• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > LA FORGE – Les Reportages de Vincent Lapierre

LA FORGE – Les Reportages de Vincent Lapierre

 

Vincent Lapierre nous fait (re)découvrir l'artisanat français à travers ce reportage dans une forge.

Exercice beaucoup plus compliqué et minutieux qu'il n'y paraît.

Rangez la faucille et mettez vous au marteau, vous y trouverez aussi peut-être un sens à votre vie.

 

Merci au Média pour Tous

Tags : Travail




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 1 vote
    zendragon zendragon 26 juin 15:38

    Acier valyrien vs acier vendéen smiley

     

    Science & Vie

    « Dans la série Game of thrones, l’acier valyrien atteint des sommets de performance : léger, dur, coupant... Sur terre, seul le wootz ou acier de Damas possédait des caractéristiques aussi exceptionnelles.

    C’est un secret ancestral, d’une valeur inestimable. La technique de fabrication de l’incomparable acier valyrien n’était maîtrisée que par une poignée de forgerons et exigeait, dit-on, de recourir à la magie et au feu des dragons. De quoi conférer aux lames ainsi forgées une légèreté, une robustesse et un tranchant sans pareils.

    Mais, au fil des siècles, ce savoir-faire s’est perdu et les artisans ne sont plus capables que de le retravailler… Pour l’archéologue Alan Williams, de la Wallace Collection de Londres, cette histoire n’est pas sans rappeler celle d’un acier autrefois forgé en Inde et très convoité durant le Moyen Âge  : le wootz, ou acier de Damas. “Des études au microscope de cet acier ont montré qu’il était trois fois plus riche en carbone que les autres et contenait beaucoup moins d’impuretés, souligne le spécialiste en métallurgie ancienne. Deux caractéristiques qui expliquent à la fois sa solidité et sa légèreté.”

    Les secrets de fabrication oubliés

    Comme à Westeros, le secret de sa fabrication a été oublié – en l’occurrence vers le XVIIIe siècle. En étudiant de très près les sources historiques, le forgeron américain Richard Furrer a toutefois réussi à recréer un acier très proche  : “Il fallait utiliser un creuset en terre et chauffer à 1 400 °C dans un four en terre cuite, explique l’artisan, qui n’a utilisé que des techniques médiévales. Aucune technologie ne permettait d’atteindre des températures si élevées dans l’Europe médiévale, seuls certains forgerons d’Asie détenaient ce secret…” Qui sait, un artisan doué de Westeros pourrait peut-être lui aussi recréer cet extraordinaire acier – surtout maintenant que les dragons sont de retour. »

    Science & Vie


    • vote
      sls0 sls0 26 juin 19:00

      Mongrand-père ne jurait que par l’acier des ressorts des canons Krupps. En 18 il en a récupéré pas mal, en 60 il en avait encore en stock.

      L’acier des ressorts des ford 12M était pas mal.

      Petiot j’étais émerveillé par l’acier Damas.

      Il avait des produits assez spéciaux style rognures de sabot de chevaux, urine de jument pleine, je ne parle pas de l’odeur du traitement mais c’était efficace.

      A 6 ans j’ai vite appris a bien tenir la pince de forge à plat, sinon gare au retour dans les doigts, pas bien épais le papy mais il tapait fort.

      Le plus étonnant que j’ai vu c’est des gitans. A titre de démonstration il avaient demandé un emporte pièce et un alésoir.

      Le lendemain ils sont revenu, avec l’emporte pièce il ont découpé une tôle de 3mm sur une enclume. Après la découpe, l’emporte pièce nickel et des traces dans l’enclume.

      L’alésoir ils l’ont mis dans le tour et sont rentré dedans avec de l’acier à clavette. Les copeaux étaient bleus, l’alésoir se déformait sous la poussée mais a résisté.

      Je savais forger, traiter, j’avais des connaissances en métallurgie mais là j’étais sur le cul.

      Ils demandaient 12fr le cm traité, en 78 ça faisait cher.

      Je ne connais pas l’acier valyrien, pas de télé depuis 87. Mais l’acier gitans le découpe à tout les coups.

      Pour les mystiques, très zen la forge.

      Pour le tir à l’arc, la cible, la flèche, l’arc et l’homme ne font qu’un.

      La pièce, le marteau, l’enclume et l’homme ne font qu’un.


      • vote
        gaijin gaijin 27 juin 09:23

        super chouette ça fait toujours du bien de voir des types pareils ....

        sinon a quoi ça sert ? ça sert a devenir un être humain .....

        forgeron c’est pas faire des couteaux c’est être forgeron


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 27 juin 17:52

          Lapierre, tiens le marteau plus fermement ! Le Forgeron n’a pas osé te le dire ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

christophe


Voir ses articles







Palmarès