• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce qu’on ne vous dit pas sur l’Ukraine : Anne-Laure Bonnel, Alain Juillet et (...)

Ce qu’on ne vous dit pas sur l’Ukraine : Anne-Laure Bonnel, Alain Juillet et Pierre Lorrain

Comment sauver la paix en Ukraine ? La diplomatie peut-elle encore y parvenir ? Anne-Laure Bonnel, de retour du Donbass, Alain Juillet et Pierre Lorrain décryptent les racines du conflit et esquissent les solutions qui pourraient permettre un dialogue constructif, une rencontre dans les locaux du Dialogue Franco-Russe le 13 mai 2022.

Tags : Russie Guerre Ukraine Union européenne Diplomatie




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 3 votes
    V_Parlier V_Parlier 20 mai 20:50

    L’intervention d’Anne-Laure Bonnel vaut le coup, pour ceux qui sont trop pressés pour regarder les 1h40 de vidéo.


    • 6 votes
      alanhorus alanhorus 21 mai 09:49

      https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-face-cachee-de-zelinsky-241671

      La face cachée de Zelinsky

      un article essentiel pour comprendre que Zelinski est une fraude un fumier et que Macron est un con :

      citation 

      Cependant, avec son zèle réformateur, Zelensky est allé plus loin. Début février 2021, les trois premières chaînes de télévision d’opposition – NewsOne, Zik et 112 Ukraine – ont été fermées. Une autre chaîne d’opposition, Nash, a été interdite au début de 2022, avant le début de la guerre. Après le déclenchement du conflit, en mars, des dizaines de journalistes indépendants, de blogueurs et d’analystes ont été arrêtés ; la plupart d’entre eux défendent des opinions de gauche. En avril, des chaînes de télévision de droite – Channel 5 et Pryamiy – ont également été fermées. En outre, Zelensky a signé un décret obligeant toutes les chaînes ukrainiennes à diffuser un programme unique, présentant le seul point de vue pro-gouvernemental sur la guerre.

      et il y a pire écoutez ou lisez cet article édifiant sur le fumier zelinski


      • 5 votes
        alanhorus alanhorus 21 mai 09:54

        Autre extrait :
        Le site nationaliste Myrotvorets a été lancé en 2015 « par un député du peuple occupant un poste de conseiller au ministère de l’Intérieur de l’Ukraine » C’est ainsi que le rapport de l’ONU le décrit. Le nom de ce député du peuple est Anton Gerashchenko, un ancien conseiller de l’ancien ministre des Affaires intérieures Arsen Avakov. C’est sous le patronage d’Avakov en 2014 que des bataillons nationalistes de répression ont été créés pour être envoyés dans le Donbass afin de supprimer la résistance populaire contre le Maïdan. Myrotvorets a fait partie de la stratégie générale d’intimidation des opposants au coup d’État. Tout « ennemi du peuple » – quiconque ose exprimer publiquement des opinions anti-Maïdan ou contester le programme nationaliste de l’Ukraine – peut se retrouver sur ce site. Les adresses d’Oles Buzina, un célèbre journaliste, abattu par des nationalistes près de son immeuble à Kiev, et d’Oleg Kalashnikov, un député de l’opposition tué par des nationalistes dans sa maison, figuraient également sur Myrotvorets. Ce qui a aidé les tueurs à trouver leurs victimes. Les noms des meurtriers sont bien connus, mais ils ne sont pas emprisonnés, car dans l’Ukraine contemporaine, où la vie politique est contrôlée par les radicaux, ils sont considérés comme des héros.


      • 4 votes
        alanhorus alanhorus 21 mai 09:59

        Et :

        Après l’effondrement de son soutien populaire en 2021, Zelensky a lancé un processus inconstitutionnel de sanctions extrajudiciaires contre ses opposants politiques. Ces sanctions étaient imposées par le Conseil national de sécurité et de défense (NSDC). Elles impliquaient la saisie extrajudiciaire de biens sans aucune preuve d’activités illégales de la part des personnes physiques et morales concernées. Parmi les premiers à être sanctionnés par le NSDC figurent deux députés parlementaires de la Plate-forme d’opposition « Pour la vie » (OPZZh) – Victor Medvedchuk (qui a ensuite été arrêté et montré à la télévision avec le visage battu après un interrogatoire) et Taras Kozak (qui a réussi à s’échapper d’Ukraine), ainsi que des membres de leurs familles. Cela s’est produit en février 2021. En mars 2022, 11 partis d’opposition ont été interdits. Les décisions d’interdire les partis d’opposition et de sanctionner les dirigeants de l’opposition ont été prises par le NSDC ; et elles ont été mises en œuvre par décrets présidentiels.

        La Constitution ukrainienne stipule que le Conseil de la sécurité nationale et de la défense est un organe de coordination : il « coordonne et contrôle l’activité des organes du pouvoir exécutif dans le domaine de la sécurité nationale et de la défense. » Cela n’a rien à voir avec la poursuite des opposants politiques et la confiscation de leurs biens – ce que le NSDC fait depuis 2021. Il va sans dire que ces méthodes du régime de Zelensky sont inconstitutionnelles – seuls les tribunaux peuvent décider de qui est coupable ou pas, et confisquer les biens. Le problème, c’est que les tribunaux ukrainiens se sont montrés peu enclins à jouer les marionnettes de Zelensky. Le président de la Cour constitutionnelle ukrainienne, Oleksandr Tupytskyi, a notamment qualifié les réformes anticonstitutionnelles du président de « coup d’État ». Zelensky n’a eu donc d’autres choix que de s’appuyer sur le NSDC pour faire avancer ses politiques impopulaires. La suite pour le « dissident » Tupytskyi ? Le 27 mars 2021, toujours en violation de la Constitution ukrainienne, Zelensky a signé un décret annulant sa nomination en tant que juge de la Cour.

        Sous le règne de Staline, le Commissariat du peuple aux affaires intérieures (NKVD) a créé des « troïkas » pour prononcer des condamnations à l’issue d’enquêtes simplifiées et rapides, et sans procès public et équitable. Ce que nous observons dans le cas du NSDC est un développement très similaire, sauf que les procès anticonstitutionnels du NSDC comptent un plus grand nombre de participants : tous les personnages clés de l’État, y compris le président, le Premier ministre, le chef du service de sécurité ukrainien, le procureur général de l’Ukraine. Une seule réunion du NSDC peut décider du destin de centaines de personnes. Rien qu’en juin 2021, Zelensky a mis en œuvre une décision du NSDC visant à imposer des sanctions à 538 personnes et 540 entreprises.


      • 2 votes
        V_Parlier V_Parlier 21 mai 21:02

        @alanhorus
        En effet, la petite histoire de mirotvorets :
        https://youtu.be/u897rwZQCUc?t=189 (juste là où ça démarre), puis :
        https://www.youtube.com/watch?v=JQGR_-EGkSM
        https://www.youtube.com/watch?v=_aYFI7AA5WM
        Rappelons encore que tout ça c’est bien vieux, c’est de 2015 !


      • 1 vote
        alanhorus alanhorus 23 mai 15:44

        @V_Parlier
        Merci pour les liens.
        https://echelledejacob.blogspot.com/2022/05/a-bocquet-parce-que-jai-dit-la-verite.html
        Et dire que les Klarsfeld se disent chasseurs de Nazis, on ne les entend pas sur le sujet.
        https://www.ladepeche.fr/2021/10/21/toulouse-pour-les-klarsfeld-le-combat-nest-pas-termine-9882709.php
        J’ai appris que Simone Veil avait refuser de faire passer le chagrin et la pitié qui décrit la France et l’Auvergne comme des Collabos Nazis ce qui est faux.
        Visiblement il y aurait les mauvais et les bons Nazis.
        Quand à BHL et Soros qui soutiennent Zelinski ils soutiennent donc un nazi car son programme politique c’est du nazisme.
        Honte à ceux qui soutiennent l’Ukraine moralement financièrement et militairement.
        On peut se dire que les vrais nazis ne sont pas ceux que l’on croit.
        La France est marquée par deux guerres mondiales qui ont sans doute été voulues par d’autres pays manipulateurs, pays qui ont la haine de la France.
        Je refuse que la France s’implique dans cette troisieme guerre mondiale Emanuel Macron doit etre jugé impartialement pour complicité de crime de guerre et collaboration avec un regime fasciste. Macron nous a montrer qu’il avait la haine de la France et des français. Il n’a pas sa place pour diriger ce pays.


      • 1 vote
        ged252 21 mai 13:17

        Bref, c’est bien ou c’est pas bien d’être nazi ?

        .

        Parce que moi, en tant qu’homme de gauche, je suis un type bien.

        Si on me dit : anti raciste, c’est bien, je deviens anti raciste, si on me dit homo c’est bien, je deviens homo, si on me dit nazi c’est bien je deviens nazi.

        .

        Alors faut savoir hein !?


        • vote
          ged252 21 mai 13:30

          Oradour sur Glane ; de la part de Alain Juillet c’est décevant, il a oublié de lire Vincent Reynouard, et là il n’y a pas de loi qui interdise de dire que c’est du BullShit.

          .

          Oradour Sur Glane c’est le Katyn Français, mis sur le dos des Allemands mais fait par les Bolchevicks.

          .

          Les communistes auraient cachés des armes et des explosifs dans le clocher de l’église et ces explosifs aurait explosé, les Allemands, ou les Ukrainiens, n’y sont pour rien.


          • vote
            alanhorus alanhorus 23 mai 18:09

            @ged252
            C’est faux ce que vous dites.
            Das Reich était commandé par Hans Lamerding allemand qui avait le commandement de cette division composée de 80 pour cent d’Ukrainiens et de 20 pour cent d’alsaciens (les malgré nous)
            Il n’a jamais payé pour ses crimes.


          • vote
            ged252 21 mai 13:36

            faites-vous votre propre idée :

            https://odysee.com/@leGrosMalin:d/Trag%C3%A9die-d’Oradour-sur-Glane,-le-d%C3%A9bat-interdit-par-Vincent-Reynouard:a



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès