• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > [GILETS JAUNES] - Vers la Démocratie et la fin [du] Mondialis[me] (...)

[GILETS JAUNES] - Vers la Démocratie et la fin [du] Mondialis[me] ?

Trouble Fait, une fois de plus fait le travail (le "job" dirait macroute). Le titre original est "Vers la démocratie et la fin de la mondialisation" est contestatble (la mondialisation en confondue avec le mondialisme) mais pour tout le reste et notamment cette compilation de début, les mensonges éhontés des merdias, l'arnaque de l'alibi écolo... 

Comme d'habitude, du très bon (abonnez-vous à sa chaîne) boulot !

 

 

Tags : Politique Démocratie Gilets jaunes




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Vraidrapo 2 janvier 09:27

    Les Gilets Jaunes ont rendu un Service immense à la Nation.

    Il n’est que d’entendre les propos mesurés de certains commentateurs de BFM-Business ce matin, suite au discours de µicron...



    • 9 votes
      Durand Durand 2 janvier 09:34

      .

      On peut toujours continuer à rêver mais rien ne sera obtenu sans la pression insistante et croissante de la rue...

      La seule exigence d’un référendum immédiat sur la sortie de l’UE suffirait, en cas de victoire du Frexit, à chasser Macron et à provoquer de nouvelles élections présidentielles lors desquelles les Français pourraient choisir le programme qui leur paraît présenter le plus de garanties démocratiques.

      Ce référendum pourrait très bien comporter deux question : le Frexit ET le RIC.

      C’est donc sur ce référendum que doivent se concentrer toutes les exigences des Français.

      .


      • 1 vote
        Miona Miona 2 janvier 10:22

        @Durand
        Donc Macron organiserait immédiatement un référendum (sur le Frexit-RIC) sous la pression insistante et croissante de la rue ?


      • 3 votes
        Durand Durand 2 janvier 10:39

        @Miona

        .

        Si cette évidence gagne suffisamment les esprits et se transforme en exigence massive, je vois mal comment Macron pourrait refuser d’organiser ce réferendum, à part en démissionnant ! Dans ce cas, ça serait toujours ça de gagné !

        Encore une fois, il ne s’agit pas de demander mais d’exiger...

        .


      • vote
        joelim joelim 2 janvier 11:09

        Moi je vois très bien : continuer grenadage et diffamation (méchante quenelle) et d’ailleurs ça se passe toujours comme ça.

        Ou alors, on s’arrête tous de respirer à midi, jusqu’à ce que Macron abandonne ses délires eurocratiques ? Dans ce cas soyons réalistes, tirons au sort pour savoir qui lui fait don de son cerveau. Reste plus qu’à trouver un chirurgien compétent pour procéder à l’échange.

        Qui se dévoue pour consoler la parentèle du malchanceux qui récupérera le cerveau de Macron ? smiley


      • 1 vote
        wendigo wendigo 2 janvier 14:00

        Visiblement vous n’avez rien capté de macron, il ne transige pas, ne négocie jamais, le monde doit se plier a ses volontés, il est tel un enfant capricieux. Maintenant si le patronat et les Allemands lui font savoir qu’il est grillé, pour lui se ne sera jamais de sa faute, ce sera celle des gilets jaunes et plus largement de ces "connards de gaulois" ; ne soyez pas étonnés si l’oppression ne fait que commencer et qu’elle va inéluctablement se renforcer. Il va nous faire payer cher sa disgrâce !
        Un jour les force de l’ordre recevront celui de tirer à balles ordinaires ; l’archétype psychologique du personnage n’interdit pas cette option, bien au contraire.


      • vote
        nowhere man 2 janvier 16:51

        @joelim
        mon petit doigt me dit que sa parentèle serait davantage motivée par le remplacement de ses humbles génitoires.


      • vote
        kirios 3 janvier 08:37

        @Durand
        je suis d’accord avec votre commentaire sauf que un référendum impose une seule réponse : la démocratie impose donc une seule proposition ; le ric devrait la question du premier référendum parce que c’est lui qui mettrait le citoyen aux commandes du Pays et de ses choix , le frexit ferait l’objet du deuxième .


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 4 janvier 19:44

        @Durand
        Je suis étonné, après tous les précédents (avant Macron) que des gens croient encore à une sortie de l’UE sous la pression de la rue. Oh non, il faudrait vraiment un écroulement total de la zone euro pour contraindre ceux qui ont le réel pouvoir à nous en faire sortir !


      • vote
        Pierre Régnier 2 janvier 09:43

        La mondialisation est inévitable et le mondialisme est une forme de cynisme, mais aussi de fatalisme.

        Les partisans conscients du mondialisme accélèrent l’inévitable sans chercher à changer le contenu du système philosophique appliqué mondialement.

        Les fatalistes pensent qu’il n’est pas possible d’empêcher cette politique dévastatrice. Ils croient qu’on ne peut que retarder la catastrophe finale.

        Même si c’est devenu extrêmement difficile, compte tenu de l’entêtement, depuis un demi-siècle au moins, à nier le problème, il faut pourtant s’attaquer, nationalement et mondialement, à l’économisme et le remplacer par le solidarisme : ce n’est plus l’économie qui doit commander la marche du monde mais la solidarité entre tous ses habitants.


        • 5 votes
          Durand Durand 2 janvier 10:27

          @Pierre Régnier

          .

          .

          « il faut pourtant s’attaquer, nationalement et mondialement, à l’économisme et le remplacer par le solidarisme »

          Daccord mais sauf erreur de ma part, il n’y a pas de bureaux de vote "mondiaux" et il convient donc en premier lieu de s’extraire « nationalement » du système mondialiste dans lequel nous a confiné l’Union Européenne et seulement ensuite, espérer, en tant que Nation Libre et non-alignée, avoir une influence positive sur le reste du Monde...

          C’était juste un précision...

          .


        • vote
          Pierre Régnier 2 janvier 12:43

          @Durand

          Je suis bien d’accord sur cette précision : c’est une nation libre et non-alignée qui pourra prendre les bonnes décisions contre le mondialisme asservi à l’économisme.

          Mais elle ne pourra le faire bien qu’avec un nombre de plus en plus grand de nations européennes devenues libres et non-alignées. Les grandes nations de l’Europe de l’ouest, notamment, devront rejoindre cette Europe anti-mondialiste.

          Je ne vois rien venir qui va dans cette direction. La volonté de changement s’exprime à peu près unanimement pour un "changement" à l’intérieur de l’économisme.

          Il est très mauvais, selon moi, de penser et dire que c’est seulement après un retour au pouvoir de partisans de la nation libre et non-alignée qu’on pourra espérer le radical bon changement. Celui-ci passe nécessairement par la destruction nationale de l’économisme. Il faut lui substituer dès maintenant la philosophie solidariste, et la vouloir, dès maintenant, mondialisée.


        • 3 votes
          Durand Durand 2 janvier 13:34

          @Pierre Régnier

          .

          « Les grandes nations de l’Europe de l’ouest, notamment, devront rejoindre cette Europe anti-mondialiste. »

          Les grandes nations de l’Europe de l’ouest feront ce qu’elles veulent. Je ne m’en soucie pas car le Monde est vaste et d’autres organisations économiques alternatives seront ravies de faire de la France un de leurs nouveaux partenaires...

          Je suis contre tout type d’alliance continentale et à fortiori, contre toute "nouvelle Europe".

          .


        • 3 votes
          barbarello 2 janvier 10:31

          Eh bien maintenant nous savons de quel genre d’étoffe est composé Troublefait, au delà des vidéos de qualité et quand il s’agit de proposer des solutions !!!  smiley

          .

          Il ne trouve pas mieux que d’en appeler aux partis et à leurs cadres pour résoudre la crise alors que les gilets jaunes se sont distingués par un rejet des partis. 

          Il n’oublie pas non plus d’agir en petit partisan militant minable en mettant en avant que le nombre d’adhérents est un critère pour participer à cette merveilleuse union des partis post-éviction de macron, ayant bien entendu en tête de promouvoir ainsi le parti qu’il aime, à savoir l’Upr sans électeurs. 

          Enfin, il focalise sur une réforme de l’élection du président comme si cela était un problème central de la chienlit a-démocratique républicaine. 

          .

          Bref, Troublefait, tu es une petite frappe, et un traitre aux gilets jaunes en passant. Je suis extrêmement déçu après tes vidéos d’analyse de qualité de te voir aussi minable dans tes propositions, et aussi collusoire. 

           !!!


          • 3 votes
            Belenos Belenos 2 janvier 11:29

            @barbarello

            "Bref, Troublefait, tu es une petite frappe, et un traitre aux gilets jaunes en passant."

            Vois produisez parfois des remarques pertinentes mais les insultes viennent tout gâcher, c’est dommage. Vous avez été mordu par Soral ou quoi ? 


          • vote
            joelim joelim 2 janvier 11:34

            @barbarello

            Sa solution a le mérite selon moi d’être réaliste. Le national-populisme (quel que soit le nom qu’on lui donne) italien montre pourtant la voie. Mais nous français préférons nous diviser car nous sommes accros à la dopamine. Quel contentement de se miroiter l’idée que de notre seule conviction le groupe social-démocrate (ou anti-social-anti-démocrate en fait) finira par plier. Au minimum une grande naïveté. Mais je suis toute ouïe devant l’énoncé possible d’une meilleure solution pratique en lisant les envolées canapéennes du brainstorming agoravoxien.


          • vote
            barbarello 2 janvier 11:38

            @Belenos

            Vous, ta gueule !  smiley  smiley 



          • 3 votes
            Hieronymus Hieronymus 2 janvier 12:58

            @Belenos
            Vous avez été mordu par Soral ou quoi ? 

            justement on ne le voit plus trop ce Soral, sans doute qu’il est assomé par tous les procès qui lui collent au Q, obligé de se la jouer un peu discret, c’est dommage car ses analyses sont généralement très percutantes, ça stimule les méninges et il y aurait tant à dire avec ce qui se passe actuellement
            sinon d’accord sur le fait que Trouble Fait a le mérite de développer une analyse et de proposer une stratégie, c’est toujours un point de départ de réflexion, après on discute, on développe


          • vote
            barbarello 2 janvier 14:25

            @Belenos

            Amusant, averellos, amusant  smiley 
            .
            Mais vous feriez mieux de voter pour mon éclairage sur les 3 points qui font que Troublefait se révèle être un minable un traitre et un collusoire au lieu de vous offusquer comme une poule de salon ampoulée pour une petite appellation "petite frappe" largement méritée.  smiley 


          • 1 vote
            méditocrate méditocrate 2 janvier 16:40

            @barbarello
            D’accord avec vous, vidéo très bien faite et qui reprend l’essentiel des bonnes remarques trouvées sur le net (c’est sa force), mais ça reste de la récupération de militant avec quelques bassesses de militant, quelques concessions au véritables demandes des GJ dans les solutions, le reste ne servant que l’arrivée du chef au pouvoir... Les GJ m’enthousiasment un peu plus dans leurs potentialités que la continuation du système par un autre...


          • vote
            Sozenz 2 janvier 17:28

            @barbarello
            personnellement je trouve la solution très futée . elle n est pas parfaite mais evite d une façon provisoire le chaos .
            le but n est pas de tout faire exploser . mais bien d assainir .et de procéder à la transition.
            les gens qui veulent tout faire peter d un seul coup sont à mon avis des gens dangereux et qui risqueraient d emmener le pays dans un systeme pire que ce qu il est ; l explosion de la France , et l ouverture de la boite de pandore que les mondialistes veulent .


          • vote
            barbarello 2 janvier 19:50

            @méditocrate

            Merci de bien avoir noté la forfaiture trouble fait et le côté enthousiasmant et respectable de ce que portent les gilets jaunes et qui est l’exact contraire de ce que promeut le minable troublefait en 3 points qui le rendent minable ad vitam eternam ! 


          • vote
            méditocrate méditocrate 3 janvier 00:37

            @Sozenz
            Vos craintes sont justifiées mais à mon sens pas où vous les pensez. Changer les règles ne dépend que d’un consensus à vivre autrement, comme on fait république.
            En revanche, ceux qui profitent aujourd’hui ne lâcheront rien, quitte à tout détruire pour garder les commandes. Ce qui ne change rien à moins d’identifier et d’isoler très vite les saboteurs...


          • vote
            PumTchak PumTchak 2 janvier 11:13

            On peut rediscuter des points par ici et là, mais l’intérêt est de réfléchir à une opération politique la plus économique possible afin d’obtenir les résultats les plus ambitieux attendus par les GJ. La facilité serait de rejeter la démarche en disant qu’on n’y croit pas, la bonne réaction est plutôt de faire connaître cette base de réflexion pour l’améliorer et faciliter le plan.

            1 Comment destituer Macron ?

            Je crains que le maintien de la pression ne suffise plus. Les flics démontent les cabanes des ronds points comme ça leur chante (les maires n’ont donc pas l’autorité pour contrebalancer le pouvoir central), les services de répression renforcent leur armements et massacrer n’a pas l’air de poser tant de problèmes, l’offensive médiatique de mensonges et dénigrement a l’air de revenir. le mot d’ordre "grève générale" n’a pas l’air de prendre. Les GJ réfléchissent pour pouvoir durer sans que la volonté se fasse miner. Ils parlent pour l’instant d’une opération "tous" à Paris début février, depuis les province, en utilisant tous les moyens de co-voiturage et d’hébergements intermédiaires, pour faire masse à Paris, soit bloqués aux alentours et ils le montrent, soit dans les rues de la ville qu’ils envahissent. Bref, pas simple.

            D’autre part, il y a multiplication de gilets (orange, rouge, verts...). Au delà de ceux qui s’opposent le risque est de voir des intérêts catégoriels prédateurs venir se servir sur la bête, ce qui est déjà le cas pour les sociétés de transports et aussi pour les flics qui voient leurs salaires revalorisés.

            Peut-être commencer des sabotages...

            2 En cas de destitution, c’est le président du Sénat qui assure la présidence par interim. Les nouvelles élections présidentielles doivent se dérouler entre 20 et 30 jours après le départ acté du président de la république (article 7). Soit il a raté quelque chose, soit c’est moi qui n’ai pas compris, mais un gouvernement transitoire n’a pas de signification pour un laps de temps si court.

            Auquel cas, c’est peut-être là qu’il y a un ascenseur à ne pas rater, avec un candidat a trouver porteur des revendications GJ. Il faudrait faire très vite, que le mouvement trouve et désigne son candidat, qui ait un minimum de notoriété et de capacité, qu’il aille voir les maires de petites communes pour demander "gentiment" les 500 parrainages. Un fois président, il peut dissoudre l’Ass Nat, comme il peut introduire le RIC, et permettre une constituante de se former, et révoquer les traités.


            • 1 vote
              Belenos Belenos 2 janvier 11:22

              @PumTchak
              "Auquel cas, c’est peut-être là qu’il y a un ascenseur à ne pas rater, avec un candidat a trouver porteur des revendications GJ."

              Stratégie suicidaire. Un candidat GJ ferait moins de 5 % parce que sa candidature serait évidemment sabotée. Il suffirait de "retrouver" 2 femmes qui déclareraient avoir été sexuellement abusées par ce candidat GJ il y a 35 ans, leur mémoire leur étant soudainement revenue en le voyant sur une affiche, et le tour est joué ! Nous cherchons à sortir de l’électoralisme : ce n’est pas par la porte de l’élection qu’on y arrivera ! Le président n’a aucune importance dans cette équation. 


            • vote
              PumTchak PumTchak 2 janvier 11:29

              @Belenos

              Alors comment ou vers quoi faire aboutir ce mouvement GJ ?


            • 1 vote
              Belenos Belenos 2 janvier 11:36

              @PumTchak

              En se concentrant sur l’objectif le plus impactant qui puisse être réclamé et obtenu immédiatement (ou presque) : le RIC. Ce dispositif deviendra une réalité avec une éducation populaire utilisant au maximum Internet (mais pas seulement) puis en faisant pression sur le gouvernement et sur les parlementaires (qui réagiront par clientélisme).  


            • 1 vote
              Belenos Belenos 2 janvier 11:39

              Il faut que dans toutes les écoles, à toutes les tables de restaurants et de cantines, dans toutes les familles, dans tous les bureaux et tous les ateliers, tout le monde parle du RIC.


            • 2 votes
              PumTchak PumTchak 2 janvier 11:51

              @Belenos

              Les partis savent que le vrai RIC (celui toutes matières) sera la loi susceptible de faire effondrer tout le système politique actuel, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied, mais préféreront toujours trouver les stratagèmes pour délayer.

              Ce qui ma tracasse un peu, c’est que pour l’instant, rien ne dit que le temps travaille pour les GJ.
              Le gouvernement, échaudé, n’a qu’un seul job : détruire coûte que coûte les GJ. C’est l’histoire du fauve prédateur blessé, mais pas tué.

              Et celui du mainstream est de rapprocher l’opinion publique vers le gouvernement.


            • vote
              joelim joelim 2 janvier 11:57

              @PumTchak

              Il n’a pas la réponse mais il sait ce qu’il ne veut pas et je suppose qu’il subodore que c’est ce qu’il aura. En effet l’abstention, dans un système électoral tel que le notre, est un renoncement. En Italie c’est le vote qui a amené le gouvernement actuel, mais on est sûrement plus intelligents que les italiens, nous. smiley C’est pas comme si on avait un candidat pugnace pro-RIC qui comptait faire valser les eurocrates et leurs dogmes purulents (par la loi et le raisonnement sain). smiley

              Mais la dictature financière des marchés

              qui nous gouverne finira bien par plier, nooon ? Les médias vont changer, s’améliorer. smiley Le verbe d’Etienne Chouard, percutant au demeurant, va bleuir le ciel et le remplir de tas de petits oiseaux...


            • 1 vote
              PumTchak PumTchak 2 janvier 12:25

              @joelim

              C’est ce qui me semble aussi. Le développement de l’intelligence collective est l’arme formidable des GJ.
              Pour autant, je ne sais pas si les trompettes de Jéricho suffiront à faire tomber le système politique. Il s’est bien effondré en URSS, mais l’environnement international lui était hostile. Alors que nombre de pays, l’UE, les atlantistes, les oligarchies ont au contraire tout intérêt à ce que le système des élus complètement déliés de leurs électeurs se maintienne en France.


            • 1 vote
              PumTchak PumTchak 2 janvier 12:29

              @PumTchak

              Et puis je n’ai pas envie que des images comme celle-ci disparaissent.
              https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10216222110098609&set=gm.379972456154662&type=3&theater&ifg=1


            • 1 vote
              gaijin gaijin 2 janvier 12:42

              @PumTchak
              " Alors comment ou vers quoi faire aboutir ce mouvement GJ ?"
              faire aboutir ?
              mais ce n’est que le début .....
              c’est a un tournant civilisationnel que nous sommes en train d’ assister , un tournant équivalent a celui du néolithique il y a 10 000 ans alors il n’est pas près d’aboutir .....


            • vote
              Belenos Belenos 2 janvier 13:41

              @PumTchak

              "Les partis savent que le vrai RIC (celui toutes matières) sera la loi susceptible de faire effondrer tout le système politique actuel, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied, mais préféreront toujours trouver les stratagèmes pour délayer."

              C’est un combat, un rapport de force. Il faut donc être plus fort que les parlementaires. Il faut leur faire comprendre qu’ils se tireront deux balles dans chaque pied s’ils ne votent pas le RIC. Ce sera le cas si la population est à 80 % pour le RIC. Leur seule chance d’être réélus un jour ou de pouvoir y croire sera d’agir comme de vrais délégués de la population à cette occasion. Ils doivent comprendre que ceux qui s’opposeront à la volonté de cette grande majorité populaire seront considérés comme des traîtres, pire que des assassins d’enfants, à qui on crachera à la gueule dès qu’ils seront reconnus dans la rue. Au contraire, ceux qui auront voté pour le RIC pourront rebondir un peu (pas trop quand même). 


            • vote
              PumTchak PumTchak 2 janvier 13:42

              @gaijin

              Vous devriez leur dire ça dans un rond point ...

              Actuellement, ils accumulent des morts, perdent des yeux et des mains. Il savent que le gouvernement a fait commande de fusils et même mitraillettes à flash balls et lance grenades. Les flics gazent et tapent comme ils veulent et n’ont même plus besoin d’enfiler leurs uniformes, c’est open bar.
              Leur problème, il est physique, pas philosophique ou romantique.

              Accessoirement, leur question est "Que faut-il faire dans ce pays pour pouvoir vivre de son travail ?". Ce n’est pas la réinvention de la guerre du feu.


            • vote
              Qirotatif Qirotatif 2 janvier 14:37

              @PumTchak
              "Les partis savent que le vrai RIC (celui toutes matières) sera la loi susceptible de faire effondrer tout le système politique actuel, ils ne vont pas se tirer une balle dans le pied, mais préféreront toujours trouver les stratagèmes pour délayer. "

              Je sais qu’il n’inspire pas confiance à un certain nombre de gens et qu’une partie de la pop ne croit de toutes façons plus du tout aux élections comme solution mais NDA est à peu près le seul homme politique à avoir un discours clair et qui coïncide avec les aspirations d’une grande partie des GJ et de la pop en général. Prétendre que les tous les partis seraient opposés au RIC est inexact : il l’a proposé en 2017, souhaite mettre de la proportionnelle aux législatives et autres mesures en faveur de la démo.
              Si les gens l’avaient mis au second tour à la place de MLP, il aurait certainement été un tout autre adversaire et même aurait eu toutes ses chances face au candidat du système. Trump a démontré qu’avoir toute la presse contre soi n’était pas synonyme de défaite. Sans compter qu’en Fr, nos médias auraient bien du mal à discréditer un type comme lui : excellent maire pendant 20 ans, cohérent (avec promotion du "non" en 2005), en faveur des PME, sans ambiguïté sur l’immigration/insécurité... il n’a rien d’un extrémiste aux yeux de l’opinion et n’a pas de casseroles aux fesses. Les médias n’ont aucun angle d’attaque crédible pour le diaboliser, à part le traiter de "populiste" ou "démago"... 
              A mon sens, en politique, il faut envisager plusieurs scénarios. La démo directe en une mais il y a bcp de forces, y compris au sein de la pop, qui y sont farouchement opposés. Le rapport de force est une option mais pas la seule. Et la solution MLP / RN est tout sauf une solution crédible. Ce parti est un épouvantail qui sert le syst. Ils sont grillés à vie. Le rêve de tout candidat est de se retrouver en face d’eux afin d’incarner la seule solution acceptable. Depuis le 2nd tour de 2002 (et bien avant, les années Mitterand), il en va ainsi et pour quel résultat à part le maintien du parti unique ad vitam aeternam ?


            • vote
              Pierre Régnier 2 janvier 16:23

              @Qirotatif

              A propos de la diabolisation par la qualification de "populiste".

              Il y a quelques semaines, j’ai entendu Alain Touraine sur France Inter. Pendant 35 minutes le sociologue "de gauche", connu pour ses analyses de mai 68, a dit et répété des évidences qu’on peut résumer ainsi : pour sauver la nation il faut que tous ses membres aient l’impression d’y être également respectés, et il faut que tous soient conscients qu’ils ont à être solidaires et respectueux des autres membres de cette nation.

              A aucun moment je n’ai entendu Touraine s’indigner d’entendre depuis des mois les défenseurs de la nation traités de méprisables "populistes" par de nombreux journalistes des médias dominants, par la fausse Gauche et par les gouvernants.

              Touraine illustrait là, parfaitement, le délabrement du milieu intellectuel dans la France d’aujourd’hui.


            • vote
              gaijin gaijin 2 janvier 18:02

              @PumTchak
              bien sur leur situation est difficile et leurs revendications basiques
              mais les évidences sont là : ils n’obtiendront rien qui change vraiment la situation sans aller a bcp plus de casse ....
              ce qui se passe est un début, quand bien même ils rentreraient chez eux la colère va rester et refleurir sous une forme ou une autre ...
              " , leur question est "Que faut-il faire dans ce pays pour pouvoir vivre de son travail ?".

              la réponse est rien ! pour assurer les bénéfices a cour terme voulus par les algorithmes qui dirigent la finance il faut aligner tout le monde sur le bangladesh , c’est juste une réalité mathématique qui n’a rien a voir avec la france , la politique etc .....
              " Ce n’est pas la réinvention de la guerre du feu."
              vous croyez ? et pourtant ......
              question de perspective ....ce qui compte en matière d’analyse ce n’est pas ce que veulent les gilets mais ce qu’ils sont et le moment dans lequel ils apparaissent.
              le néolithique ce n’est pas la guerre du feu , c’est la domestication de l’humain par l’humain et l’invention de la société pyramidale .....les gilets sont la première ( ou presque ) manifestation d’une volonté de retour a une structure horizontale depuis.
              l’histoire fonctionne par cycles et nous sommes a une conjonction de fin de cycles
              ce n’est que le début mais si personne ne prend la peine d’essayer de comprendre ça va faire mal .....( de toute façon ça va faire mal )
              un embryon d’analyse :
              https://www.youtube.com/watch?v=ojesdVXrK3k



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Qirotatif

Qirotatif
Voir ses articles







Palmarès