• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Arrête de me filmer

Arrête de me filmer

Des anarchistes chassés par des retraités. Paris/France - 15 Mars 2018

Tags : Retraites Manifestation




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Doume65 30 mars 12:17

    Ou voyez-vous des anarchistes ? Je ne vois que quelques petits cons en mal de vivre.


    • vote
      zak5 30 mars 12:29

      @ doum65, a trop fréquenter les islamistes, vous prenez leurs habitudes "cepacalislam" ou "c’est pas des musulmans"


      • 4 votes
        Doume65 30 mars 14:51

        @zak5
        Tu as l’air d’en savoir beaucoup plus que moi (y compris sur mes fréquentations) ; je voudrais donc que tu m’expliques comment tu sais que ces imbéciles sont anarchistes. Je ne vois rien de philosophique dans leur comportement. Mais bon, quand on voit le comportement néofasciste des soi-disant antifas, on peut appeler ces crétins des anarchistes, pourquoi pas, après tout. Vidons le sens de mots et des idées si ça peut nous aider à vivre paresseusement !


      • 4 votes
        Tom France Tom France 30 mars 13:36

        Les gauchos refusent d’êtres filmés mais ils n’ont pas besoin de faire chier tout le monde à chaque fois, d’autant que la rue est publique, tout le monde peut filmer !


        • 2 votes
          Zatara Zatara 30 mars 16:03

          @Tom France
          une fois qu’on a une auréole, on se sent plus pisser... même pas besoin de réfléchir.


        • 3 votes
          Zatara Zatara 30 mars 22:15

          je vais reprendre parce que c’est pas clair pour un cachou....

          Une fois qu’on est enfoncé dans le "bien" façon jedi de la gauche, en s’étant construit une auréole de la plus pure morale qui soit (au passage, même délire que les nazis à la grande époque), on se fait pousser la barbe, on met des lunettes, et on se prend pour Sangoku/Luke Skyawalker dans une manif’ de retraité, avec des lunettes-radar de l’espace pour chercher et pourfendre les vilains fachos

          https://www.youtube.com/watch?v=txxpbd440Ag

          Vas y rouquin, fais nous rêver....


        • 3 votes
          Heimskringla Heimskringla 31 mars 09:48

          Les Anarchistes de droite, c’est quand même un tout autre niveau... 


          La c’est juste un des sbires de la Gestapo du grand capital. 

          La société est infectée par une maladie psychologique qui prend sa source dans le mensonge historique. On dit merci qui ? 

          • vote
            Yaduboulo Yaduboulo 31 mars 11:58

            Babel social !!! En même temps se dire anarchiste me semble être une imposture.


            • vote
              jeanpiètre jeanpiètre 31 mars 20:00

              @Yaduboulo
              Tous les ismes sont des impostures


            • 1 vote
              Charly83 2 avril 10:52

              Qu’on arrête de les appeler anarchistes ! Ces abrutis sont à l’anarchisme ce que le New Age est à la spiritualité : une imposture, une tartufferie, une manipulation à laquelle ils participent sans le savoir ; pire que ça puisqu’ils sont l’exact contraire de l’anarchisme car, comme les fascistes, ils sont les chiens de garde du pouvoir.


              • vote
                tobor tobor 2 avril 20:31

                Ces quelques personnes sont appelées "anarchistes" uniquement parce qu’elles réagissent de façon contraire à la doxa technologique et facebooko-orwellienne tel qu’être filmé devrait nous être devenu "naturel".
                En plus, ils/elles réagissent directement dans la cité et pas en dislike ou commentaire sur la page d’un posteur, donc ça fait désordre, donc chaos, donc anarchiste !
                Et encore en plus, ils/elles ne sortent même pas un smartphone pour tweeter un selfie explicite montrant la tronche du "gêneur", ils/elles sont donc restés coincés dans la préhistoire.
                .
                Étonnant qu’ils/elles ne soient pas taxés de "conspis" vu leur "parano" face à un complot nazi en action...


                • vote
                  Charly83 3 avril 07:54

                  @tobor
                  Si on suit votre raisonnement, les mafieux et autres bandits n’aiment pas non plus être filmés donc ce sont des anarchistes. Faut pas tordre le réel à ce point.

                  Les antifas sont à fond dans la doxa : ils ne remettent absolument pas en question le système, au contraire ils le soutiennent, et leurs combats sont des diversions pour détourner l’attention des choses réellement importantes : le pouvoir des banques et de l’oligarchie, le libéralisme sauvage, la dictature de Bruxelles. Ils préfigurent le fascisme en marche, dans une version pour le moment officieuse qui prend des allures révolutionnaires alors qu’elle est en réalité, et jusque dans les méthodes employées, tout ce qu’il y a de plus réactionnaire. Les antifas sont la version 2.0 du fascisme. C’est là qu’est la véritable inversion de type orwellien. Ils ne s’attaquent jamais aux puissants, ils ne s’attaquent jamais à ceux qui tirent les ficelles. Bizarre, non ? Ils n’iront pas emmerder les journalistes mainstream qui nous abreuvent de mensonges. Ils n’iront pas emmerder les députés, qui ne sont que des larbins du système financier et de Bruxelles. Mais aller emmerder des retraités en trouvant des prétextes bidon, ça ils le font. Ils sont les chiens de garde du pouvoir. D’ailleurs, le pouvoir est très complaisant avec eux, pour ne pas dire plus... Bizarre, non ? Etre du côté du pouvoir bourgeois et se dire anarchiste, c’est une absurdité totale.


                • vote
                  tobor tobor 4 avril 13:35

                  @Charly83
                  mon commentaire répondait essentiellement à la question "pourquoi sont ils présentés en tant qu’anarchistes ?", il n’y a pas ici de point de vue personnel.
                  "Antifa" fait référence à anti-fascistes, il y en a de toutes sortes de mouvances et c’est là vous qui simplifiez à n’y trouver que des chiens de garde du système.


                • vote
                  Charly83 5 avril 10:58

                  @tobor
                  Merci de dévoiler l’absolue faiblesse, l’inconsistance de votre position. Mais je ne suis pas surpris. Comment, en effet, présenter ces individus comme étant anarchistes ??? Kropotkine doit se retourner dans sa tombe... Pas de point de vue personnel ? Dites plutôt que devant l’évidence de la stupidité de vos arguments, vous vous rétractez piteusement. Je ne simplifie absolument pas, mais je sens que mes arguments vous ont, malgré tout, réveillé de votre sommeil dogmatique, mais vous n’êtes pas encore prêts à l’admettre... Les antifas sont bel et bien des chiens de garde du système, ne vous en déplaise. Sinon, prouvez-moi qu’ils sont contre la dictature bureaucratique de l’Union Européenne, prouvez-moi qu’ils sont contre l’oligarchie financière qui régente nos vies, qu’ils sont contre les médias mensonges. S’il vous reste encore une once de bonne foi et de bon sens, vous admettrez que j’ai raison.


                • vote
                  Charly83 5 avril 11:06

                  @Charly83
                  J’ajoute qu’ils sont - je persiste et je signe - profondément fascistes en ce sens qu’ils font, en bons partisans du politiquement correct, la chasse aux sorcières (les dissidents, les anti-UE, les mal-pensants) qu’ils englobent sans discrimination dans la catégorie "fascistes" alors que ce sont eux les véritables fascistes.


                • vote
                  tobor tobor 6 avril 12:22

                  @Charlot :
                  "Merci de dévoiler l’absolue faiblesse, l’inconsistance de votre position. Mais je ne suis pas surpris. Comment, en effet, présenter ces individus comme étant anarchistes ???"
                  .
                  Mon com expliquait pourquoi une majorité de gens lambda y voient volontiers des anarchistes, telle n’est pas ma position.
                  .
                  Vous êtes de votre côté agressif, dogmatique et désagréable et ça c’est un avis personnel.


                • vote
                  Charly83 6 avril 13:31

                  @tobor

                  Je m’excuse d’avoir mal compris votre position. Mais avouez que, bien que tentant d’expliquer un fait, vous avez une attitude ambigüe : on croirait presque que vous les défendez. Ce qui me conforte dans cette impression c’est que vous vous cantonnez dans une position minimaliste, sans vous mouiller. On ne sait pas quelle est votre position. Vous auriez pu, par exemple, réagir aux arguments que j’ai fournis.

                  Ceci étant dit, je ne pense pas que la majorité des gens lambda les voient comme des anarchistes. Si certains peuvent être induits en erreur, c’est parce que les antifas utilisent largement les symboles anarchistes et qu’ils se présentent volontiers comme tels, en tout cas certains d’entre eux, d’où la confusion. Je ne crois pas que la plupart des gens soient assez stupides pour penser que le fait d’empêcher ceux qui ne pensent pas comme eux de s’exprimer soit un idéal anarchiste. Et le côté non-conformiste par rapport à la doxa technologique, comme vous l’appelez, à mon avis ça ne suffit pas non plus pour être perçu par les autres comme anarchiste.

                  Enfin, dernier point, je ne sais pas où vous avez vu de l’agressivité dans mes propos. Sans doute parce que, quelque part, vous vous êtes senti visé ? J’étais virulent envers les antifas, pas envers vous. Dogmatique ? Peut-être. A vous de me le démontrer. Je vous serais reconnaissant de nous éclairer sur les différentes mouvances antifa. Ensuite nous pourrons examiner, sans s’énerver, s’il y en a une parmi elles qui échappe aux critiques que je leur ai adressées.


                • vote
                  tobor tobor 8 avril 00:43

                  @Charly83
                  Agressif (qui appelle une réponse agressive) :
                  "... l’absolue faiblesse, l’inconsistance de votre position."
                  "... devant l’évidence de la stupidité de vos arguments, vous vous rétractez piteusement"
                  Dogmatique :
                  "Sinon, prouvez-moi qu’ils sont contre la dictature bureaucratique de l’Union Européenne, prouvez-moi qu’ils sont contre l’oligarchie financière qui régente nos vies, qu’ils sont contre les médias mensonges."

                  et ici gratuitement péremptoire :
                  "S’il vous reste encore une once de bonne foi et de bon sens, vous admettrez que j’ai raison."
                  .
                  Je ne connais pas d’"antifa" personnellement et je ne sais pas en quoi consiste l’affiliation à cette dénomination précise, hormis qu’il s’agit d’anti-fascisme en bande organisée. Le fascisme visé n’est effectivement pas celui de l’u.e ni des medias, ils cherchent les milices de droite si possible avec croix-gammées pour jouer à "fight club". De mon côté, je n’aime pas non-plus les fascistes, racistes, homophobes ...ni les bastonnades entre bandes organisées. Je ne sais pas s’il existe des cartes de membres "antifa" ? des rituels d’admission ? des coordinations entre ces groupes qui doivent être super-nombreux, ni si leurs "actions" sont concertées ou impulsives ? Leurs actions intègrent d’appuyer la bien-pensance prostituée de "gauche" avant tout par glissement de cette société (la mentalité des individus qui la composent) dans le n’importe-quoi et parce que l’anti-racisme englobe l’"anti-sémitisme", cocktail explosif.
                  .
                  Par-contre, il est évident que les personnes qui se revendiquent et se reconnaissent entre elles comme "anarchistes" et/ou "libertaires" sont proches des "antifas". Ou alors, il se trouve qu’actuellement, la face visible de l’anarchisme est entièrement récupérée par les "antifas" et Kropotkine fait du 220 tours/minute ?
                  .
                  Néanmoins, les personnes "lambda", qui n’en ont essentiellement rien à caler, voient en ce mec en noire+lunettes miroir, un "anar" qui fout le désordre, tutoie à tout-va en criant au facho. La nuance d’avec un "antifa" (au fond, terme ricain pour les "anars de gauche") vous saute peut-être aux yeux mais une grosse majorité simplifie et zappe. Anarchisme est une catégorie aux sous-groupes trop nombreux pour faire le détail.
                   


                • vote
                  Charly83 13 avril 20:38

                  @tobor

                  Mille excuses pour mon comportement agressif. Avec le recul, je m’aperçois que vous avez raison. Si je ne l’ai pas tout de suite perçu comme tel, c’est parce qu’il n’y avait rien de personnel là-dedans, mais juste l’expression d’une colère. Et étant moi-même très peu susceptible, je ne mesure pas toujours très bien l’effet que peuvent produire mes paroles.

                  En revanche, en ce qui concerne mon soi-disant dogmatisme, je ne suis pas d’accord. Ce que j’affirme est le fruit d’une constatation empirique. La preuve que ce n’est pas un dogme c’est que je reste ouvert à la possibillité que cette affirmation soit réfutée et infirmée par des faits. Et je ne désespère pas qu’il y ait de véritables antifascistes, qui soient réellement antifascistes et non pas des idiots utiles d’un système doucement fascisant qui est en marche. Et la violence est contraire aux principes fondamentaux de l’anarchisme. C’est une perversion de l’anarchisme : si on compare ça avec l’enseignement de Jésus, c’est comme adopter la position d’un Judas qui pensait que Jésus devait renverser le pouvoir romain.

                  Si j’analyse la raison qui m’a fait bondir quand je vous ai lu, je m’aperçois que c’est la référence à Orwell pour décrire le comportement non conformiste technologiquement parlant des antifas simplement parce qu’ils sont dans l’action directe (et que, entre parenthèses, ils ne crachent pas sur internet mais au contraire ils y sévissent également) alors qu’ils sont la quintessence de l’orwellisation de notre société. Je ne me rappelle plus qui avait prédit que les futurs fascistes se diront antifascistes. C’était prophétique…

                  En ce qui concerne le fait de se revendiquer comme anarchiste, comme tu le dis toi-même c’est la face visible de l’ « anarchisme » entièrement récupérée par les antifas. Les antifas sont à l’anarchisme ce que les inquisiteurs sont à l’enseignement de Jésus. Je n’imagine pas un Noam Chomsky, fervent défenseur de la liberté d’expression, soutenir les antifas. Qu’il ait existé un anarchisme violent et terroriste n’y change rien. Le fait de classer, par exemple, Etienne Chouard, un type adorable et profondément humaniste, comme facho, selon moi ça révèle l’arnaque intellectuelle de l’antifascisme. Pour résumer ma pensée, j’ai envie d’employer un oxymore : l’antifascisme est profondément superficiel en ce sens qu’il combat les symptômes (la souffrance qui s’exprime de manière erronée sous forme de racisme et sous forme de rejet de ce qui est différent) sans jamais s’attaquer aux causes, qui sont économiques, politiques et sociales, et non sociétales. En cela l’antifascisme se donne l’illusion d’être subversif et révolutionnaire alors qu’il sert, en réalité, les desseins globaux du pouvoir, desseins qu’il ne soupçonne pas… Mais peut-être qu’ils en sont conscients mais sont favorables à une dictature de la « vertu »…au nom de la lutte contre le fascisme. Bref, un fascisme combattant un autre fascisme est quand même un fascisme.


                • vote
                  tobor tobor 18 avril 20:04

                  @Charly83
                  sur ce, on est effectivement d’accords, l’antifascisme qui s’abat sur E. Chouard est complètement délirant et les excès de la bien-pensance devenant pression sociale sont un totalitarisme répugnant par leur allure péremptoire.
                  .
                  Il me semblait dogmatique de considérer que toute structure qui n’affiche pas son hostilité envers l’u.e, la finance et la presse officielle en est complice. Chaque cas est particulier et il peut même se trouver des collectifs de soutien à l’agriculture paysanne par-exemple, qui s’opposent clairement aux politiques de l’u.e tout en acceptant leurs subsides...
                  .
                  On vit une époque compliquée où les apparences (autant celle du pouvoir, des firmes et des individus) ne veulent plus rien dire tant elles sont potentiellement manipulées et/ou calibrées. Il s’agit de creuser au cas par cas et d’évaluer la cohérence entre le fond et la forme avant de catégoriser.


                • 1 vote
                  Charly83 24 avril 12:23

                  @tobor

                  Désolé pour ma réponse tardive.

                  Le fait qu’il y ait des collectifs de soutien à l’agriculture paysanne qui s’opposent aux politiques de l’UE tout en acceptant leurs subsides n’invalide pas mon affirmation. Car je parlais des antifas et uniquement des antifas, qui ne sont d’ailleurs pas, pour la plupart, issus de mileux modestes. Sauf à considérer qu’il y a des antifas parmi les agriculteurs, ce dont je doute fortement, je dis et je maintiens (jusqu’à preuve du contraire, bien sûr, car je ne suis pas dogmatique smiley qu’il n’y a pas d’antifas qui s’opposent à l’Union Européenne en tant que telle et en tant que cause principale de notre aliénation, c’est-à-dire en tant qu’exécutant non-démocratique des multinationales.

                  La réalité est complexe, je ne dis pas le contraire. En revanche, concernant les antifas, on constate qu’il y a, malgré leur (possible) diversité, une étrange convergence d’opinion sur des sujets sociétaux qui servent à occulter, comme par hasard, les problèmes de fond. Dire, par exemple, qu’on est contre le capitalisme ne veut absolument rien dire si on ne voit pas ce qui lui confère une « légitimité » politique, et si on ne voit pas sa nature de pieuvre mondialiste faisant fi des peuples et des lois. Donc je me permets d’insister, et pour reprendre tes mots : toute structure qui n’affiche pas son hostilité envers l’UE, la finance mondiale et la presse officielle en est, de facto, complice. Soit elle l’est de façon consciente et délibérée (collabo), ce que je ne crois pas, soit elle l’est de façon inconsciente et involontaire (idiots utiles), ce que je crois plus volontiers. En tout cas, elle fait le jeu du « diviser pour mieux régner », et prospère tant que les dominés qui se divisent sur des questions secondaires n’en sont pas conscients. Bref, les antifas font le jeu du pouvoir, c’est ce que je m’efforce de démontrer depuis le début. C’est flagrant, notamment aux Etats-Unis, où les antifas locaux soutenaient la sorcière Clinton. Et je ne parle même pas de géopolitique, où les antifas sont complètement largués et où ils font le jeu du pouvoir, au moins par leur passivité. Le symbole qui me semble décrire le mieux les antifas c’est le mouvement contre le port d’arme aux Etats-Unis alors qu’ils devraient manifester contre les guerres et contre le lobby militaro-industriel.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès