• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guénolé-Porcher : "Capitalisme, la fin de l’Histoire ?" (Sorbonne)

Guénolé-Porcher : "Capitalisme, la fin de l’Histoire ?" (Sorbonne)

Vidéo de la conférence donnée en Sorbonne le 23/10/2018 par le politologue Thomas Guénolé et l'économiste Thomas Porcher, à l'initiative de l'association "Débattre en Sorbonne". La modération est assurée par la journaliste Salomé Saqué. Remerciements aux Insoumis de la Boucle de Seine (78) qui ont filmé la conférence et assuré le montage de la vidéo. 

 

Tags : Economie Politique Histoire Capitalisme




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 2 votes
    ged252 7 novembre 10:34

    Guénolé .... ça fait eich

    .

    Mais je l’ai pas trouvé la vidéo, seulement celle-là


    • vote
      ged252 7 novembre 10:35

      Ha si c’est bon à 1 Mn ... smiley


    • vote
      mat-hac mat-hac 7 novembre 14:31

      @ged252
      Mais qu’on-t-ils tous contre le capitalisme ?
      Notre capital est la terre, comme le dit Henry Charles Carey.


    • 3 votes
      albert123 7 novembre 16:33

      Entuber des jeunes de 20-25 ans avec une escroquerie idéologique c’est un des talents des gauchistes.

      Gangrener les universités pour en faire des usines à mongols depuis 50 ans en est un autre.

      S’auto congratuler au sein de l’entre soi en est certainement un des plus évident. 


      • 4 votes
        Ozi Ozi 7 novembre 20:13

        albert123, ged252... A quand trouduc375 ?? ...  smiley


      • 1 vote
        Ozi Ozi 7 novembre 20:11

        Il y a un passage que je trouve très intéressant à partir de 30min sur la façon de lutter contre un système que les personnes consciencieuses donc informées savent profondément nuisible au vivant, qui explique le peu de marge de manoeuvre réel envers ce même système et la problématique que pose également la fuite comme solution désirée par ce même système..


        • vote
          Earthnet Earthnet 9 novembre 10:38

          @Ozi

          "Se révolter, c’est courir à sa perte, car la révolte, si elle se réalise en groupe, retrouve aussitôt une échelle hiérarchique de soumission à l’intérieur du groupe, et la révolte, seule, aboutit rapidement à la suppression du révolté par la généralité anormale qui se croit détentrice de la normalité. Il ne reste plus que la fuite."

          Laborit. 


        • vote
           Saladin Saladin 9 novembre 02:07

          Moi je proposerais un commerce basé sur la chari’a.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ozi

Ozi
Voir ses articles







Palmarès