• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Aux RACINES de l’idéologie migratoire : entretien avec Vincent (...)

Aux RACINES de l’idéologie migratoire : entretien avec Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social, mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait migratoire, avertit l'essayiste Vincent Coussedière. Il revient sur la pensée de l'idéologie migratoire de Sartre et explique l'échec de l'assimilation en France. Entretien réalisé avec Charlotte d'Ornellas.

Tags : Immigration Philosophie Migrants




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    sls0 sls0 19 juin 13:22

    Ils me font penser à deux aveugles devant un tableau qui discuteraient des couleurs du tableau.

    VA c’est une idéologie, ici on a une vision du monde à travers le prisme de cette idéologie.


    • vote
      mmbbb 19 juin 13:29

      @sls0 non si c est le tableau noir sur fond noir ! ou un tableau bleu de Klein ! 


    • vote
      sls0 sls0 19 juin 14:49

      @mmbbb
      Si vous voyez un aveugle, demandez lui de définir le noir ou le bleu.


    • 1 vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 21 juin 21:12

      @sls0

      Il y a aussi des gens qui ne regardent pas les couleurs qu’on leur montre parce qu’ils croient déjà savoir ce qu’ils verraient s’ils regardaient. 


    • 1 vote
      mmbbb 19 juin 13:28

      Bonne présentation de l histoire philosophique en général et de l immigration en particulier  dressant la genèse de nos problèmes actuels : Sarte Macron les fossoyeurs de la nation In fine nous sommes devenu schizophrene,  L emploi d un mot par exemple " nation " ,nous met au ban de la société . Bemol aux propostions de M Coussediere , l educ nat est descendue tellement bas , que je doute de la possibilité a cette institution à former de bons " francais " , Cette institution a été vérolée par les idées " sartriennes ". Il faudrait au préalable réformer celle*ci mais tâche impossible dans cette France ou les syndicats verrouillent tout parce que c est un de leur bastion . Lorsque l on constate l’évolution des universites de sciences humains notamment celle de l IEP de Grenoble : des bases arrières de d idéologies mortifères " WOKE GENDER INDIGENISTE .et la volonté d imposer l écriture inclusive . , Le privé est le contrepoint a cette dérive et la fracture sociale est avant tout la . il y a aussi , une volonte de communautarisme chez les blancs, Jamais j irai vivre en banlieue notamment a Rilleux la pape Les bo bos eux ne l avoueront pas Bel exposé mais vastes problèmes et beau merdier . Je pense que nous y resterons longtemps dans ce joli merdier et notre coq nationale sera content de patauger dans cette fange . Cet auteur bâtit sont propos sur l immigration mais celle ci n est pas contrôlée et nos dirigeants ne le veulent pas L élite europennne non plus C est ce que l on appelle en informatique , un problème circulaire c est dire dire qui n a pas de solution, Si j avais du fric j irai vivre ailleurs comme beaucoup de francais qui exprime aussi ce souhait ,voila aussi cette autre realite ,


      • vote
        joelim joelim 21 juin 00:28

        Vidéo très intéressante, essentielle même.


        • 5 votes
          ged252 21 juin 08:05

          Il dit que la déconstruction a commencé aux USA ; Alors que c’est l’idéologie de l’immigration et du melting pot qui a commencé aux USA.

          .

          Tout ça a été documenté par Samuel Hungtington dans son livre : "Qui sommes-nous ?", dans lequel il dit que les américains : les WASP, dans les sondages d’opinions n’ont jamais voulu d’immigration ; A la question "voulez-vous plus d’immigration ?", les américains n’ont jamais répondu "oui" a plus de 14%.

          .

          L’immigration leur a été imposé par le :"immigration act" en 1965. Et les gens qui ont soutenu cette immigration ce sont la gauche, tout le show bizness, les universitaires, les profs et les journalistes, dit Hungtington.

           Comme ils ont vu que ça marchait aux USA, que les américains ne s’y opposait pas efficacement, ils ont exporté la technique en Europe.

          Chez nous, ça n’a commencé qu’avec Mitterrand en 81.

          . Et qui a importer cette idéologie en Europe ? A voir les gens qui se sont exprimés dans les médias et les gens qui ont combattu le FN, ce sont les mêmes qu’aux USA, le show bizness, acteurs, chanteurs, réalisateurs, les universitaires, les profs, les propriétaires des médias, leurs journalistes, les psy et les pseudo philosophes, 


          • 3 votes
            ged252 21 juin 08:15

            Dire que Aristote a dit que "l’homme est un animal politique", c’est un truisme, il voulait dire que les hommes s’amassent dans les villes, puisque la polis c’est la cité, la ville.

            .

            Le problème qu’on a depuis 1806, c’est une population qui justement ne s’est jamais assimilée, ces gens ont conservés leurs propre langue,leur propres religion, leurs propres lois et leur propres moeurs. En plus ils ne sont pas mélangée aux français, ils ne se marient qu’entre eux, et ainsi ils ne sont jamais devenus français, ils sont toujours resté des métèques : des étrangers installés dans un pays, sans se mélanger ni adopter les moeurs du pays en question.

            Au contraire ils ont fait de l’entrisme dans l’Etat et toutes les institution pour changer les lois et modifier les moeurs, en imposant les théories du genre, l’homosexualité comme une normalité et ainsi de suite.


            • 3 votes
              yoananda2 21 juin 11:08

              Pour moi l’origine de l’idéologie migratoire ce sont les principes républicains.

              Tant que la France était en croissance démographique, on n’y a vu que du feu à "l’homme est égal universellement", la fin du droit du sang, une notion de peuple totalement idéaliste (niant la biologie).

              A l’époque ou ces principes ont été établis en France, la France était un géant démographique.

              Mais quand la transition démographique s’est achevée, après le hiatus du babyboom, on s’est pris en pleine poire la destruction de l’ancrage biologique traditionnel, et celui qui est contre l’immigration devient juste un sale raciste, un sous-français dans la pratique de part le dégoût qu’il inspire à l’élite intellectuelle du pays.

              Il n’y a rien dans la constitution qui stipule que les français ont le droit à la préservation de leur continuité ethnique/biologique/raciale puisqu’on est arrivé au point ou ça n’existe même plus le "type" français ... (même si l’haplogroupe groupe existe bel et bien).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès