• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Amérique haine

Amérique haine

L’Amérique... je la hais... je la haine

 

L’Amérique... je la hais... je la haine

 

La haine américaine... je n’ai pas d’autre haine

 

Que la haine américaine

 

Tu me gènes... je te gène... la haine américaine

 

Tous les maux sont des mots de la haine américaine

 

On ferme les vannes et on s’ouvre les veines...

 

la haine... américaine

 

Fausses valeurs et vraies peines...

 

dans la haine Américaine

 

Tout ce qui est beau... devient vilaine...

 

 avec la haine américaine

 

On tue le Roi, on viole la reine...

 

 avec la haine américaine

 

Même les saints redeviennent malsaines...

 

par haine américaine

 

Adieu cheyennes... Adieu Hellènes

 

c’est la haine américaine

 

Adieu Davis... adieu l’Eden...

 

c’est la haine américaine

 

Un seul entrain tout le reste à la traîne...

 

c’est la haine américaine

 

Plus de souverain ni souveraine...

 

mais la haine américaine

 

Mon cœur est vide, la coupe est pleine

 

avec cette haine américaine

 

La guerre des étoiles et l’empire sur la toile...

 

c’est la haine américaine

 

Le noir ne tend plus la main au noir

 

c’est la haine américaine

 

A la source de tous les problèmes...

 

l’Amérique haine

 

Palestinienne... j’ai la haine des chiennes américaines

 

http://www.lejournaldepersonne.com/...

Tags : Etats-Unis Société Justice




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • 13 votes
    Captain Captain 22 septembre 2011 10:35

    Houria Bouteldja, sors de ce corps !!


    • 3 votes
      Giordano-Bruno 22 septembre 2011 13:38

      Ce sont tous des américains (dixit les médias).


      • 14 votes
        rezareza 22 septembre 2011 14:22

        C’est bel et bien le GOUVERNEMENT des États Unis qu’aujourd’hui nous haïssons !

        C’est bel est bien Barrack Obama a qui le monde entier dit : NO YOU CAN’T (non vous ne pouvez pas)

        Car en effet, il faut des coupables dans ce crime d’États

         

        L’assassinat de Troy Davis est un des pire qui soit, car il a été comis par la justice elle meme, cette justice qui se doit d’être irréprochable, aujourd’hui, oui, cette justice n’est rien d’autre qu’un vulgaire criminel, un assassin, un ennemi dangereux et malfaisant, cette justice, et tout ces membres qui dans cette affaire ont laissé l’atrocité grignoter notre si belle existence. Haïssons les, maudissons les, combatons les.

         

        Personne ne sait si Troy Davis était coupable ou non, ce que l’on sait, c’est que 7 sur 9 temoins se sont rétracté et ont innocenté Troy Davis, attention, ils ne l’ont pas fait dans une gazette baba cool tiré a 40 exemplaires, non, ils l’ont fait devant les grands médias, ces même grand média, eux aussi, pourtant parfois si contraire a nous, aussi, ont émis des doutes, l’ex président des État Unis, Carter, a émis des doutes, la terre entiere a emis des doutes, les gouvernement, les papes, les nones, les artistes, les chauffgeur de taxi, les chroniqueurs, tout le monde, les juges eux même, ont émis des doutes, et quoi, rien, une mise a mort froide et diabolique, l’échec de la justice, devant tous, comme un scenario macabre et inéluctable, gachant la journée, gâchant la vie, faisant pleurer les yeux rouges, et brisant l’âme.

         

        Pour ou contre la peine de mort, nous voulions une seule et unique chose : La réouverture du dossier afin qu’il y ait un nouveau procès, tant, il devenait évident, que Troy Davis était innocent, ou en tout cas, que les preuves n’étaient pas suffisante pour le juger coupable.

        La foule qui défendait Troy Davis était immense et il est absolument inacceptable que cela n’ait pas suffit pour convaincre cet implacable et sourd et stupide État Américain.

         

        Ici, le drame est immonde et la culpabilité de la justice est évidente, pourquoi diable n’a telle pas pris le temps de rouvrir véritablement le dossier, pourquoi a telle agit comme une paralysée tandis que le monde se démenait pour sauver Troy Davis et la justice elle même ? Pourquoi ? Par bêtise pure, par méchanceté, folie, et gout du saccage. Le tout, en dirrect, a la tele, comme si le diable et l’enfer avaient leur show télé.

         

        Et parce que cette affaire salit la justice américaine et donc l’Amérique, les coupables sont nombreux, commençant par le président Obama, qui n’a rien fait, malgré la dimension internationale de l’affaire, qui a fait croire qu’il ne pouvait rien faire, ce qui est un mensonge, et qui a laisser un homme se faire tuer, exactement comme dans un film de fiction, ou le mal, l’emporte devant nos yeux effrayés, dans une mécanique de l’injustice abominable. En effet, nos avons notre martyr, désignons les assassins et leurs complices !

         

        Parce que je ne suis pas militant, j’ignorais hier l’affaire Troy Davis, mais très vite, en découvrant l’affaire, moi, qui ne suis ni juge, ni politicien, ni responsable de la clartee de la nation americaine, ni policier, j’ai compris que cette affaire ressemblait a une machine diabolique d’injustice, pour tout vous avouer, et je ne suis pas dépressif en ce moment, très vite, j’ai pleuré, pour Troy Davis, devant sa photo, celle d’un homme a la bouille si sympathique. Et comme beaucoup, j’ai veillé en attendant que la Cour Suprême annule l’exécution, car cela était si logique, et comme beaucoup, j’ai dansé de joie en apprenant que la peine était repoussé , et je suis allée me coucher, heureux et libéré. Hélas, ce matin, tandis que je dormais, mon amoureuse me réveille, me faisant très peur, comme si notre maison était attaquée, elle pleurait en répétant sans cesse, anéantie de tristesse : ’Ils l’ont tué , ils l’ont tué’ et la mes amis, mes frères, c’est moi, en ce moment même, en écrivant ces lignes, c’est moi et je vous le jure, qui pleure a mon tour, pour Troy Davis, ce pauvre homme, victime d’un état tout entier, venu au monde pour avoir une vie de martyr et qui pourtant avait autour de lui une si belle famille et une si belle planète. Du debut de sa vie, a sa mort, je benis toutes les secondes, toutes les choses, tout les gens, qui l’ont rendu heureux, je bénis ces histoires d’amour et les films qui l’ont fait rire, je benis ses peluches, ses lunettes, sa famille, ses professeurs, ses chiens, ses chats, tout ce qui a put, le temps d’un instant, le rendre heureux.

         

        Tous, nous devons tout faire pour que les USA comprennent leur erreur, la justice est la plus haute administration, la plus cruciale, elle est capitale, au dessus, au delà, elle nous protege et fait le bien, elle nous embellit, comme une mère aimante, elle nous chérie et nous assure la sécurité, elle nous protège des monstres et elle sait mieux que quiconque identifier le bien et le mal, la justice est a l’administration ce que l’amour est au sentiment. Et aujourd’hui c’est cette justice que nous devons punir, rectifier, accabler, et ce avec la sagesse des justes, la force des titans, et la beauté des frères.

         

        Troy Davis est mort, il y a un homme en moins sur la planète, il n’est plus, il a attendu pendant 20 ans sa libération, il a attendu pendant 4 heures, assis sur une chaise, ligoté, que les plus hautes instances Américaine, voient enfin avec clarté, rien, rien ne l’a sauvé, et pourtant la grande majorité voulait le sauver.

        Que reste il, notre vengeance ? Notre haine ? Non, notre amour, notre tristesse et notre compassion pour Troy Davis, voila avant tout, ce qui reste, avant même l’indignation, mais helas, l’injustice reste aussi, qui continue son oeuvre de saccage et que, vie après vie, nous combattrons afin d’élaborer un monde meilleur, ou les hommes comme Troy Davis auront le droit a une révision de procès, ou l’administration sera une machine implacable de justice, d’intelligence, de logique, de rapidité, de remise en question, de discernement, d’écoute.

         

        Monsieur Barrack Obama, Messieurs les juges de la cours suprême des états Unis et de Géorgie, il est minuit pour vous, et vous n’avez pas connu le grand midi, ne laissons aucune étoile nous tromper, l’aurore est très loin, c’est la tempête prédite depuis longtemps, longue a arriver mais absolument certaine, un de ces quatre matins, vous ne vous réveillerez pas, et on vous retrouvera avec un couteau planté dans le cœur, ce couteau la : Nous ne vous aimons plus.

         

        Mes condoléances profondes et sincères a la famille et au proche de Troy Davis.

        Et pour toi Troy Davis, j’essayerai, d’aller au état unis, afin de fleurir ta tombe pour honorer ta mémoire et j’essayerai, si j’y arrive, d’aider quelqu’un dans le désarrois, qui qu’il soit, inconnu ou pas, j’offrirai a un être vivant, une bonne action, de ta part.

         

        Laurent.

        GDDLU

        .

        . .


        • 6 votes
          Hijack ... Hijack 22 septembre 2011 15:56

          Elle a raison cette jolie femme ... (journal de personne) ... voyez Troy Davis ... il vous renseignerait assez bien !


          • 3 votes
            elfableo 22 septembre 2011 17:10

            " I’m so bored with USA " , The Clash 1977 . le temps n’a pas de prise sur la connerie humaine , euh , américaine , je veux dire :


            • 4 votes
              gazatouslesetages 22 septembre 2011 20:44

              toujours avec un physique séduisant la journaleuse de personne, mais elle en fait tjs trop avec ses mimiques enfantins.

              c’est quand même très pauvre, dommage


              • 3 votes
                elfableo 22 septembre 2011 21:46

                je trouve qu’au contraire, elle a été bien inspirée sur ce coup là . 


              • vote
                Sandeman Sandeman 22 septembre 2011 22:22

                Le travail physique et émotionnel que cet artiste met en scène est d’une grande qualité et d’une sincérité remarquable qui compense assez bien la nudité du texte. Ses yeux ont le pouvoir hypnotique de Vénus. Exactement le genre de regard qu’on trouve sur les fresques romaines tant et si bien décrites par Pascal Quignard dans "Le sexe et l’effroi".
                ----------
                "Par le désir (photos) qui rompt les membres (lusimélès) la femme possède un regard plus liquéfiant (takeros) qu’Hypnos et Thanatos."
                Fragment 3, d’Alcman
                ----------
                "Ce regard érotique, hypnotisant, et "thanatique" est le regard gorgonéen."
                Pascal Quignard


              • 4 votes
                gazatouslesetages 23 septembre 2011 10:16

                je vois pas l’aspect émotionel dans ses simagrées.
                plus important, elle nous balance ses vidéos, sans jamais participer à quelque commentaire que ce soit, et j’y vois plus l’utilisation d’Agoravox comme support de sa publicité.

                aucun intérêt pour moi, si ce n’est un bel exemple de narcissisme..


              • vote
                Sandeman Sandeman 23 septembre 2011 13:43

                Oui, Gaz, tu as aussi tout à fait raison sur ce point de vue.


              • 3 votes
                Vla l'Jean Jean Valjean 23 septembre 2011 15:35

                "Le travail physique et émotionnel que cet artiste met en scène est d’une grande qualité et d’une sincérité remarquable"
                -
                C’est vrai, la donzelle est belle et assez douée, mais le commerce de la haine systématique envers l’occident sans aucune remise en question du camp opposé,
                et cette stratégie victimaire vue et revue par de multiples associations communauto-racistes commence sérieusement à me gaver....


              • 1 vote
                Alsace Alsace 22 septembre 2011 21:10

                Je ne suis pas tout à fait d’accord, il faut sans doute travailler encore tout ceci , mais j’aime bien ces initiatives. J’ignore qui a dit "Boutelja sors de ce corps", mais à a connaissance cette jeune personne n’a rien à voir avec cette puante des indigène de la république.

                En plus, quels yeux ! Quels beaux yeux.

                Allez, bonne continuation journal de personne, ne nous decevez pas , on est très exigents sur agoravox.


                • 1 vote
                  poetiste 24 septembre 2011 10:16

                  Non, Jean Valjean, la "donzelle" n’est pas dans le sens unique, c’est de l’info scénario qui suggère et déclenche des réactions. elle n’est pas une "thénardier".
                  Elle a suscité en toi l’esprit d’impartialité, tout à ton honneur. Dire qu’elle n’aurait pas pensé à la réciprocité des responsabilités, c’est un procès d’intention.
                  Elle a un certain don Mademoiselle "donzelle". Elle ne provoque pas la haine facile des intervenants sur agoravox mais de bons sentiments si j’en juge par ta réaction.
                  On dirait même qu’elle met la barre un eu plus haut : je m’en réjouis.
                  Donzelle est une bienfaitrice de l’interactivité quand celle-ci aurait tendance à réveiller plus de mauvais sentiments faciles que des bons, plus constructifs.
                  Cordialement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès