• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Inceste et amnésie traumatique : le témoignage de Mathilde Brasilier

Inceste et amnésie traumatique : le témoignage de Mathilde Brasilier

Le phénomène de dissociation avec les mémoires traumatiques provoquant des amnésies est quelque chose de très controversé au sein des institutions psychiatriques et judiciaires. Pourquoi ce domaine de la psychotraumatologie, pourtant très sérieux, est-il autant négligé et même discrédité au sein des institutions garantes de la justice, la sécurité et de la prise charge des victimes ? Pourtant les exemples concrets d'amnésies dissociatives ne manquent pas, tout comme les études sur cette fonction du cerveau humain.

 

La journaliste Mathilde Brasilier vient de publier un livre intitulé "Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l'inceste". Un témoignage fort mettant une fois de plus en perspective ce phénomène d'amnésie traumatique. En effet, cette femme ne s'est rappelée de l'inceste paternel qu'à l'âge de 40 ans.... Son frère, lui aussi victime de son père, s'étant malheuresuement suicidé.

Il se trouve que l'actrice et chanteuse française Marie Laforêt, la Miss America Marilyn van Derbur, fille du millionnaire Francis van Derbur, tout comme Laura Mackenzie, fille de John Phillips, une légende du Rock'n'roll, rapportent elles aussi des amnésies dissociatives en rapport avec les abus sexuels qu'elles ont subi dans l'enfance. Visiblement il s'agit de quelque chose de récurrent, mais qui pourtant reste couvert par une chape de plomb institutionnelle empêchant que cette question des amnésies traumatiques, pourtant si cruciale pour la compréhension de la pédocriminalité, ne vienne à se retrouver sur la place publique.

 

 

 

Amnésie Traumatique : le témoignage de Marie Lafôret (1998)

 

 ?? Violée à 5 ans, elle s’en souvient à 37 : avec la terreur, le cerveau peut disjoncter

 

 ?? Inceste, troubles dissociatifs et programmation (Mind-Control)

 

Tags : Institutions Témoignage Pédocriminalité Psychologie




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • vote
    jeanpiètre jeanpiètre 24 juin 2015 20:17

    merci nigari, pour une fois vous ne vous perdez pas chez les reptiliens mangeurs d’enfants, ou les projets de lavage de cerveau

    butterfly

    • vote
      ZardoZ ZardoZ 24 juin 2015 20:50

      Tu as quoi contre les reptiliens et le projet ultra mk @jeanpiètre ?


    • 5 votes
      Nigari Nigari 24 juin 2015 21:19

      @jeanpiètre
      Je ne valide en aucun cas la thèse des "reptiliens mangeurs d’enfants", c’est vous qui extrapolez la chose car il vous manque visiblement des données...

      Il est étonnant que vous n’ayez pas saisi le lien qu’il y a entre l’amnésie traumatique et le "lavage de cerveau" ou programmation MK, qui repose justement sur ces fonctions dissociatives du cerveau humain.


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 24 juin 2015 22:10

      @Nigari
      le cerveau humain tend à refouler les traumatismes importants qu’il ne peut expliquer, le projet mk part de ce principe, la stratégie du choc s’en sert sur le collectif aussi d’une certaine manière.

      Et effectivement j’extrapole un peu sur la teneur de nombres d’articles et de vidéos qui traitent de réseaux élitistes pédophiles, qui partent d’éléments tangibles pour parfois laisser libre cours à de nombreux fantaisistes et manipulateurs. Il suffit de voir comment ceux qui s’engagent dans cette voie finissent très rapidement par tous se dénigrer.

      C’est donc pour cela que je trouvais intéressant ce témoignage qui reflète plus la grande majorité des cas, à savoir l’ intra-familial .

       Il existe aussi des réseaux pédophiles non élitiste , j’en ai été témoin pendant des interventions aimo. Je me doute bien que cela traverse toutes les couches de la société. Mais il est rare d’intervenir dans une famille de notables, je n’ai donc que des histoires de directeur de conservatoire négociant une faveur contre une place dans l’orchestre ou le ballet pour ce qui concerne cet aspect.

      je n’ai pas tous les éléments, juste des éléments dans ma proximité, ce sujet est trop vaste et trop impliquant pour ma petite personne je l’avoue, j’ai changé de domaine. 


    • 2 votes
      jeanpiètre jeanpiètre 24 juin 2015 21:15

      je n’ai rien pour, mais ça sert souvent de paravent , ou d’explication facile à une réalité plus complexe .

      je prendrais les reptiliens comme une image pour décrire certaines réalités , pas au pied de la lettre.
      je prendrais par contre le projet mk pour un détail masquant la programmation globale de la population par des médias, 
      Pour une fois nigari , dont le noble cheval de bataille est la lutte contre la pédophilie, se concentre sur un cas malheureusement plus banal et plus fréquent , je l’ai donc remercié pour ce témoignage .

      • vote
        joelim joelim 24 juin 2015 22:50

        Il est étonnant que vous n’ayez pas saisi le lien qu’il y a entre l’amnésie traumatique et le "lavage de cerveau" ou programmation MK, qui repose justement sur ces fonctions dissociatives du cerveau humain. 


        Intéressant, je n’avais pas vu les choses sous cet angle. J’ai constaté que l’humain a dans ses gênes des mécanismes d’oubli qui parfois se mettent en œuvre devant des choses désagréables (donc même pas traumatiques). 

        Cas 1 : une araignée de taille moyenne (disons 4cm velue plutôt rare tombée sur l’avant-bras (je suis assis dans une pièce au nord de la France en septembre-octobre), dégagée et très vite écrasée ; il y a le souvenir de l’avant et de l’après mais pas de l’image de l’araignée sur le bras ; cette image aurait du imprégner ma rétine mais je n’en ai aucune conscience ; j’y vois une auto-censure cérébrale instinctive (innée donc « génique »)

        Cas 2 : oubli d’une chose désagréable à savoir le fait d’avoir entendu un soir, très discrètement, des bruits de froissement dans un placard de cuisine qui s’avérèrent être des mulots (les mulots sont des animaux très sympas mais qu’il faut maintenir au dehors ou bien piéger ce qui est très désagréable et facile) ; je ne me suis rappelé ce souvenir et encore assez vaguement que 2 mois plus tard, après avoir découvert avec étonnement (au retour d’une semaine d’absence) deux mulots qui avaient emménagé autour de leur nourriture préférée, du mais géant grillé-salé.

        Ces processus ont l’air naturels et bénéfiques. Ok, difficile de penser que l’instrumentalisation de ces phénomènes d’oubli n’a pas été envisagée et étudiée par les services secrets de l’empire ; cela dit je doute que cela puisse être utilisé à des fins de politique secrète ; ou alors on le saura quelques dizaines d’années plus tard. Après je connais mal le sujet, je voulais juste témoigner de l’universalité et efficacité du phénomène : le corps humain a des mécanismes biologiques d’oubli de certaines perceptions désagréables. 

        • vote
          pegase pegase 24 juin 2015 23:34

          @joelim
          Cas 1 : une araignée de taille moyenne (disons 4cm velue plutôt rare tombée sur l’avant-bras (je suis assis dans une pièce au nord de la France en septembre-octobre), dégagée et très vite écrasée ;

          .................................


          Assassin  smiley ... elle t’a rien fait cette pauvre petite bébète ...


        • vote
          Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 25 juin 2015 02:24

          @pegase
           Et après faut pas s’étonner que le spectre de cette petite bête vienne le hanter dans ses cauchemars.  smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès