• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce qu’il faut changer en France

Ce qu’il faut changer en France

Le premier changement majeur à faire, c’est la façon de désigner le président de la République.

Le second, c’est tout un ensemble de réformes réellement positives pour les gens.

Changer le mode de désignation du président de la République.

Au-dessus des partis politiques, ou s’en étant affranchi, un président de la République doit répondre à deux exigences majeures : être d’une honnêteté absolue et n’avoir que le bien-être de ses concitoyens comme ambition. C’est ce qu’ils prétendent tous, avant. Hélas, les piteux épisodes Sarkozy et Hollande et à présent Macron, montrent qu’il n’en est rien. D’où l’urgence de changer les règles.

La probité et l’altruisme, de même que la bienveillance, ne suffisant pas à la réussite de l’action publique, le candidat président doit évidemment détenir d’autres qualités essentielles : l’amplitude intellectuelle, l’ouverture d’esprit, un excellent niveau culturel, la résistance physique, la capacité à s’entourer de collaborateurs compétents et intègres, et la capacité à diriger. Un bagage minimum devant lui permettre d’accomplir pleinement sa tâche, pour strictement respecter ses engagements.

Changer en profondeur l’organisation de la société pour le bien réel des gens

Quelles modifications apporter à l’organisation de la société française ? Je tiens à préciser que deux modèles sont ma source d’inspiration ! Les pays scandinaves et la Suisse, qui apparaissent aux yeux du monde, comme de vraies démocraties, contrairement à la France qui se distingue par la corruption, son oligarchie, des élus affairistes, et une liberté de la presse de plus en plus malmenée.

Le principe de la souveraineté populaire, par l’institution du mandat impératif, doit remplacer le principe de la souveraineté nationale et son mandat représentatif, ce qui est une remise en cause des partis politiques. Un revenu minimum d’existence de 800 ou 1000 € doit être créé. La justice, la santé, l’enseignement et la sécurité doivent être les piliers de l’État.

Tags : France




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Étirév 30 août 12:54

    Il n’y a pas qu’en France qu’il faut que un changement.

    Il faut que partout, de toute la Terre le monde change et qu’une évolution pacifique voit enfin le jour.

    Aussi, croire que telle ou telle réforme dans le gouvernement des nations, qu’elle soit économique ou sociale, peut changer la vie de l’homme serait une étrange illusion.

    En effet, l’immense crise des besoins humains a pour point de départ le besoin de vérité.

    Car c’est l’absence de Vérité, c’est le règne du mensonge, de l’envie, de la lâcheté, qui créent le malaise général dont souffrent les sociétés modernes.

    Par conséquent, avant de pouvoir dire : Voilà ce qu’il faut, il faut pouvoir dire : Voilà ce qui est.

    Barbusse a dit :

    « Nous avons besoin des Maîtres qui savent tout ce que nous ne savons pas.  »

    « Mon éducation m’a rempli, comme les autres, de siècle d’ombre, d’humiliation et de captivité. »

    « Nous avons tous eu une jeunesse qui a été un temps perdu pour notre progrès moral, le temps pendant lequel nous aurions pu tout et nous n’avons rien fait parce que nous ne savions pas.  »

    Livres de Femmes, Livres de Vérités


    • 4 votes
      ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 31 août 08:31

      Nous n’avons qu’une seule et unique chose à faire, virer les racailles.

      D’abord celles qui sont allergiques à la couleur de la craie, qui ont un casier épais comme un annuaire et qui nous pourrissent la vie au quotidien. Je préconise le coup de pied au cul direction "loin de la France".

      Ensuite on pourra s’occuper de celles qui nous gouvernent et qui honnissent tout ce qui fait de nous des Français. Le coup de pied au cul risquant fort d’être trop peu dissuasif, faisons simple et ressortons les guillotines. Après quelques têtes tranchées, mais bien choisies symboliquement, et quelques fortunes mal acquises saisies, ils seront encore plus patriote que Chavez, Poutine et De Gaulle réunis.

      Ou vice versa.

      Mais il faudra aller les chercher... et pas en faisant des manifs...


      • 5 votes
        Pyrathome Pyrathome 31 août 13:54

        @ken_le_sous-vivant

        Mais il faudra aller les chercher... et pas en faisant des manifs...

        Bien évidemment, mais faudrait d’abord secouer les anesthésiés de la doxa médiatique, plus de 3 millions de gens dans les rues pour aller glorifier les enfants gâtés de la baballe, mais personne pour venir défendre le modèle social Français que les anciens ont mis des siècles à arracher à la crapulerie bourgeoise....

        On vous vole la démocratie, on vous escroque, on vous roule dans la farine, on vous insulte de surcroit, et personne ne bouge. Le pays est devenu un ramassis de larves, gouverné par des ordures, mais certains continuent à tendre l’autre joue !!!

        C’est pathétique et surtout désespérant de la crétinerie ambiante....


      • 1 vote
        ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 31 août 22:36

        @Pyrathome

        plus de 3 millions de gens dans les rues pour aller glorifier les enfants gâtés de la baballe

        Dans le fond vous avez raison mais pour une fois que l’on gagne, sachons savourez ce titre qui représente beaucoup symboliquement et qui n’est que très ponctuel. C’est le seul moment où les médias nous autorisent à célébrer nos couleurs dans la liesse et la ferveur nationale.

        personne ne bouge. Le pays est devenu un ramassis de larves

        J’irai même plus loin, ils nous ont transformés en lâches, en femmelettes peureuses qui n’osent plus rien de peur à assumer les conséquences de leurs actes ou de leurs paroles.


      • 1 vote
        Soi même 31 août 14:39

        Avec des si, Paris est mit en bouteille, arrêtons ses bavardages inutiles de ses grandes olibrius qui ont tous compris, sauf un détail, le président de la république n’est plus qu’un titre honorifique car quoi qu’il fasse c’est Bruxelles qui a le dernier mot.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Verdi

Verdi
Voir ses articles







Palmarès