• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bernard-Henri Lévy et le Réel

Bernard-Henri Lévy et le Réel

L'émission Complément d'enquête diffusée hier de Benoît Duquesne, décédé brutalement aujourd'hui, nous révèle ces mots d'Arielle Dombasle :

A la question du journaliste de savoir si Bernard-Henri Lévy consomme des substances illicites dont des Amphétamines, la réponse d'Arielle Dombasle est plus que surprenante :

 

"Quand je vois son regard extraordinairement fixe comme ça une espèce de chose avec un horizon très lointain et dur, je me dis ah, là il y a de la chimie qui est passée par là.
Il a recours à des armes, ce qui est important pour lui c'est son oeuvre et ce sont ses combats et par conséquent tout est permis pour arriver à ses fins. C'est un grand stratège"

Mystique vous avez dit Mystique ? Suivez mon regard...

 

Tags : Drogues BHL




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • 18 votes
    Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 5 juillet 2014 11:20

    A mon avis, la "part d’ombre" de Lévy-Botul ne se réduit pas à ce petit dopage.


    • 7 votes
      Powers D Powers D 5 juillet 2014 12:13

      Exactement, un éléphant qui accouche d’une souris… 

      L’éléphant trompe énormément, philosophiquement je précise ...

    • 11 votes
      erQar erQar 5 juillet 2014 12:15

      donc, je peux lui lancer la pierre... smiley
        http://www.youtube.com/watch?v=jN3gFX4t6sc
        Bon je vais y réfléchir à deux fois...car là ou bhl passe, la mort rôde en face...


    • 4 votes
      lekaner lekaner 5 juillet 2014 18:37

      On risque d’etre quand meme quelques-uns, mais c’est bien de nous informer sur tes habitudes de consommation.


    • 7 votes
      medialter medialter 5 juillet 2014 11:29

      Heu ... Est-ce que ça vaut la peine qu’on porte une quelconque réflexion à la citation d’une blondasse au QI de bulot ? Y avait-il vraiment un message ? smiley


      • 2 votes
        zebulon zaza 5 juillet 2014 12:09

        pour faire une réponse de ce genre il ne faut bpas avoir un Q I de bulot arrètez de voir des bulots de partout


      • 6 votes
        medialter medialter 5 juillet 2014 12:12

        Blondasse aussi la zaza ? smiley


      • 9 votes
        tom joad tom joad 5 juillet 2014 12:32

        Ils étaient deux amants
        Ils s’aimaient tendrement
        Ils étaient contents
        Et du soir au matin
        Ils allaient au turbin
        Le cœur plein d’entrain
        À l’atelier les copin’ disaient
        Pourquoi qu’tu l’aim’ tant ton Botule
        Il est pas beau c’est une crapule
        Mais elle gentiment répondait
        V’z’en fait’ pas les amies
        Moi c’que j’aime en lui

        C’est la grosse bite à Botule,
        J’la prends, j’la suce, elle m’encule,
        Ah ! les amis, vous dire que c’est bon
        Quand il m’la carr’dans l’oignon.
        C’est pas un’ bite ordinaire
        Quand il m’la fout dans l’derrière,
        Je m’sens soudain, toute remplie
        Du cul jusqu’au nombril.
        Ah Bot-ule !


        • 11 votes
          karikakon karikakon 5 juillet 2014 12:38
          Oué, y paraît que l’intello BHL, au QI de parpaing... Snif des lignes de lait en poudre Guigoz. D’où son côté protozoaire de philosophe discounter, qui nous vend en solde, sa philo sous cellophane pour trisomique attardé ! Plus simplement dit, j’ai jamais vu un con, aussi pompeux d’orgueil de lui même..beurk !!!

          • 12 votes
            Norman Bates Norman Bates 5 juillet 2014 14:23

            De la "chimie".. ?


            Le dévouement de BHL à Tsahal va jusqu’à servir de cobaye pour les armes bactériologiques.. ?

            • 4 votes
              simplesanstete 5 juillet 2014 16:11

              Botoxé et botulé, la totale.


              • 9 votes
                Norman Bates Norman Bates 5 juillet 2014 18:59

                Selon la brigade des stup’ le dealer de BHL serait un individu circulant en patins à roulettes, l’air toujours hagard, les yeux globuleux, avec une élocution particulièrement éprouvante, surtout à l’écoute...


                Le suspect utilise une couverture originale pour dissimuler ses coupables activités : il se prétend avocat...

                • 5 votes
                  Norman Bates Norman Bates 5 juillet 2014 19:07

                  Le fournisseur d’un célèbre cinéaste d’origine polonaise, que le FBI cherche toujours à coincer, court toujours...


                  Rappelons que grâce à ces produits illicites le cinéaste a "amadoué" une juvénile proie sur laquelle il s’est adonné à son hobby préféré, la proctologie...

                • 3 votes
                  Arnaulde Schwarzandgueguerre L’Equatorien 5 juillet 2014 19:35

                  Et bien j’ai regardé l’émission en entier, histoire de voir pourquoi beaucoup de monde aime détester BHL, on y apprend des choses sommes toutes intéressantes, sur son passé, ses copains d’école sont devenus producteur de télévision pour l’un, banquier chez Rothshild pour l’autre, héritier d’un papa au physique de Marlon Brando, jamais sorti de sa bulle sécurisée, un gosse quoi, qui a quand même connu la souffrance par procuration grâce à sa première femme mannequin fantasque et excentrique qui l’attirait, lui, le gentil petit garçon de bonne famille, elle la punk, qui a d’ailleurs fini mal de ses excès, mais à laquelle celui qui devint BHL avant dêtre atteint de botulisme aigu a toujours manifesté un soutien financier jusque dans la tombe de la maman de Justine. Une certaine fidélité en amitié comme en amour, semble t’il, chacun a sa part de lumière d’ombre mais aussi ses éventails de gris...

                  ^^

                  Même si ce reportage complaisant occulte volontairement les impostures les plus flagrantes de notre filousophe insupportable, le foutage de gueule de l’amitié avec Massoud l’Afghan, la déconfiture Pearl et le désamour de la femme du journaliste pour le biographe posthume de son mari : BHL un homme dont l’égo a tué l’intelligence dira t’elle dépitée, on peut voir en Bernard-Henri, un mec qui a défaut de souffrir lui même, ou alors si peu, il se nourrit de la souffrance des autres en croyant apporter du réconfort à la manière d’un fast food des causes perdues et médiatiques, un gosse pourri gâtio qui a fait sien comme terrain de jeu, les théâtres d’opération où il avait une petite chance d’égaler son héros Malraux, un gamin oui avec un puissant réseau d’influence qu’il n’a pas dû, grâce à sa bien naissance, trop du galérer pour former et étendre, ce qui explique son engouement et son apparente toute puissance chez les gouvernants et les médias ? La loi imparable du paraître, de l’esbrouffe, des paillettes, que les leaders d’opinion semblent avoir sur une populace à l’époque de la télévision de papa, quand internet n’existait pas encore, un produit marketing capable de faire oublier le sang, les bombes, les larmes, grâce à une chemise blanche, un brushing, beaucoup de blabla et des slogans imparables qui font baver les pub designers...

                  ^^

                  Comme Mitterrand consultait Elisabeth Tessier, avec le même ridicule hâtif, Sarkozy, Hollande, et même Mitterrand ont utilisé la marque BHL, livreur de guerre express clé en main grâce aux Kits BHL qui consiste à aller chercher les représentants des gouvernements possibles de transition, les amener à Paris pour un ptit tour à l’Elysée grâce à ses petits deniers, trois ptits tours devant les caméras, et feu vert pour les tapis de bombes démocratiques, l’occasion d’un ptit documentaire à la gloire de BHL et un pays ravagé en proie aux appétits capitalistes toujours assoiffés de ressources, les peuples des pays en question ? Libérés du joug des tyrants selon BHL qui ne regrette pas une seule de ses actions en 40 ans, nous dit il, peu d’hommes peuvent s’ennorgueillir de faire ce constat, lâche t’il sans rougir, oui mais du point de vue des concernés, le bilan serait il aussi impeccable ? On en doute un peu, n’est ce pas Mokthar ?

                  ^^

                  Mais voyez plutôt le reportage au complet.... Alors Bernard, tu peux nous le dire maintenant, qu’as tu versé dans le café de Benoît ? Amphets ou cyanure ? smiley

                  ^^

                  https://www.youtube.com/watch?v=9aanFI_tUUs


                  • 3 votes
                    karikakon karikakon 5 juillet 2014 20:16
                    Comment perçois-je le fameux BHL, Je souris à l’idée d’évoquer ce type. Est-il un philosophe ? Je me dis pourquoi pas. Je suis certain, qu’il pourrait discuter avec le même niveau intellectuel. Que le penseur le plus connu dans le monde. c’est-à-dire, le penseur de Rodin. Selon des articles et vidéos d’autres penseurs. Il paraît que BHL, est le philosophe de l’évidence évidentielle. Ses pensées, seraient aussi lourdingues, qu’un char soviétique des années 40. D’ailleurs, ce type est le fils de Newton, son vrai prénom, est Gravité. Que dire de son physique immuablement le même depuis toujours. La fameuse chemise blanche au col grand ouvert, dévoilant un cou de poulet. Le tout couronné d’un brushing en cascade argenté, style coiffure ondulée de starlette. Il sourit à l’objectif, qui le figera pour l’éternité. Mais aujourd’hui, qu’en est-il du Bello plastifié ?. La réponse est simple, je l’ai vu sur une photo récente. Il est une chose, que j’ai vraiment compris grace lui : l’effondrement de la matière sur elle-même. Merci BHL

                    • 3 votes
                      christophe nicolas christophe nicolas 6 juillet 2014 09:50

                      Ce n’est pas un stratège, c’est un drogué... 


                      • 3 votes
                        Norman Bates Norman Bates 6 juillet 2014 13:00

                        Paul Bismuth n’est pas seulement un délinquant de grande envergure qui n’assume pas ses responsabilités et qui cherche à emprunter le sillon impur de Berlusconi pour se refaire une santé politique, c’est aussi un irresponsable de la pire espèce...


                        Il a confié les manettes de la politique étrangère de la France à un junkie.. !


                        • 1 vote
                          Norman Bates Norman Bates 6 juillet 2014 18:29

                          Nous sommes vraiment gouvernés par des malades...

                          Hollande c’est l’addiction aux Pépito et aux chips, au point de déclencher une course contre la montre : qui va le dégager de l’Elysée.. ? le suffrage universel ou le taux de cholestérol.. ?
                          Des matières adipeuses au secours de la République, c’est assez original...

                        • 2 votes
                          VINASAT-2 VINASAT-2 7 juillet 2014 15:48

                          et tout cela se passe une semaine après que le président de France 2 est interrogé par le jeuge charge de l’affaire Bygmallion....https://www.youtube.com/watch?v=oV_b-wM9cwg


                          • 2 votes
                            VINASAT-2 VINASAT-2 7 juillet 2014 15:49
                            Une mort subite et solitaire ! ?,,


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès