• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Comme en 41

Ce n'est pas un appel, pas même un cri de détresse ; je ressens bien ce ressentiment, cette fatigue immense qui est en train de gagner...




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 8 votes
    sirocco sirocco 14 mai 20:15

    Cet homme fait une analyse pertinente de la situation.


    • vote
      Luc24 Luc24 15 mai 14:25

      @sirocco
      Il parle de "génocidaires"... Vous pourriez nous expliquer ce que ça veut dire ? De quel génocide parle-t-il ?
      Pour moi, ce type a perdu la tête et a cessé depuis longtemps d’être un journaliste.


    • 3 votes
      hase hase 15 mai 10:49

      J’ai oublié de dire, qu’il a ses petites minutes de Ricardo régulièrement, c’est comme une chanson : deux minutes trente de bonheur !!


      • 10 votes
        1917 15 mai 11:12

        Un pays gouverné par un Conseil de Défense (Sans compte rendu),

        Un Conseil Scientifique désigné (Sans compte rendu),

        Une Assemblée Nationale aux ordres,

        Une opposition officielle de façade,

        95% des média de propagande aux ordres,

        Un PaSS Sanitaire,

        Tout ça porte un nom : Dictature !

        Et malheureusement ce n’est pas une blague ...


        • 2 votes
          Conférençovore Conférençovore 15 mai 11:42

          "Vrais résistants" vs. "Génocidaires", "cavaliers de l’apocalypse qui nous conduisent à l’Armageddon", "trains remplis en partance pour l’Europe de l’est"...

          Je comprends et partage l’exaspération de ce Monsieur qui exprime un ras-le-bol bien légitime face à tant de bêtise, de soumission et conformisme. Comme tout le monde, je croise ces silhouettes fantomatiques, parfois même au beau milieu de nulle part, ces étranges couples de retraités qui hier disaient bonjour et aujourd’hui nous dévisagent avec ce regard noir comme le charbon et saturé de réprobation, de sévérité accusatrice, comme si nous étions coupables d’avoir entassé des gens dans des trains direction "camps de la mort qui tuent". Comme tout le monde je croise des enfants, et ça c’est vraiment le pire du pire... des enfants de quelques années à peine qui ont comme intégré que barricader leurs visages était une norme et qu’ils étaient eux-mêmes des sortes d’agents pathogènes susceptibles de ramener la grande faucheuse au sein de leurs foyers respectifs.

          Pour autant, on ne sortira certainement pas de cette coronafolie en empruntant le même chemin qui nous y a conduit. Tout ce champ sémantique de la peur, de l’excès, des comparaisons incertaines et autres ineptes point godwin sont à proscrire quand, précisément, l’on aspire à dénoncer cette même peur qui s’est emparée de certains de nos concitoyens. On ne combat l’excès par un autre. C’est au contraire le champ lexical de la raison dont il faut faire un usage immodéré. Pas du scientisme déraisonnable à la ciseaux-bubu, pas celui de l’appel à la science ou aux stats comme nouvelles religions mais juste à des principes élémentaires accessibles à tous et qui parlent : le coronavirus tue en écrasante majorité des gens déjà affaiblis. On le sait. C’est triste et dur quand ça vous arrive ou arrive à vos proches mais c’est la vie. Et on ne va pas mieux vivre en se retenant d’être, d’aimer, manger, faire du sport, boire, fumer, baiser, mourir, bref... vivre. Ceci est une des rares certitudes que nous pouvons avoir après 1 an et demi de recul.

          D’ailleurs, petit coup de gueule (léger hein smiley ) : j’en ai plein le cul de voir 10 sujets par jour consacrés à cette thématique ici. Pour un site qui se dit alternatif, trop de gens ne semblent même pas réaliser qu’ils cèdent eux-mêmes à une forme de panique tout en voulant la dénoncer (à juste titre). On a parfois même ici plus de sujets consacrés à la coronafolie qu’un JT des médias de masse. Sortons de la coronafolie. Je ne sais pas moi... parlons de sujets consensuels comme Israël, l’islam, Zemmour... smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès