• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bonne nouvelle pour la France ?

Bonne nouvelle pour la France ?

 Source RT 

La télé n'avait pas que du mauvais, la radio aussi, à chaque "élection" en Allemagne après la réunification celle-ci était toujours surveillée comme le lait sur le feu par le reste de l'Europe ; à voir ci-dessus avec Von Der Leyen qui donne des bons points aux uns et aux autres membres des pays de l'UE cette madame semble vouloir dominer tout le monde, visiblement on semble avoir oublié que ce pays semble une fois de plus vouloir devenir la puissance dominante en Europe !

Archive !

 

Tags : François Asselineau Union européenne Florian Philippot




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • 6 votes
    beo111 beo111 29 janvier 16:02

    Vivement un gouvernement patriote pour rabaisser le caquet de cette pute en Conseil européen ! Et dire qu’il y en a qui veulent sortir de l’Union ! Moi rien que pour humilier cette connasse j’ai envie qu’on y reste !


    • 3 votes
      Simple citoyenne Simple citoyenne 29 janvier 16:50

      Rappel octobre 2019 Coulisses de Bruxelles Commission : Ursula von der Leyen veut des Allemands partout La présidente de la Commission n’a toujours pas constitué son cabinet, refusant tout conseil de l’équipe en place et ne faisant nullement confiance aux non-Allemands.

      Macron a été obligé de venir lui pleurnicher dessus pour imposer Breton parce que Sylvie Goulard s’était faite jeter par Von der Leyen vous vous rappelez pas ?

      En plus de ça tout le long du mandat de Merkel elle a roulé pour L’Allemagne

      Que de coup dans le dos la France a reçu, incroyable ;


      • 3 votes
        Simple citoyenne Simple citoyenne 29 janvier 18:03

        Ursula von der Leyen est-elle taillée pour le rôle de présidente de la Commission européenne ? Ses propres commissaires se posent la question (en off, bien sûr) face à la gouvernance chaotique et paranoïaque que l’ancienne ministre de la Défense allemande met en place

        [...]


        C’est la première fois, depuis le lancement de la construction communautaire, qu’une transition entre deux Commissions se passe si mal, Von der Leyen refusant tout conseil de l’équipe en place comme s’il s’agissait de ses ennemis personnels.

        [...]

        Or, la confiance, c’est ce qui fait défaut à l’ex-ministre de la Défense. Elle n’écoute que deux hommes, son chef de cabinet Bjoern Seibert, et son porte-parole, Jens Flosdorff, qui la suivent depuis quinze ans dans les mêmes fonctions. Le problème est qu’ils ne connaissent strictement rien à l’Europe et à ses institutions, comme l’a montré le fiasco des auditions : trois commissaires, dont la Française Sylvie Goulard, recalés, c’est une claque sans précédent qui fragilise l’autorité de von der Leyen face au Parlement européen.

         Une approche nationale hors d’âge

        Cette petite équipe est tellement germano-centrée qu’elle n’a pas bien compris que l’Europe est par définition pleine d’étrangers à qui elle doit faire confiance. Seibert, dont la réputation de brutalité fait fuir les meilleurs, a ainsi cherché à imposer des Allemands dans tous les cabinets des commissaires, y compris des chefs de cabinet ou chefs de cabinet adjoints. Les plus fortes personnalités l’ont envoyé gentiment paître,


        [...]


        Le but est de permettre à l’Allemagne d’avoir à l’œil l’Italien Paolo Gentiloni, qui a hérité des affaires économiques et financières… Paris et d’autres capitales sont fermement intervenues en expliquant à Ursula von der Leyen que son approche nationale – pour rester poli – était hors d’âge. Mais, selon nos informations, rien n’a changé.


        [...]

        Bref, cette volonté de tout contrôler, ce refus de jouer collectif, ce nationalisme borné augurent mal de l’avenir.


        Voilà en 2019 tout était écrit https://www.liberation.fr/planete/2019/10/21/commission-ursula-von-der-leyen-veut-des-allemands-partout_1758701/


        • 4 votes
          ETTORE 29 janvier 19:37

          Les hyènes, chassent toujours en meute !

          Et n’acceptent de partage qu’avec d’autres charognards ( ailés)

          Faut dire que notre Bel zé buthé, avec sa plume bien placée, à réussi à faire illusion, et à partager le banquet de dépeçage, de sa nation, avant, très probablement , de finir, comme CE qu’il est en train..... de bouloter.

          Les Hyènes, ne font pas de partage, surtout quand le morceau est de choix, et ....

          waxxiné, par leur dresseur, BOURLA DIR LA DADA !


          • vote
            gorguetto gorguetto 30 janvier 09:49

            Merci madame Lafée, bonjour à monsieur Lafée !


            • 1 vote
              Simple citoyenne Simple citoyenne 30 janvier 10:22

              Des milliers de blessés gilets jaunes, 9 morts, des journalistes citoyens assassinés, suicidés, 20 mille morts en France à cause de la gestion calamiteuse du cov id, pas de masques, pas de médicament, des morts et des handicapés à vie cause d’un vaccin expérimental des Français insultés par un OVNI l’autre un on ne peut pas se permettre de se faire insulter des trolls au service d’une oligarchie donc clairement je vous fous dehors  !


              • vote
                wendigo wendigo 30 janvier 13:52

                "Dès que les États-membres y auront consenti,..."

                 Bon ben là ; tout est dit ! Elle nous aurait parlé ligne d’horizon, ça en serait revenu au même


                • vote
                  Simple citoyenne Simple citoyenne 8 avril 19:37

                  Source A cet égard, après les annonces des Allemands qui vont complètement changer de cap, est-ce qu’ils n’ont pas doublé Macron et doublé la France, en prenant une fois encore le leadership ?

                  Bien sûr ! En France, on commence seulement à réaliser dans l’opinion publique à quel point les Allemands nous ont « plantés » en matière de dépendance énergétique. Avec l’abandon du nucléaire ils nous ont rendus dépendants du gaz russe. Leur spectaculaire décision de réarmement unilatérale est assez étonnante et n’est pas une anecdote au regard de l’Histoire. Cela faisait partie des discussions de l’après-guerre, on considérait que les relations de l’Allemagne avec son armée devaient être sujettes à précaution. Or, l’Allemagne a décidé unilatéralement qu’elle allait assumer le fait de devenir la première puissance militaire d’Europe, sans rien demander à la France. Macron s’est fait totalement doubler dans cette affaire. Macron sait pertinemment que notre dette nous met dans une situation de dépendance et de fragilité énormes. Il est suffisamment intelligent pour savoir ce qui nous pend au nez. Il est conscient que l’Allemagne acceptera peut-être désormais que les dépenses militaires sortent des critères de convergence des 3%. Une compensation peu glorieuse pour nous !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès