• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La stratégie allemande dans l’Union européenne ...

La stratégie allemande dans l’Union européenne ...

François Asselineau fait le focus sur l'obtention des principaux postes de l'Union européenne et nous démontre la stratégie allemande.

Mme Von der Leyen, une personne de nationalité allemande, a donc été élue présidente de la commission européenne, Christine Lagarde a pour sa part été élue présidente de la BCE, il convient aujourd'hui de faire la part des choses dans l'accession à ses postes haut placés au sein des instances européennes ...

Tags : Politique Allemagne François Asselineau Union européenne




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Norman Bates Norman Bates 23 juillet 20:00

    Il ne serait pas inintéressant que l’auteur de l’article (du copié-collé diront les mauvaises langues) creuse les fondements de "l’amitié" franco-allemande et les premiers balbutiements de la construction européenne...il dispose en ce domaine d’informations de première main...

    En ce temps là le travailleur frontalier était un précurseur, il était à l’avant-garde de l’Histoire...il s’en allait fièrement apporter sa contribution à l’essor de l’industrie allemande, parfois sous les invectives et l’incompréhension de certains de ses propres compatriotes, influencés négativement par la personnalité controversée du chancelier allemand...

    C’était un programme Erasmus avant l’heure, avec des modalités propres à l’époque...c’était avant le code du travail tel que nous le connaissons aujourd’hui, avec toutes ses complications...

    Il y eut des réticences, parfois des heurts, mais gloire soit rendue à ceux qui ont ensemencé le terrain de ce qui deviendra l’UE, où, au fond, rien n’a changé depuis l’ère des premiers constructeurs...


    • 3 votes
      Giordano-Bruno 23 juillet 22:27

      François Asselineau fait le faux-cul ?


      • 13 votes
        ken_le_sous-vivant ken_le_sous-vivant 23 juillet 23:36

        Purée... niveau éducation populaire sur l’UE, il a des années lumières d’avance sur tous les autres.

        Sans lui on en serait encore avec ces partis ultra médiatisés et mous du genou sur l’UE. Il a bien fait avancer le débat en "hors ligne" et a bousculé les lignes trop timorées du FN et de la FI qui finalement apparaissent pour ce qu’ils sont, des partis "voie de garage" pour contenir le mécontentement mais sans jamais s’attaquer à la racine du mal qui nous ronge, la collaboration atlantiste.


        • 7 votes
          LUCA LUCA 24 juillet 06:58

          J’étayerai les propos d’Asselineau en disant que les allemands sont des revanchards héréditaires qui profitent cette fois-ci de l’appui US pour nous la foutre profond, mais les français sont tellement niais qu’ils continuent à croire que depuis la Mite et Elmut nous sommes frangins, c’est pathétique.


          • vote
            Scalpa Scalpa 25 juillet 00:39

            Angela vibre au son de la deutshbank.


            • vote
              v.moyal 25 juillet 10:23

              Bizarre cet article de la part d’une personne qui à travailler avec les politiciens engagés dans l’UE.. ?

              Juste des mots de jalousie d’avoir échouer sa vie politique..Mister 1%

              Encore un raté...MDR


              • vote
                Vraidrapo 25 juillet 21:42
                La stratégie allemande dans l’Union européenne ...

                Adolf ! Arrête ! smiley

                Tu m’fais mal avec ta gross quiquett"

                T’as mis ta ch’mise avec !? smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès