• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éric Verhaeghe sur l’avenir de la résistance

Éric Verhaeghe sur l’avenir de la résistance

Le jeune Verhaeghe nous livre ses impressions suite à l'arrivée de la Marche du Réveil au Mont Valérien, il y a plus d'une semaine déjà.

Le constat, largement partagé que nous sommes en dictature encore pour quelques années ne doit pas nous éloigner du devoir de résistance.

Mais ne met-il pas un peu la charrue avant les boeufs, en parlant déjà de décloisonnement, alors que la confiance se construit sur le temps et avant tout localement ?

Tags : Crise financière Nouvel Ordre Mondial France profonde




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • vote
    albert123 24 novembre 09:38

    "Le jeune Verhaeghe"


    53 ans ...


    quand l’espérance de vie est de 75 ans environ, on est tout sauf jeune à 53 ans


    • vote
      beo111 beo111 24 novembre 12:48

      @albert123

      Oui, c’est parce qu’il m’a été suggéré sur Agorarouge que le décloisonnement est une erreur de jeunesse de la résistance. Elle a de funestes conséquences. J’ai donc transféré cette jeunesse à M Verhaeghe, sans autre forme de procès.


    • vote
      albert123 24 novembre 14:53

      @beo111

      c’est passionnant.

      pffffff


    • vote
      beo111 beo111 24 novembre 15:32

      @albert123

      Olala, toujours à vous plaindre, vous. Vous avez qu’à écrire des articles sur Agorarouge. Au bout de 4 vous pouvez commenter mes textes avant qu’ils ne soient publiés, en général je tiens compte des remarques.


    • vote
      albert123 24 novembre 17:00

      @beo111

      les guerres picrocholines entre rédacteurs d’AV qui font fuir les lecteurs ne m’intéressent pas.


    • vote
      JL 24 novembre 10:46

      « La gauche condamne les fascismes, pas les totalitarismes » Orwell

       

      Au sujet du pacte germano-soviétique, il fat savoir que, avant de se rendre compte que Hitler était fasciste, les communistes croyaient qu’il était de gauche. Ceci explique cela.


      • 1 vote
        REMY Ronald REMY Ronald 24 novembre 12:34

        @JL
        "les communistes croyaient qu’Hitler était de gauche"

        Bonjour.
        Je suis stupéfait qu’en 2021 on puisse encore répéter ce que les communistes staliniens prétendaient en 1945 pour expliquer leurs changements d’alliance avec Hitler et les nazis.
        Chronologie :
        Première édition de MeinKampf en 1925. Deuxième édition en 1926. Après diffusion massive de la doctrine nazie, Hitler devient chancelier du reich en janvier 1933.
        7 mars 1936, l’armée d’Hitler envahie la Rhénanie démilitarisée en 1918.

        Du 17 juillet 1936 au 1er avril 1939, la terrible guerre d’Espagne oppose l’aviation allemande soutenant le "fasciste" Franco à l’aviation russe et aux blindés russes soutenant "les républicains" du 17 juillet 1936 au 1 avril 1939 (guerre de propagande à l’appui).
        Après presque trois ans d’affrontement sans merci, 
        suite au pacte germano-soviétique Molotov / Ribentrop signé le 23 août 1939 à Moscou, l’invasion conjointe de la Pologne a entrainé le partage du pays avec parade militaire commune le 23 septembre 1939.
        30 Novembre 1039 (jusqu’au 13 Mars 1940) invasion de la Finlande par Staline.
        9 avril 1940 invasion du Danemark et de la Norvège par Hitler.
        Pendant la "drôle de guerre" (inertie de l’armée française) les communistes sabotent les usines françaises d’armements.
        Mai 1940, l’armée allemande (tranquillement revenue de Pologne) envahie la Hollande, la Belgique et la France.
        Juin 1940, invasion des Etats baltes par Staline.
        Cohabitation des communistes et des nazis en France occupée pendant un an (jusqu’au 22 Juin 1941, date de l’opération Barbarossa).
        .
        Cette fable de la propagande communiste stalinienne conservera un fort impact spycho-mental sur une frange de la gauche française jusqu’à ce jour. D’autres ont même continué à soutenir Philippe Pétain après l’invasion par Hitler de la "zone libre" le 10 Novembre 1942 et le pathétique et lâche sabordage en réaction de la flotte française à Toulon le 27 novembre 1942.
        Avec la colonisation française catalogué de "crime contre l’humanité", quel curieuse et morbide culture mémorielle crasse ressort de notre déclinante éducation nationale... y compris chez notre grande élite ENArchique diplômée.
        Désespérant.


      • 1 vote
        JL 24 novembre 13:07

        @REMY Ronald
         
        Où est le pb, si on remarque que pour les Staliniens la gauche est et doit être totalitaire, par opposition au libéralisme ?
         



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

beo111

beo111
Voir ses articles


Publicité





Palmarès