• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Crise du coronavirus : "C’est le bordel" : Philippe de Villiers accuse le (...)

Crise du coronavirus : "C’est le bordel" : Philippe de Villiers accuse le gouvernement de vouloir juste "se couvrir judiciairement"

SYNOPSIS :

Philippe de Villiers, fondateur du Puy du Fou et ancien député, a lancé de sérieuses accusations contre le gouvernement ce jeudi matin 23 Avril 2020 sur RMC concernant sa gestion de la crise du coronavirus et estime que l'industrie du tourisme "va mourir".

L'ancien député et fondateur du parc d'attraction "Le puy du fou", Philippe de Villiers, semble très remonté contre le gouvernement concernant la gestion de la crise du coronavirus. Il explique ce jeudi matin sur RMC que le Puy du fou perd un million d'euros par jour en raison de cette fermeture et que 1.500 personnes sont au chômage technique en raison de cette situation exceptionnelle.

"Je parle au nom du secteur du tourisme mais aussi de tous les bistrots et restaurateurs que je vois en Vendée et qui me disent qu'ils n'en peuvent plus, qu'ils sont à bout, et qu'à Paris, personne ne les écoute."

"Les conférences de presse de Philippe c'est plus pour préparer la défense judiciaire que pour rendre service aux Français"

L'ancien candidat à la présidentielle accuse le gouvernement de vouloir simplement se couvrir judiciairement et relate des conversations avec des "ministres importants", qui disent, selon lui, qu'il y aurait une "tétanie présidentielle et gouvernementale".

"J'ai eu des ministres importants au téléphone qui m'ont dit que c'est normal qu'il y ait une tétanie présidentielle, gouvernementale, 'on est pétrifiés, on est prudents car on est obligés de se couvrir'. Je leur dis : 'Ah bon, à cause du sang contaminé ?'. 'Oui on préfère la défense judiciaire'. Donc en fait les conférences de presse de Philippe c'est plus pour préparer la défense judiciaire que pour rendre service aux Français.

Les réponses que j'ai eu mercredi c'est que le gouvernement cherche une date à laquelle il se réunira en visio pour proposer une date à laquelle il nous dira quelle pourrait être la date d'ouverture... C'est le bordel"

"Je pense qu'on est gouvernés par une technostructure qui manifeste son incurie"

L'ancien président du conseil général de la Vendée tance le gouvernement qu'il accuse de mensonges et "d'incurie".

"Emmanuel Macron connaît le Puy du Fou, je pense qu'il écoute ceux qui lui parlent mais que derrière, le char de l'Etat est tiré à hue et à dia. Je pense qu'on est gouvernés par une technostructure qui manifeste son incurie. On a pris deux mois de retard. Ils nous ont menti sur les masques, sur les tests. On est le seul pays qui n'a pas fermé ses frontières. Il fait payer sur la population son incurie, son incompétence."

"On n'en peut plus, on va mourir, le tissu de la France industrieuse est en train de se déchirer"

Concernant une possible réouverture de son parc, il estime qu'il appliquera les règles sanitaires nécessaires et qu'il n'est "pas question de faire prendre des risques au public". "Si on nous impose des règles on les appliquera mieux que quiconque car c'est notre métier"

"Je ne dis pas qu'on veut rouvrir à tout prix car on est dans la difficulté et qu'on va mourir. Mais c'est la vérité, on va peut-être mourir. Peut-être qu'à la fin de l'été les fleurons français du tourisme auront disparu, beaucoup de cafés, de restaurants... Je vais vous dire quelque chose de grave. On n'en peut plus, on va mourir, le tissu de la France industrieuse est en train de se déchirer et nos gouvernants pensent à se couvrir."

Un gouvernement de fantôches, d'incapables, et d'irresponsables. C'est gravissime.

Ces gens sont prêts à faire mourir des milliers d'entreprises, de commerces, et de gens, juste pour sauver leurs fesses.

À voir !

Tags : Economie Santé Santé menacée Philippe de Villiers Coronavirus




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 7 votes
    gaijin gaijin 24 avril 2020 09:33

    " on est gouvernés par une technostructure qui manifeste son incurie"

    tout a fait cette technocratie au pouvoir partout en france dans les entreprises aussi bien que l’administratif est le véritable virus qui nous plombe depuis 40 ans

    en sortie de crise il ne faudra pas se contenter des passer 20 ans a couper deux ou trois têtes mais tirer les vrais conclusions ....


    • 8 votes
      Vraidrapo 24 avril 2020 10:10

      Je LES rassure, ils n’ont rien à craindre. Les Juges savent où est leur "devoir".

      Même Talonnettes, sous le coup de 4 mises en examen, se pavane au nom de µicron dans l’avion présidentiel...

      Les Français sont cocus, c’est sûr, et ça dure, ça dure...


      • 1 vote
        Zip_N 24 avril 2020 19:05

        Le tourisme il fonctionne encore un peu par avion, lorsque l’aéroport de Paris sera vendu au secteur privé pour qu’il soit rentable et enrichir leur actionnaire, le tourisme diminuera encore. Il ne faut pas s’attendre à des touristes qui viennent contempler les bouchons du trafic routier, et de l’autre les touristes plombé par les tarifs des autoroutes. Leur méthode d’attractivité est inexistante pour attirer le tourisme, ils trouvent les mots comme "résilience" pour garder le calme et éviter la panique à la crise. C’est pas avec les incantations et la spéculation financière que cela va fonctionner. 


        • vote
          Zip_N 24 avril 2020 20:15

          L’avion est un bon transporteur et un mauvais voyageur.

          Voyage est une contraction de voir du paysage. Vous pouvez faire le tour du monde en avion sans voir de paysage. L’avion sert d’aller de sa maison à l’hôtel, tout est planifié sur le bout des doigts.

          Vous voulez improviser une destination, vous allez à l’aéroport, vous trouvez une destination intéressante, personne ne va vouloir de votre argent liquide pour le billet, ni de votre volonté d’improviser une destination, votre voyage s’arrête la. En avion il n’y a plus de place pour la liberté, la découverte, l’improvisation et l’aventure.


        • vote
          ahtupic 24 avril 2020 19:08

          De Villiers à raison :

          Vote maintenue : c’est la faute à Larcher

          Pas de masques ; on nous les a volés

          Pas de traitement : il faut faire des tests. C’est le conseil scientifique... créé le 10 mars. Tiens, tiens


          • vote
            ahtupic 24 avril 2020 19:16

            Dans la vidéo,on voit Micronomo écouter ou plutôt ne pas écouter car les bras croisés, position plus ou moins inconsciente, signifient : "Parle toujours, tu m’intéresses"


            • 3 votes
              ETTORE 24 avril 2020 19:42

              Que les gouvernes de la France, soient bloquées, tétanisées, grippées....Volontairement ou non....

              A la fin de tout ce bord.l, il faudra bien en tirer les conséquences.

              Qu’ils protègent leur c.l ou leur carrière....On tireras les conclusions de tout ce capharnaüm.

              Comparer l’impact de cette pandémie selon les pays, et leur mode d’activation de protection déclenchée.

              Il est plus que certain, que le comportement de l’état Français, auras nettement moins d’excuses, ne serais ce que vis à vis des Italiens, qui eux se sont fait surprendre.

              Excuse, que nous, en France, nous n’avons pas !

              On pourras triturer les comparatifs dans tous les sens, je peux dors et déjà vous dire que l’incurie de ce gouvernement pèsera lourd dans la balance.

              Les mots, (surtout des mensonges) l’immobilisme ( règlements de comptes internes) attentisme ( tout et son contraire tout au long de cette pandémie)

              blocage ( peur de décider ou pas de décideur) et ce n’est pas fini, car effectivement ils ne pensent qu’à sauver leur c.l, voilà leur seule et unique tache actuelle.

              Et j’espère sincèrement que ce soit .....la balance de la Justice !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès