• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Guerre en Ukraine : quelle issue et que faire ?

Guerre en Ukraine : quelle issue et que faire ?

Face à la situation géopolitique, tout comme politique, nous sommes totalement impuissants. Ecoutez notre Jimmy national et voyez ce que vous pouvez mettre en place pour vous prémunir des décisions folles de nos dirigeants.

Débancarisez-vous !

Tags : Politique Elections Russie Ukraine Géopolitique




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • vote
    Parrhesia 13 avril 12:28

    Quelle issue et que faire ?

    Quelle issue ? Il est malheureusement impossible de la prévoir car les apprentis sorciers qui en sont la cause et qui se présentent comme le sel de la terre apportent chaque jour un peu plus la preuve qu’il ne maitrisent plus grand chose une fois la chienlit enclenchée.

    Que faire ? S’opposer à tous les apprentis sorciers là où ils se trouvent sur les différents points du globe terrestre et non seulement là où nous supposons qu’ils se trouvent, notamment à Washington et à Moscou !!!


    • 1 vote
      juanyves juanyves 13 avril 13:21

      Pour comprendre ce qui se passe en Ukraine il faut, à mon sens, remonter à la création de l’Europe. Les pères fondateurs de l’UE sont De Gaulle et Adenauer Tous deux partageait une vision de l’Europe : "de l’Atlantique à l’Oural" (ou plutôt Vladivostok). Cette vision a été partagée jusqu’à Gerhard Schröder qui a essayé de pousser aussi loin qu’il pouvait dans ce sens.

      Cette vision se basait essentiellement sur la proximité des centres de production et des sources d’énergie et de matières premières dont dispose la Russie. L’énergie qui arrive par tuyau à la porte des usines ou les matières premières par train ou camion depuis leur lieu d’extraction n’ont aucun équivalent au monde. Les coûts sont réduits au minimum. La disponibilité de main d’oeuvre qualifié et très qualifié est unique dans cet ensemble de pays. La recherche et les inventions sont supérieures au reste du monde et ce sont plus de 600 millions d’ha.

      L’autre côté de cette vision c’est la stabilité que ce pôle dominant formé par un groupe de nations collaborants, se respectant et en paix pourrait apporter au monde : qui attaquerait une puissance économique de cet ordre et en paix avec ses voisins. Une paix que probablement on a jamais connu depuis l’apparition de l’homme. Mais cette vision gaullienne a fait long feu pour une seule raison ; Les USA. De Gaulle l’avait bien compris.

      L’éventualité d’une Europe plus puissante que les US et en paix est absolument insupportable pour l’élite dirigeante américaine. Elle n’aura donc de cesse que de torpiller toutes les avancées que l’Europe pourrait faire dans ce sens, jusqu’à faire rentrer le loup dans la bergerie avec les anglais. Toute l’énergie US est orientée pour empêcher l’émergence d’une puissance franco/allemande basée sur une relation privilégiée avec la Russie et s’ingérant dans la nomination des cadres dirigeant non élus et qui se comportent comme petit dictateur (Draghi, Van Leyen etc...). Résultat : au lieu d’une Europe des peuples nous avons une Europe vassalisée et dirigée par des gens aux ordre des maîtres.

      Quand Poutine arrive au pouvoir en Russie, sa première action a été de virer les agents états uniens qui s’étaient introduits dans les sphères gouvernementales russes pour gèrer le démantellement de l’économie et du pays. Les yankis ne lui ont jamais pardonné et ce sera le diable.

      Poutine adhère à cette vision gaulienne d’une Europe de l’Atlantique à Vladivostok. Il sait que celà amènera une ère de propérité au monde entier. Ce sera donc l’ennemi prioritaire à abattre.

      Il faut savoir aussi que l’Amérique s’est fondé sur 2 évènnements fondamentaux. Le premier c’est la conquête, la conquête de l’Ouest, le deuxième c’est le génocide des indiens (c’est un génocide). La culture dominante c’est la loi du plus fort, de celui qui écrase l’autre : la conquête et le massacre ("Ôtes toi de là que je m’y mette").

      La suite est simple : le développement d’un anti communisme primaire, converti en anti-russe dans les pays ex-soviétiques. Puis la formation d’un cordon anti russe sur la partie est de l’europe. Puis la désignation de la Russie comme l’ennemi à abattre sans que l’on sache pourquoi. Malgré tout les tuyaux fonctionnent boostés par les allemands. Les russes restent modérés face aux gifles reçues : Yougoslavie, l’Irak ou la Libye. Pour la Syrie ils disent basta ya. L’Ukraine c’est le pont, le cordon entre la Russie et l’Europe, le plus gros gazoduc y passe et sa population est divisée entre russophones et germanophones. Pour semer le chaos il suffit de les faire se battre entre eux. Coup d’état de Maidan. Pour maintenir un cordon on construit le Nord Stream2. Ce sera la cible de toutes les attaques yanquis, en vain. Il ne reste donc plus que la dernière carte : l’Ukraine en feu. Le jour où Poutine a été persuadé que l’Europe de l’Atlantique à Vladivostok était bel et bien morte, alors il a passé le Rubicon et parié sur le croissant asiatique de l’Ukraine aux terres de Siam. Et ce pôle là sera bien différent avec en prime l’appauvrissement et la vassalisation totale de l’Europe. Merci Macron tu les as bien aidé à voler notre rêve de paix et de prospérité.

      Ce qui signifie que le pôle Europe comme élément stabilisateur et facteur de paix a bel et bien été réduit en poussière par le plus grand prédateur que le monde ait connu : l’élite, non la mafia au pouvoir aux US. Dernière nouvelles : Pakistan, lawfare pour destituer le 1er ministre qui voulait démocratiquement de nouvelles élections après la débauche à coup de dollars US de quelques députés de sa coalition. Pourquoi le Pakistan ? Il a osé aller voir Poutine et on peut mettre en guerre le Pakistan contre l’Inde pour punir ces derniers de ne pas suivre les sanctions. Ainsi sont ces criminels : partout où ils passent ils sèment la désolation, la misère, la guerre et la mort. Course aux armements, appauvrissement, des pepinos répartis partout, un désastre.

      Tant que les US ne se seront pas écroulés dans leur merde, le monde ne sera jamais en paix et poursuivra sa route vers le chaos et le précipice, alimenté par l’égoisme, la rapacité et la volonté d’hégemonie de ces pervers qui conforment l’élite/mafia dirigeante US. Ce ne saurait tarder.

      Alea Jacta est


      • 1 vote
        Le poilu de la victoire 13 avril 20:29

        Et si contre toute attente Poutine frappe avec le nucléaire ! Et ma foi on y fonce tout droit, tête baissée. Et c’est l ’erreur avec ces histoires de sanction ! Posez la question à Sarkozy ! Vous verrez que Poutine ne raisonne pas comme Biden ni comme Macron... C’est un russe.


        • 2 votes
          wendigo wendigo 14 avril 07:35

          @Le poilu de la victoire

           Il n’y a qu’un seul pays suffisamment débile et pervers pour faire usage du nucléaire et ce n’est pas la russie !
          Maintenant allez savoir, peut être qu’une bouffée d’uranium ferait revenir nos tarés à la raison, si t’en est qu’un miracle de la sorte soit possible.
          Sinon j’ai une question, quand demain on entrera en guerre civil, est ce que les Russes nous fourniront des armes ?


        • vote
          Parrhesia 14 avril 13:53

          @wendigo
          Excellente question !
          D’autant que cette guerre civile de plus en plus probable, sera nécessairement doublée d’une guerre de religion.
          Et le tout entre des communautés dont la faiblesse d’analyse (j’aurais pu utiliser une autre expression) n’a plus d’égale que les penchants pour le retour à la barbarie.
          Français ! Réveillez-vous !!!


        • 2 votes
          wendigo wendigo 14 avril 07:26

          La France est, sous macron un pays d’exception où un "en même-temps" schizophrénique démontre la perversion crasse d’une bande de taré se prenant pour élites et médias et la connerie congénitale d’un peuple en fin de vie !
          D’un coté il faut courageusement faire front au fascisme marinien alors que pendant ce temps là, toujours aussi courageusement on livre des armes à des véritable nazi en Ukraine ...... (et où les "anticapitalistes" vont voter pour les banquiers )
          La france est vraiment devenu un pays de tarés et le "chef de l’état " est en fait bien représentatif de ce peuple.


          • 1 vote
            Vraidrapo 15 avril 09:16

            de rebondissement en rebondissement, on en viendra encore à oublier le rôle diabolique de la CIA.

            La C I A c’est un peu le serpent qui a donné la pomme à Eve...


            • vote
              V_Parlier V_Parlier 17 avril 18:17

              Chez "géopolitique profonde", Franck Dengam est bien meilleur : Plus professionnel, plus construit, plus sérieux.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès