• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’ARNAQUE du Grand Reset

L’ARNAQUE du Grand Reset

« Derrière ce concept de Grand Reset il y a en fait un agenda qui est extrêmement conservateur, dans le sens où il ne faut surtout pas remettre en cause les éléments fondamentaux qui ont pourtant amené directement la crise économique, qui se cache et qui est presque indépendante du virus... qui n'a été qu'un déclencheur de problèmes fondamentaux beaucoup beaucoup plus graves... »

Tags : Economie Crise financière Covid-19




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 30 septembre 13:05

    Le monde occidental, depuis des temps qui remontent encore plus loin que le début de l’époque dite historique, et quelles qu’aient été les formes traditionnelles qui l’organisaient, avait d’une façon générale toujours entretenu avec l’Orient des rapports normaux, proprement traditionnels, reposant sur un accord fondamental de principes de civilisation.
    Tel était encore le cas au du moyen âge.
    Ces rapports ont été rompus par l’Occident, lorsque, entre autres faits caractéristiques de ce changement de direction, l’Ordre du Temple, qui était l’instrument principal de ce contact au moyen âge chrétien, fut détruit.
    Rappelons qu’un des griefs qui était fait aux Templiers, était précisément d’avoir entretenu des relations secrètes avec l’Islam, relations de la nature desquelles on se faisait d’ailleurs une idée inexacte, car elles étaient essentiellement initiatiques et intellectuelles.
    Depuis la destruction de l’ordre du Temple, le monde s’est divisé entre Conservateurs et Progressistes.
    L’affaire des Progressistes est de continuer à commettre des erreurs. L’affaire des Conservateurs est d’éviter que les erreurs ne soient corrigées.

    Plus est claire et nette la vision du passé et plus le présent s’éclaire.
    LES TEMPLIERS


    • vote
      Clocel Clocel 30 septembre 16:40

      Vous attendiez quoi ?

      La tournée générale des 1% ?


      • 1 vote
        crow crow 30 septembre 17:27

        Une gestion saine ? sortir du 4e Reich, déjà perdant.


        • 1 vote
          Mervis Nocteau Mervis Nocteau 30 septembre 22:41

          Tous ces types dont il parle, on peut les nommer "les intestinaux" : ils font une œuvre intestine, de grande digestion (anglais process) de tout. Ils vivent dans un giron intestinal, à se prendre eux-mêmes pour des rejetons de ce système processuel dont ils ne veulent toutefois pas sortir.


          • 1 vote
            Scalpa Scalpa 30 septembre 23:41

            C’est le cov qui fait tout le boulot corveable a merci.


            • 4 votes
              Djam Djam 1er octobre 11:35

              "Derrière ce concept de Grand Reset il y a en fait un agenda qui est extrêmement conservateur"

              Conservateur ? pas vraiment... il y a surtout un énorme projet qui ne date pas d’hier et qui vise le fameux ordre mondial hyper centralisé.

              Attali salive lorsqu’il parle de son nouvel ordre mondial avec "Jérusalem comme capitale mondiale" (sic). Ben oui, et pourquoi pas Delhi ou Moscou ?

              Reset (risettes ?) est un terme qui fut prononcé par l’humoriste Lagarde lors du précédent choc économique d’après 2008. En clair, une remise à zéro = tabula rasa... comme la révolution culturelle chinoise qui détruisit les racines culturelles ancestrales des chinois et qui permit donc d’imposer à 2 milliards de déjà muselés un régime inédit combinant la violence communiste et celle de l’ultra libéralisme. Il suffit d’observer les chinois pour comprendre l’efficacité d’aliénation de ce régime envié par les USA et, par singerie, l’UE.

              Et comme l’on constate partout que les rébellions et autres agitations sociales n’ont aucun effet sur les décisions maintenues partout à coup de de LBD, de lacrymogènes et de canon à eau (comme en Chine !) il n’y aura donc aucun recul nulle part de la marche irrésistible du NOM.

              Il suffit de constater le nombre de soumis sous leur muselière pour comprendre qu’ici comme ailleurs, le gouvernement se fout royalement de nos râleries en ligne et rodomontades stériles.

              Nous n’avons que ce que mérite un peuple qui ne se redressera jamais plus.


              • 1 vote
                edwig 1er octobre 18:15

                Le pouvoir absolu, corrompt absolument...

                Venir imaginer qu’un pouvoir qui se concentre de plus en plu, en un minimum de main est une bonne chose, n’est que dans l’esprit de ceux qui justement rêve de pouvoir.

                C’est comme si on proposait d’ôter le principe de plusieurs clefs pour déclencher l’arme atomique et qu’on installait simplement un gros bouton rouge sur la table de chevet de Trump et de macron pour tout faire péter...et plus de copilote dans les avions tiens pendant qu’on y est !


                • 1 vote
                  edwig 1er octobre 18:17

                  s’il fallait un vote à la majorité au niveau mondial pour le déclenchement de la moindre guerre...le pouvoir serait tellement dilué qu’il n’y aurait plus de guerre...

                  ce qui permet la violence justement, c’est précisément la concentration du pouvoir.

                  Les guerres ne sont possibles que grâce à ça, grâce à un gouvernement, qui n’est rien d’autre que la violence d’une communauté qui s’est organisé.


                  • vote
                    Zolko Zolko 2 octobre 12:59

                    Ce "grand reset" va exister et vous pouvez en trouver l’explication dans

                    Les raisons de l’effondrement financier : l’idée de base est que le principe de création monétaire par réserve fractionnelle est une fraude pyramidale, qui arrive à sa saturation du à plusieurs cause externes qui convergent en ce moment : le peak-oil, la surpopulation humaine, et la pollution de l’environnement. La montagne de dette ne peux ni être repayée, mais ne peut plus non-plus continuer à être roulée. Le logique serait que cette pyramide s’effondre, mais les milliardaires perdraient tout, ils feront donc tout pour l’éviter.

                     

                    Ce grand reset va arriver, la question est simplement de "comment" : eh-ben, les financiers internationaux aimeraient que ce ça prennent la forme la moins douloureuse pour eux : la monétisation de la dette, c.à.d. absorber la montagne de dettes qu’ils ont créé avec de l’argent public. Ca amènera l’hyperinflation, dont les grands perdants seront les salariés et les retraités.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès