• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ils sont victimes de la crise

Ils sont victimes de la crise

Des petits patrons au bord du gouffre.

Tags : Entreprises Travail Covid-19




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 16 janvier 10:48

    J’aime bien avoir un repère, j’ai pris la qualité de la veste de l’intervieweur comme repère.

    La plupart des interviewés avaient des vêtements moins "riches". On ne peut pas les traiter de nantis si je me réfère aux vêtements mais ce sont eux qui sont les principaux employeurs.

    Si je me risque à une métaphore, ce sont des najeurs jamais loin de boire la tasse.

    La fermeture c’est un peu un boulet de fonte que l’état leur fout à la cheville. Voyant qu’ils vont se noyer, l’état leur refile une bouée qui soulage à peine le poids du boulet (les aides et prêts).

    Quand la crise sera fini, l’état récupèrera la bouée et dira je tenlèverai le boulet quand tu auras remboursé le prix de la bouée.

    Les aides reportent les faillites dans le temps mais ne les suppriment pas.

    Je n’ai pas acheté sur amazon.

    Le seul grand commerce où je suis allé c’est chez décathon.

    J’ai accéléré mes achats dans les petits commerces.

    Je connais toutes les cartes des restos du quartier.

    Je n’ai pas l’impression d’aider, je fais l’aumône.

    Je fais l’aumône à des gens qui ont bossé comme des malades pour monter leur affaire, qui méritent ce qu’ils ont.

    Quand ils ont lancé leur affaire il ne pensaient pas qu’un jour ils vivraient d’aumônes parce que l’état leur enfoncerait la tête sous l’eau.

    Allez ce midi je bouffe indien, j’appelle.


    • 2 votes
      sls0 sls0 16 janvier 12:14

      @Super CochonQ7
      Toujours à s’auto-plusser le cochon, une réaction d’un gamin de 10 ans ce qui confirme son âge mental.
      La dernière fois que j’ais écrit sur facebook remonte à 2012 pour donner des nouvelles d’outre Atlantique et faire un peu rêver avec des vues des tropiques. Donc facebook n’est pas ma tasse de thé.

      C’est vrai qu’une partie de mes interventions servent à démontrer tes mensonges. Je te dérange.
      Si tu ne veux plus que je te dérange, ne ments plus.


    • 1 vote
      sls0 sls0 16 janvier 21:09

      @Roberval
      Il y a encore peu de temps j’étais de l’autre coté de l’Atlantique. 6h de décalage, l’après-midi chez moi c’était la nuit en France, l’heure où les braves gens dorment.
      En visiteurs pour plusser vers 2-3h du matin il y a pas grand monde.
      Gros avantage ce décalage pour épuiser son interlocuteur en face.
      Peu de monde donc il était facile de pister les commentaires du cochon. Après une minute le plus arrivait sur son commentaire. Vu que l’on était que deux et que ce n’était pas moi qui plussais ça ne pouvait être que de l’autoplussage. Ce n’était pas une fois mais systématique.
      Il faut vraiment l’énerver pour qu’il oublie de s’autoplusser. 
      C’est compulsif chez lui, il se réfreine peut être un jour si j’en fais la remarque et que je ne suis pas le seul.
      Tel un enfant de 10 ans pour lui le critère principal c’est le nombre de plus.

      Se payer ma pomme et bubu au Canada c’était se payer des nuits blanches. Seul ceux qui ne bossent pas et qui n’ont pas de vie sociale peuvent se le permettre. Il y en a quelques un ici, ils doivent pour certains consacrer 60 à 80% de leur temps de vie à leur monde fantasmé sur internet, leur seul espace d’existence c’est agoravox TV, déranger ce monde c’est attaquer le seul endroit où ils ont une existence on comprend leur réaction, une existence virtuelle peut être mais c’est la seule.

      Vous et moi on vous contrarie sur agoravox, on s’en fout, 10 minutes plus tard on voit des gens, on échange, on se ballade, éventuellement on va voir sa voisine c’est qui a une poitrine de compétition. On a une vie dans la vraie vie, une reconnaissance. Une contrariété sur agoravox ça ne pertube pas du tout. Pour celui qui n’a qu’une vie virtuelle ce n’est pas une contrariété c’est son monde qui est agressé. Les délires qu’il sort ici, dans la vraie vie il ne peut pas les sortir. Le monde est un hors monde pour eux.
      L’avantage d’agoravox c’est que tout ces paumés dispersés de la vraie vie peuvent se retrouver et se mettre en meute.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

JOVTOD

JOVTOD
Voir ses articles


Publicité





Palmarès