• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Clash entre la France Insoumise et Meyer Habib

Clash entre la France Insoumise et Meyer Habib

Aprés une intervention choquante et partiale on peut voir les réactions de Manuel Valls et de Jean-Luc Mélenchon. Meyer Habib se montre sous un jour machiavélique, instrumentalisant les uns contre les autres en agitant le drapeau de la victimisation.

Quitter l'hémicycle est-elle la meilleure réaction ? Un dialogue est-il impossible.

Qui est Salah Hamouri et qu'a-t-il fait pour mériter ce traitement ? Incarne-t-il "la palestine bafouée et instrumentalisée" ? Le soi-disant lien entre l'antisionisme et l'antisémitisme ( qui a valu l'échec de manuel Valls ) va-t-il vraiment aider Meyer Habib à devenir populaire en France ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Salah_Hamouri

Tags : Israël Palestine Terrorisme Complot France Insoumise


Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • 4 votes
    njama njama 16 novembre 14:15

    Message de Salah Hamouri de la prison du Néguev

    "Pour la liberté je ne lâcherai rien. Le peuple palestinien, comme tous les autres, ne veut pas vivre à genoux. Et quelle force cela nous procure que de savoir que, vous aussi, vous n’avez pas l’intention de lâcher", nous écrit Salah Hamouri emprisonné sans inculpation dans le Neguev par Israel. Il décrit ici les conditions de son arrestation, de sa détention et les attentes de l’ensemble des prisonniers palestiniens, en matière de solidarité internationale.

    "J’ai ressenti une étrange sensation, lorsque, le 23 août, aux alentours de 4h30, si je me souviens bien, j’étais tiré de mon sommeil par des bruits sourds. Quelqu’un s’acharnait sur la porte de mon appartement et appuyait nerveusement sur la sonnette à répétition. Je me suis dit que je connaissais ce type de vandalisme mais dans les toutes premières secondes, je pensais qu’il s’agissait d’un rêve. Je vis dans un bâtiment de six étages, à Jérusalem-Est. Chaque étage est composé de deux appartements. Les soldats et leur commandant ne savaient exactement dans quel appartement je vivais, alors, ils ont frappé brutalement à chaque porte. J’ai alors eu une pensée pour mes voisins, tous réveillés en plein nuit par les soldats, terrorisant chaque famille, je pouvais entendre des enfants pleurer.

    Les soldats n’ont pas cessé de frapper sur ma porte jusqu’à ce que je finisse par ouvrir, encore engourdi par le sommeil. Le premier soldat que j’ai vu portait une cagoule. Je ne pouvais voir que ses yeux remplis de haine. Il m’a alors hurlé dessus, me demandant ma carte d’identité. Après vérification, les soldats présents ont appelé du renfort, en criant qu’ils avaient trouvé la personne qu’ils cherchaient. A la seconde où j’ai compris que la force occupante venait bien pour moi, mon cerveau m’a envoyé un ordre clair : « Une nouvelle bataille commence là pour toi, cet ennemi ne doit pas te vaincre une seule seconde ». Ils m’ont forcé à m’asseoir sur une chaise et trois soldats m’entouraient, leurs armes pointées sur moi. Pendant ce temps-là, leurs collègues ont fouillé tout l’appartement, bouleversant les meubles, les livres, les vêtements… Je les sentais fébriles, ils s’énervaient, ils ne trouvaient rien de ce qu’ils cherchaient dans cet appartement. Le commandant a fini par donner l’ordre de repli. Ils m’ont alors ordonné de m’habiller pour partir avec eux.

    En marchant vers la porte d’entrée de mon appartement, avant d’en sortir pour une durée qui m’était inconnue, je fixais la photo de mon fils accrochée au mur. Dans son regard, j’ai puisé de la force pour affronter les durs moments qui m’attendaient. Je l’imaginais me dire « Papa, sois fort, on sera vite réunis tous les trois ». Je lui promettais alors de rester fort et de ne jamais donner l’occasion à cette occupation de nous confisquer notre humanité et de détruire notre vie comme elle s’acharne à le faire. Ils me bandèrent ensuite les yeux et me conduisirent dans une voiture blindée. La marche vers ce nouveau destin commençait. Une marche pénible vers un monde que je ne connais que trop bien. Un monde dans lequel nous devons rester forts, humains et garder notre sourire en toute circonstance. Une nouvelle fois, je suis conduit dans ce véhicule blindé vers l’endroit le plus sombre et le plus misérable pour un être humain : une prison de l’occupant.

    En arrivant dans la prison du Neguev, après deux semaines passées dans le centre d’interrogatoire, tout me semblait tristement familier. Je suis rentré dans la section 24, j’ai vite reconnu les visages que j’avais quittés il y a quelques années. Je n’ai pas su quoi leur dire, j’étais soudainement impressionné de les retrouver ici. Parmi eux, certains sont derrière les barreaux depuis plus de quinze ans. Ils me questionnaient et je ne savais pas quoi leur répondre. « Qu’est ce qui est arrivé, pourquoi es-tu là ? ». Je n’avais pas les réponses à leurs questions. Pas plus que je n’arrivais à leur parler de l’extérieur, eux, qui sont là depuis tant d’années.

    Que faisons-nous pour eux, pendant qu’ils paient le prix de leur lutte ? En les retrouvant, je me demandais si j’avais assez agi pour parler d’eux à l’extérieur. On a ensuite énormément discuté. Un détenu m’a dit « Ah tu es de retour, on va parler de nous en France alors ! ». J’ai réalisé alors que malgré ma nouvelle privation de liberté, je n’avais aucun doute sur le fait que la mobilisation allait se mettre en place en France, c’est un véritable espoir pour moi et pour eux. J’ai pensé à toutes les personnes qui avaient déjà lutté pendant ma première incarcération et depuis, toutes celles et ceux que j’ai rencontrés en France et en Palestine. Aucun doute qu’ils seraient tous à nouveau au rendez-vous pour dénoncer l’injustice qui nous frappe.

    Et des éléments que je reçois par fragments, je sais que vous êtes même plus nombreux que la dernière fois ! Des personnalités que j’apprécie, des élu-e-s, des citoyen-ne-s en nombre plus nombreux encore, vous vous êtes mobilisés pour dénoncer l’injustice, l’arbitraire et pour exiger ma libération.

    Je vous en remercie très sincèrement. Je veux vous dire aussi que je serai digne du soutien que vous m’accordez. On ne marchande pas la liberté même si on la paie parfois très chère. Ce n’est pas une question d’entêtement mais de dignité et de principe : pour la liberté je ne lâcherai rien. Le peuple palestinien, comme tous les autres, ne veut pas vivre à genoux. Et quelle force cela nous procure que de savoir que, vous aussi, vous n’avez pas l’intention de lâcher. Cela, l’occupant ne le mesure pas. Moi je le ressens au fond de moi. Et c’est pourquoi même quand il pleut je pense au soleil qui vient…"

    Salah Hamouri

    Novembre 2017, prison du Néguev, section 24
    Source : Comité National de Soutien à Salah Hamouri
    CAPJPO-EuroPalestine

    http://www.europalestine.com/spip.php?article13615


    • 4 votes
      llsalv 16 novembre 15:56

      Les résistants étaient aussi des terroristes pour l’occupant allemand !
      Malheureusement, les israéliens n’ont que ce qu’ils méritent. Le projet sioniste aurait pu s’accomplir en Ouganda, comme le proposait Herzl (le père fondateur du sionisme) ; le peuple palestinien n’aurait pas connu toutes les violences qu’il subit depuis la Nakba.


      • 2 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 16 novembre 17:38

        @llsalv
        Y a que des murs en bouse de buffle en Ouganda, c’est pas pratique pour se lamenter dessus, à cause de l’addition de plusieurs facteurs, odeur/chaleur, par exemple, voyez, sans compter que c’est noir de monde sous ces latitudes...

        .

        Pour ça qu’ils sont allé dans cette partie du monde à la place, les sionistes, leurs gros nez démesurés sont délicats, on est peu de chose comme même, hein ? Pis ils ont quand même, merde quand même, un minimum de standing et un lourd penchant pour le luxe et les lieus un brin plus classes et renommés que le trou du cul de l’afrique. En plus le problème de tire toi d’là que j’my mette se serait déplacé et les pro palos d’aujourd’hui seraient juste pro ougandais qu’on aurait déportés en 48 sur un bout de terre qualifié de prison à ciel ouvert, alors l’un dans l’autre... Vous seriez pas un peu nazi avec votre antisionisme qui suinte l’antisémitisme carabiné venu d’Autriche ? mmmmmh ?


      • vote
        Croa Croa 17 novembre 00:12

        À llsalv,

        Ou aux USA, ou en Australie.... D’ailleurs des colonies juives il y en a ailleurs qu’en Israël, des petites il est vrai, mais bon au moins tout va bien pour elles ! Il y a même eu un truc en URSS qui je pense doit bien exister encore.


      • vote
        Eric_F 18 novembre 10:47

        @llsalv
        Il n’y a aucun lien historique entre le peuple juif et l’Ouganda, alors qu’il y a un lien historique et culturel fort avec l’emplacement des anciens royaumes juifs, où est resté en continuité une communauté de Juifs, et où d’autres sont revenus aux source de leur culture. Il était donc normal que lors de la dévolution de l’indépendance de l’ensemble des territoires sous mandat, un état leur soit attribué. Tout comme il était normal qu’un autre état soit attribué aux Palestiniens arabes, il y n’y avait en 1947 que deux millions d’habitants en Palestine mandataire, l’espace était suffisant pour être partagé, charge aurait été à chacun des deux états de définir son statut et sa politique d’accueil. Occasion saisie en 1948 par l’un et rejetée par l’autre ; une autre chance a existé au tout début des années 2000 avec les accords de Camp David/Taba, mais les maximalistes des deux camps l’ont fait in extrémis capoter. Et ce sont les partisans jusqu’au boutistes d’un côté comme de l’autre qui tiennent le haut du pavé sur les réseaux sociaux.


      • 1 vote
        maître soucoupiste 19 novembre 16:17

        @Gaston Lagaffe

        pro palos d’aujourd’hui seraient juste pro ougandais 


        Certainement pas, l’Ouganda est un pays chrétien, les pros palestiniens le sont juste par communautarisme religieux.


      • vote
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 20 novembre 09:21

        @maître soucoupiste
        Y a pas que des muzz chez les pro palos, tous les glands d’extrême gauche le sont plus ou moins, tant qu’y a une injustice quelque part sur laquelle s’indigner à géométrie variable pour se donner l’illusion d’être un che guevara à peu de frais...


      • 5 votes
        Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 16 novembre 17:30

        Alors là moi je dis respect, pour la fronce insoumise, quel courage, quel détermination dans la lutte, quel aplomb, quel talent, quel .... Je ne trouve plus mes mots pour dépeindre mon admiration sans borne pour Mélenchon et ses sans culotte, sans cravate, surtout, quel panache et subversion dans le geste, qui fuient courageusement devant la baleine fétide et huileuse bouffie de falafels rances en lui laissant tout loisir de dégueuler son jargon infect et délicieusement improductif.
        .
        Donc être insoumis, notez le bien car c’est la consigne générale des rebelles actuels à la sauce Ruffin, un guerrier, un warrior, un colosse fait de muscles et de sueur qui sent le foutre, c’est de se barrer devant le danger, reculer pour mieux sauter, plier tel le roseau moyen pour ne point casser sous les vents les plus turbulents, comme les absents ont toujours tort, n’est ce pas, quelle opposition efficace, quelle opposition de rêve pour les Macron et autres Valls, ils n’ont carrément plus de détracteurs dans la salle et peuvent oeuvrer à leur guise car les insoumis, ben ils vont bouder dans leur coin à la moindre contrariété pour laisser les méchants soumis aux banksters, marchés financiers et mafias qui gouvernent, et ainsi dicter les règles tranquillement, en leur absence fort opportune et surtout équivalente à leur vaine présence.
        .
        Seule la femelle de la fin remonte le niveau pour faire avaler au cachalot ses propres couleuvres et lui rentrer ses immondes conneries en saillies et logorrhées hystérico-débilitantes-victimaro-inversées dans la gorge pleine de glaires verdâtres.C’est dire à quel point on en est rendu, représentés par des mongoliens à l’assemblée, bravo, clap clap, et après il y en aura pour s’étonner du taux des abstentions....
        .
        Rions à gorge déployée mes amis, car ce sont bel et bien nos gouttes de sueur, de sang et de larmes quotidiennes qui payent les salaires exorbitants de ces cafards inutiles et parasitaires en mode sangsue.


        • 1 vote
          Gaston Lagaffe Gaston Lagaffe 16 novembre 17:50

          va-t-il vraiment aider Meyer Habib à devenir populaire en France ?
          .
          Quand on lit les commentaires du Figaro sur le même sujet, c’est à craindre en effet, ce serait un comble d’ailleurs, mais bon, cette époque m’habitue depuis des années à ne plus m’étonner de rien, surtout du plus improbable à priori, Attali va bientôt nous sortir que l’amibe serait un bon présidentiable que ça m’en toucherai une sans bouger l’autre et le voir élu en 2022 me ferait presque marrer, au point où on en est.
          .
          Quant à Sala Hamouri, certainement un type très courageux, mais c’est pas ma guerre, colonel... Donc je m’en lave les mains comme le pilate ponce moyen... Voyez, hein ?



          • 1 vote
            Hijack ... Hijack ... 16 novembre 21:19

            Après le hashtag dénonce ton porc ... il serait temps d’un trouver un pour la circonstance : Jetez ce porc de l’assemblée !


            • 1 vote
              DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 novembre 21:22

              Pour ce judéo-droitiste je suis donc un islamo-gauchiste ^_^ lol
              Ça ressemble donc à "çà" un colon sioniste trafiquant de diamant ?


              • 1 vote
                ezechiel 16 novembre 23:12

                "Salah Hamouri est un terroriste, pas un prisonnier politique, un dirigeant du FPLP. Le FPLP, responsable de l’attentat de la rue Copernic, vous vous souvenez, quatre français innocents tués, dixit Raymond Barre. Le FPLP c’es aussi le carnage de la synagogue de Harnoff en 2014, cinq juifs égorgés en pleine prière à Jérusalem. Égorgés exactement comme le fut le père Hamel dans son Église. Est-ce bien ce terroriste antisémite que la France espère voir libéré ?"

                Mayer Habib a raison.
                Vous imaginez une délégation de députés israéliens venant en France visiter et soutenir Salah Abdeslam ?
                Comment le gouvernement français aurait-il réagi ?


                • 2 votes
                  CoolDude 16 novembre 23:28

                  @ezechiel

                  Il est même responsable de la Shoah... C’est dire !

                  Allez, peine de mort.


                • vote
                  ezechiel 16 novembre 23:34

                  @CoolDude "Il est même responsable de la Shoah... C’est dire !"

                  Personne n’a jamais dit ça.


                • 1 vote
                  CoolDude 16 novembre 23:39

                  @ezechiel

                  "Salah Hamouri est un terroriste, pas un prisonnier politique, un dirigeant du FPLP. Le FPLP, responsable de l’attentat de la rue Copernic, vous vous souvenez, quatre français innocents tués, dixit Raymond Barre. Le FPLP c’es aussi le carnage de la synagogue de Harnoff en 2014, cinq juifs égorgés en pleine prière à Jérusalem. Égorgés exactement comme le fut le père Hamel dans son Église. Est-ce bien ce terroriste antisémite que la France espère voir libéré ?"

                  Booohhh...

                  Vous avez même rajouté les attentats du 13 novembre.

                  Donc, tant qu’à faire... Allons y gaiement ! On n’est plus à ça près.

                  Responsable de tout et pour toujours.


                • vote
                  ezechiel 16 novembre 23:56

                  @CoolDude "Vous avez même rajouté les attentats du 13 novembre....Responsable de tout et pour toujours.
                  "

                  Vous savez lire ? Je n’ai jamais accusé Salah Hamouri des attentats du 13 novembre.


                • 3 votes
                  CoolDude 17 novembre 00:13

                  @ezechiel

                  Mayer Habib a raison.
                  Vous imaginez une délégation de députés israéliens venant en France visiter et soutenir Salah Abdeslam ?
                  Comment le gouvernement français aurait-il réagi ?

                  Vous amalgamez Salah Abdeslam avec Salah Hamouri.

                  C’est clair...

                  Bref, la chose pour moi un peu près sur dans cette histoire c’est Salah Hamouri ne doit pas bosser pour Israël.

                  Salah Hamouri (arabe :  ???? ?????), né le 25 avril 1985 à Jérusalem, est un avocat franco-palestinien. Il a été inculpé en 2005 sous la double accusation d’avoir projeté de tuer le rabbin Ovadia Yosef, et d’appartenance au Front populaire de libération de la Palestine.

                  Appartenance au FPLP !!! Rien que ça, c’est un attentat.

                  Peine de mort minimum...



                • vote
                  ezechiel 17 novembre 00:37

                  @CoolDude "Appartenance au FPLP !!! Rien que ça, c’est un attentat."

                  Il a été condamné pour avoir projeté d’assassiner un rabbin, et est un dirigeant du FPLP, une organisation terroriste ayant commandité des dizaines d’attentats depuis plus de 40 ans !
                  Les israéliens ont le droit de mettre hors d’état de nuire un terroriste.
                  Et il est tout à fait scandaleux que des élus français aillent soutenir ce type d’individu !!

                  ---------------------------
                  "Vous amalgamez Salah Abdeslam avec Salah Hamouri."

                  Le terrorisme doit être combattu sous toutes ses formes, qu’il soit commandité par Daesh ou par le FPLP.


                • 3 votes
                  njama njama 17 novembre 12:25

                  @CoolDude
                  Ovadia Yosef ? ce fou ! le gourou de Bibi 
                  paix à son âme...

                  Parmi les dérapages incontrôlés du rabbin Ovadia Yossef :

                  « puissent-ils disparaître de la Terre. Puisse Dieu envoyer un fléau aux Palestiniens, ces enfants d’Ismaël, ces vils ennemis d’Israël 12. »

                  En octobre 2010, il estime que « Les goyims [non juifs] n’ont de place dans le monde que pour servir le peuple d’Israël 13. »
                  Il ajoute que, « avec les gentils, ce sera comme toute personne, ils doivent mourir, mais [Dieu] leur donnera longévité. Pourquoi ? Imaginez que l’âne de quelqu’un meurt, ils perdraient leur argent. C’est son servant. C’est pourquoi il a une longue vie, pour bien travailler pour ce juif 14. »

                  Ces propos ont été dénoncés par l’ADL (Anti-Defamation League)

                  source Wikipedia.


                • vote
                  Heimskringla Heimskringla 17 novembre 19:20

                  @ezechiel

                  D’accord avec vous, sur ce coup la Mr.Habib a raison. 


                • vote
                  Eric_F 18 novembre 11:00

                  @ezechiel
                  1° dès lors qu’Hamouri avait été relâché dans le cadre d’un accord global, il ne peut pas être réincarcéré (cela, non par la justice mais par décision administrative) pour les *mêmes* faits, surtout qu’entretemps il a passé un diplôme légalement, et qu’il n’y a pas d’élément nouveau d’activité militante dans un mouvement interdit.

                  2° votre exemple est absurde, les hommes politiques israéliens ne soutiennent pas Abdeslam, et par ailleurs son implication dans les attentats de novembre 2015 sont établis, il ne s’agit pas de simple suspicion d’appartenance à un mouvement. .


                • vote
                  Croa Croa 17 novembre 00:15

                  Eh bé, il y a de sacrés cons à l’assemblée ! Enfin surtout un !!!


                  • 4 votes
                    alanhorus alanhorus 17 novembre 08:57
                    Merci pour avoir publier l’article et pour les commentaires qui vont dans le sens de l’article.
                    Oui Salah Hamouri est innocent il n’a strictement rien fait de mal contre personne.
                    Israël instrumentalise des falses flags sur son sol pour faire passer les palestiniens pour des criminels.
                    Cette méthode de falses flags est telle qu’ils l’appliquent ailleurs (suivez mon regard vous savez ce que je pense des faux attentats terroristes, le 11 septembre et ses déclinaisons) une série télévisée produite en Israël se nomme d’ailleurs false flag.
                    La lâcheté des soldats israéliens ne vaut rien face au courage de l’innocent palestinien.


                    • vote
                      microf 17 novembre 10:30
                      "Meyer Habib", c´est certainement pas un nom de "de souche".

                      • 1 vote
                        Et Hop ! 17 novembre 22:00

                        @microf

                        C’est un Franzais comme vouzémois.

                        D’ailleurs il a 6 ou 7 passeports.


                      • 1 vote
                        njama njama 17 novembre 12:37

                        Salah Hamouri avocat franco-palestinien dont la mère Denise Hamouri-Guidoux est française, et même professeur de français à Jérusalem.

                        La double nationalité est en soi une raison suffisante de le soutenir non ?

                        Il semble que pour le cas du Sergent Shalit, prisonnier de guerre du Hamas, le soutien de la France était plus complaisant :

                        "ce jeune militaire bénéficie de la double nationalité , c’est pourquoi dans une lettre adressée aux parents, Sarkozy écrivait « La France ne vous abandonnera pas à votre sort et n’aura de cesse d’agir, avec d’autres y compris dans le monde arabe, pour que finisse ce calvaire injustifiable ».

                        Pour éviter tout malentendu, je tiens à préciser que ce caporal (devenu sergent pendant son incarcération) tankiste en opération près de la bande de Gaza lorsqu’il fut capturé en 2006, est un bien un prisonnier de guerre, contrairement à ce que disent les gouvernements successifs israéliens pour qui il n’est question que « d’enlèvement” ou encore de “kidnapping”. (1) Ce soldat portait un uniforme israélien et continue à le faire, il ne parle pas français et son père non plus et a obtenu la nationalité française par filiation avec ses grands-parents, une demande déposée au consulat de France en Israël.

                        https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-sergent-shalit-102726


                        • 1 vote
                          Tom France Tom France 18 novembre 14:39

                          La résistance Palestinienne n’a pas de rapport avec le terrorisme contrairement aux autres djihadistes sponsorisés par l’axe USrael/OTAN/UE/Pétromonarchie. Mais cela, meyer ne dira pas dans le cadre de sa hasbara !!!


                          • vote
                            spoty spoty 18 novembre 14:45

                            Ahaha les "insoumis" et toute l’extrême gauche qui pètent les plombs dés qu’on touche à leurs chouchous palos , le "franco palestinien" n’avait qu’à pas foutre la merde en Israël , après il baise une coco fille de coco je comprends que les insoumis bougent pour la famille  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès