• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éric Zemmour : "Les vraies raisons de la purge en Arabie saoudite"...
#55 des Tendances

Éric Zemmour : "Les vraies raisons de la purge en Arabie saoudite"...

Purge s'apparentant à un coup d'état en Arabie saoudite, le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salman, sous des prétextes de luttes contre la corruption, a fait arrêter des princes milliardaires et une trentaine de personnalités du royaume saoudien.

Analyse de Eric zemmour sur RTL ...

Source : "On n'est pas forcément d'accord" avec Éric Zemmour du 07 novembre 2017 sur RTL.fr.

Voir aussi l'émission C dans l'air ..

"C’est une purge sans précédent en Arabie Saoudite. Le prince héritier du royaume ultra-conservateur, Mohammed ben Salmane, a fait arrêter onze princes, une dizaine de ministres, anciens et actuels, et 38 hommes d'affaires samedi soir. Parallèlement, les puissants chefs de la garde nationale saoudienne, une force d'élite intérieure, et de la marine ont été limogés.Cet énorme coup de filet a été fait au nom de la lutte contre la corruption, quelques instants après la création par décret royal d’une commission ad hoc dirigée par Mohammed Ben Salmane en personne. Une enquête a été ouverte dans la foulée sur les inondations meurtrières qui avaient fait plus de cent morts en 2009 à Djedda, la deuxième ville du pays au bord de la mer Rouge. Le quotidien Al-Riyad titrait, dimanche matin : "Le roi use de l’épée de la réforme pour frapper la corruption".Fin octobre, le prince héritier avait promis dans un discours historique une Arabie "modérée", débarrassée de l'islam rigoriste. "Nous n'allons pas passer 30 ans de plus de notre vie à nous accommoder d'idées extrémistes et nous allons les détruire maintenant", avait-il assuré sous les applaudissements des participants à un forum économique baptisé le "Davos dans le désert" qui avait attiré 2.500 décideurs du monde entier.Dans ce sens, il a lancé plusieurs chantiers de réformes - droit de conduire pour les femmes et plan Vision 2030 - qui marquent un bouleversement culturel et économique dans l'histoire moderne du royaume. Dans le même temps, il a œuvré pour renforcer son emprise politique sur le pouvoir : en septembre, il avait déjà procédé à une vague d'arrestations de dissidents, dont des religieux influents et des intellectuels.Avec cette nouvelle opération, il semble vouloir étouffer les contestations internes avant que son père, le roi Salmane, lui transfère formellement le pouvoir. Mais qui est exactement Mohammed ben Salman et quelles sont ses intentions ? Que cache ce coup de force ? Entre les réformes annoncées et les revirements diplomatiques, l’Arabie Saoudite est-elle à l’aube d’une métamorphose ? Invités : - Fatiha DAZI-HÉNI, politologue spécialiste de la péninsule arabique et auteure de L’Arabie saoudite en 100 questions - Frédéric ENCEL, géopolitologue - Agnès LEVALLOIS, consultante spécialiste du Moyen-Orient - Clarence RODRIGUEZ, correspondante à Riyad de 2005 à 2017 et auteure de Arabie Saoudite 3.0"

Tags : Politique Iran Israël Islam International Eric Zemmour Arabie Saoudite




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 1 vote
    bob14 bob14 10 novembre 09:53

    bof...ils sont tous cousins...encore une sombre histoire de famille...pour avoir le pouvoir absolu !


    • 3 votes
      Eric_F 10 novembre 15:13

      Il y a juste quelque chose qui m’échappe, le prince héritier est un "modéré" parce qu’il veut faire la guerre à l’Iran ?


      • 5 votes
        V_Parlier V_Parlier 10 novembre 21:29

        Nos analystes restent bien patients face aux avancées supposées (peut-être réelles mais on verra) de la condition des femmes en Arabie Saoudite. J’ai observé par le passé bien moins de patience des journalistes envers les insuffisances démocratiques d’autres pays ! Si la patience "raisonnable" s’appliquait partout équitablement je ne dirais rien, mais là...


        • 2 votes
          Vraidrapo 11 novembre 08:00

          "Les masses arabes..."
          en toute rigueur, il aurait dû dire "les masses musulmanes".
          Tous les arabes ne sont pas musulmans et tous les musulmans ne sont pas arabes.
          Mathématiquement on dirait qu’il n’y a pas bijection.
          Ah ces journalistes !...
          PS : en résumé, information anecdotique qui ne va pas bouleverser la donne dans la Région. Peut-être que la dissolution de la CIA et le démantèlement des 700 bases US...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès