• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’oligarchie laisserait-elle tomber Emmanuel Macron ? (Hulot, (...)

L’oligarchie laisserait-elle tomber Emmanuel Macron ? (Hulot, l’intégrale)

C'est la première idée que j'ai eu lorsque j'ai appris la nouvelle de la démission Hulot. J'ai été longtemps un inconditionnel de Nicolas Hulot. J'ai signé son pacte et soutenu son film.
Hulot a été populaire mais également très critiqué. Pour beaucoup de gens rencontrés c'était un imposteur menant une vie peu en accord avec ses idées. Certains soulignaient particulièrement ses attaches d'affaire. On le disait vendu à un certain nombre de mécènes en conséquence de quoi il ne pouvait être libre. Longtemps j'ai entendu et lu sur divers forums ces critiques sans vouloir y croire mais l'évidence a fini par s'imposer à moi. C'était en 2017 quand Monsieur Hulot est entré au gouvernement Macron, rejoignant ainsi le pire ennemi de l'écologie !

Car n'en doutons pas, ce ralliement au Président-Printemps envoyé par la finance est contre nature. La feuille de route de Monsieur Macron était connue de tous et tout aussi claire que les perspectives offertes avant lui par messieurs Chirac, Sarkozy ou Hollande. Je ne vois pour ma part qu'une seule explication possible à cette implication dans la « Marche » macronienne des « réformes » libérales où l'écologie n'a rien à espérer. Bref, c'est forcément sur ordre que Nicolas Hulot a apporté sur un plateau sa belle caution écologique au Président-Printemps-valet-des-banques et autres puissances financières. Il n'y a pas d'autre explication possible que ce soutien obligé à un gouvernement dont on savait d'avance qu'il fallait s'attendre au pire. Donc oui, Hulot vit et dépend d'un certain mécénat. Celui-ci a partie lié avec l'oligarchie financière qui mène ce monde à sa perte et c'est donc forcément ce mécénat, ou quelque banque... qui a prié Nicolas Hulot d'accepter les honneurs qui lui seraient faits, à défaut d'écologie. Nicolas Hulot était donc suffisamment coincé pour accepter de Macron ce qu'il avait refusé à d'autres, CQFD.

À l'annonce de la démission de Monsieur Hulot je me suis donc dit : L'oligarchie est-elle en train de laisser tomber Macron ? À vrai dire je n'en sais rien et à bien écouter Nicolas je doute. C'est là que l'écoute de la version intégrale de l'émission de mardi matin sur France Inter prend toute sa valeur. Écoutez et vous vous direz, peut-être... Mais peut-être pas ? Comme beaucoup de choses humaines la vérité n'est pas blanche ou noire, mais plus compliquée que ça. Hulot est donc un vendu mais pas tout à fait un imposteur je pense. Je crois même encore à la sincérité de son discours à défaut des actes. Car au fond il est comme tout le monde, à quoi bon faire le bien tout seul dans son coin puisque ainsi ça ne servirait à rien ? On aimerait qu'il montre un peu plus l'exemple, certes... Surtout quand on mène grand train ! Comme tout un chacun il sait tout de même que dès que les mesures qu'il préconise seront vraiment lancées il devra changer ses habitudes, comme tous les autres et même plus que les autres vu la part de planète qu'il se permet de consommer !

Soumis mais sincère, que Hulot les envoie finalement se faire voir, voilà ce qui nous réjouit. Jamais bien sûr il ne leur parlera comme ça. Ses paroles révèlent certes une stratégie libératoire mais prudente et c'est au contraire un discours plein de pommade qu'il nous sert, nous disant comme il « aime ce gouvernement » et précisant bien qu'il ne veut pas que cela profite à des récupérations politiciennes. (Nous allons nous gêner, tiens !) Nicolas Hulot reste donc sage avec ses « amis » mais à vrai dire il commence à avoir une telle indigestion de couleuvres que personne ne saurait décemment aujourd'hui lui reprocher ce retrait qui finalement devait forcément arriver un jour je pense, tout comme ses « amis » le savaient très bien aussi. Au fond le plus étonnant c'est qu'il ait tenu aussi longtemps !

Tags : Ecologie Nicolas Hulot Oligarchie Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Heptistika Heptistika 29 août 17:39

    Ca se tient à peu près, bien que cela suinte fort le mille-feuille "complotiste".


    Il est plus probable qu’à l’instar de 99% des électeurs, il n’y connaissait rien à la Real-Politique et ait succombé à l’appel de la sirène jupitérienne.

    Arrivé sur place, il a dû se rendre à l’évidence que le pouvoir n’était au fait pas là et perdu toutes ses illusions.

    • 4 votes
      Croa Croa 29 août 17:53

      À Heptistika,

      Il est impossible que Hulot soit tombé de la dernière pluie. Il n’en est pas à sa première mauvaise expérience. Il faut voir par exemple comment il s’est fait bananer par les Verts en 2011.

      Merci pour cet avis.


    • 3 votes
      Heptistika Heptistika 29 août 18:58

      @Croa

      Peut-être en saurons-nous plus à l’avenir, dans un ouvrage bien rémunérant ? smiley


    • 3 votes
      tobor tobor 30 août 01:22

      L’écolo modèle a participé au Paris-Dakar en 1980, a été sponsorisé par Rhone-Poulenc et doit avoir un impact-carbone colossal. Sa collusion avec le pouvoir et les médias (qui n’auraient jamais laissés un micro entre les mains d’un militant ou activiste dérangeant) laissent hautement supposer qu’il est franc-mac de longue date.


    • 1 vote
      pegase pegase 30 août 09:37

      @Croa

      De par ses propres constats (nécessité de mettre un frein au pillage des ressources, et tout faire pour freiner le réchauffement climatique) Hulot va clairement à l’encontre des mondialistes et leur liberté des mouvements de capitaux ...

      Ceci dit, la politique qu’on nous fait subir avec ses 0,2% de croissance, est finalement très écolo  smiley

      https://www.20minutes.fr/economie/2327143-20180829-croissance-francaise-limitee-02-deuxieme-trimestre

      Trou d’air confirmé pour l’économie française. La croissance a bel et bien plafonné à 0,2 % en France au deuxième trimestre selon une deuxième estimation publiée ce mercredi par l’Insee. Ce chiffre, qui confirme une première évaluation publiée fin juillet par l’organisme public, rend définitivement hors d’atteinte les 2 % de croissance initialement prévus par le gouvernement en 2018.


    • 1 vote
      Croa Croa 30 août 20:31

      À pegase,

      La croissance est un dogme foncièrement nuisible. Même 0,2% on s’en fout et ça ne peut pas être écolo. Il faut réinventer une autre économie basée sur le partage de ce qui est disponible.


    • vote
      pegase pegase 30 août 23:34

      @Croa

      Une forte décroissance, c’est très écolo smiley

      Plus de voitures au pétrole, plus d’avions de ligne, plus de conneries fabriquées en Chine dans les supermarchés ce serait déjà une bonne avancée ...


    • 1 vote
      tobor tobor 31 août 00:03

      @Croa
      La croissance rend tout équilibre précaire ou impossible.
      Le but devrait être de trouver des équilibres


    • 1 vote
      L'Equatorien Polynésien L’Equatorien Polynésien 29 août 20:50
      La vie, l’oeuvre et le bilan d’Hulot résumés en 48 secondes... Impeccables !
      ^^
      ^^
      La planète lui dit : "Thank you for playing mister Con"

      • 2 votes
        Croa Croa 29 août 23:00

        À L’Equatorien Polynésien,

        Ce n’est pas le Hulot qui nous intéresse mais on y voit que tout compte fait il retombe toujours sur ses pattes.


      • 4 votes
        Vraidrapo 30 août 00:01
        Il semble que LE clou dans le pied de l’Oligarchie transatlantique soit Poutine. Elle allait mettre l’Iran à genoux après avoir anéanti son satellite syrien et patatras, Poutine fait basculer tous les plans du Pentagone après le départ d’Obama.
        Même le Grand turc qui essaie son heure de gloire... debout sur une paire de chevaux (Washington/Moscou) dans un exercice d’équilibriste, époustouflant son public fanatisé... bannière rouge avec croissant battant au vent.

        • 5 votes
          DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 30 août 09:42
          Je pense que Nicolas Hulot est une belle plante qui a été recruté par Le Roy Macron pour "peindre en vert" (greenwashing) son gouvernement et plaire aux "Gaulois" ... Je me trompe peut-être mais je pense que Nicolas Hulot n’a rien fait de marquant au ministère de l’écologie et C bien dommage ..
           
          Je n’aime pas Nicolas Hulot, quand on se dit écolo on ne possède pas 6 voitures et 6 maisons de luxe ... Je n’ai aucune confiance en cet ex-animateur de télévision de la maison Bouyges qui n’a pas hésité une seconde à donner le nom de son émission à du shampoing ...

          • 5 votes
            PumTchak PumTchak 30 août 11:10

            Ce format plus intéressant que les simples 4 mn qu’on a vu ici avant hier.

             

            Bref, c’est forcément sur ordre que Nicolas Hulot a apporté sur un plateau sa belle caution écologique au Président-Printemps-valet-des-banques et autres puissances financières.

            Vous voulez dire qu’il a eu un contrat sur la tête, ou des menaces s’il ne rejoignait pas le gouvernement ? Des pressions, il a dû en avoir. Et on sait qu’il est sponsorisé par EDF, Véolia et l’Oréal et autres. Mais un personnage public, comme lui, a toujours des pressions dans tous les sens, ça fait partie ce genre de vie. Il me semble donc que c’est lui qui a pesé son choix d’accepter le ministère, alors qu’il vivait déjà très bien. Sarkozy lui avait proposé aussi d’ailleurs le maroquin qu’il avait refusé, à l’époque. L’action politique le travaillait déjà, puisqu’il avait candidaté à la candidature des Verts (perdue contre Eva Joly). Il a dû donc croire qu’il pouvait faire quelque chose. A mon avis, c’est lui qui n’a rien pigé. Il a dû imaginer que Macron avait un minimum de conscience politique (comme lui), sans comprendre qu’il est fait à 1000 % d’opportunisme. Et on ne peut bâtir aucune vision avec un type à 0% de politique, aussi brillant et malin soit-il. A moins qu’il ait été élu dans une société déjà écologique. 

            Hulot, c’est compliqué. Ce n’est pas un écolo de première heure. Il s’est bien amusé avec son Ushaïa et c’est cette expérience qui lui éveillé la conscience écolo. Mais entretemps, il est devenu riche comme détaillé au dessus. Ce n’est pas un Yves Cochet, mais lui n’a pas l’entregent ni la notoriété acquise d’un Hulot. Donc bon...

            Hulot ne s’en est pas pris directement à Macron (après tout, c’est lui qui a fait l’erreur d’être ministre, pas Macron d’avoir été élu). Mais sa déclaration vaut le coup. Il est clairement informé que la planète court droit à la catastrophe généralisée pour tout ce qui est vivant. Il a bien fait comprendre que les français ne sont ni à la hauteur, ni prêts à y faire face. Au moins cette vérité a été dite. La bonne nouvelle, c’est que c’est un vrai coup dur pour Macron (moins spectaculaire que Benalla, mais peut-être plus lourd pour son besoin d’image). Ça fragilise aussi le parti. Les députés LREM avec une sensibilité écolo (bobo, mais écolo quand même) ont perdu leur icône qui leur permettait encore de croire qu’ils sont autre chose que des zombies à l’Assemblée Nationale.


            • 2 votes
              Croa Croa 30 août 23:08

              À PumTchak 

              Un « contrat » ou des menaces ? N’exagérons rien mais des pressions oui, j’en suis persuadé. 
              Sinon qu’il n’ait rien pigé comme tu le supposes ? Impossible qu’il soit aussi stupide mais bon... Les électeurs le sont bien après tout !

              _________________________

              « moins spectaculaire que Benalla »

              Accessoirement la démission Hulot révèle un autre « Benalla », ce Coste ayant bureau ouvert à l’Élysée et sa place en réunion sans qu’il soit nécessaire de l’y convier.

              Merci pour cette longue contribution.


            • vote
              Michael Gulaputih 31 août 18:34

              Il y a un truc qui montre à quel point Nicolas Hulot est stressé c’est son tic à l’oeil droit : c’est vraiment affolant !


              • vote
                jjwaDal 2 septembre 13:18

                Je pense qu’il a dit l’essentiel, quand il a posé la question de savoir "où étaient ses troupes ?...". Les écolos se prennent une tôle à chaque élection, la plupart des gens ne voient pas le lien entre leur mode de vie et les problèmes collectifs, tout pousse à la consommation, les grands médias lessivent le cerveau bien plus qu’ils n’informent et éduquent et les politiques sont là pour satisfaire des lobbies industriels, accessoirement pour satisfaire aux demandes sociales.
                Y at-il une demande sociale de changement de paradigme économique ? Non. Ni LREM, ni la France Insoumise, ni le FN n’avaient cette ambition ou cette volonté.
                Donc, la messe est dite.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès