• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Histoire du Conseil National de la Résistance (CNR) ...

Histoire du Conseil National de la Résistance (CNR) ...

Ce documentaire retrace l’histoire du CNR, Conseil national de la Résistance, et de son programme, avec les historiens Claire Andrieu et Michel Pigenet ...

Le Conseil national de la Résistance (CNR) était l'organisme qui dirigea et coordonna les différents mouvements de la Résistance intérieure française pendant la Seconde guerre mondiale, toutes tendances politiques comprises. Ce conseil était composé de représentants de la presse, des syndicats et des membres de partis politiques hostiles au gouvernement de Vichy à partir de la mi-1943.

Son programme, adopté en mars 1944, prévoit un « plan d'action immédiat » (c'est-à-dire des actions de résistance), mais aussi des « mesures à appliquer dès la libération du territoire » (une liste de réformes sociales et économiques).

Parmi les mesures appliquées à la Libération, citons la nationalisation de l'énergie (création d’EDF en 1946), des assurances (AGF en 1945) et des banques (Crédit Lyonnais en 1945, Sociéta Générale en 1946), la création de la Sécurité Sociale. Ces actions ont constitué jusqu'à aujourd'hui une grande partie des acquis sociaux de la seconde partie du XXe siècle.

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_national_de_la_R%C3%A9sistance

 

Tags : Politique Histoire




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • vote
    mat-hac mat-hac 8 décembre 13:53

    Pourquoi diffuser le CNR et Marine Le Pen ?

    De Gaulle a milité essentiellement pour le Crédit Productif Public. Marine Le Pen veut donner des billets aux très riches.




    • 2 votes
      pegase pegase 8 décembre 17:30

       @ mat-hac,


      Quel est le rapport avec Marine Le Pen ? Vous débloquez complètement, Marine le Pen n’a absolument rien à voir avec le CNR !


    • 2 votes
      Norman Bates Norman Bates 8 décembre 21:28

      Punaise ! ça ne rigole plus...le "résistant" parle de la "résistance", alors que jadis dans certains foyers reclus en altitudes montagnardes il n’y avait que la résistance du transistor radio pour incarner ce mot...

      La "résistance" c’était le sens de l’anticipation, toujours avoir une tondeuse sous la main pour passer hardiment à l’action si le sens du vent de l’Histoire se faisait facétieux...

      Elle n’était pas cas isolé, la catin qui fredonnait des chants patriotes sur son bidet pendant les ablutions avant d’écarter les cuisses pour accueillir le prochain officier allemand...la saillie était utilitaire, faut bien bouffer, hein...gagner sa croûte se faisait à la rougeur de son front...

      "L’auteur", toujours en bivouac dans ses "heures les plus sombres" chéries, ne manquera pas de publier un article sur ces pages interlopes de l’Histoire de France, il aura tout le loisir de piocher dans des illustrations de proximité pour pour nourrir sa publication... smiley


      • vote
        Soi même 9 décembre 14:03

        La manifestation des Gilet Jaune sonne le glas du pacte du Conseil National de la Résistance (CNR) ...

        Car ce que observe aujourd’hui, surtout pour tous ceux qui vivent en milieux rurales, le recul et la désertification des services publics au profit des grandes métropoles, fermeture d’école, de poste, du trésor public, de service hospitalier, de la Sécurité sociale, bref un repli administrative des services publics, par ailleurs la réforme des régions n’est pas une mutualisation des moyens des frais de fonctionnement mais plus tôt un accroissement des frais de fonctionnement, 

        En quoi nous devons continue à supporté une fiscalités exponentielle qui ne répond plus à la réalité de la situation française et par ailleurs à toujours été favorable aux rentiers de touts poiles donc CNR c’est bien gardez de remettre en causse

        Nous sonnes en train de passez part le chas de l’aiguille, soit comme vous semblez l’affiner l’on revient à une position fondamentalisme du CNR, soit on est le courage d’innové vers une vie économie Fraternel qui remettra les pendules étatiques à l’heure de la réalité d’aujourd’hui où l’État doit réduire sont trains de vie à la réalité réel économique de la France et en autre d’arrêter les passes droits fiscales de cette élites financières de roturiers rentiers.

        Il serait temps de lâché votre idéal suranné du CNR , et de regardé l’avenir sous une perspective d’une société de citoyen libre de leurs choix de s’organiser dans le respect d’un Pouvoir digne de la devise de la République, Liberté, Égalité,Fraternité qui jusque a présent n’a jamais été appliqué en France.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès