• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Blast, StreetPress, Reflets : 3 médias enquêtent sur Patrick Drahi, le patron (...)
#42 des Tendances

Blast, StreetPress, Reflets : 3 médias enquêtent sur Patrick Drahi, le patron de SFR et BFM

"Depuis deux ans, Reflets, Blast et StreetPress enquêtent sur l’empire de Patrick Drahi à partir des DrahiLeaks. Ces 450.000 documents internes au groupe Altice ont permis de publier plus d’une vingtaine d’enquêtes et de nombreuses révélations. Résumé de cette enquête hors-norme."

Tags : Regard sur les médias




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    chantecler 1er avril 08:59

    J’arrête de visionner car la liaison n’est pas nette .

    C’est curieux !


    • vote
      beo111 beo111 1er avril 11:44

      @chantecler

      Moi j’ai regardé en entier. Mais au final, ces macronistes du second tour (premier tour pour Denis Robert) n’ont pas grand chose à reprocher à Patrick Drahi.


    • vote
      Equus zebra Equus zebra 1er avril 13:46

      @beo111
      Mi rigardis la tutan aferon. Sed finfine, ĉi tiuj Macronistoj de la dua raŭndo (unua raŭndo por Denis Robert) ne havas multon por riproĉi al Patrick Drahi.
      https://crowdbunker.com/v/Bwsu9hMu
      Ce jeudi soir sur TV-ADP, une patrie sans partis, l’escroc Drahi, le SAV de Bernard Henri Lévy.


    • vote
      beo111 beo111 1er avril 21:16

      @Equus zebra

      Trois petites remarques sur ta traduction Google Translate. Sachant qu’en préliminaire je précise que cette traduction est tout-à-fait exacte. N’importe quel espérantiste la comprendrait. Mais la plupart d’entre eux n’utiliseraient pas "finfine" dans ce cas, mais plus simplement "fine", pour des raisons de rythme de la phrase. Ensuite, le mot "raŭndo" est certes le plus juste dans ce contexte. Sauf que nous les êtres humains ne sommes pas toujours justes.

      Parfois, nous sommes injustes, et nous voulons exprimer notre dégoût de ce qui nous indispose. Et là notamment, l’élection présidentielle fait plutôt penser à un cirque électoral, d’où l’idée d’utiliser plutôt "rondo" à la place. D’autant plus qu’il soutend l’idée tout-à-fait inexacte que Denis Robert serait dans le premier cercle. Mais nous êtres humains parfois aimons à être inexacts.

      Mais surtout, en espéranto je n’aurais jamais réagit au commentaire de chanteclair de cette manière. En effet, lorsque que je pense à Patrick Drahi en français je pense tout de suite franco-français, donc notamment au fait que cet individu a largement contribué à l’accession d’Emmanuel Macron au pouvoir. En espéranto j’aurais plutôt réagit dans le contexte plus réduit de son message, avec un truc du style "Nu, ne tiom strange se vi ĉe SFR smiley "


    • vote
      christophe nicolas christophe nicolas 6 avril 09:14

      C’est le pape du LBO, le "leverage buy out", le principe de la toute puissance de la finance des USA.

      Vous achetez une société en faillite avec quelques secteurs prometteurs, vous la dégraissez, vous la redressez, vous faites payer la facture aux salariés et vous devenez riche grâce au capital d’une société en bonne santé. Du coup, certains employés travaillent pour payer leur fossoyeur, devenant des concepts jetables, ce qui est fort de café.

      Ce n’est pas idiot car il y a des cas où ça se justifie mais il y faut des sérieux garde-fous car si on pousse le concept à l’extrême, on aboutit à de l’esclavagisme légal sous la dictature du culte l’argent.

      Au départ, il me semble que le LBO était réservé à des salariés d’une entreprise mal gérée en France, lesquels voulaient ne pas laisser mourir une activité prometteuse, ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain. Aux USA, c’est carrément les fonds financiers qui font cela leur permettant de régner sur l’occident grâce à la puissance du dollar par la magie de son rattachement à l’énergie qui lui sert d’otage , rattachement cautionné par l’industrie militaire.

      L’énergie ne représente que 10% du PIB mondial mais sans ces 10%, c’est 99% de la production qui s’arrête, d’où l’intérêt de souder le dollar et l’énergie car le dollar ne peut plus décrocher si l’énergie est prise en otage, la planche à billet pouvant fonctionner sans risque pour alimenter le LBO financier.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phan

phan
Voir ses articles


Publicité





Palmarès