• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kemi Seba : Non à la vaccination en Afrique

Kemi Seba : Non à la vaccination en Afrique

Elle en dit long cette séquence (les 45 premières seconde) dans laquelle on voit deux médecins expliquer qu’il faut tester les traitements en AFRIQUE. Sur les corps non-blancs. Les vies occidentales sont trop précieuses pour être gâchées.

Tags : Afrique Vaccins Santé Industrie pharmaceutique Coronavirus




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 7 votes
    Norman Bates Norman Bates 8 avril 11:26

    Confinement au Bates motel. Rapport de situation. Episode 24.


    J’avoue être scandalisé...la guerre est un sécateur qui déchire le voile qui recouvre les diverses facettes de la nature humaine, et on découvre alors des aspects invisibles en temps de paix...

    Je n’ose qualifier l’attitude de ces africains qui refusent de participer à l’effort de guerre...c’est de la désertion pure et simple...ils sont bêtes, ils n’ont pas conscience de leur chance lorsqu’une sommité de l’INSERM leur propose des vaccins gratos avec une observation moins pointilleuse du processus de validation et de mise sur le marché des molécules alors qu’en France cette institution est odieusement accusée des pires maux, conflits d’intérêts, homicides de masse, technocratite aiguë, parce qu’elle torpille par tous les moyens l’utilisation du seul traitement disponible face à l’ennemi viral...

    L’Afrique et l’occident ce n’est pas pareil, ce n’est pas le même contexte, pas les mêmes mœurs, pas les...enfin, c’est pas pareil...l’africain se fiche de l’occidental confiné, privé de ses libertés fondamentales, obligé de faire la queue pour faire ses courses, bientôt tracé numériquement, voire équipé d’une puce...l’africain ne voit pas ces sacrifices au bénéfice de l’Humanité, l’africain est indifférent à la reconnaissance et l’honneur promis d’avoir un jour sa stèle du cobaye inconnu...

    L’équivalent africain du professeur Raoult c’est le vaudou en transe qui projette du sang de zébu et de la fiente de poulet sur ses patients en invoquant des forces supposément divines qui n’ont rien de médical...alors lorsqu’une grosse légume de l’hôpital Cochin, excusez du peu, et un directeur de recherches de l’INSERM proposent leur aide désintéressée on dit "merci" et on offre son bras ou sa fesse pour la science et le progrès...on ne fait pas son mauvais coucheur...

    J’ai bien compris aussi le caractère tendancieux du discours de ce monsieur Seba sur l’universalité du prolétariat qui n’a pas de couleur, c’est un recyclage en couleur justement des éructations en noir et blanc d’une Arlette pour mieux vilipender une industrie pharmaceutique pour laquelle la bonne santé de l’être humain est une préoccupation de tous les instants...

    Nous sommes en guerre, flûte ! une guerre c’est des stratèges, des chefs, des soldats...c’est aussi des civils, des dégâts collatéraux, des martyrs à qui l’Histoire ne manque jamais de rendre de vibrants hommages...c’est comme ça depuis que la guerre est guerre...on ne change pas le bel ordonnancement des choses sur un claquement des doigts pour une basse question de susceptibilité mal placée... 

     


    • 1 vote
      thierry3468 8 avril 11:50

      Directeur recherche INSERM...le patron de l’INSERM ???? Yves Levy mari d’Agnès Buzyn


      • 1 vote
        sls0 sls0 8 avril 13:55

        Qui est Kemi Seba.
        Employer des arguments qui plaisent pour faire passer un message qui plairait beaucoup moins sans cette emballage.


        • vote
          sls0 sls0 8 avril 13:58

          @sls0
          Cet et non cette, changer de mot c’est bien mais il faut regarder les accords.


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 8 avril 19:51

          Je reconnais là, le Kemi Seba, défenseur des peuples opprimés (socialement) dont le sien ...


          Les médecins qui expliquent qu’il faut tester les vaccins en Afrique, ça va bien au-delà du racisme, mais quoi qu’il en soit de la franche bêtise, que tout état se doit de condamner avec la justice plutôt que les mots. 


          • vote
            ged252 9 avril 14:51

            Ce mec n’est pas sérieux, avant de partir au Sénégal, fuyant la justice française, le mec voulait que la France verse des indemnités aux noirs, donc à lui-même surement, pour l’esclavage.

            .

            Les Rois de France interdisaient l’importation de nézgros en France, On n’a donc aucune responsabilité dans ces histoires, les seules personnes impliquées sont des marchands affréteurs de navire de Nantes et de Bordeaux.

            .

            La république a aboli l’esclavage en 1848,. L’esclavage n’a concerné que les Antilles pour la France.

            .

            Kemi Seba voulait des indemnités comme les juifs en ont obtenu.

            Il est dans un délire paranoiaque, comme les syndicalistes, il croit avoir été lésé, et exige des réparations. il est dans un délire de revendication, de quérulence, typique ;


            • 1 vote
              MAZIG 9 avril 21:11

              "Il faut dire ouvertement que les races supérieures ont un droit sur les races inférieures. "

                   "Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures."

              Jules FERRY

              A bon entendeur...


              • 1 vote
                Sentero Sentero 9 avril 22:09

                @MAZIG

                " Races supérieures ? races inférieures, c’est bientôt dit ! Pour ma part, j’en rabats singulièrement depuis que j’ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande parce que le Français est d’une race inférieure à l’Allemand. Depuis ce temps, je l’avoue, j’y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation, et de prononcer : homme ou civilisation inférieurs. "

                C’est la réponse de Clémenceau à Ferry... selon quoi dans cette IIIe république qui a beaucoup colonisé la colonisation a toujours été en débat et n’a jamais été un consensus...

                A bon entendeur...


              • 1 vote
                Zip_N 9 avril 21:51

                Il vaut mieux laisser les africains créer leur propre vaccins pour eux, les tester et les utiliser sur eux, et les blancs de l’autre coté de créer des vaccins et les tester sur eux-même pour qu’ils soient utile aux blancs. Le mieux est de regarder les résultats.

                Le message du porte parole indique la volonté de l’Afrique de vivre et mourir du coronavirus entre eux en paix dans le meilleur des mondes, c’est un choix courageux. Je crois qu’ils ont moins peur du virus que les blancs. Le sida parmi tous les continents est le virus qui touche le plus l’Afrique. Ils se soignent avec les gris-gris, les marabouts et les incantations.


                • vote
                  beo111 beo111 10 avril 10:44

                  Je vois pas pourquoi on va embêter des noirs pour ça, vu qu’en France les autorités sanitaires autorisent notre traitement par des médicaments réservés jusqu’à présent à un usage vétérinaire. Il suffirait de faire des tests sur deux-trois veaux, vaches, cochons. Une ou deux chauves-souris du fait du contexte historique. Une araignée pour être sûr, une sangsue à la rigueur pour les êtres les plus visqueux, et le tour est joué !

                  On se demande vraiment à quoi ils réfléchissent au ministère du business de la santé, eux d’habitude si prompts à baisser les coûts !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Albar


Voir ses articles







Palmarès