• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Laetitia Avia est-elle contre la liberté d’expression ?
#53 des Tendances

Laetitia Avia est-elle contre la liberté d’expression ?

La proposition de loi visant à lutter contre la haine sur Internet, portée par Laetitia Avia, est votée ce mardi 9 juillet à l'Assemblée Nationale. Dans un contexte où même le Dalaï-Lama est accusé de "sexisme", il est légitime de s'interroger sur ceux qui remettent la liberté d'expression sur internet en question. Que contient exactement ce texte ? Notre utilisation des réseaux sociaux sera-t-elle bouleversée ? Dans quelle mesure les propos critiques à l'égard de l'immigration, de la PMA, du gouvernement, seront-ils censurés ? Cette loi sera-t-elle applicable ? Inspirée de la loi allemande "NetzDG" promulguée le 1er octobre 2017, la loi Avia a tout pour inquiéter, si l'on considère les absurdités juridiques chez nos voisins germaniques.

 

Tags : Politique Publicité Démocratie Liberté d’expression




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Pierre Régnier 10 juillet 18:27

    Sans que ça puisse être interprété comme une opposition aux excellents propos que je viens d’entendre, ni même comme une alternative, je prétends qu’il faut (re)créer un Service public de l’audiovisuel comprenant des chaînes publiques de radio, des chaînes publiques de télé et une extension sur Internet avec présence de sites publics.

    A ce Service public de l’audiovisuel devrait être adjoint un organisme de contrôle du fonctionnement par le peuple, totalement indépendant des pouvoirs politiques et autres médias, n’ayant à rendre compte qu’au peuple lui-même.


    • 3 votes
      Belenos Belenos 10 juillet 23:28

      @Pierre Régnier

      "un organisme de contrôle du fonctionnement par le peuple, totalement indépendant des pouvoirs politiques "

      Un "organisme de contrôle du fonctionnement par le peuple" est, par définition, un organisme politique exerçant un pouvoir politique. 


    • vote
      Pierre Régnier 11 juillet 00:13

      @ Belenos

      Bien d’accord. Je me suis peut-être mal exprimé.
      Ce serait, effectivement, un organisme politique exerçant un pouvoir politique, mais indépendamment des autres pouvoirs politiques, tout particulièrement de celui des gouvernants, afin que le peuple (qui, comme aujourd’hui, paierait une redevance) puisse être assuré d’avoir des moyens audiovisuels bien à lui.


    • 3 votes
      Belenos Belenos 11 juillet 02:32

      @Pierre Régnier
      Le problème n’est pas qu’il existe des pouvoirs politiques (il n’y a pas de politique sans pouvoir) mais que ce pouvoir politique, au lieu d’être du peuple, par le peuple, pour le peuple, soit accaparé :

      1. par des représentants que le peuple laisse devenir des gouvernants
      2. par des partis politiques que le peuple laisse en situation de monopoliser le débat et de s’approprier les moyens mis à disposition par la nation. 

    • vote
      Pierre Régnier 11 juillet 09:04

      @Belenos

      Là encore je suis bien d’accord.

      Mais c’est précisément pour cette raison que des radios, des télés et des sites internet de service public doivent exister et être protégés par le peuple lui-même en dehors des mécanismes d’accaparement.

      N’oublions pas que cet accaparement - et donc la négation de la nécessité d’une radicale réforme sociétale - existe, en ce qui concerne les urgences écologiques, depuis un demi-siècle, puisqu’il y a un demi-siècle qu’elles sont très bien connues.


    • 1 vote
      Belenos Belenos 11 juillet 09:09

      @Pierre Régnier
      D’accord, il faut trouver les moyens d’un contrôle effectif par la population bien plus direct que notre système 100% représentatif. Mais il faut trouver les bons leviers pour cela et lutter contre la paresse politique d’une grande partie des citoyens qui préfèrent être gouvernés et râler que prendre du temps et faire des efforts pour se prendre en main politiquement. 


    • vote
      Pierre Régnier 11 juillet 09:33

      @Belenos

      D’accord une fois de plus, et nouvelle référence : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-pire-des-sciences-fictions-216516#forum5520882

      A la suite de cet autre article récent d’Agoravox, qu’on trouve à l’adresse ci-dessus, un commentateur dit sans plaisanter  :

      La démocratie et la liberté correspondirent à une étape de l’Histoire. Démographie et mondialisation font passer à l’étape suivante. 

      L’ascension et l’accession de Macron à la direction du pays sont très exactement celles d’un jeune ambitieux - et de sa prof devenue sa compagne - qui ont cette conception philosophique de la vie en société.

      Laquelle conception, nous dit le commentateur (un certain San Jose) doit remplacer nos vieilles lubies des « Lumières ».



    • 1 vote
      Et Hop ! 12 juillet 08:56

      @Pierre Régnier

      Qui dit service public, dit contrôle par le gouvernement.
      On voir bien que les radios et les TV publiques sont encore plus soumises à la propagande et au terrorisme du politiquement correct que les chaînes privées.

      Il faudrait un ordre professionnel du journalisme, avec un code de déontologie et une commission disciplinaire, comme les ordres des médecins ou des architectes. Un faux reportage, ou un conflit d’intérêt entraînerait des sanctions, voir révocation.

      Il faudrait comme pour les professions réglementées, interdire que les sociétés de presse aient des actionnaires qui ne sont pas des journalistes ou des lecteurs/auditeurs, autrement dit que ce soit des sociétés civiles, voire coopératives.

      Il faudrait supprimer les subventions de l’État et la publicité payante, sauf pour mettre à disposition gratuitement des moyens techniques de diffusion, studios, etc..

      Les ressources seraient exclusivement les abonnements du public, ou des publicités indirectes comme sur internet (les annonceurs ignorent sur quel support ils sont diffusés).

      Il faudrait mettre fin au double statut de personnel, avec d’un côté des journalistes titulaires et souvent producteurs, avec des salaires pharamineux, et de l’autre des vacataires esclaves payés à la pige : tous les journalistes pourraient être engagés sur la base d’une grille de rémunération du type statut de la fonction publique.


    • vote
      Pierre Régnier 13 juillet 07:52

      @Et Hop !

      Je m’attendais à une réaction comme celle qui est contenue dans vos trois premières lignes, c’est-à dire une réaction fataliste.

      Heureusement, par la suite, vous imaginez un peu mieux, mais tout en restant enfermé dans cette certitude : une démocratisation véritable est impossible. Sous-entendu : le peuple n’en veut pas, il veut seulement la liberté de râler dans un régime qu’il sait gravement destructeur.

      Sous-entendu : c’est comme ça depuis toujours et ça ne changera jamais.

      Je veux espérer que la dénonciation grandissante de "l’effondrement général" vers lequel nous allons depuis un demi-siècle, en le sachant, vous fera évoluer encore vers cette évidence : contre ceux — actuellement aux pouvoirs politiques et médiatiques — pour qui la politique n’est qu’un moyen de satisfaire des ambitions personnelles, égoïstes, la sauvegarde de l’humanité dans la Liberté, dans l’Égalité et dans la Solidarité sera collective ou ne sera pas.


    • 3 votes
      Julot_Fr 11 juillet 07:10

      Par le CRIF pour le CRIF


      • 2 votes
        Belenos Belenos 11 juillet 07:28

        @Julot_Fr

        Par le FRIC pour le FRIC


      • vote
        Et Hop ! 12 juillet 09:12

        @Julot_Fr

        Que le grand CRIF te croque.


      • vote
        panpan panpan 15 juillet 11:38

        @Julot_Fr,
        le criJf...


      • vote
        Julot_Fr 12 juillet 06:43

        Et maintenant, l’ONU s’y met.. en meme temps c’est pratique pour voir ou son les apprentis fachos.. https://www.zerohedge.com/news/2019-07-10/un-launches-all-out-war-free-speech


        • vote
          ahtupic 12 juillet 14:25
          Laetitia Avia est-elle contre la liberté d’expression ? Non, elle veut appliquer la liberté qui existe dans son pays d’origine, le Togo

          https://www.presse-francophone.org/generalites/article/togo-la-liberte-d-expression-mise-a-mal


          • 4 votes
            paulau 14 juillet 16:56

            Traiter ses concitoyens de raciste ou de fasciste à tout bout de champ sera -t-il considéré comme de la haine ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès