• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > La vérité prend l’ascenseur

La vérité prend l’ascenseur

Interview vidéo du sénateur Yves Pozzo di Borgo : « Les États-Unis ont tout intérêt à prolonger la guerre en Ukraine »

 

Tags : Etats-Unis Elections Ukraine




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 2 votes
    juanyves juanyves 4 juin 11:38

    Que les États Unis aient intérêt à prolonger la guerre est quelque chose dont doutent beaucoup ex.H Kissinger ou Poutine. Les sanctions renforcent la Russie économiquement et militairement. Les sanctions renforcent le démantèlement du système financier basé sur le dollar. La guerre renforce chez leurs esclaves le rejet de l’hégémonie de l’Amérique et de l’Europe sur le reste du monde. Il suffit de regarder les réaction dans le monde hors Occident, c’est la jubilation en Afrique, Amérique du Sud et Asie, sans parler du Moyen Orient. Plus la guerre dure plus il y a de sanctions, plus l’Europe s’effondre. Les yankis s’appuient tellement sur l’Europe qu’ils s’effondreront sans leur support.

    L’échec c’est la Hongrie présentée comme le mauvais alors qu’elle a été soutenue en sous main par bien d’autres pays qui n’ont pas le courage de l’affirmer.

    Les Leyden, Macron, Draghi ou Olaf ne sont que des sous-fiffres de l’Empire Yanki, ils nous le mettent tellement profond que la masse de gogos, zombifiés se trémoussent de plaisir.

    La réalité de la guerre c’est l’Amérique yanki (+canadienne) contre l’Europe qui va se décomposer. Ça s’appelle scier la branche sur laquelle on est assis. Bonjour les dégats pour les détenteurs de la vérité démocratique.


    • 2 votes
      juanyves juanyves 4 juin 13:53

      @youki
      Salut Paroissien de la Papauté perdue, t’as pas oublié ta couche au moins


    • 1 vote
      MAZIG 4 juin 14:20

      @juanyves
      Votre commentaire est le seul qui vaille la peine d’être lu avec interêt , tellement il est en adéquation avec la réalité , celle qui réside notamment dans la volonté des USA d’affaiblir l’Europe et d’empêcher l’EURO de concurrencer le dollar qui est en totale désintégration. 
      Un haut responsable américain a dit " Nous combattrons la Russie jusqu’au dernier européen" , et non pas dernier américain. Ce qui prouve que nos dirigeants européens sont d’une incompétence et d’une ignorance qui dépassent l’entendement. Certains intervenants sur ce site osent poster des commentaires tout aussi stupides , creux et "pavlovisés" à souhait et représentent le socle de la propagande américaine fallacieuse qui prouve qu’ils sont aux abois et bientôt réduits à entité négligeable face aux BRICS et la majorité des pays (Afrique , Asie , Amérique du sud) qui les soutiennent. Ceci est la pure réalité que seuls les idiots refusent de voir.


    • 1 vote
      juanyves juanyves 4 juin 14:45

      @Zip_N
      Écoute le père Kissinger à Davos (sous titré espagnol ou analyse) et parcoures Inquiétude à Davos et peur inavouée de l’échec Alastair Crooke

      Proposer la capitulation n’est pas à l’ordre du jour, ça ne marche pas comme ça : que dirait le bon peuple après lui avoir montrer le flacon de poudre blanche rempli de forfaiture et de la déchéance de Poutine. C’est difficile de sortir d’une imapasse à reculons surtout si on y est coincé du fait de son étroitesse. Fais fonctionner tes neurones au lieu de dire n’importe quoi et réfléchis avec ta tête au lieu d’utiliser tes oreilles.
      Quand on envoie des armes c’est avant tout pour les vendre si tu espères que tu seras payé, ça peut-être aussi pour les tester en vrai et ça peut-être aussi pour en démontrer l’efficacité face à de futurs acheteurs. Aider des gentils contre des méchants c’est bon pour les gogos et seulement dans les contes pas de fées, malheureusement.
      Mes connaissances, soit dis’en passant, j’essaie simplement de les partager. Les croyances de tous bords ne m’intéressent pas. Le monde est en train de changer et la seule chose que l’on puisse faire c’est de se situer dans le cours du temps, aller à l’encontre ne donne que souffrances, désapointements et aigreurs d’estomac. Il y a 40 ans que je vois l’histoire arriver, je pensais que ça allait arriver plus tôt et je me suis trompé. Mais j’ai pris mes dispositions, même si c’était un peu tôt. J’ai crié au loup trop tôt pensant qu’on pouvait l’éviter : grosse erreur mais je me suis interessé à d’autres choses en particulier notre soumission/ dépendance si ce n’est adhésion/membre de la planète Terre autre qu’un caillou inerte sans vie et intelligence. J’espère que les croyances auxquelles tu es attaché ou auxquelles on t’a attaché te permettront de bien le passer. Bonne chance.


    • vote
      juanyves juanyves 4 juin 23:14

      Council on Foreign Relations :
      Russia’s War in Ukraine : How Does it End ?

      And then the last thing I would say is I have to agree with Alina. We cannot call the terms on the end game here because here’s something we haven’t seen yet and it’s coming, believe me, as an—an insurgency that is going to brew out of this fight. And regardless of whether we bring the Russians and the Ukrainians to the table at this point—let’s just say tomorrow—you have a lot of angry Ukrainians out there.

      They lost their homes. They lost their families. They’ve lost everything. And so there’s going to be insurgency that comes out of this thing whether a settlement happens or not that will keep this war going for some time, in my view. That’s all I have there."

      Je pense que la guerre dans le Donbas commence à tourner en faveur des Russes, et quand vous regardez, et je parle particulièrement de la partie Est du Donbas, les Russes ont fait la transition entre essayer de déverser toute leur puissance de combat dans le Donbas à oblitérer chaque ville. Que ce soit Rubizhne, Lyman, ils travaillent maintenant sur Sievierodonetsk et Lysychansk aussi, ils oblitèrent ces villes en particulier, et c’est comme ça qu’ils avancent. Ils ne mettent pas un tas de puissance de combat avec des forces d’infanterie et des chars dedans. Ils ont pris toute leur artillerie et ils traitent ça comme Mariupol et c’est comme ça qu’ils avancent. Donc ils commencent à faire des progrès dans l’est du Donbas et donc nous devons surveiller cela de près....

      Et donc il n’y a aucun moyen pour les Ukrainiens de détruire ou de vaincre les Russes, et donc on doit vraiment comprendre ce que signifie l’affaiblissement dans l’état final ici. Et je vais aussi vous dire, Richard, il n’y a aucune chance que les Ukrainiens aient un jour assez de puissance de combat pour virer les Russes hors d’Ukraine aussi, et donc à quoi cela ressemble dans la fin de partie.

      ...

      Et puis la dernière chose que je dirais est que je suis d’accord avec Alina. Nous
      ne pouvons pas définir les termes de la fin du jeu ici car il y a quelque chose que nous n’avons pas encore vu et ça arrive, croyez-moi, comme une... une insurrection qui va se développer à partir de cette guerre. Et peu importe si on amène les Russes et les Ukrainiens à la table des négociations à ce stade - disons juste demain - vous avez beaucoup d’Ukrainiens en colère dehors.

      Ils ont perdu leurs maisons. Ils ont perdu leurs familles. Ils ont perdu
      tout. Et donc il y aura une insurrection qui sortira de tout ça
      qu’il y ait un règlement ou non, qui fera que cette guerre continuera
      pendant un certain temps, à mon avis. C’est tout ce que j’ai à dire.


      • vote
        juanyves juanyves 4 juin 23:20

        @juanyves
        La première partie en anglais a disparu, je la remets :
        "I think the war in the Donbas is starting to turn to the Russians’favor, and when you take a look at—and I’m particularly talking about the eastern part of the Donbas—the Russians have transitioned from trying to pour all their combat power into the Donbas to obliterating every single town. Whether it be Rubizhne, Lyman, they’re working now on Sievierodonetsk and Lysychansk as well, they’re obliterating these particular towns, and that’s how they’re making their headway. They’re not putting a bunch of combat power with infantry forces and tanks in there. They’ve taken all their artillery and they’re treating it like Mariupol and that’s how they’re making their headway. So they’re starting to make some headway in the eastern Donbas and so we have to watch that one closely....

        And so there’s no way that the Ukrainians will ever destroy or defeat the Russians, and so we got to really figure out what does weaken mean in the end state here. And I will also tell you, Richard, there’s no way that the Ukrainians will ever have enough combat power to kick the Russians out of Ukraine as well, and so what does that look like in the end game."


      • vote
        juanyves juanyves 4 juin 23:29

        @juanyves
        Trop de trucs qui disparaissent en remontant chez AV. Le Council on Foreign Relations ce n’est pas du plateau télé. Et le général Stephen M. Twitty United States European Command (2018–2020) il connait un peu son histoire et ce n’est ni un propagandiste de Poutine ni un poète. Néanmoins sa poésie est très intéressante. Cette poésie on ne peut pas la comprendre avec des oreilles ou du PQ il faut quelques neurones. Kissinger n’est pas poète, il est vieux mais avec plus de neurones que certains qui ne lisent que du compressé ou qui compressent avant de lire et de chercher à comprendre




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

phan


Voir ses articles


Publicité





Palmarès