• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La laïcité religion d’Etat - Valls et Peillon nous éclairent

La laïcité religion d’Etat - Valls et Peillon nous éclairent

Aujourd'hui Internet garde la trace des déclarations sereines.

 

Certaines sont anodines, d'autres bien moins.

 

Voyez vous même :

 

 

La laïcité est la religion de la République. Certains voudraient qu’elle revendique des martyrs et des vérités absolues dogmatiques, se posant en religion d’État et sortant de la position neutre qui était sa façade...

Qu’est donc la République Française ?

Que vivons-nous ?

 ???

Nous assistons à un dévoiement dangereux des institutions et à des dérives inquiétantes. N’y a-t-il donc aucun contre feu pour empêcher une dérive institutionnelle ?

Quel projet de société, quel futur nous est proposé exactement ?

Les citoyens en sont-ils pleinement conscient ?

 

Tags : Laïcité Manuel Valls Vincent Peillon




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • 10 votes
    Romios Romios 7 février 2014 09:48

    ils ne font qu’implémenter un programme qu’on peut trouver en clair ici :



    • 2 votes
      Phaeton Phaeton 7 février 2014 10:07

      "Nous assistons à un dévoiement dangereux des institutions et à des dérives inquiétantes. N’y a-t-il donc aucun contre feu pour empêcher une dérive institutionnelle ?

      Quel projet de société, quel futur nous est proposé exactement ?

      Les citoyens en sont-ils pleinement conscient ?"

       
      Contrairement à certains régimes, Valls et Hollande ne s’octroieront pas un mandat à vie, ou dynastique...(Syrie...)

       
      Que l’opposition cesse de pleurnicher et se prépare pendant les 3 années qui restent aux socialistes. Que cette contestation planche sur une alternative crédible...
       
      Parce que dans un système tel que le notre, il n’y a aucune raison que la violence (révolution) permette un consensus qu’elle ne trouve pas en démocratie...


      • 23 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 février 2014 10:26

        Nous ne sommes pas en démocratie. Avez-vous déjà été consulté pour voter une loi dans votre vie ? 


      • 2 votes
        Phaeton Phaeton 7 février 2014 10:39

        C’est une démocratie représentative, ne faites pas semblant de ne pas le savoir ou de ne pas le comprendre....

        Et ce ne sont pas les partis d’extremes droite ou gauche qui peuvent améliorer cela, au contraire...


      • 22 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 février 2014 11:04

        Il n’y a pas de "démocratie représentative", ne faites pas semblant de ne pas le savoir ou de ne pas le comprendre....
        -
        La "démocratie représentative" c’est comme l’eau sèche ou le triangle à quatre angle.


      • 2 votes
        Vla l'Jean Jean Culet 7 février 2014 11:36

        Faut arrêter avec cette phrase un peu creuse d’ado exalté "Nous ne sommes pas en démocratie" car aucun pays n’est ou n’as jamais été à 100% en démocratie.
        La démocratie n’est qu’un idéal et le pouvoir est par essence autoritaire, donc pouvoir et démocratie ne font jamais bon ménage.
        -
        Pour appuyer mon commentaire je vais citer une conversation entre E.Chouard et François Ruffin que j’approuve totalement :
        Étienne Chouard : C’est possible. Mais tu considères que, aujourd’hui, on vit dans une vraie démocratie ? Étymologiquement, « le pouvoir au peuple » ?
        F Ruffin : Mais cette expression de « vraie démocratie », moi, je ne peux pas l’endosser. Je considère qu’on est dans un système imparfait mais que, de toute façon, on sera toujours dans un système imparfait, que l’imperfection de l’homme, de la société, ça fait partie du monde, qu’on est juste dans des dégradés de gris. Et qu’à défaut d’un idéal, je me bagarre juste pour que ce soit un peu mieux ou un peu moins pire. Donc la « vraie démocratie », la république pure et parfaite, je n’y crois pas, moi, ni hier à Athènes ni demain en France.
        Et le risque, c’est que tu invites à balayer la « fausse démocratie » – dans laquelle, tout de même, et je ne le compte pas pour rien, nous pouvons exprimer nos opinions – et ton message contre cette « fausse démocratie » est entendue, répandue, même à l’extrême-droite, mais qui garantit que, derrière, nous n’aurons pas une vraie tyrannie ?


      • 3 votes
        Phaeton Phaeton 7 février 2014 11:47

        C’est un blocage sur la forme que vous faites Qaspard, parce que la démocratie représentative qui est la notre permet aux citoyens de se liguer politiquement autour d’un projet commun...
         

         
        Le rejet total du systéme, la volonté de l’abattre coûte que coûte ne fait donc que prouver l’inanité des perspectives politiques de ceux qui promeuvent ces actions...
         


        Je répète donc, mais sous forme de question cette fois :

         
        Quelle nouvelle politique pour la France ne pourrait se faire que par une révolution sans qu’elle ne soit envisageable par le vote ?
        Ou autrement dit, en quoi un consensus serait-il trouvé dans l’action violente plutot qu’en politique ?


      • 10 votes
        Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 février 2014 12:06

        @Phaeton et Jean

        Ce n’est pas parce qu’aucun système n’est parfaitement démocratique qu’on ne doit pas définir un minimum démocratique pour que le concept prenne sens. Si je mets une goutte d’eau dans un verre, ce n’est pas un verre d’eau... Vous ne me le ferez pas croire même en me rappelant qu’un verre n’est jamais absolument empli ! Je partage la position d’Etienne Chouard sur ce sujet : le minimum démocratique est loin d’être atteint. Nous sommes dans une oligarchie dominée par la puissance financière. La "démocratie représentative" est un petit théâtre pour faire croire à la population qu’elle joue un rôle, alors qu’elle fait en réalité partie du décor.


      • vote
        Phaeton Phaeton 7 février 2014 12:54

        Ce que vous dites ne tient pas dans la mesure ou rien n’interdit d’ériger un parti politique en total désaveu de l’élite dont vous parlez...

         
        Je ne suis pas hostile aux idées de Chouard, seulement un peu sceptique comme beaucoup...
        Mais sachez qu’il est possible de fonder un mouvement politique qui promouverait ces idées, et qui pourrait essayer de les faire appliquer en cas de succès électoral...
         

        Mais encore une fois, par rapport au sujet traité, qui est le totalitarisme supposé du parti au pouvoir. Je n’y crois pas une seconde, je persiste et invite les contestataires à proposer une véritable alternative pour 2017...


      • 7 votes
        Avlula 7 février 2014 13:47

        C’est une blague Phaeton ? 2017, tu parles donc des présidentielles, tu sais, le truc où il faut déjà être connu (sélection médiatique), puis être parrainé par 500 maires (sélection oligarchique) ? Y’en a qui ont essayé hein, on commence à savoir comment ça fonctionne non ? La représentation n’a rien de démocratique ne serait-ce parce que que les candidats sont présélectionnés par le pouvoir en place.


      • 4 votes
        funambule funambule 7 février 2014 14:29

        comme le dit avlula :
        La représentation n’a rien de démocratique ne serait-ce parce que que les candidats sont présélectionnés par le pouvoir en place.
        difficile de faire plus clair !
        Certes, ces gens pourraient être au service de la population ... c’est théoriquement possible, mais on se demande bien par quel miracle !?


      • vote
        Joe Chip Joe Chip 7 février 2014 14:41

        Chouard a effectivement un côté "grand adolescent" (on sent bien qu’il a passé sa vie dans un lycée...) que je trouve parfois irritant, à vouloir toujours remettre tout à plat, prétendre refaire le monde éternellement et somme toute assez inutilement... la meilleure preuve de cette adolescence mentale est le fait que son projet de constitution alternative citoyenne, lancé si je ne m’abuse en 2005, n’a jamais abouti ni débouché sur quoique ce soit de concret - pas-même un "avant-projet", ce qui était le cap initialement fixé - sinon des centaines de pages de forum noircies en pure perte. D’ailleurs, nombre de ses aficionados déplorent ce statu quo sur son forum.

        Apparemment, le maître sur la montagne estimerait aujourd’hui plus important de "lire" pour comprendre le monde et dévoiler l’illusion dans laquelle nous vivons. 

        Que doit-on penser d’un groupe de gens qui se prétendent plus légitimes que le politique pour rédiger une constitution citoyenne - but assurément noble - mais qui ne parviennent même pas à produire un avant-projet en dix ans de travail "collaboratif" ?

        Qui a mis des bâtons dans les roues de Chouard ? Qui l’a empêché de s’exprimer ou de mener son projet à terme ? Les banques ? Le sionisme ? Quelques antifas excités ? Allons, allons... 

        Par ailleurs, plus de "vraie démocratie", c’est très bien. Qui, sérieusement, est contre cette idée ? 

        La vraie question, plus dérangeante, c’est : est-ce que la majorité des gens veulent aujourd’hui plus de "vraie démocratie"... ou plus de biscuits ? En réalité, les 9/10ème de la population sont soulagés que d’autres personnes, jugées plus compétentes ou plus légitimes, gèrent les affaires collectives à leur place, et les déchargent de cette responsabilité. La nature humaine.

        Il faudrait donc, avant d’envisager un retour hypothétique à la "vraie démocratie", envisager d’abord de créer un homme nouveau, conscient de ses devoirs et de la nécessité pour lui de s’engager activement dans la vie publique.

        Chouard croit en son fort intérieur que les gens veulent se mêler de tout, alors qu’ils ont des idéaux plutôt médiocres, limités généralement aux enjeux matériels et à la recherche du bonheur personnel et familial.

        Evidemment, il y a un net déficit de démocratie locale en France. Sur ce point, il serait intéressant de voir ce que font les Suisses, sans toutefois idéaliser ce modèle de la subsidiarité dont Rousseau précisait à juste titre qu’il n’était applicable que dans les petits Etats culturellement homogènes.
         
        La démocratie, sur le plan collectif, comme la bonté, sur le plan individuel, sont des idéaux vers lesquels il faut tendre tout en comprenant qu’il est contre-productif et dangereux d’ériger la démocratie et la bonté en principes absolus de l’action collective et individuelle, qui deviendraient ainsi leur propre finalité.


      • vote
        pegase peQase 9 février 2014 22:46

        par Phaeton (xxx.xxx.68.51) 7 février 11:47


        C’est un blocage sur la forme que vous faites Qaspard, parce que la démocratie représentative qui est la notre permet aux citoyens de se liguer politiquement autour d’un projet commun...

        ===========================


        Tsss ... Avec 60% de francs maçons au parlement, bien sûr ! Tu as le droit de le croire, mais c’est tout ce que tu as ..


      • vote
        tofperson tofperson 7 février 2014 10:22

        paraboles ,paraboles,tout est parabol

        comprenne qui pourra !

        • 4 votes
          Vla l'Jean Jean Culet 7 février 2014 11:00

          "La laïcité est la religion de la République"
          -
          Faut arrêter les grosses âneries là et Peillon dit des grosses conneries et donne du grain à moudre aux obscurantistes à qui il prétends s’opposer.
          La laïcité est juste une règle de vie permettant la coexistence pacifique des différentes personne et croyances religieuses, elle sépare ce qui est de l’ordre du privé, de l’intime et ce qui est publique, de l’ordre du bien commun.
          -
          La laïcité est actuellement attaquée de toutes part, 1 par les ultra-libéraux qui traitent les individus par groupes religieux, ethniques, afin de les diviser et casser toute solidarité, cohésion Nationale.
          Et par les réactionnaires, religieux extrémistes qui voudraient mélanger religion et politique. Encore une fois, les deux faces d’une même médaille, pour saper un socle commun, diviser... (Satan n’est il pas celui qui divise ?)
          -
          Si il y a une religion parmi les libéraux, c’est bien la religion du progrès qui contient implicitement le profit comme but ultime et la marchandisation des personnes.
          Parler de religion pour la laïcité, n’a aucun sens.


          • 4 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 7 février 2014 12:12

            "La laïcité est juste une règle de vie permettant la coexistence pacifique des différentes personne et croyances religieuses, elle sépare ce qui est de l’ordre du privé, de l’intime et ce qui est publique, de l’ordre du bien commun."
            -
            Absolument.
            -
            Mais le gouvernement semble en avoir une autre définition très paradoxale, puisqu’il veut en faire une religion. Ce qui est absurde et ne peut être interprété par les esprits religieux que comme une forme de religion inversée, donc un diabolisme ! La boucle est bouclée. L’unité de la république est menacée par ceux-là même qui sont désignés pour l’incarner et la garantir... désignés par la prétendue "démocratie représentative" !


          • 8 votes
            Daniel D. Daniel Q. 7 février 2014 15:41

            Valls insiste bien sur le caractère sacré qu’il veut donner a la Shoah, qui est un événement historique. En affirmant le caractère sacré de quelque chose, la république n’est plus une règle de vivre ensemble, mais devient une religion avec une Vérité supérieure aux autres.
            Une règle de vie commune n’impose pas de pensée obligatoire. Une secte oui.
            Si la république veut garder un semblant de légitimité elle ne peut pas continuer le 2 poids 2 mesures. Ce qui se passe est inquiétant, vraiment inquiétant.


          • vote
            Vla l'Jean Jean Culet 7 février 2014 17:06

            Il était question de laïcité et vous parlez à présent de Shoah, le mélange des deux dans la vidéo est déjà très indigeste et ce n’est vraiment pas sain de vouloir amalgamer les deux !
            Et puis quel est le rapport entre laïcité et Shoah ?
            -
            Allez, on va touiller Laïcité, Athéisme, Franc-maçonnerie, Science et médecine, Théorie du genre, pédophilie et on va dire que l’ensemble est la super religion Sataniste du siècle.
            Succès garanti chez les fafs millénaristes et autres paranos Dieudo-Soraliens...


          • 4 votes
            Daniel D. Daniel Q. 7 février 2014 17:21

            Ce n’est en effet pas sain de mélanger les deux, et vous devriez l’expliquer a Valls.

            Que la réalité vous gène est compréhensible mais simplifier les choses et ne pas réussir a comprendre les concepts simples devient un vrai handicap pour avoir une pensée rationnelle.

            Vous devriez prendre le temps d’analyser les choses, bien regarder la vidéo et vous rappeler que les mots ont un sens, a moins que vous soyez un fidèle et que la remise en question de vos croyances ne soit un blasphème...

            Fermer les yeux ne rend pas intelligent ’Culet !


          • 2 votes
            Qaspard Delanuit Qaspard Delanuit 8 février 2014 01:09

            "Allez, on va touiller Laïcité, Athéisme, Franc-maçonnerie, Science et médecine, Théorie du genre, pédophilie et on va dire que l’ensemble est la super religion Sataniste du siècle.
            Succès garanti chez les fafs millénaristes et autres paranos Dieudo-Soraliens..."

            -
            Jean, vous a-t-il échappé que c’est exactement ce que fait ce gouvernement ? C’est bien le ministre de l’éducation qui dans un même discours mêle éducation sexuelle, réflexion sur le genre, franc-maçonnerie, religion et laïcité. C’est bien le ministre de l’intérieur qui touille spectacle d’humour, bras d’honneur en forme de "quenelle", antisémitisme, fascisme, nazisme, heures sombres de notre histoire et j’en passe.
            -
            Ce gouvernement est en train de fracturer la république, et de confirmer les plus délirantes prédictions de Soral, tout en le présentant comme l’ennemi de l’Etat à bailloner (en attendant pire). La conclusion logique est que Soral a raison. smiley


          • 1 vote
            ffi 7 février 2014 11:39

            Le PS est dans une démarche Saint-Simonienne.
            Le PS s’en est réclamé en 2010 (de mémoire) dans son journal des militants.
             
            Saint-Simon plaidait de créer une nouvelle religion, en partant de la "Loi de la gravitation de Newton", dont les clercs seraient les Artistes, les industriels,..etc.
            Les Saint-Simoniens se voient comme des ingénieurs sociaux. Pour eux, la société est une paillasse de laboratoire, et nous sommes leurs cobayes.


            • vote
              Vla l'Jean Jean Culet 7 février 2014 13:31

              Saint-Simon propose un changement de société.
              "Il préconise une société fraternelle dont les membres les plus compétents (industriels, scientifiques, artistes, intellectuels, ingénieurs…) auraient pour tâche d’administrer la France le plus économiquement possible, afin d’en faire un pays prospère, où règneraient l’esprit d’entreprise, l’intérêt général et le bien commun, la liberté, l’égalité et la paix."
              -
              Si encore les Socialos en étaient là, ce serait beau...
              Non, ils ont plutôt pour tâche de gérer l’agent public sans en maitriser la monnaie, afin d’en faire un pays assujetti au intérêts de la finance internationale, dépendant de la technocratie de Bruxelles, où règneraient l’esprit des grosses entreprises, l’intérêt d’un petit groupe qui prime sur l’intérêt général, et la liberté, l’égalité et la paix c’est uniquement pour eux...


            • vote
              funambule funambule 7 février 2014 14:42

              Nous sommes déjà des cobayes d’ingénieurs sociaux.
              La seule question qui nous reste :
              ingénieurs compétents (passionnés par la réussite collective)
              ou ingénieurs incompétents (passionnés par leur propre réussite, comme c’est le cas avec les voleurs de pouvoir)


            • 2 votes
              funambule funambule 7 février 2014 14:38

              Daniel Q.
              Vous voulez faire croire que la religion naturelle dont parle Peillon et qui n’est rien d’autre que la citoyenneté, EST la religion de la Shoah qu’improvise le Valls ?

              Vous êtes donc intellectuellement un escroc, vous aurez du succès ici.


              • 3 votes
                Daniel D. Daniel Q. 7 février 2014 15:33

                Je ne cherche pas a faire croire quelque chose, j’expose des faits.

                1. La laïcité n’est pas un athéisme mais une religion construite pour assoir la légitimité de la république et se substituant au catholicisme avec comme "dieu" la "raison". On retrouve son symbole au dessus de la déclaration des droits de l’homme. Elle as été inventé par les libéraux de toute religion en crise dogmatique et d’athée.
                2 Valls n’improvise pas une religion de la Shoah. Valls demande que la république décrète sacré un événement historique. C’est une tentative de dévoiement.
                3. l’égalité de traitement que prétend avoir la laïcité n’existeras plus si elle reconnait sacré un événement historique. En reconnaissant sacré un fait, elle ne reconnait pas sacré le reste, qui devient simple croyance populaire.
                4. Il y as une constance dans la direction que prend la république qui est en train de nous faire partir à la dérive. Il y as beaucoup de nouveaux dogmes qui sont imposés. Mariage gay, modèle économique, liberté de penser et d’opinion, etc...

                Je suis un escroc ? si vous le dites, c’est surement vrai.
                En attendant, ce que l’on vit me fait peur et nous amène droit vers le chaos. La devise FM "Ordo ab chaos" fait partie des dogmes de cette religion "naturelle" si vous voulez l’appeler comme cela, et le passage par le chaos ne m’attire pas du tout.

                C’est une dérive grave, et aucun contrepouvoir ne semble exister ou pouvoir fonctionner. Poser la question transforme en escroc ? Vous êtes ridicule.


              • 2 votes
                stabilob0ss stabilob0ss 7 février 2014 15:56

                Je ne l’aurais pas mieux dit, il est ridicule.
                .
                L’imposteur fruitier, sophiste à ses heures perdues (nombreuses), prétendrait que le gouvernement n’aurait qu’a faire sa propagande en ces lieux pour se relancer historiquement, que ça serait tout aussi crédible.


              • vote
                funambule funambule 7 février 2014 21:07

                Daniel Q
                Sur la forme :

                Ma phrase voulait dire : "si vous voulez faire croire .... alors vous êtes un escroc"
                Je retire "vous êtes un escroc" et je le remplace par "votre thèse est une escroquerie", puisque vous faites partie de ces nombreuses textarea qui se prennent pour des humains.

                Sur le fond :
                Non le montage n’est pas une question, il présente la sacralisation de la Shoah comme faisant partie de la religion laïque. C’est de la malhonnêteté intellectuelle.
                Et si vous vouliez dire que Valls pousse l’idée d’une sacralité de la Shoah, nous sommes d’accord, mais il n’a aucune légitimité intellectuelle et cela n’a RIEN à voir avec la religion laïque, qui est proche de MA religion.


              • vote
                Daniel D. Daniel Q. 7 février 2014 21:19

                Vous avez un bug d’interface ou vous êtes obtus ? La vidéo dit 3 choses distinctes :

                1 la laïcité est la religion d’État légitimant la république et voulu par les Lumières basé sur la raison, reconnu et assumé comme tel par un membre important de l’État.

                2. la volonté d’un autre membre de l’État qui demande la sacralisation par la république d’un fait historique.

                3. Je dit que la demande du second est illégitime et contraire aux bases de ce qu’est censé être la laïcité et je dit que l’affirmation du premier ne correspond pas a l’image qui est vendu par les politocards, et que les 2 ensembles expliquent très bien les apparentes incohérences de la politique sociétale actuelle.

                La vidéo est un questionnement, et appelle un débat sur l’incapacité du système d’empêcher une dérive possible de ce type. Dérive qui peut se produire si les choses continuent dans la même direction.

                Vous êtes le véritable malhonnête a faire des procès d’intention alors que vous êtes incapable d’être objectif et rationnel dans votre analyse du document.


              • 2 votes
                funambule funambule 7 février 2014 21:45

                désolé Daniel Q, mais je suis d’accord avec votre 3) (avec sa cohérence, pas son contenu), sauf que ce n’est pas du tout ce que dit la vidéo :

                A) Vous montrez que Valls dit que la laïcité doit sacraliser la Shoah (selon sa définition)
                B) Vous vous demandez si en sacralisant elle est une religion ?
                C) Vous montrez Peillon qui dit que la laïcité est une religion
                (bien sûr sans interroger le sens de ce mot pour lui)

                Ca donne l’impression qu’il répond oui !

                De toutes façons, vous ne comprenez pas le sens du mot "si" dans les commentaires précédents, alors, je vais vous faire une phrase sans "si", vous chercherez plus tard ce mot dans le dictionnaire :

                Puisque vous affirmez que : soit le titre de votre vidéo, soit votre vidéo, soit le commentaire sous votre vidéo dit l’incohérence su gouvernement, alors : soit vous confondez avec une autre vidéo, un autre titre et un autre commentaire, soit votre affirmation est malhonnête.
                Vous pourriez au moins reconnaître que votre vidéo peut ne pas être comprise tel que vous le dites.


              • vote
                Daniel D. Daniel Q. 7 février 2014 22:53

                Dès votre premier post vous faites des raccourcis et amalgames qui ne correspondent pas au contenu de la vidéo ni au message quelle porte mais a votre seule analyse.

                Peillon est très clair sur ce qu’il entend par religion, et l’explication de sa justification pour remplacer comme base idéologique le christianisme. Il n’y as aucun doute chez lui et certaines de ses autres déclarations ne laissent aucun doute sur le coté mystique réel qu’il y attache, et il n’est pas le seul. Un autre exemple de sa pensée lumineuse, qui est aussi une dérive :

                « L’école a un rôle fondamental, puisque l’école doit dépouiller l’enfant de toutes ses attaches pré-républicaines, pour l’élever jusqu’à devenir citoyen. Et c’est bien une nouvelle naissance, une transsubstantiation qui opère dans l’école et par l’école, cette nouvelle église avec son nouveau clergé, sa nouvelle liturgie, ses nouvelles tables de la loi. »

                Ce n’est pas une religion pour lui ? j’ai dénaturé l’esprit de ce qu’il dit ? je ne pense pas non, pas du tout.

                Valls est très clair sur ses désirs lui aussi, la vidéo est totalement fidèle a l’esprit de sa déclaration.

                Les extraits choisis ne trahissent pas l’esprit des déclarations de ces personnes. Mon avis sur ces déclaration n’importe pas vraiment. L’important est ce que révèlent ces personnes et ce que cela implique.

                Le problème c’est que personne n’en as parlé. Et vous non plus ...

                Que ce que vous entendez par laïcité ne corresponde pas ce que ces 2 personnes propose devrais être le sujet de votre indignation, et non la forme maladroite, a votre gout, du média utilisé. La laïcité ne doit pas être une religion mais le droit pour tous d’avoir sa religion.

                Si la république laïque sacralise un événement historique, alors elle cesse d’être laïque. C’est comme cela, les mots ont un sens.

                Je vous laisse à votre mauvaise foi, je vous avait laissé le bénéfice du doute, mais il est dissipé.


              • vote
                funambule funambule 7 février 2014 23:33

                C’est fou ce dialogue de sourds ! Vraiment fou !
                Ce que vous me dites là n’a aucun rapport avec ce que je croyais que j’étais en train de discuter avec vous.

                Ca aurait été rapide de reconnaitre que votre vidéo peut sembler dire que la religion laïque était la religion de la Shoah, surtout sur un site plutôt judéophobe, mais que ce n’était pas du tout votre propos.

                Ce n’était pas ça notre discussion ?


              • 1 vote
                Daniel D. Daniel Q. 8 février 2014 00:14

                Ce site n’est pas judéophobe, a la rigueur judéocritique avec diversité des positions.

                Je ne pense pas et ne dit pas que la laïcité est la religion de la Shoah, mais je dit que si l’on accorde son vœux a Valls alors la laïcité cesseras d’être.

                Je ne pense pas non plus que la laïcité que l’on pense avoir corresponde a celle de Peillon, je constate uniquement que lui considère la laïcité d’une manière particulière.

                J’explique mon article et son but pour ceux qui s’interrogent, mais je refuse de me justifier sur des ressentis personnels. Le document as pour but la réflexion et la discussion et non l’affrontement autour de supposés.

                C’est l’idée même de ce qu’est la laïcité qui est en question en ce moment,et empêcher une dérive devrait être un objectif pour tout ceux qui souhaitent un apaisement.


              • vote
                VINASAT-2 AZIZ 7 février 2014 19:02

                24 mito, 1 seul gagnant. Découvrez les quatre candidats de cette semaine et votez ,votez et votez. vous recevrez un bon d achat PlayStation !!!



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès