• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > ENTRE-SOI : Apartheid social et territorial

ENTRE-SOI : Apartheid social et territorial

D'où vient notre Premier Ministre ? par Branco

"...

Gabriel, qui n'était alors qu’un primodéputé pistonné par son amoureux, donc, Stéphane Séjourné, conseiller politique du Président, avait obtenu contre menues coucheries sa circonscription, et tentait de se frayer un chemin dans ce magma là. Il avait rencontré son compagnon après avoir été propulsé à 22 ans au cabinet de la ministre de la santé Marisol Touraine par les grâces de sa fille, aux côtés de son futur conjoint Olivier Véran et Benjamin Griveaux. 6000 euros par mois, chauffeur et secrétariat pour un jeune homme qui n’était pas encore diplômé - des privilèges qui lui seront désormais garantis à vie – voilà qui a de quoi séduire et exciter.
Sans parcours professionnel ni titres à proposer, on l’avait entendu défendre laborieusement deux réformes, Parcoursup et le SNU à l’Assemblée nationale, alternant entre l’insignifiant et le catastrophique. Il bégayait légèrement, et comme à chaque fois qu’il craignait que son imposture fût révélée, ou que ses mensonges furent décelés, laissait un sourire en coin le dominer.

..."

ENTRE SOI : COMMENT LES RICHES FONT SÉCESSION

"...

Depuis une décennie, le mouvement s'est accéléré : la mixité sociale recule à une vitesse affolante.
Selon une étude de l’INSEE parue en 2023, dans les 50 grandes villes françaises, les disparités spatiales selon les revenus ont augmenté dans plus de 30 d’entre elles entre 2004 et 2019. Une autre étude publiée en juin 2019 par l’Institut d’aménagement et d’urbanisme révèle un creusement rapide et abrupt des inégalités territoriales en région parisienne ces dernières années. Pour le dire simplement, plus le temps passe, plus les pauvres habitent avec les pauvres, et les riches avec les riches, en dépit des politiques de la ville. Si cette dynamique n'est pas choisie du côté des plus modestes, elle est clairement consciente du côté des plus aisés. Les Pinçon Charlot sont catégoriques, ils affirment que les riches sont "la seule classe sociale à ce point consciente d'elle-même et de ses intérêts", en témoigne par exemple la mobilisation agressive des habitants du 16ème arrondissement il y a quelques années lorsqu'ils se sont opposés à l'installation d'un centre d'accueil pour sans abris non loin de leur quartier.

..."

Note de lecture

Crépuscule de Branco :
https://static.mediapart.fr/files/2018/12/26/macron-et-son-crepuscule-3.pdf

 

Tags : Oligarchie Emmanuel Macron Gabriel Attal




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • vote
    Conférençovore Conférençovore 4 février 16:35

    "Pour le dire simplement, plus le temps passe, plus les pauvres habitent avec les pauvres, et les riches avec les riches, en dépit des politiques de la ville."

    Bon d’abord, on va arrêter les conneries avec Branco. Si l’objectif c’est de critiquer l’hyper-classe en passant par lui, je préfère avertir tout de suite que tout cela est une escroquerie qui n’a que trop duré. Branco est juste un fils de bourge qui se la joue pourfendeur d’autres fils de bourges qui ont le réseau et sans doute aussi le talent qu’ils n’a pas. Plus grave, c’est une pute : ne soyez pas étonné de ce qui semble de prime abord être une insulte mais c’est une description. Cette petite merde s’est littéralement soumise dans une lettre rendue publique afin d’obtenir les faveurs d’une autre monumentale merde, Salah Abdelsalam, l’un des complices de la pire tuerie effectué par des musulmans sur le sol français de ces dernières années. Après ça, il n’y a plus de retour-arrière possible.

    Dans une société normale, personne n’accorde le moindre crédit à une avaleuse pareille.


    • 2 votes
      Richard Coler Richard Coler 5 février 16:40

      @Conférençovore
      Branco moi j’aime il a une éloquence rare, il defendit (trop tard) ,DAMIEN TAREL le soufléteur de MACRON montjoie saint denis
      Entre branlo et tatal mon joie est fait c’est BRANCO
      PS : TAREL aurait du plaidé la légitime défense si sa première avocate l’avait bien conseillé, en effet c’est micron qui est venu à lui en courant le bras en avant et il a répondu par un SOUFFLET (pas un coup de poing sinon notre guignolo aurait fait l’avion) et s’il s’était présenté aux législatives il serait depuis député.
       smiley
      RAVAILLAC revient le guignol poudré veut nous faire entrer en guerre.


    • 1 vote
      mac1 5 février 17:52

      @Richard Coler
      D’autant que reprocher à un avocat de vouloir plaider, même pour un grand criminel, est-ce vraiment reprochable quand on fait ce métier ou , au contraire, est-ce éventuellement un chalenge ?
      Vergès a défendu Barbie, est-ce pour autant qu’il approuvait ce qu’il a fait ?


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 5 février 20:52

      @Richard Coler Je n’accuse jamais un avocat de faire son travail et défendre une personne accusée. La question n’est évidemment pas là. Par contre, une p*** qui vient tapiner auprès d’un enculé qui a contribué à l’assassinat de 135 de mes compatriotes et le tout pour le défendre pour sa petite gloire personnelle et parce que Monsieur ne se sent apparemment pas français (ce qu’il n’est effectivement pas) et s’invente une inepte et immorale revanche contre notre pays qui ne lui apporté que gloire et argent, je lui pisse à la raie.


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 février 16:44

      @Conférençovore

      "Je n’accuse jamais un avocat de faire son travail et défendre une personne accusée. La question n’est évidemment pas là."

      Ben si, la question est là. Ce qu’on écrit à un criminel pour lui proposer d’être son avocat fait déjà partie du travail de l’avocat. Or, le travail de l’avocat ne consiste pas essentiellement à dire la vérité mais essentiellement à proposer la défense la plus efficace possible. "Il n’y a rien dans la déontologie des avocats qui leur impose un devoir de vérité. Ils doivent exercer avec honneur, probité, loyauté. Mais la vérité n’apparaît dans aucun texte." 
      https://www.la-croix.com/France/Justice/avocats-defense-prime-verite-2020-02-11-1201077632

       "pour le défendre pour sa petite gloire personnelle"

      On peut dire ça de tout les actes de n’importe qui (j’en connais même ici qui seraient prêts à dire que Jésus s’est fait crucifié pour sa petite gloire personnelle). Branco a sans doute une stratégie médiatique professionnelle, mais cela fait aussi partie du métier d’avocat. Un métier compliqué qui consiste parfois à assurer une défense à des monstres ou des démons. Reprocher à un avocat de proposer ses services à une ordure, c’est comme reprocher à un acteur de vouloir jouer un salaud célèbre ou à un médecin de soigner un tueur d’enfant.

    • vote
      Conférençovore Conférençovore 6 février 20:37

      @Gaspard Delanuit "Ce qu’on écrit à un criminel pour lui proposer d’être son avocat fait déjà partie du travail de l’avocat"

      Bah non. Ça, c’est une démarche commerciale. Je n’aurais jamais reproché à Branco ou à n’importe quel autre avocat d’avoir défendu Abdeslam. Je reproche à Branco d’avoir fait sa pute afin d’obtenir la petite gloire de le défendre, ce qui est très différent. Quant à tes comparaisons, il y a du relâchement : Un médecin signe un serment qui l’oblige à soigner n’importe qui, nonobstant ce que le patient a pu faire en bien ou en mal. La comparaison est inepte. Un acteur incarne un rôle dans le cadre d’une activité qui ne souffre d’aucune ambiguïté quant à ce qu’elle est : du spectacle.

      À moins d’être commis d’office, un avocat peut choisir ses clients et surtout rien, strictement rien ne l’oblige à tapiner comme une pute. Branco a objectivement tapiné pour cette merde qui n’a probablement même pas lu ni compris les envolées lyriques de son admirateur déraciné. Pathétique, minable petit baveux en mal de reconnaissance...


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 février 23:45

      @Conférençovore

      S’il y a du "relâchement" dans le fait de comparer un avocat à un acteur, je ne sais pas ce qu’on peut dire du fait de qualifier sa démarche auprès d’un justiciable de tapinage de pute smiley

      (De plus, je n’ai pas fait de comparaison mais des analogies, il est donc inutile de me rappeler les nombreuses différences entre avocat, acteur et médecin, différences que je connais et qui sont hors-sujet, mais passons.)

      La publicité et la sollicitation personnalisée (démarchage) déontologiquement encadrés font partie des droits et tout simplement du travail de l’avocat, qui n’est pas obligé d’attendre que le client vienne de lui-même sonner à la porte de son bureau. 
      https://cna-avocats.fr/le-demarchage-deontologiquement-correct/

      "Le démarchage est aujourd’hui un devoir professionnel pour l’avocat ; une politique de prévention et de précaution face au risque de laisser subsister des droits orphelins, faute d’avoir été révélés à leurs détenteurs."
      https://cna-avocats.fr/le-demarchage-deontologiquement-correct/

      Un guide complet et actualisé en cette matière :
      https://www.cnb.avocat.fr/sites/default/files/cnb_2020-10_ru_vademecum-communicationweb-p-k.pdf


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 février 23:49

      @Conférençovore

      "Pathétique, minable petit baveux en mal de reconnaissance..."

      Mais... n’importe quoi.  smileyVous êtes dans sa tête ? 
      Bon, j’ai compris, vous êtes amoureux de Gabriel Attal ; et l’amour rend fou. 
      https://www.youtube.com/watch?v=gbLSBqpDpuQ

    • vote
      Conférençovore Conférençovore 7 février 05:13

      @Gaspard Delanuit

      Tu l’as lu sa lettre à Abdelsalam ? Non parce que si pour toi, ça, ce n’est pas du tapinage (je rajoute le "de pute" pour le côté exagération un peu comique) et simplement du démarchage, nous n’avons pas les mêmes définitions.

      "De plus, je n’ai pas fait de comparaison mais des analogies, il est donc inutile de me rappeler..."

      Ah oui, le retour du pinaillage... smiley C’était au contraire manifestement nécessaire et je recommence : * Médecin = soigne TOUT LE MONDE. * Avocat = peut CHOISIR ses clients

      Tu ne vois pas une légère différence entre les deux ?

      Quant à Attal, je n’ai même pas compris le lien de prime abord tellement ça me passe au-dessus. Je m’en fous de leurs histoires de lycées de petits bourges, mais à un point...


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 7 février 09:28

      @Conférençovore

      "Ah oui, le retour du pinaillage...  C’était au contraire manifestement nécessaire et je recommence : * Médecin = soigne TOUT LE MONDE. * Avocat = peut CHOISIR ses clients"

      Distinguer comparaison et analogie est utile pour bien raisonner, et ce n’est pas plus du "pinaillage" dans une discussion que ne le serait le fait de distinguer un tournevis et un marteau dans un atelier de mécanique. Du reste, j’avais mis cette remarque entre parenthèses justement pour vous éviter de... pinailler.  smiley

      "Tu ne vois pas une légère différence entre les deux ?"

      Si, une très grande différence, même. Comme je vous l’ai dit précédemment : il est inutile de me rappeler les différences entre avocat et médecin, je les connais. Quelles que soient ces différences, elles n’empêchent pas que, dans un cas comme dans l’autre, l’immoralité du client n’implique pas celle du professionnel. Et c’est tout ce que voulais dire. 

      "Tu l’as lu sa lettre à Abdelsalam ?"

      Oui, du moins les grandes lignes publiées par VA qui sont ici :

      https://www.valeursactuelles.com/societe/exclusif-quand-juan-branco-ecrivait-a-salah-abdeslam
      Il essaie de convaincre l’accusé d’adopter, grâce à lui, une autre tactique de défense. Ce n’est pas du "tapinage de pute", sinon, il lui proposerait plutôt, par exemple, de lui faire une fellation. En fait, je ne vois guère pourquoi vous faites une montagne de cet épisode. Cette proposition de Branco était peut-être malvenue, inélégante, mal formulée, etc. Mais la manière dont vous en parlez et dont vous vous en servez pour dénigrer Branco est excessive. Or tout propos qui cède à l’excès perd en signifiance. On en retient simplement ici que vous trouvez ce gars antipathique. 


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 7 février 10:17

      @Gaspard Delanuit

      "Du reste, j’avais mis cette remarque entre parenthèses justement pour vous éviter de... pinailler."

      Bah la prochaine fois, zappe la parenthèse... Je connais la différence entre les deux, merci. Ça nous évitera cet échange fastidieux de pinaillages... smiley

      "Ce n’est pas du "tapinage de pute", sinon, il lui proposerait plutôt, par exemple, de lui faire une fellation. "

      Bah c’est quasiment ce qu’il fait. smiley "oh mon petit Abdeslam, comme tu as souffert ! Comme je te comprends, moi aussi qui a tant souffert de cette horrible France ! Ne t’inquiète pas tonton Maîtresse Juanita-la-goulue va bien s’occuper de ta défense et en prime va te tailler une belle pipe... Si si, mon bel étalon de l’Atlas, j’insiste ! Si grâce à toi, on parle de moi à fond dans les médias, tu mérites bien une petite récompense...

      Affectueusement,

      Ta branquette adorée"

      "On en retient simplement ici que vous trouvez ce gars antipathique."

      Si "on" est incapable de comprendre qu’il y en a ras-le-bol de la détestation de ces Français de papier (comme Abdelsalam, Branco, etc) du pays dans lequel ils vivent, je ne peux rien. Qu’ils continuent de subir...


    • 1 vote
      yoananda2 7 février 13:02

      @Gaspard Delanuit

      Distinguer comparaison et analogie est utile pour bien raisonner, et ce n’est pas plus du "pinaillage" dans une discussion que ne le serait le fait de distinguer un tournevis et un marteau dans un atelier de mécanique. Du reste, j’avais mis cette remarque entre parenthèses justement pour vous éviter de... pinailler. 

      Le pinaillage c’est pas du tout votre genre !!! ça se saurait si c’était le cas, des gens vous l’auraient fait remarquer depuis le temps hein ...


    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 8 février 00:10

      @Conférençovore

      "Si "on" est incapable de comprendre qu’il y en a ras-le-bol de la détestation de ces Français de papier (comme Abdelsalam, Branco, etc) du pays dans lequel ils vivent, je ne peux rien. Qu’ils continuent de subir..."

      Oui, je sais, cela m’agace aussi. Mais ce n’est pas (à ma connaissance) un leitmotiv de Juan Branco. Ce gars est surtout remonté contre la clique macroniste, et en cela il est parfois intéressant. 

    • vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 8 février 00:22

      @yoananda2

      "Le pinaillage c’est pas du tout votre genre !"

      Non, car le pinailleur est celui qui s’attache à des détails insignifiants. Alors que je m’efforce simplement d’être précis quand la précision est importante. 




    • vote
      wendigo wendigo 5 février 19:21

       Non, ce n’est plus de l’entre-soi, on en est arrivé à de l’entre-jambe !


      • vote
        yoananda2 6 février 17:12

        Je trouve perso que Todd explique bien ce phénomène de scission entre, non pas les "pauvres" et les "riches", mais entre les classes "supérieurement" éduquées (diplome universitaire en gros) et les classes qui le sont moins (disons jusqu’à BAC+2).

        C’est une séparation intellectuelle. Les classes éduquées sacrifient les classes "moyennes", et ça se vérifie dans de nombreux domaines.


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 février 18:57

          @yoananda2

          Classe sociale et classe culturelle, les deux se recoupent beaucoup. Si l’on excepte les cas singuliers (criminalité, influenceuses, gagnants d’une loterie), il est rare de trouver des gens complètement incultes dans les familles riches. De plus, le niveau actuel du Bac+5 est en fait le niveau du Bac+2 d’il y a 30 ou 35 ans (cela dépend un peu des disciplines). Quant au niveau Bac+2 actuel, il ne garantit pas le niveau de l’ancien Certificat d’études de 1930, ni en grammaire, ni en histoire, ni en géographie, ni en mathématiques appliquées (on sera peut-être juste meilleur en wokisme). Vous pouvez toujours essayer :
          https://www.lamastreassociationrad.fr/repassez-le-certificat-detudes-de-1930-a-vos-copies/



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phan

phan
Voir ses articles


Publicité





Palmarès