’on peut se procurer pour une vingtaine d’euros avec 60 ou 80 heures de jeux voir beaucoup plus.

        Comparer au 8 euros la place de ciné pour 1h30 de projection.

        Sinon, il y a de bons livres qui ne sont pas forcement donné non plus... Mais c’est moins immersif.


      • vote
        Mr.Knout Mr.Knout 8 mai 11:34

        @CoolDude

        "War of mine" a le mérite de mettre en avant les populations civiles grandes absentes des jeux de guerres. Une excellente production avec une véritable difficulté ce qui est rares de nos jours.
        L’expérience du "rat park" n’a pas montrait que des rats stimulés et divertis ne se drogues pas mais, et la nuance est très importantes, ne se drogue pas compulsivement. ils continuaient à consommer de temps en temps l’eau avec de la morphine mais sans montrer de signes de dépendances et en continuant à interagir socialement contrairement aux rats isolés.

        @Alban Dousset

        Tout le problème de cette réflexion est qu’elle se base, comme le précise CoolDude, sur une analyses très partielle et dépassée de ce que sont les addictions. C’est le comportement qui est addictif pas l’objet de l’addiction.


      • vote
        Alban Dousset Alban Dousset 10 mai 09:03

        @Mr.Knout
        Dire que c’est le "comportement qui est addictif et pas l’objet de l’addiction" n’a pas beaucoup de sens pour moi.
        Une addiction est l’envie répétée et irrépressible de faire ou de consommer quelque chose en dépit de la motivation et des efforts du sujet pour s’y soustraire.
        Est "addictif" ce qui entraîne une addiction...
        Donc, est-ce le fait de "fumer régulièrement une cigarette" ou "la cigarette" qui est addictif ? Idem pour les jeux vidéos ?
        > Je crois qu’on est sur une nuance dont je perçois mal l’intérêt.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès