• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Housing First Opérator, l’Alerte intrusive 115 Citoyens Solidaire

Housing First Opérator, l’Alerte intrusive 115 Citoyens Solidaire

Francois H. de Beaulieu

"IL SE PASSE QUELQUE CHOSE D'EXTRAORDINAIRE DANS LE MONDE" rencontre aujourd'hui Franck Salmon, particulièrement sensibilisé à la situation des SDF, pour avoir douloureusement connu leur situation. Il partage un projet généreux, "Housing First Operator", pour, justement, aider le SAMU social à leur venir en aide ! C'est en France, une France solidaire qui ne cesse d'étonner... Écoutons-le :
 

 

Les femmes précaires sont de plus en plus nombreuses à se retrouver sans autre choix que la rue après un parcours de vie parfois sans histoire. Certaines ont plus de cinquante ans et avaient un métier, une famille, un appartement. D’autres ont vécu l’exil, un divorce difficile, des violences conjugales, une maladie invalidante, une expulsion ou un chômage prolongé. Les causes de leur misère sont aussi terribles que la situation dans laquelle elles se trouvent. Les solutions d’hébergement font défaut ou ne sont parfois pas adaptées à leurs situations et les associations manquent de ressources financières. Mais elles se mobilisent pour réserver à ces femmes en détresse l’accueil le plus particulier possible.

Il est important de comprendre aujourd'hui , que le Citoyen a un role a jouer dans l'évolution de notre société. Le projet Housing First opérator offre cette possibilité justement a chaque citoyens d'agir en son ame et conscience. Car la rue n'a pas d'étiquette sociale, et tout individu est suceptible d'un accident de la vie : une séparation, une perte d'emploi, la maladie, des fois les trois aux meme aux memes moments.......

Ne restons pas indifférent a la souffrance d'autrui , agissons ensemble en citoyen solidaire pour éradiquer le sort des personnes de la rue .
utum—réseaux de soutien aux SDF—Femmes SDF a la rue —
pages et groupes

Tags : Solidarité




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 4 votes
    Norman's mum Norman’s mum 12 mars 13:13

    "Les femmes précaires sont de plus en plus nombreuses à se retrouver sans autre choix que la rue après un parcours de vie parfois sans histoire."


    Ouais, c’est triste, mais j’aimerais aussi parler de ces femmes généreuses prises au piège par un sans abri sorti de leurs cuisses...les normes sociales imposent de nourrir, blanchir, protéger cet être soi disant fragile...la femme se retrouve là aussi "sans autre choix", on lui tatoue le mot "maman" sur le front en guise de soumission inconditionnelle au statut d’esclave...

    J’étais encore sur la table de travail en train d’expulser le placenta lorsque j’ai entendu le bruit glauque des chaînes, d’instinct je sentais que l’heureux événement était en réalité une bavure mortelle, mais j’étais loin d’imaginer les turpitudes que cette masse visqueuse avec une tête d’ahuri pendue au bout du cordon ombilical allait m’infliger...

    L’apothéose c’était ce gâteau gracieusement farci de strychnine, et la cerise sur le gâteau vénéneux c’est qu’après m’avoir pourri la vie ce vaurien, cet incapable, ce dépravé allait me voler la mort...me voila sans état clinique fixe et sans citoyen solidaire pour me porter aide et assistance...je ne demande pas une pièce pour vivre mais une euthanasie définitive pour vivre ma mort...

    Alors votre truc là c’est bien joli mais ça va être sans moi, d’expérience j’ai appris que le SDF, qu’il vienne de la rue ou qu’ils sortent de vos entrailles, ne connait pas la reconnaissance du ventre...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès