• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La grande explosion sociale arrive

La grande explosion sociale arrive

Vingt sept minutes et quarante cinq secondes d'apnée et, à condition peut-être d'être déjà un peu initié, nos journées s'allégeront de luttes insignifiantes, de désarrois stériles et d'espoirs bien futiles !

On peut finir nos stocks de sparadraps sur nos stocks de jambes de bois... mais mieux vaudrait s'avertir.

Francis Cousin sur TV Libertés : "La grande explosion sociale arrive !"

Tags : Société Marxisme Capitalisme




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • vote
    ged252 13 juin 10:12

    En général, Il n’est pas sérieux Cousin, il raconte n’importe quoi.

    .

    Il fait passer son charabia pour de la philosophie.

    .

    C’est un sophiste, un type qui cherche à paraitre sage ou savant, 

    .

    Bon je n’ai pas regardé cette vidéo-ci


    • 1 vote
      hase hase 13 juin 10:52

      @ged252
      peut-être hors de votre portée ? Il ne se dit pas philosophe, il redit sans cesse qu’il ne fait que rapporter ce qui s’est fait au cours de l’Histoire que Marx explicite très bien ; aucun charabia mais une clarté limpide !
      Tant que l’homme sera assez con pour traiter de con ce qu’il ne comprend pas, on ne sera pas obligé de rire !


    • vote
      ged252 13 juin 11:13

      @hase
      Non ce n’est que du charabia, aussi bien que ce que raconte Marx.
      Si ce que dit Marx est aussi clair que vous le dites, faites-donc une vidéo nous l’expliquant.
      Si vous n’êtes pas capable de l’expliquer clairement, c’est qu’il n’y a rien à comprendre.
      .
      Des étudiants avaient demandé à Cousin : "Qu’est-ce que le logos ?"
      Cousin s’est lancé dans un de ces discours dont il a le secret et se terminant par une histoire de fini ou d’infini.
      En fait il ne sait pas ce qu’est le logos, et ne voulait pas l’avouer ; pourtant ce n’est pas très compliqué.
      .
      C’est un type qui sort des mots qu’il a lu, qu’il enregistré dans sa tête et qu’il ressort comme il a les appris. Sans aucun sens.


    • vote
      ged252 13 juin 11:18

      @hase
      On n’est pas obligé de vous CROIRE sur parole, sans que vous daignez donner aucune explications, aucune preuve, aucun indice, menant à penser que ce que vous diriez pourrait être vrai.
      On ne vous demande pas de faire un exposé complet de la doctrine de Marx qui soit aussi limpide que de l’eau, mais de montrer quelques exemple PROUVANT ce que vous dites.


    • vote
      Conférençovore Conférençovore 13 juin 11:26

      @hase
      H.S. : Dommage que tu n’aies pas répondu à ma question sur ton module précédent :

      "Alors je termine avec une question pour hase : tu es à LFI, pardon NUPES, me semble-t-il ? Ton patron a récemment défendu un groupe de racailles avec des dizaines de condamnations (80 je crois pour l’un des prévenus !) qui a tenté d’écraser des policiers à Paris et a accuser la police d’avoir sciemment tué ces merdes. Cet abruti haineux de la France propose de gérer cette criminalityé "à la bonne franquette" (càd ne rien faire et en faire venir d’autres par millions). Comment gères-tu cette monumentale dissonance qui consiste à s’insurger de l’ensauvagement du pays tout en soutenant un type qui veut l’ensauvager encore plus ?"

      Sinon, oui, Cousin est un bon analyste de l’enchaînement des événements. Toutes les guerres sont des conséquences, des éléments événementiels contenus eux-mêmes dans la logique marchande.
      Malheureusement, et Bild a raison d’opposer cet argument, il existe aussi d’autres dynamiques que la lecture marxiste et son matérialisme historique ne peuvent expliquer. C’est le pb des cocos : ils pensent que tout est marché, que tout peut s’expliquer par les rapports d’exploitation ou de propriété des moyens de production. Pour moi, c’est une forme de lâcheté : Cousin (comme Soral d’ailleurs) savent très bien que les individus ne sont pas juste des bras et une force de travail : ils ont une histoire, des aspirations personnelles qui s’inscrivent parfois dans le destin de leur clan ou communauté. D’ailleurs il ne répond pas à la question et Bild qui est obligé de la reposer et obtient une réponse totalement à côté de la plaque. Non, le terrorisme n’est pas (pas uniquement du moins) le produit du capital. C’est ridicule, faux et immoral car cela dédouanne les acteurs de la terreur (islamique en l’occurrence) de leurs responsabilités.
      Bon, c’est la ligne "réconciliatrice" à la con... celle que ces gens (comme lui) préfèrent emprunter car dire la vérité conduirait à se priver de toute une clientèle (la seule qui leur reste ?). C’est de la couardise et un processus marchand (ironie de l’histoire)... sauf que ce n’est pas assumé.


    • 1 vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 juin 13:06

      @Conférençovore

      "C’est de la couardise et un processus marchand (ironie de l’histoire)... sauf que ce n’est pas assumé."

      D’accord avec ce qui précède cette conclusion mais je me demande dans le cas de Cousin si c’est bien de la couardise... ou plus simplement la limite de sa grille idéologique. Certes, on peut aussi toujours considérer que l’enfermement idéologique est de la lâcheté sur un plan métaphysique, mais je ne pense pas que ce soit ce que vous voulez dire. 

    • vote
      Conférençovore Conférençovore 13 juin 13:32

      @Gaspard Delanuit
      Quand on est conscient de certains éléments et qu’on opte pour les taire car ils pourraient poser pb à une partie du public, c’est bien de la couardise. On peut aussi qualifier cette attitude de clientélisme...
      Je ne crois pas l’hypothèse du l’enfermement idéologique dans son cas. Certes il m’est impossible d’en démontrer la justesse mais c’est aussi pour cela que je fais le pont avec Soral car ils ont peu ou prou la même. Cousin apporte juste le vernis du jargon marxiste (perso, ça me fatique assez vite) en plus mais l’idée reste bien d’expliquer l’histoir à travers l’unique prisme de la critique du capitalisme. Après peut-être en est-il conscient mais estime que ces autres dynamiques sont mineures au point d’être négligées mais je ne crois pas que ce soit le cas.
      C’est en outre toute la limite des explications mono-causales : pour qu’elles tiennent à peu près la route sur le papier, elles doivent écarter les éléments dérangeants. On retrouve ce travers chez les libéraux, les communistes, les anarchistes, etc.


    • vote
      hase hase 13 juin 14:08

      @Conférençovore

      Je suis moi, ni FI ni PG, où je suis allée militer un moment, culpabilisée de râler dans ma chaumière sans rien faire.
      J’ai conscience de diverses couches de l’atmosphère en même temps.
      Je trouve que l’ analyse de Cousin ( comme il dit , seul témoignage des actions et réflexions au cours des temps) est très juste : je pense donc, et surtout depuis le covid, que Mélenchon est dans le bain comme les autres.
      Aussi, de temps en temps agacée, me hissant hors du bain, je jette tout, ou bien apitoyée je me dis que tant que nous sommes dans le bain, mieux vaut Mélenchon et sa bande bobo LGTBQI pro immigrationnistes que Macron pornographe trans avéré.. mondialiste ... c’est un peu tard, le pays est mort.


    • vote
      hase hase 13 juin 14:21

      @Conférençovore
      C’est pas mono causale : c’est mono couche :
      notre langage est linéaire, on est vraiment contraint de s’y plier.
      Je mets Cousin dans une couche supérieure à Soral, juste parce Soral est un malade psy avéré. Mais je ne

      je ne les connais pas assez pour faire une étude instruite et approfondie ; du reste cela ne m’intéresse pas du tout.
      Si Soral fait de bons constats, que l’on peut faire soi-même d’ailleurs, je trouve Cousin beaucoup plus costaud !! je ne vois pas de verni, mais une culture approfondie, et une intelligence supérieure qui s’est exfiltrée de la haine, de la rancœur ; voyez ?
      Soral est frustré ; Cousin non.
      Mais nous ne sommes pas jury d’un concours, alors prenons ce qui nous semble bon là où on le trouve : personnellement, je n’ai rien à vendre. Tout à apprendre.


    • 1 vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 juin 15:56

      @Conférençovore

      "C’est en outre toute la limite des explications mono-causales : pour qu’elles tiennent à peu près la route sur le papier, elles doivent écarter les éléments dérangeants. On retrouve ce travers chez les libéraux, les communistes, les anarchistes, etc."

      Très juste. Mais précisément, ce "mono-causalisme" est déjà en soi un syndrome, une fixation mentale, un blocage cognitif (voire émotionnel). Et si je trouve que Soral est clientéliste dans son accommodement calculé avec l’islam, force est de constater qu’il fait en revanche une fixation irrépressible sur l’antijudaïsme (qui lui coûte cher et n’est donc pas calculée commercialement). Bref, une seule cause n’est probablement pas suffisante pour expliquer le mono-causalisme d’un Soral ou d’un Cousin.  smiley

    • 2 votes
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 juin 16:06

      @hase

      "Soral est frustré ; Cousin non."

      Intéressante remarque. Je pense que Cousin est aussi frustré, mais qu’il enveloppe sa frustration avec davantage de sophistication intellectuelle. Soral éprouve un besoin physique de s’exprimer avec brutalité (ou carrément de frapper son interlocuteur). Ce qui dit Cousin est aussi très violent dans le fond, mais c’est une violence bien habillée. 

    • 2 votes
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 13 juin 16:08

      @hase

      "c’est un peu tard, le pays est mort."

      Et il s’agit de survivre au milieu de zombies. 

    • 1 vote
      hase hase 13 juin 16:41

      @Gaspard Delanuit
      Je ne le crois pas, je ne le vois pas : Cousin n’a rien à revendiquer pour lui-même !
      Mais bon, on s’en fout : nous nous les lisons, les écoutons, et on agrandit notre propre champ de compréhension !
      Je n’ai pas de maître, j’ai des guides !!


    • 1 vote
      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 14 juin 08:08

      @hase

      "Cousin n’a rien à revendiquer pour lui-même !"

      On peut être frustré de ne rien pouvoir faire d’autre que d’avertir que la catastrophe arrive. 

    • 5 votes
      JL 13 juin 11:07

      «  La guerre elle a toujours lieu sur le terrain de la concurrence économique ... La crise en Ukraine est organisée par le Pentagone pour détruire l’Europe  » Francis Cousin, 7’30"

       

      «  Il y a deux Europe : l’Europe économique concurrente des États Unis et l’Europe vassalisée dont les nations sont des provinces des USA.  » 15’60"

      > (Merci les Young Leader, et les idiots utiles qui votent pour eux)

       

       ps. Formidable analyse ;de Francis Cousin.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès