• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Arabie Saoudite judaïse le Coran

L’Arabie Saoudite judaïse le Coran

Source : Middle East Monitor, le 28 janvier 2020

Traduction : lecridespeuples.fr

Une version du Coran traduite en hébreu et approuvée par les autorités saoudiennes comporte plus de 300 erreurs.

 

 

Il a été constaté qu’une traduction du Saint Coran en hébreu, approuvée par les autorités saoudiennes, contient plus de 300 erreurs, dont un certain nombre contribuent à soutenir le récit d’Israël sur sa revendication de la Palestine et de la mosquée Al-Aqsa.

Parmi les erreurs les plus graves, découvertes par l’agence de presse palestinienne Shehab, l’omission du nom du prophète Mahomet (psl), qui est pourtant mentionné au moins quatre fois dans le texte sacré musulman. Tout aussi grave est la traduction de la mosquée Al-Aqsa en « Le Temple », qui est le nom juif du lieu saint musulman.

Le site internet du Complexe Roi Fahd pour l’Impression du Saint Coran, qui produit environ dix millions d’exemplaires du Coran chaque année dans 74 langues différentes, a diffusé cette version falsifiée sur son site internet.

En réponse à des questions sur ces erreurs de traduction manifestes, le complexe Roi Fahd a déclaré que les préoccupations avaient été soumises à « l’autorité compétente au sein du Complexe et attend la procédure appropriée de la direction, qui interviendra après vérification et étude ».

Une copie de la traduction a été mise à la disposition du public au format PDF jusqu’à samedi soir dernier, avant la publication par Shehab d’une vidéo signalant les erreurs.

Dans la vidéo, un chercheur sur les affaires israéliennes, Aladdin Ahmed, sonne l’alarme sur de nombreuses traductions incorrectes, dont beaucoup contiennent de sérieuses implications doctrinales. Le nom de la mosquée Al-Aqsa a été remplacé dans le septième verset de la sourate Al-Isra (17ème sourate), qui raconte l’événement miraculeux au cours duquel le Prophète Muhammad est transporté de La Mecque à Jérusalem, et constitue l’un des éléments les plus déterminants de la sacralité de la ville sainte pour les musulmans (après le fait qu’il s’agisse de la première qibla, ou direction vers laquelle se tournent les musulmans pour prier).

La traduction hébraïque contient une parenthèse à côté de la traduction de la mosquée Al-Aqsa en « Le Temple » dans laquelle il est indiqué que c’est le même endroit que celui où se trouve le temple du Prophète Salomon.

Les musulmans sont très susceptibles de voir cela comme une mauvaise traduction dangereuse, donnant l’impression que le texte saint islamique lui-même approuve une lecture juive fondamentaliste de l’histoire, tout en justifiant en même temps la tentative d’Israël de démolir le lieu saint afin de reconstruire l’ancien temple.

Peu de personnes sont susceptibles de voir cette lecture « judaïsée » du Coran comme une simple coïncidence. Les relations saoudo-israéliennes sont à la croisée des chemins en ce moment. Sous l’impulsion du prince héritier Mohammed Bin Salman (MBS), le royaume semble avoir ouvertement tourné le dos aux Palestiniens en signalant qu’il est prêt à une normalisation politique avec Tel-Aviv, même si cela signifie l’abandon complet des Palestiniens.

De fait, ce sont les Saoudiens qui ont dirigé l’Initiative de paix arabe en 2002, offrant une normalisation complète avec Israël en échange d’un retrait total des territoires occupés (y compris Jérusalem-Est) et d’un « règlement juste » du problème des réfugiés palestiniens fondé sur Résolution 194 de l’ONU.

La capacité d’Israël à forger de nouvelles relations avec les Saoudiens sans avoir accédé à la moindre des revendications de l’initiative arabe a été présentée par le Premier ministre Benjamin Netanyahou comme une victoire pour lui et une démonstration de la force d’Israël dans la région.

Israël a été accusé d’avoir effacé le lien entre l’Islam et le Christianisme à Jérusalem dans le but de cimenter sa revendication exclusive sur le territoire occupé. En plus de faire passer des lois réduisant les non-Juifs au statut de citoyens de seconde zone en déclarant qu’Israël est un État juif, les législateurs de Tel-Aviv ont également interdit l’appel musulman à la prière, et bloquent, humilient et agressent régulièrement les fidèles dans les lieux saints.

Pour ne manquer aucune publication et soutenir ce travail censuré en permanence, partagez cet article et abonnez-vous à la Newsletter. Vous pouvez également nous suivre sur Facebook et Twitter.

Tags : Religions Islam Judaïsme Arabie Saoudite




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • vote
    zak5 5 février 21:12

    (après le fait qu’il s’agisse de la première qibla, ou direction vers laquelle se tournent les musulmans pour prier).

    pourquoi vous utilisez le présent alors qu’aucun musulman ne se tournent vers Jérusalem pour prier ?


    • vote
      zak5 5 février 21:13

      @zak5
      ne se tourne


    • vote
      QAmonBra QAmonBra 5 février 23:23

      Merci @ l’auteur pour le partage.

      On dirait que le pseudo philosophe mais véritable $ionnard a trouvé à la fois son "nègre", l’éditeur et le prête-nom ! 

      A moins que ce ne soit lui le juif en question et que c’est pour cette raison qu’on n’entendait guère sa grande gueule ces derniers temps !

      Si ces cons de wahhabites continuent à ce train dans leur connerie, c’est l’ensemble du monde musulman qu’ils vont avoir sur le dos, si ce n’est pas déjà le cas, les guerriers yéménites vont prendre d’assaut la Mecque, après les avoir sodomisé, et Al Qods va redevenir la Qibla !

      Aïe aïe aïe ! Ils courait déjà le bruit depuis belle lurette chez les musulmans, que les $aoud seraient à l’origine des juifs sabbataïstes, voila qui ne va pas arranger leur pedigree. 

      Auront ils tous le temps de se planquer chez les "koufar" quand cela va chauffer pour leurs sphincters !?. . .


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 5 février 23:51

        Ils ont déjà commencé avec le wahhabisme ! Idéologie entrée dans les idées (Dieu merci par dans les textes, malgré plusieurs tentatives ) ...

        La preuve ... voyez, qui soutient qui ... qui bosse pour l’autre, qui finance.


        • vote
          louis 6 février 07:53

          Quand on a rien a faire ,les journées sont longues dans le désert , alors il faut bien s’occuper .


          • 3 votes
            Jean Keim Jean Keim 7 février 08:43

            La Bible, le Coran, ..., ne sont des livres saints que pour ceux qui pensent ainsi.

            Une énième version d’un livre religieux, la belle affaire ! Un livre est-il même déclaré saint, reste un livre, c’est-à-dire des lettres alignées par des hommes sur un support, car en définitive c’est bien toujours des hommes qui les écrivent, et donc ils expriment ce qu’ils pensent, qq. soit leurs intentions plus ou moins avouables.


            • vote
               Saladin Saladin 7 février 22:53

              Goethe (1749-1835) Poete , romancier et scientifique allemand à dit :

              Aussi souvent que nous le lisons (le Coran), au départ et à chaque fois, il nous repousse. Mais soudain il séduit, étonne et finit par forcer notre révérence. Son style, en harmonie avec son contenu et son objectif, est sévère, grandiose, terrible, à jamais sublime. Ainsi ce livre continuera d’exercer une forte influence sur les temps à venir.

               ?(Goethe, 1819, West-Oestlicher Divan, dans Dictionary of Islam (1885), paru chez Laurier Books Ltd, 1996, p. 526, Thomas Patrick Hughes).

              C’est dans l’Islam que je trouve le mieux exprimées mes propres idées.

               ?( Goethe, 20 septembre 1820, Lettre à Zelter, dans Goethe et l’Islam, paru dans Studia Islamica, No. 33 (1971), p. 151, G.-H. Bousquet.)


              • vote
                zak5 8 février 05:31

                @Saladin
                C’est dans l’Islam que je trouve le mieux exprimées mes propres idées.

                Faites gaffe, il parle peut être de Faust et son pacte avec Méphistophélès.

                Il faut toujours se méfier des koufars fréro 


              • 2 votes
                Conférençovore Conférençovore 8 février 12:17

                @zak5 Si tu t’en méfies, pourquoi rester chez nous comme c’est probablement ton cas et celui de tes "frères" ici (au moins pour l’auteur, un prof payé par les impôts des koufars) ? Pourquoi parler une langue d’infidèles ?


              • vote
                zak5 9 février 05:05

                @Conférençovore
                vous connaissez la fable du PCR, "c’est pour mieux vous...mon enfant"



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès