• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La censure de Radio Courtoisie : une preuve de plus que l’oligarchie (...)

La censure de Radio Courtoisie : une preuve de plus que l’oligarchie marxiste tient les manettes

Les médias libéraux-conservateurs (donc anti-marxistes) français ne sont pas légion, on citera principalement Valeurs actuelles et Radio Courtoisie. Or comme l’explique très bien le président de Radio Courtoisie, celle-ci voit refusées depuis 1991 toutes ses demandes d’émettre dans d’autres villes que les 6 où elle émet déjà (Paris, Chartres, Le Mans, Le Havre, Caen et Cherbourg), ce qui constitue selon M. de Lesquen une discrimination politique, que la loi devrait être à même de sanctionner.

 

 

Ajoutons qu’en plus, Radio Courtoisie ne vit ni de subventions, ni de publicité, mais uniquement des abonnements de ses auditeurs. Ce qui garantit son indépendance totale, et son respect des contribuables, et notamment ceux qui ne partagent pas sa ligne éditoriale de droite. Le système quant à lui vole les contribuables de gauche comme de droite pour imposer l’oligarchie marxiste au pouvoir.

 

Cette censure de Radio Courtoisie a des conséquences considérables, quand on sait qu’il s’agit d’un des derniers endroits en France où des auteurs de la vraie droite peuvent encore s’exprimer et être écoutés par un large public de droite. Le pouvoir marxiste ne fait pas les choses au hasard, il sait pertinemment qu’en autorisant Radio Courtoisie d’émettre un peu partout en France, il favoriserait la prise de conscience du peuple de son abaissement par l’oligarchie marxiste, et donc qu’il encouragerait sa révolte. Ainsi la radio ne peut se développer que très difficilement, alors qu’elle fut créée il y a 27 ans déjà. Le pouvoir espère d’ailleurs que la radio ne fonctionnera plus, et en effet il s’en est fallu de peu certaines années pour que la radio continue, mais pour l’instant elle tient bon.

 

Il sait également qu’en maintenant Radio Courtoisie dans un ghetto radiophonique, il empêche à ces intellectuels qui sont reçus d’émerger financièrement, donc de survivre économiquement. La plupart sont donc obligés de faire autre chose pour vivre, ce qui les éloigne de leurs travaux et contribue à en affaiblir la puissance, la profondeur et la portée. Pendant ce temps, l’oligarchie médiatico-politique de gauche s’organise comme une véritable mafia (sur argent public le plus souvent), et qui permet au cercle vertueux médiatisation - ventes - reconnaissance de se mettre en place. Attirés par ces avantages, et freinés par les insultes proférées à l’encontre de la vraie droite, nombre d’intellectuels de droite deviennent donc de gauche, par conversion forcée (comme dans l’islam par exemple).

 

A la vraie droite, c’est le cercle vicieux "il faut être connu pour passer à la télévision, il faut passer à la télévision pour être connu" qui a court, et qui interdit de médias la plupart des intellectuels de droite. Il s’agit donc d’une asphyxie financière, médiatique et intellectuelle. Triple asphyxie scandaleuse, l’ennemi n’ayant plus qu’à occuper toutes les places et à en tirer tous les bénéfices. C’est ce que j’ai appelé le coup d’Etat médiatique dans un de mes livres qui porte ce titre.

 

La censure dont cette radio courageuse et animée principalement par des bénévoles est la cible démontre une fois de plus que c’est bien le marxisme qui est aux commandes, et non le sionisme, les libéraux ou la finance internationale, ce qu’on ne rappellera jamais assez.




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • 18 votes
    Fidol Castré Fidol Castré 29 décembre 2014 13:24

    "l’oligarchie marxiste au pouvoir"...en France, en 2014 smiley

    Un pays sous la coupe des marxistes qui empruntent sur les marchés financiers pour payer ses fonctionnaires, avec une dette totale de plus de 2000 milliards d’euros.
    Tenez, un article des marxistes du Figaro smiley

    C’est la main qui donne qui est au-dessus de celle qui reçoit Jean Robin. Arrêtez de faire l’idiot.


    • 1 vote
      Enquête&Débat Enquête&Débat 29 décembre 2014 21:05

      Fidol Castré, le Figaro est marxiste en effet. Il salarie un Zemmour qui fait l’apologie de Marchais, une Natasha Polony qui est décroissante et qui vient de faire croire que le PS est libéral... Pas un mot dans leurs colonnes sur le livre noir de la gauche, sur 100 ans d’erreurs de la gauche, les deux seuls et uniques livres à charge contre la gauche depuis qu’HOllande est arrivé à l’Elysée. Faites-moi rire... Quant à ceux qui empruntent pour payer les fonctionnaires, déjà vous avez une partie de la réponse : les fonctionnaires sont la cause réelle de la dette française (et même pire). Par ailleurs qui sont les banquiers français ? http://www.enquete-debat.fr/archives/qui-dirige-les-principales-banques-francaises-56252


    • 11 votes
      Fidol Castré Fidol Castré 29 décembre 2014 22:38

      JR
      "le Figaro est marxiste en effet"

      Oui bien sûr, le patron Serge Dassault aussi, c’est bien connu... smiley
      Mais je vais pas m’escrimer à vous prouver que le Figaro n’est pas marxiste, faut quand même pas déconner smiley

      Quelques inclinations marxisantes de Zemmour, ou Polony qui parle de décroissance dans un monde fini, ça ne fait pas du Figaro la Pravda de votre France marxiste.

      Quand à votre montage sur les patrons des banques françaises, "ENA" n’égale pas "marxiste", mais bon encore une fois, si ça vous fait plaisir de le penser...

      En fait votre grille de lecture est simplement celle en négatif des jeunes cons gauchistes qui voient effectivement des capitalistes partout, alors que vous avez simplement réalisé que vous ne viviez ni en Angleterre, ni aux Etats-Unis même si attention, des anarchistes aux Etats-Unis, il y en a eu , aïe aïe, ils sont partout smiley


    • 9 votes
      Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 décembre 2014 14:10

      "La censure dont cette radio courageuse et animée principalement par des bénévoles est la cible démontre une fois de plus que c’est bien le marxisme qui est aux commandes, et non le sionisme, les libéraux ou la finance internationale"


      Le marxisme n’est pas une personne, c’est une idéologie. Une idéologie ne peut pas être aux commandes de quoi que ce soit, elle fait simplement partie du matériel utilisé. Seuls peuvent être aux commandes de véritables personnes physiques, et non des "mots" comme "marxisme", "sionisme", "finance".

      L’idéologie marxiste est un des mécanismes d’ingénierie sociale, mais ce n’est pas le seul. Et ceux qui l’utilisent ne se contentent pas de ça, ils ont d’autres idéologies dans leur arsenal, pour contrôler l’opinion et récupérer l’énergie des masses humaines.

      • 18 votes
        Éric Guéguen Éric Guéguen 29 décembre 2014 14:10

        Jean Robin, c’est en effet de la censure et c’est dégueulasse.
        Mais de grâce, cessez de ponctuer tous vos posts du mot "marxiste". Ça n’est pas du "marxisme", c’est de l’anti-fascisme qui confine lui-même au fascisme. C’est donc le fascisme le plus odieux qui soit, celui qui drape sa putrescence de soie blanche, et c’est comme tel qu’il faut le combattre.


        • vote
          pegase pegase 30 décembre 2014 11:19

          Par Éric Guéguen (---.---.---.224) 29 décembre 14:10 

          Jean Robin, c’est en effet de la censure et c’est dégueulasse.
          Mais de grâce, cessez de ponctuer tous vos posts du mot "marxiste". Ça n’est pas du "marxisme", c’est de l’anti-fascisme qui confine lui-même au fascisme.

          ======================================


          Radio Courtoisie serait une radio fasciste ? 


          Les bras m’en tombent, je file vite réviser la définition du mot "fasciste", j’ai du passer à côté de quelque chose ! 


        • 4 votes
          Éric Guéguen Éric Guéguen 30 décembre 2014 12:05

          Je vous confirme que vous passez systématiquement à côté de beaucoup de choses.
          Quelqu’un peut-il expliquer à Pégase ce que j’ai voulu dire ?...
          Bon je m’y colle : le remède à vos bras qui tombent se trouve dans la partie de mon texte que vous avez escamotée :
          "C’est donc le fascisme le plus odieux qui soit, celui qui drape sa putrescence de soie blanche, et c’est comme tel qu’il faut le combattre."


        • 2 votes
          joelim joelim 30 décembre 2014 12:17

          Non Pégase, tu te méprends sur le post d’Eric. 


          Les fascistes qui se croient ani-fascistes luttent contre une radio du peuple, spécificité qui la rend intéressante malgré (ou grâce à ?) son penchant catho-tradi.

          C’est une des très rares radio du peuple (avec radio ici&maintenant). La plupart des autres sont juste des antennes commerciales ou alors sont idéologiquement directement pilotées par le fascisme financier habituel.

        • vote
          pegase pegase 30 décembre 2014 15:21

          J’ai bien compris ce qu’a voulu dire Eric, 


          Je m’étonne juste que radio courtoisie puisse être qualifiée de fasciste, le peu que j’en ai vu est plutôt sage ... Donc aujourd’hui être catho tradi = fascisme .. les crèches = fascisme ....

          Les poules qui mangent du maïs non ogm monsanto seraient elles aussi fascistes ? smiley

          On en est là ...



          Au fait vous avez vu la publication dans "elle" un journal féminin faisant l’apologie du nazisme en Ukraine ..... Sérieusement ça devient très grave là !

        • vote
          Éric Guéguen Éric Guéguen 30 décembre 2014 15:42

          Ok Pégase, dans ce cas au temps pour moi, c’est moi qui n’ai pas bien saisi votre réponse, je vous prie de m’excuser.
           
          Je pense en effet que bon nombre de Français (du moins parmi les rares à connaître Radio Courtoisie) pensent que cette station n’est qu’un repaire de nazillons, de lefebvristes et de royalistes. Ils ne vont pas chercher plus loin. Il faut dire aussi qu’ils ont des marottes assez pénibles, comme chez Valeurs actuelles d’ailleurs : très peu de pub, mais des idées fixes (comme l’islam ou les maçons) qui deviennent de véritables pubs ambulantes. Et contribuent par ailleurs à leur propre caricature.
           
          Cela dit, la censure est par définition dans l’erreur, et d’une. Et de deux, il faut parfois savoir forcer le trait idéologique pour faire entendre aux ouailles de gauche qu’elles n’ont pas - comme dirait l’autre - le monopole du cœur.


        • 3 votes
          chtouille 29 décembre 2014 14:29

          Je pensais que c’était un manque de moyen jusqu’à ce que j’apprenne qu’ils reçoivent 1million d’€ de dons par an.
          C’est énorme avec seulement 6 villes.
          Donc c’est bien de la censure politique.
          Où est la pétition ?


          • 1 vote
            chtouille 29 décembre 2014 14:34

            Mr Jean Robin pourriez-vous lancer une pétition ?
            De préférence sur change.org, avaaz censure les pétitions de soutien à Zemmour.
            çà coûte rien. c’est un moyen de sensibiliser les mougeons à la mobilisation.


          • vote
            Enquête&Débat Enquête&Débat 29 décembre 2014 21:00

            Les pétitions ne servent à rien...


          • 8 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 29 décembre 2014 21:29

            Les articles non plus.


          • 1 vote
            joelim joelim 30 décembre 2014 12:19

            Et les commentaires sont aussi utiles que des crottes de lapin... 

            qui quand même forment de l’humus.

          • 9 votes
            Mr.Knout Mr.Kout 29 décembre 2014 17:28

            Mais bien sur la finance internationale n’a jamais voix au chapitre.C’est une petite bandes d’entrepreneurs sympathiques sans aucune influence sur le monde politique.


            Vous êtes vraiment indécent avec votre mauvaise foi.
            Ou tout simplement très stupide mais ça c’est plus dur à croire.

            40 ans de liberalisme libertaire, par à coup certes, et toujours à pleurer sur les marxistes.
            Et puis se la jouer martyr quand on préconise une société "bien rangé" avec des pauvres soumis aux riches par interet culturel c’est tres tres deplacé.

            • 2 votes
              Enquête&Débat Enquête&Débat 29 décembre 2014 21:01

              C’est bien Mr Kout, votre cerveau a bien été lessivé par l’Education national (socialiste), et par les médias tenus par la CGT.


            • 1 vote
              rmusic Mahler 29 décembre 2014 21:41

              Donc selon vous l’Education nationale est socialiste et donc marxiste, pourtant regardons ce que disait marx le père fondateur du marxisme à propos de l’Etat et des fonctionnaires(vu que les profs sont des fonctionnaires à la charge de l’Etat et pour vous être communiste c’est aimer les fonctionnaires et les favoriser) :


              "les fonctionnaires sont des sycophantes grassement payés et un grouillement de vermine" .-Karl Marx. 

              « La grande masse des travailleurs prétendument “supérieurs” — fonctionnaires de l’Etat, militaires, artistes, médecins, prêtres, juges, avocats, etc., qui ne sont pas seulement improductifs, mais encore foncièrement destructifs, et savent néanmoins s’approprier une grande partie de la richesse matérielle — n’était pas flattée de se voir reléguée, du point de vue économique, dans la même classe que les bouffons et les domestiques et d’être considérée comme des co-consommateurs et parasites vivant aux dépens des véritables producteurs. » Marx (on voit que le fonctionnaires ainsi que d’autres professions sont pour marx des parasites comparés à des bouffons, c’est vrai que favoriser les fonctionnaires c’est marxiste lol)

              « Absolument à rejeter, c’est une "éducation populaire par l’Etat". Déterminer par une loi générale les ressources des écoles primaires, la qualification du personnel enseignant, les disciplines enseignées, ect., et – comme cela se fait aux Etats-Unis – faire surveiller par des inspecteurs d’Etat l’exécution de ces prescriptions légales, voilà qui est tout à fait autre chose que de faire de l’Etat l’éducateur du peuple ! Bien au contraire, il faut, au même titre, refuser au gouvernement et à l’Eglise toute influence sur l’école. […] c’est, au contraire, l’Etat qui a besoin d’une éducation bien rude, administrée par le peuple. » Marx(il n’aime pas vraiment l’éducation par l’Etat, donc associer socialisme et éducation nationale ça me fait marrer)

              "La révolution de 1789 a renversé l’ancien régime. Mais elle a négligé de fonder une nouvelle société. Elle n’a eu en vue que la politique au lieu de l’économie politique[...] L’Etat est devenu de plus en plus grand, il a été pourvu de tous les attributs de l’absolu, son autonomie et sa puissance se sont sans cesse accrues. Augmentation de la dette publique. L’Etat défend la richesse contre la misère. Corruption. L’Etat subjugue la société"-Karl Marx le Capital

              Et enfin, un autre auteur marxiste critique de l’Etat providence :

              « Dans la crise actuelle, le capital tend essentiellement à privilégier l’indice de la production, au nom du sauvetage de l’économie nationale, au détriment de celui de la population — et c’est le chômage massif. Nous assistons ainsi à l’essor d’un système d’assistance et de prévoyance sociales administré par l’Etat pour les ouvriers. Dans les pays hyperdéveloppés, les pressions de toutes sortes de la classe ouvrière sur le capital contraignent donc de plus en plus celui-ci à s’adosser à des garanties analogues à celles qui « honoraient » les antiques classes et pouvoirs seigneuriaux qui pourvoyaient, en toute circonstance, au boire, au manger et au dormir de leur suite. Or ce système rabaisse tout simplement les producteurs par excellence que sont les ouvriers au niveau d’une bande d’impotents et d’assistés » Amadeo Bordiga (il n’a pas l’air de vraiment aimer l’Etat Providence)

              Donc faudra m’expliquer en quoi l’éducation nationale est socialiste, en quoi la France est un pays marxiste et en quoi zemmour(qui est pour la propriété privée) l’est aussi ?

            • 2 votes
              Mr.Knout Mr.Kout 30 décembre 2014 01:33

              Chercher pas a argumenter ce mec est une buse.


              C’est le david vincent du marxisme.

              "Bonjour camarade vincent"


              smiley



            • 5 votes
              stabilob0ss stabilob0ss 30 décembre 2014 10:15

              Un peu de sérieux les mecs, si on se met à aller chercher ce qu’à dit Marx précisément..... on va perdre le dernier moulin à la mode de Robin Van Jeannot. Moi depuis l’armée la plus morale du monde et l’avant garde de la république, j’avoue que ces types m’impressionnent de plus en plus dans leur folie d’imposer l’absurde à la barbe de la raison, en lui pissant dessus et en se croyant véridiquement parmi les justes. Enfin, le mode "incognito", c’est aussi le propre de la folie, donc tout est bien à l’endroit dans ce monde à l’envers.


            • vote
              Enquête&Débat Enquête&Débat 30 décembre 2014 14:12

              Marx a été utilisé comme référence par l’URSS car on pouvait lui faire dit tout et son contraire. L’homme avait pour but principal de détruire le capitalisme, et pour cela il faut démoraliser l’adversaire, en lui faisant perdre ses repères. Quels qu’ils soient. Si c’est une société chrétienne, il faut être anti-chrétien (mariage gay, apologie de l’homosexualité, du divorce, du sexe à outrance, etc.) Tout est là : http://www.enquete-debat.fr/archives/pour-un-maccarthysme-francais-47439


            • 4 votes
              Éric Guéguen Éric Guéguen 30 décembre 2014 14:24

              Je ne pense pas que le but principal de Marx ait été de détruire le capitalisme. En revanche, il pensait que tôt ou tard, le capitalisme finirait par tomber de l’arbre comme un fruit pourri. Mais il est certain qu’il ne l’aurait pas ramassé.
              Ce qu’il ambitionnait davantage, c’était de concevoir la société d’après le capitalisme, la société sans classes.


            • 4 votes
              rmusic Mahler 30 décembre 2014 15:43

              Voila vous admettez en partie que on fait dire tout et n’importe quoi à marx, sauf que lui faire dire tout et n’importe quoi, ce n’est pas respecter sa pensée. On a pris ce que on avait besoin d’en marx pour servir l’industrialisation bourgeoise en URSS, j’avais dans un précédent poste expliquer cela. Et encore on piquait surtout des passages d’Engels pour en faire un hyper rationaliste basé sur l’idéalisme volontariste, autrement dit non du Marxisme mais du pur hégélianisme. Dsl mais déformer un auteur pour lui faire dire ce qui nous arrange ce n’est pas être conforme à sa pensée. Nietzsche aussi est déformé, et à vous attendre Onfray serait Nietzschéen car il le récupère(idem pour Hitler ou mussolini).


              Oui il avait pour but à la destruction du Capitalisme, ça ne veut pas dire qu’il fallait démoraliser l’adversaire en lui faisant perdre ses repères, c’est un raisonnement idéaliste que Marx a toujours combattu. C’est la société bourgeoise qui a détruit les anciennes valeurs petit à petit et non le marxisme. Etre anti chrétien ne veut pas dire être pour le bordel, et l’Hédonisme. D’ailleurs ça ne vous pose pas de problème que le christianisme a détruit les anciennes religion polythéistes.

              Pour le divorce ce n’est pas forcément un problème, pour le mariage gay vous me faites bien rire, vous décrivez cuba plus bas comme communiste alors que là bas les homosexuels n’ont pas vraiment de droit, et vous dites maintenant que c’est marxiste, vous êtes schizophrène ? Deux petits citations d’Engels sur l’homosexualité "l’avilissement des femmes eut sa revanche dans celui des hommes et les avilit jusqu’à les faire tomber dans la pratique répugnante de la pédérastie et se déshonorer eux-mêmes en déshonorant leurs dieux par le mythe de Ganymède."

              "Les pédérastes commencent à découvrir qu’ils sont un groupe puissant dans notre Etat. Ce qui leur manque est une organisation, mais elle a l’air d’exister déjà, bien qu’elle soit cachée. Et puisqu’ils peuvent compter sur l’appui de nombreuses personnalités, dans les anciens comme dans les nouveaux partis, leur victoire semble assurée. ’Guerre aux cons, paix aux trous-du-cul’ dira-t-on dorénavant. C’est encore une chance que nous soyons personnellement trop vieux pour avoir à craindre de payer un tribut de notre corps à la victoire de ce parti. Mais la jeune génération ! Soit dit en passant, il n’y qu’en Allemagne qu’un type pareil (Ulrichs) peut se manifester, transformer la cochonnerie en théorie". "Nous autres, pauvres amateurs de femmes, nous aurons à passer un mauvais moment."-Friedrich Engels.

              Quand au sexe à outrance, on voit que vous connaissez mal les communistes qui sont plutôt puritains dans l’ensemble, même Georg Lukacs que vous assimilez aux autres théoriciens de l’école de Francfort est critique contre la sexualité débridée. Lénine : "Les excès dans la vie sexuelle sont un signe de dégénérescence bourgeoise. Le prolétariat est une classe qui monte. Il n’a pas besoin qu’on l’enivre, qu’on l’assourdisse et qu’on l’excite. Il ne demande à se griser ni d’excès sexuels ni d’alcool. Il n’ose ni ne veut oublier la bassesse, la boue et la barbarie du capitalisme. Il puise ses plus fortes impulsions à la lutte dans la situation de sa classe, dans l’idéal communiste. Ce qu’il lui faut, c’est la clarté et encore une fois la clarté. Aussi, je le répète, pas de faiblesse, pas de forces gaspillées ou détruites. Savoir se maîtriser, discipliner ses actes, ce n’est point de l’esclavage. Cela est également nécessaire en amour." ou encore de Lénine "Je ne veux point, par ma critique, prêcher l’ascétisme. Loin de là. Le communisme doit apporter non l’ascétisme, mais la joie de vivre et le réconfort, dus également à la plénitude de l’amour. A mon sens, l’excès qu’on observe aujourd’hui dans la vie sexuelle n’apporte ni la joie de vivre ni le réconfort ; bien
              au contraire, il les diminue. Or, pendant la révolution, cela ne vaut rien du tout.(...) Une âme saine dans un corps sain. Ni moine, ni don Juan, ni philistin allemand non plus comme moyen terme."

              Concernant Gramsci que vous citez dans votre lien "Que le travailleur ne gaspille pas son énergie nerveuse dans la recherche désordonnée et excitante de la satisfaction sexuelle occasionnelle." Voila même le genre de phrase que on pouvait trouver en 1947 dans le PCI : «  Nos jeunes filles devront s’intéresser de près aux problèmes économiques et sociaux des jeunes ouvrières et étudiantes, et à la lutte contre la corruption et la décomposition morale, ainsi que contre la presse pornographique. »

              On est donc loin de votre sois disante subversion marxiste qui serait(parce que antichrétienne) pro mariage gay et pour la sexualité débridée. Et je recherche encore dans les textes de Marx, Engels, Bordiga et Lukacs en quoi promouvoir l’homosexualité permet de lutter contre le Capitalisme. Non c’est le Capitalisme qui amène toutes ses perversions
               

            • 7 votes
              wesson 29 décembre 2014 21:51

              Arrêtez de confondre la liberté d’expression avec votre liberté de dire des conneries, et le privilège que vous réclamez de les imposer au plus grand nombre.




              • vote
                Pyrathome Pyrathome 30 décembre 2014 19:12

                Arrêtez de confondre la liberté d’expression avec votre liberté de dire des conneries...
                .

                Hou-là !! Vaste programme.....


              • 4 votes
                rmusic Mahler 29 décembre 2014 22:32

                Jean Robien se plaint de la censure de radio courtoisie(à juste titre) par contre il nous fait l’apologie du maccarthysme ( http://www.enquete-debat.fr/archives/pour-un-maccarthysme-francais-47439) et veut virer tout à petit les "marxistes" des lieux où ils se trouvent. Curieux Jean Robin veut donc censurer certaines personnes(celles qui ne lui conviennent pas) et les interdire de s’exprimer(pour un défendeur de la liberté d’expression c’est drôle). Enfin cela dit si on pouvait se débarrasser de toutes ces personnalités de la gauche morale libérale libertaire(en mœurs), de ce syndicat jaune qu’est la CGT, de ces journaleux gauchistes, je ne m’en plaindrais pas, car contrairement à ce que pense Jean Robin ce sont les ennemis du marxisme.


                • 3 votes
                  Mr.Knout Mr.Kout 30 décembre 2014 01:36

                  Donc finalement et en suivant une logique robinesque. Vu que robin s’attaque en vrai aux ennemis du marxisme Robin est marxiste !



                  Oh putain j’en ai pour dix bon mois avec celle là.



                • vote
                  Enquête&Débat Enquête&Débat 30 décembre 2014 14:05

                  Il faut censurer les censeurs, et terroriser les terroristes.


                • 5 votes
                  rmusic Mahler 30 décembre 2014 14:58

                  Pour la dernière partie de votre phrase "terroriser les terroristes" vous avez exactement la même mentalité que les bureaucrates Staliniens en URSS qui envoyaient n’importe qui au Goulag (mais pas que, y’avait vraiment des criminels de droit commun) au nom de la lutte contre le sabotage, le terrorisme, et contre la "restauration du Capitalisme en URSS".


                • vote
                  Yann Yann 30 décembre 2014 11:26

                  Un gars m’avait fait remarqué que E&D ressemblait aux think tank ricains genre tea party, donc toujours plus de libéralisme, toujours moins d’aides sociales, réduction de l’état à son strict minimum...

                  Je vois même pas pourquoi JR s’épuise, dans 10ans on y sera.

                  Par contre j’aimerais bien comprendre pourquoi tu te situe contre l’immigration, le mélange culturel... ? Le libéralisme, par essence, est immigrationniste, pulvérise les identités, les cultures, les conventions anthropologiques. C’est une contradiction que je n’est jamais saisi chez les républicains.

                  • 1 vote
                    Yann Yann 30 décembre 2014 11:35

                    P.S : Juste une remarque, mais réponds plutôt à la question ci dessus.

                    Je viens de voir sur ton site : "Et même quand une dictature met en place le libéralisme, ce qui est arrivé quelques fois (Chili de Pinochet, Singapour), ça bénéficie aux pauvres qui ne le restent pas longtemps."
                    Je rajouterais, ils ne le restent pas longtemps, ils meurent.

                    Et je ne veut pas entendre que the Economiste est un journal marxiste.

                  • vote
                    Enquête&Débat Enquête&Débat 30 décembre 2014 14:06

                    L’immigration de travail n’est pas un problème, c’est l’immigration de peuplement qui est un problème. Le libéralisme favorise la première, l’étatisme la seconde.


                  • vote
                    Enquête&Débat Enquête&Débat 30 décembre 2014 14:08

                    Je préfère le Chili de Pinochet au Cuba de Castro. Aujourd’hui le Chili est prospère et libre, alors que Cuba est toujours une dictature coco. D’ailleurs Pinochet est parti du pouvoir de lui-même, alors que Castro non. Il y a une hiérarchie des pensées, le libéralisme est supérieur à tous les totalitarismes, national-socialisme, marxisme et islam.


                  • 4 votes
                    Pyrathome Pyrathome 30 décembre 2014 15:13

                    Je préfère le Chili de Pinochet
                    .
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9gime_militaire_d%27Augusto_Pinochet
                    .
                    Apologiste du meurtre, de la dictature et du néolibéralisme totalitaire, c’est bien Robinouille, continue comme ça, t’es parfait comme complice de crimes contre l’humanité.......


                  • 1 vote
                    herve_hum 31 décembre 2014 11:08

                    L’immigration de travail n’est pas un problème, c’est l’immigration de peuplement qui est un problème. Le libéralisme favorise la première, l’étatisme la seconde.

                    Euh, comment un immigré du travail fait il pour ne pas peupler le pays en question ?

                    Donc, selon cette théorie, l’immigré doit travailler et seulement travailler, en dehors du travail il ne doit pas exister, juste se terrer comme un rat. Etant entendu qu’une fois usé, il faut le renvoyer chez lui, parce que sinon il devient un immigré de peuplement que l’étatisme stalinien maxiste va vouloir lui octroyer des droits sociaux. Putain, salaud de marxistes staliniens qui veulent donner des droits aux pauvres. Sauf que ce n’est surtout pas la réputation du stalinisme. Bon, maintenant, faudrait savoir, le christianisme que Robin défend, est il une religion défendant le pauvre ou bien est ce là une ignoble pensée marxiste ?

                    bref, vous disant chrétiens vous en rejeté le fondement moral, à savoir, la défense des pauvres et des faibles, mais au contraire, accusez les marxistes pour cela !!

                    Et après, vous dites être libéral et pas fasciste pour deux sous...

                    Guignol !!!


                  • 1 vote
                    Heptistika Heptistika 1er janvier 2015 08:12

                    A en croire Robin, un bon catho tradi se doit d’être libéral et capitaliste, sachant que les premiers sont sensés s’opposer aux dogmes de la "tradition" et que Jésus de Nazareth est l’incarnation même du socialisme...


                    Personne ne voit de contradiction ?

                  • 2 votes
                    ppazer1 30 décembre 2014 11:32

                    Ces commentaires sont dignes d’un bonne pignolade intellectuelle.
                    Enfin, je trouve...


                    • 7 votes
                      Pyrathome Pyrathome 30 décembre 2014 15:07

                      Les bolcheviques : ces êtres étranges venus d’une autre planète. Leur destination : la Terre. Leur but : en faire leur univers. Jean Robin les a vus. Pour lui, tout a commencé par une nuit sombre, le long d’une route solitaire de campagne, alors qu’il cherchait un raccourci que jamais il ne trouva. Cela a commencé par une auberge abandonnée et par un homme devenu trop las pour continuer sa route. Cela a commencé par l’atterrissage d’un vaisseau venu d’une autre galaxie. Maintenant, Jean Robin sait que les bolcheviques sont là, qu’ils ont pris forme humaine et qu’il lui faut convaincre un monde incrédule que le cauchemar a déjà commencé…



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès