• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Jean Bricmont : critique des arguments "droits-de-l’hommistes" (...)

Jean Bricmont : critique des arguments "droits-de-l’hommistes" pro-migrants

Jean Bricmont livre une critique intéressante des arguments "droits-de-l'hommistes" concernant les migrants. Ce n'est pas une critique des migrants, mais du discours de la gauche morale dont le seul effet est de faire monter la droite.

Tags : Droits de l’homme Immigration Migrants Jean Bricmont




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 6 votes
    Allexandre 31 juillet 18:34

    Une analyse somme toute sans grand intérêt et ne prenant pas en considération la situation globale de la planète.

    Les millions de pauvres et de SDF vivant en Europe ne sont pas mieux lotis que les millions d’Africains fuyant guerres et/ou misère. Bien sûr que l’Europe ne peut pas accueillir toute la misère du monde. Il ne faut pas sortir de polytechnique pour le concevoir.
    En revanche, il s’agit de ne pas se tromper d’ennemi. Que vous soyez Français, Grec ou Malien, votre précarité est une nécessité pour l’enrichissement toujours plus grand d’une infime minorité de dirigeants des firmes transnationales. Ce sont elles qui tirent à elles les milliards de $. Les peuples n’ont jamais été les gagnants des événements dont vous parlez.
    Comme M. Onfray, le discernement de votre analyse demeure trop rapide et trop simpliste. Simple ne signifiant pas simpliste.

    • vote
      ubikand 31 juillet 18:59

      @Allexandre

      Baillement moqueur et rieur et irrité face aux inefficients éternels, doublés de dangers publics si souvent.  smiley  ! 


    • 1 vote
      mmbbb 31 juillet 19:14

      @Allexandre quant a toi ton commentaire est trop borne comme a l accoutumée On devrait comme dans la restauration le BTP embaucher des profs etrangers et te licencier Cela ferait baisser les impots et tu irais bosser sur les chantiers 


    • 1 vote
      Allexandre 31 juillet 19:41

      @mmbbb
      A part vous faire plaisir, qu’apportez vous d’intéressant dans votre commentaire ? Rien, comme à l’accoutumée. Cela vous ferait-il jouir de me voir travailler sur un chantier ? si oui, alors j’accepte. Et vous prenez ma place alors, n’est-ce pas ? Votre vindicte sera complète.


    • vote
      ubikand 31 juillet 18:35

      Merci Sophie Li. Très bon, très solide.

      Bémol toutefois sur les 3 dernières minutes et deux points, celui où il cite et met en avant souveraineté nationale sans évoquer souveraineté populaire qui elle aussi est un argument, et celui où il réintroduit les notions de droite (donc de gauche) comme pivots. 



      • 2 votes
        ubikand 1er août 10:58

        Il y a aussi l’emploi du terme "réactionnaire", désuet et louche, qui est gênant, n’est ce pas... 


      • 1 vote
        V_Parlier V_Parlier 1er août 14:11

        @ubikand
        J’ai remarqué que ce terme était souvent utilisé par des gens de gauche qui ne se reconnaissent plus dans certains de leurs anciens alliés et camarades, et se trouvent donc bien obligés de les classer "réactionnaires".

        Ex : Les libertins soixante-huitards proclamés amis des féministes et des néo-taubiresques, mis face à l’ensauvagement de la rue, au porno et aux agressions sexuelles. Ou encore : Les immigrationnistes de gauche face aux islamistes qu’ils ont jadis courtisés et dont ils ont aujourd’hui peur. Ou encore : Les mondialistes de gauche face à Macron, et ça c’est le plus hypocrite de tout. Tous ces gens là vont traiter le "décevant" de réactionnaire.


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 1er août 14:13

        @V_Parlier
        (Certains auront même le culot d’utiliser le terme "conservateur", par exemple pour désigner des partisans de la charia ou, dans un autre genre, des pinceurs de cuisses...)


      • 2 votes
        ubikand 1er août 18:19

        @V_Parlier

        En l’occurrence Bricmont emploie ce terme dans les 3 dernières minutes en l’appliquant à une certaine "droite" et à certaines opinions un peu lancées en longue liste façon nimportenawak on y trouve de tout dedans. 

        Et puis je n’aime pas ce terme de manière générale de toute façon, qui présuppose un sens de l’histoire déterminé par un chemin "évident" vers un progrès "évident", et dit donc que ceux qui y "réagissent" contre sont forcément un peu comme des empêcheurs de progrès "évidents". 


      • vote
        zak5 1er août 19:03
        Putain ! vous croyez que vous pouvez crier sur tous les toits que vous êtes les champions de la démocratie et des droits de l’Homme et éviter que ceux qui n’ont pas tout ça chez eux viennent chez vous ?

        Mais ma parole, vous voulez le beurre et l’argent du beurre ! mais non mes pauvres, il faut maintenant assumer ce que vous claironnez a tous ces peuples a longueur de journée

        Je vous signale que vous avez critiqué l’Algérie parce qu’elle a reconduit des migrants d’où ils venaient (oui oui, vous méprisez ce pays), pourtant l’Algérie n’a jamais claironner qu’elle était le pays des droits de l’Homme et bien l’Algerie a l’intention de vous les envoyer ces migrants, ainsi vous serez très contents de vous



        • vote
          Zolko Zolko 2 août 10:56

          @zak5 : vous pensez sérieusement que les milliers d’Africains veulent venir en Europe à cause de la démocratie et des droits de l’Homme ? Et pas plutôt en pensant devenir riche vite et facilement ?


        • 2 votes
          mac1 2 août 05:10

          Non, non nous ne claironnons pas forcément que nous sommes le pays des droits de l’homme. Ce sont d’abord nos dirigeants et nos médias, nuance ! Pour le reste de votre diatribe...


          • vote
            zak5 2 août 13:19

            @mac1
            ouai ouai, et les femmes faciles aussi

            vous êtes les meilleurs en tout


          • 6 votes
            zygzornifle zygzornifle 2 août 08:35

            Ceux qui veulent des migrants n’ont qu’a les assumer de leurs propres deniers , logés , nourris , habillés , soignés , iphone , argent de poche sexualité et points retraites ..... 


            • 4 votes
              Eric_F 2 août 09:54

              @zygzornifle
              les sponsors seraient appelées à alimenter un fond humanitaire dédié, et l’état accueillerait alors le nombre de migrants à hauteur du montant. Et on ferait un migranthon annuel...


            • 1 vote
              jjwaDal 3 août 12:57

              Back to basics : Les français souhaitent-t’ils ce flux migratoire par temps de chômage massif structurel ? On connaît la réponse.
              Ceux qui viennent souhaitent-t’ils s’intégrer à la société française et a-t’on les moyens de le faire (logements, emplois, éducation, etc..). Rien n’est moins sûr pour les deux questions. Ceux qui viennent ont-ils des droits à devenir "français" supérieurs à ceux qui n’ont pas encore pensé à le faire ? Manifestement, non. Certes, la racaille que nous mettons au pouvoir a foutu un bordel monstre dans quelques pays en faisant disparaître des régimes autoritaires que leur peuple ne fuyait pas incidemment, mais la majorité des migrants le sont pour des raisons économiques. En l’absence de tout quota officiel, les candidats à devenir français se comptent en centaines de millions. La France est sur la trajectoire de devenir un pays africain, même s’il faudra encore quelques décennies pour que ça crève les yeux d’un aveugle. La laïcité elle-même est en danger et pas seulement parce que les "sans porc" et les "halal"revendiquent (avec succès...) dans les cantines scolaires, mais chez nos voisins Danois on défile pour que les femmes aient le droit de circuler "bâchées" (une meurtrière pour les yeux) dans les lieux publics.
              Le refus patent des usages du pays hôte devrait valoir un retour à l’envoyeur. On sait ce qui se passe dans la nature quand on importe dans un écosystème régional des espèces venant de milieux différents.On assiste à une perte de biodiversité. C’est bien la perte des diversités nationales qui nous guette. On a freiné des quatre fers l’aide (sur place) au développement, laissant à ces pays des niches commerciales sur nos marchés. Faute de pouvoir exporter leurs productions, il nous envoie une main d’oeuvre peu et pas qualifié dont nous n’avons nul besoin.
              Qui aura le courage de dire que nous devons payer plus d’impôts pour intégrer des gens qui ont forcé notre porte ? Aucun politique en tout cas.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès