• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Colloque « Quel avenir pour la Palestine ? »

Colloque « Quel avenir pour la Palestine ? »

Le 4 juin 2019, l’Académie de Géopolitique de Paris organisait un colloque intitulé « Quel avenir pour la Palestine ? » et qui s’est tenu à la représentation permanente de l’Union Européenne à Paris.

Alors que les Etats-Unis souhaitent proposer un « deal du siècle » aux palestiniens, sur des points essentiellement économiques, que reste-t-il aujourd’hui de la Cause Palestinienne ? Pour tenter d’y répondre, Ali Rastbeen, président de l’Académie de Géopolitique de Paris, a convié un large panel de géopoliticiens, politiciens, diplomates, militaires, militants associatifs, etc. afin de donner un spectre d’analyse le plus large et le plus fidèle possible à la réalité.


 

Tags : Israël Palestine




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    v.moyal 16 juillet 06:08

    la Palestine survivra aux juifs implantés sur des territoires volés.. !


    • vote
      Simon 19 juillet 11:16

      Surprenant cette incapacité à supporter des non-musulmans au Proche-Orient...


    • 1 vote
      Vraidrapo 16 juillet 06:51

      Curieux : Aucun écho dans les Media du MEDEF !


      • vote
        QAmonBra QAmonBra 19 juillet 13:57

        Merci à l’auteur pour le partage.

        Colonialisme & $ionisme sont synonymes, la légalisation de l’apartheid constitue historiquement leur phase finale avant disparition.

        Pour l’antenne locale de $ion, le top chrono du processus a été enclenché par la loi dite fondamentale de l’état nation de juillet 2018, instituant "de jure" un suprématisme préexistant "de facto".

        L"état $ioniste va donc inéluctablement disparaître au profit d’un état unique, démocratique, obligatoirement et strictement laïc pour tous, du moins pour ceux acceptant d’y vivre ensemble,(*) car en empêchant par tous moyens(**) le partage inique, car en leur faveur, de la Palestine, les $ionistes ont tout simplement scié la branche les portant.

        La seule question importante qui se pose est : Est ce que cela se conclura par un terme pacifique à la sud africaine, dramatique à l’algérienne ou un mix des deux ?

        (*) Les autres pourront toujours aller ruminer leur nostalgie "biblico-coloniale" ou $alafiste sous d’autres cieux où, pour les plus cultivés d’entre eux, ils pourront également méditer le propos de J.B. Bossuet : Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.

        (**) Dont la colonisation et la "bantoustanisation" de la Cisjordanie.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès