• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le féminisme, la drague et le harcèlement

Le féminisme, la drague et le harcèlement

Quelle est la différence entre les hommes et les femmes ?

 

Les hommes draguent ; et les femmes ne le font jamais.

Peut-il y avoir égalité hommes - femmes, alors que ce sont toujours les hommes qui draguent, qui font tout le travail, alors que les femmes ne le font jamais ?

Et pourquoi les femmes ne draguent-elles jamais ?

 

Tags : Finkielkraut Femmes Polémique Féminisme


Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 1 vote
    egos 27 novembre 18:59

    Mal embouchée l’Opaline sur se coup là,

    une réaction épidermique digne d’une femen qui viendrait tt juste de se faire pincer les fesses par un #metoo ou pire, une féministe.
    Qd à Finky, on l’aura connu mieux avisé ...

    • 1 vote
      sls0 sls0 27 novembre 20:08

      Comment ça les femmes ne draguent pas ?

      C’est officiel ?
      Il faudrait que je prévienne les femmes du quartier.
      Si elles draguent pas, elles allument ? Elles harcellent ? 
      Je préfère en rester au verbe draguer, ça fait longtemps qu’il sert et est plus neutre que les autres verbes.

      • vote
        ged252 28 novembre 15:13

        @sls0

        Tu es dans quel pays déjà ? Costa Rica, un truc comme ça, non ?

        .

        On parle de la France, et des Françaises, évidemment, ailleurs les comportements ne sont pas les mêmes.


      • vote
        sls0 sls0 28 novembre 16:29

        @ged252
        Dans ce cas là je préviendrai aussi en France.

        Les introvertis, certains moches, les personnes qui ne respectent pas les femmes, les grandes gueules, les sans éducation, ect.. ne se font pas draguer.

        Effectivement une partie de la population masculine ne se fait pas draguer.

        C’est une partie, il ne faut pas généraliser.

        La drague féminine est plus subtile et il y en a avec de gros sabots la subtilité c’est un peu l’inconnu.


      • vote
        wendigo wendigo 28 novembre 19:14

        @ged252

         Pour une fois je suis d’accord avec sls0, les françaises, ça drague aussi et pas mal ...


      • vote
        ged252 28 novembre 19:53

        @wendigo

        Vous rêvez, les femmes ne draguent pas les hommes pour coucher avec eux.


      • 1 vote
        wendigo wendigo 28 novembre 21:23

        @ged252

         Si vous étiez peut être moins moche, vous sauriez que SI !


      • vote
        wendigo wendigo 28 novembre 21:31

        @sls0
        La drague féminine est plus subtile

        ****
         mouais, pas toujours, vous en avez qui vont vous demander cash votre n° de tel et je parle ici des plus timorées de ce que j’ai été amené à croiser ...
         Et je ne vous parlerais pas de ce que je peux voir dans mon travail, qui est en lien direct avec un sport pratiqué à 95% par des femmes et où mon job y est vu comme la parousie .
        Ha si je vous expliquais le topo vous oubliriez vite le mot subtile.


      • 1 vote
        ged252 29 novembre 08:38

        Le maximum que puisse faire une femme pour draguer un homme, c’est de lui faire un petit sourire, maximum, ensuite elle attend que l’homme viennent la draguer, c’est à dire fasse le travail, parce qu’un sourire n’engage pas à grand chose.

        .

        Sauf ... dans le cas où le cadre autorise plus d’intimité, si les gens se voient tous les jours, par exemple s’ils travaillent ensemble, il peut y avoir drague féminine.

        .

        Les femmes ne draguent pas les hommes pour coucher avec eux.

        Elles peuvent draguer des chanteurs, des acteurs, des animateurs TV, des politiques, des avocats, des docteurs, mais elles ne les draguent pas pour coucher avec eux, mais pour d’autres raisons.


      • 7 votes
        Norman Bates Norman Bates 27 novembre 20:42

        Ouais...ben moi je dis que ça part en couille cette histoire avec les meufs, pardon d’être aussi grossiste avec les mots...

        L’autre jour encore j’allume une blondasse...elle me dit "on va chez toi ou chez moi.. ?"
        Laisse tomber, pétasse, t’es trop compliquée.. ! 
        Avec ces trucs de femmelistes c’est trop l’embrouille, maintenant elles ont des droits, tu leur mets gentiment la main à la chatte et t’es un porc...y a plus de romantisme, ces soirées sympa où tu présentais ta meuf aux potes dans la cave avec une lampe de poche frontale pour le coté érotique de la lumière...
        Avant, tu claquais des doigts et ça écartait les cuisses, mais maintenant ça fait sa mijotée pour un rien...sa mijaurée, pardon...ça parle de gélule introspective, de la pilule du lent devin, des trucs que je pige pas...avec ma meuf c’est simple...depuis que je la connais...ça fait combien qu’on se connait, Priscilla.. ? ah c’est Déborah, pardon...jeudi dernier, c’est ça.. ?...quand elle parle de son bicycle mensuel je lui dis "ouvre ta bouche et avale, tu ne seras pas enceinte" mais elle continue de faire des manières, comme si elle avait un ovule à la glotte et que j’avais un karcher à la place du chibre...elle est ouf, elle casse l’ambiance avec ces conneries qu’elle voit à la télé qui lui perturbent l’équilibre de sa tête...
        Après tu tétonnes si le taux de nativité est si bas...ces meufs là me font direct débander...plus de bébé et un taux de morbidité à zéro, c’est le début de la fin...
        Le femellisme c’est le lance-flammes qui va éteindre l’humanité, voile ce que je dis en guise d’occlusion...
        Hein.. ? ta gueule ou je t’en colle une, j’ai fait philo moi, j’suis pas collectionneur de bites...

        • vote
          rogal 27 novembre 20:55

          « Je déteste le verbe draguer, je le trouve vulgaire ». Citation à l’exactitude textuelle non garantie de l’homme qui aimait les femmes.


          • 4 votes
            Belenos Belenos 28 novembre 00:04

            Ca rime à quoi cet extrait de quelques secondes ??


            • 4 votes
              childéric childéric 28 novembre 00:38

              La femme occidentale est une râleuse hystérique qui se croit tout permis !!



              • 2 votes
                Norman Bates Norman Bates 28 novembre 01:00

                @childéric

                Ton épouse porte le froc et tu te sens spolié de tes attributs de mâle viril et dominateur...tu ne sais que faire pour t’émanciper du joug oppressif de cette femelle perverse qui te piétine avec une jubilation qu’elle ne cherche même plus à dissimuler pour accentuer ton sentiment d’humiliation...

                Comment peux-tu retrouver ta liberté (euh ! en toute légalité...) et déployer tes ailes pour virevolter vers des lendemains à l’horizon serein et libre.. ? quelle est la première chose que tu pourrais entreprendre pour humer l’air pur de la liberté.. ?

                Je t’écoute ; je peux t’aider...


              • vote
                childéric childéric 28 novembre 13:59

                @Norman Bates
                T’inquiètes je me suis libéré en la quittant sèchement


              • 1 vote
                Joe Chip Joe Chip 28 novembre 15:27

                @childéric

                L’homme occidental est un râleur névrosé qui croit que tout lui est dû.


              • 1 vote
                ged252 28 novembre 20:29

                @childéric

                C’est ça oui, le féminisme leur a retourné complétement le tête, les pouvoirs publics n’ont pas arrêté de leur dire qu’elles avaient été oppressées et exploitées pendant des siècles par les hommes, et elles y croient parce que c’est dans "la nature paranoique de la femme" Lacan.

                Elles se vivent en victimes des hommes.

                .

                Et si les pouvoirs publics se sont comportés de cette façon c’est pour pourrir les relations hommes femmes.


              • vote
                childéric childéric 28 novembre 20:42

                @Joe Chip

                C’est une blague, c’est tout le contraire, c’est celui qui est soi-disant la cause de tous les maux de l’humanité, qui ne doit jamais rien dire et tout encaisser quoiqu’il arrive.


              • 2 votes
                Heimskringla Heimskringla 28 novembre 00:42

                J’ai reçu un message vers 16h d’une petite Espagnole que j’ai rencontré y’a pas très longtemps avec qui j’ai passé le weekend qui me disait : "J’ai mal au cul, je dois encore en avoir dans l’estomac et dans ma chatte mais je le vis très bien.


                • 4 votes
                  Norman Bates Norman Bates 28 novembre 00:43

                  Le "harcèlement"...déjà c’est chelou ce mot mais il y a "ment" dedans...j’ai pas étudié l’éthologie pour rien, je connais les mots, t’inquiète...

                  C’est la formule magique pour la meuf pour feinter style genre "ben non j’suis pas une salope"...avant elle criait, tapait pour entourer la loupe, fallait bien la verbaliser avec les biceps des bras pour qu’elle arrête de jouer sa prude de circonférence attenante...
                  Entre deux brames elle te demandait "t’as pas un capuchon.. ?" 
                  Un "capuchon" c’est quoi ça.. ? ah, une capote, le truc pour les pédés, c’est ça.. ? et puis quoi encore.. ? tu veux pas aussi un bouquet de fleurs gnagnagna, un dîner au chandail gnagnagna, que je te chante une jérémiade sous le balcon, et après je demande ta main à ta daronne.. ? tu veux aussi un orgasme pour la route.. ? et un mioche.. ?
                  Rigolez pas avec ça, c’est sérieux...la meuf qui s’écartèle à la sournoise et qui vous achève avec un test de postérité...paternité, pardon...c’est pas pour rien que j’évite la commodité et que je m’intrusionne par la soute à charbon et que je la catastrophe par son prénom ("Suce !") pour la finition, comme ça tac-tac pas de bavure qui rampe dans un cerceau neuf mois après, qui pue et qui pique mon fric sans sculpture...scrupule, pardon...tout ça pour un coup de lime dépassé, comme si tu mets les doigts dans une prise éclectique...ah j’en bégaie tellement ça m’effraie..."le fion de l’air effraie" disait mon oncle, il avait raison...
                  C’est fini tout ça, maintenant je passe à la vioque...des heures de vol, une carlingue pas neuve qui risque l’implosion en plein voyage avec le réacteur performé par un objet encombrant, mais t’es tranquille, pas de trucs compliqués...si tu chevauches une sénile qui finit en facture du myotruc lors d’une saillie hardos tu peux même héréditer...ouais comme l’autre là, le genre idéal, qu’on voit partout à la téloche avec sa vieille bique qui perd les boulons...
                  Hein ? Macron, ouais...pas maquereau...s’il met cet engin sur le trottoir ça termine direct à la benne...pardon c’est pas galant pour la jante féminine mais faut bien se marrer et se venger...
                  Tenez bon, tenez-le bien, les potos !


                  • 2 votes
                    sarcastelle 28 novembre 10:43

                    Messieurs, mettez-vous dans ce qui vous sert de tête que la sexualité ne sera admise que définie et dirigée par nous femmes. Comme le reste, d’ailleurs. 

                    Le harcèlement était jusqu’à ce jour défini comme un ensemble de faits nombreux et insistants. Mais c’était une définition machiste des vieux croûtons de l’académie française. Maintenant, le harcèlement est même un fait unique. 
                    Les hommes, on vous emmerde. 

                    • vote
                      egos 28 novembre 12:16

                      @sarcastelle

                      Il advient, assez fréquemment, que les femmes harcèlent les hommes en diverses circonstances, le domaine sexuel étant exclu, sauf circonstances exceptionnelles.

                      Côté masculin, le schéma inverse s’impose, sauf à ce que la société et la place qu’y tient le "sexe faible" évolue, ce qui parait en cours.

                      Maintenant, pour ceux qui draguent avec insistance ou balourdise, l’explication pourrait se situer au niveau de l’absence d’avantages concurrentiels décisifs.


                    • 5 votes
                      medialter medialter 28 novembre 18:49

                      @sarcastelle
                      Ce qui est assez drôle, c’est que ton discours hystérique assez courant jusqu’à la trentaine finit par s’estomper à la quarantaine, pour disparaître complètement à la cinquantaine. A cet âge, tout le potentiel féminin est à peu près consommé, et consciente de l’inefficacité déplorable de ses armes habituelles, la femme finit par baisser la barre d’admission, à des niveaux toujours plus bas qui finissent par friser le ridicule. L’homme conserve en revanche sa maturité bien plus longtemps, au point de se permettre de s’orienter vers du 10 ou 20 ans de moins qui recherche précisément de l’expérience, mettant sur la touche la femme de même âge. Cette inversion des courbes, absolument inconnue des jouvencelles toutes fraîches qui pensent que le monde leur appartient, leur revient en pleine tronche comme un boomerang sorti de nulle part. Au point qu’il est très fréquent de trouver des femmes de la cinquantaine, jadis belles et intelligentes, sombrer comme des épaves dans l’alcool ou la dépression. Profite de ton pain blanc, ma belle, le retour de manivelle va être violent. Ce n’est vraiment pas une bonne idée d’introduire du rapport de force dans l’Amour, surtout pour une femme


                    • vote
                      Heimskringla Heimskringla 30 novembre 12:51

                      @medialter

                      "A cet âge, tout le potentiel féminin est à peu près consommé, et consciente de l’inefficacité déplorable de ses armes habituelles, la femme finit par baisser la barre d’admission, à des niveaux toujours plus bas qui finissent par friser le ridicule."

                      Exact, c’est à ce moment qu’elle développe le combo ultime de l’horreur : la haine de l’humanité et un grand amour des animaux. 

                      Le Syndrome Brigitte Bardot.


                    • vote
                      zzz999 28 novembre 14:40

                      Avec toutes ces conneries et la robotique aidant , nos camarades femmes pourront bientôt s’occuper d’elle toutes seules


                      • vote
                        ged252 28 novembre 15:11

                        Commentaires et commentateurs d’une grande nullité.
                        .
                        Personne pour répondre aux questions ? Vous ne savez pas ? Il faut que vous demandiez à votre maman ?


                        • 2 votes
                          ged252 28 novembre 15:21

                          Bon je vais me faire comprendre par allégorie.
                          .
                          Les femmes ne draguent pas, elles mettent du rouge à lèvres, des mini jupes, ou des jean moulants, des leggings, et des décolletés ou des hauts près du corps, et ..... c’est tout ... ensuite elles attendent ...
                          .
                          Les femmes font de la pêche à la ligne, elles mettent un appât au bout de leur ligne, jettent la ligne à l’eau, et puis ... elles attendent ... que ça morde, et si ça mords et que le poisson leur plait, elles ferrent, sinon elle disent : casse-toi, tu sens pas bon ... smiley
                          .
                          L’homme lui, il drague ....
                          .
                          Il lui faut un grand bateau, avec des gros moteurs de 30000 chevaux, et une grille de fer avec des pointes, qu’il lance dans l’eau pour racler le fond, il laboure le fond de la mer, prend tout ce qui s’y trouve, le ramène sur le pont et fait ensuite le tri entre le bien et ce qui ne vaut rien ...
                          .
                          Ce n’est ni le même travail, ni les même outils, ni la même peine a se donner ...
                          Voilà smiley


                          • 1 vote
                            ged252 28 novembre 15:40

                            Et pour les hommes c’est compliqué, parce que comme le dit Jacques Lacan, je l’ai déjà dit, mais je le répète pour les simples d’esprit ; il n’y a pas de rapports sexuels .

                            Ainsi lorsque l’homme va chercher à aller draguer, il va se demander : c’est quoi la femme ?
                            Il va se dire : bon ça doit plus ou moins être comme un homme, tous les hommes ont au fond d’eux-mêmes, plus ou moins de culpabilité, de honte et de scrupules, enfin presque tous les hommes, sauf les pervers et les psychotiques. Et il projette cette idée sur les femmes.
                            .
                            Or ça ne marche pas comme ça, les hommes et les femmes, c’est comme les martiens et les Français, rien à voir, "Pas de rapport sexuel", c’est comme si il y avait entre hommes et femmes, une grille de fer avec des barbelés et un courant de très haute tension : 30000 volts entre les deux ;

                            Et donc l’homme va vers la femme avec cet "illusio" que c’est kif kif.
                            .

                            Mais pour la femme c’est pire car "la femme n’existe pas", une femme ne sait pas ce qu’est une femme, c’est pour ça qu’elles lisent les magazines comme "nous deux", "marie claire", pour savoir comment une femme doit se comporter,(comme l’explique les psychanalystes dans l’une des vidéo, sur mon profil, pour rappel) ... et les femmes en général, ne savent pas ce que sont les femmes, "les femmes n’ont rien à dire à propos d’elles-mêmes" Lacan.
                            Donc les femmes en plus, ne peuvent pas projeter sur les hommes ce que sont les femmes, pour imaginer ce que sont les hommes.
                            .
                            Et donc évidemment selon toutes ces considérations, c’est moins facile pour les femmes d’aller draguer, trop de risque et d’inconnus, et si elles font supporter ces travaux et ces risques aux hommes, elles refusent elles, de se lancer tête baissée dans l’eau glacée.
                            .
                            Enfin si les femmes ont une idée de ce que sont les femmes, pour elles les femmes sont un troupeau de "toutes pareilles", et la projection qu’elles font sur les hommes c’est que c’est un troupeau de "tous pareils".

                             smiley  smiley


                            • 2 votes
                              Hijack ... Hijack ... 28 novembre 16:20

                              Je ne vais quand même pas donner raison à Finkie ... mais, pour le coup, j’applique ici >>> l’exception qui confirme la règle : Oui, comparé à cette (ou même ces) foldingue (s), Finkie a tout à fait raison !


                              • 1 vote
                                wendigo wendigo 28 novembre 19:15

                                @Hijack ...

                                 Oui, ça me fait mal aux miches de le reconnaître mais pour une fois, il ne dit pas de connerie ...


                              • vote
                                ged252 28 novembre 20:46

                                Il ne faut pas interdire aux gens de dire du mal des femmes, au contraire, il faut les y encourager.
                                Dans le mal qu’ils diront, il y aura toujours des vérités, on fera le tri.
                                .
                                Je donne l’exemple : une fille c’est un bourricot au féminin.
                                .
                                Le problème avec les françaises c’est qu’elles sont immatures, même celles qui ont 25 - 35 ans. Pas toutes, hein, mais la grande majorité c’est ça, même si ça s’arrange un peu, elles laissent tomber le féminisme.
                                .
                                Allez à l’étranger vous verrez bien.


                                • 1 vote
                                  Hieronymus Hieronymus 28 novembre 21:34

                                  j’ai maté la vidéo
                                  la pouffe, la pouffiasse qui se la pète
                                  elle est tellement vide de pensée que pour elle le "politiquement correct" (et le féminisme en fait naturellement partie) tient lieu d’argument ultime et irréfragable
                                  partant de là toute opinion contraire même venant d’une personne "bien en cour" (le cas de Finkie) ne mérite même pas d’être considérée
                                  ce sont ces gens nuls à chier qu’on invite sans arrêt sur les plateaux pour nous faire la morale
                                  un conseil : jetez votre télé à la poubelle si c’est pas déjà fait


                                  • vote
                                    medialter medialter 28 novembre 22:05

                                    @Hieronymus
                                    "la pouffe, la pouffiasse qui se la pète"

                                    *

                                    Laquelle ? smiley


                                  • vote
                                    Hieronymus Hieronymus 28 novembre 22:40

                                    @medialter
                                    celle que tu veux  smiley

                                    perso je pense plutôt à celle qui a le petit sourire entendu de l’imbécile pétrie de certitudes

                                    quand vous voyez ce petit sourire en coin, vous savez d’avance qu’il est inutile d’essayer de discuter, le crétin a ses convictions qui lui servent de béquilles mentales


                                  • vote
                                    ged252 29 novembre 08:17

                                    Il y a des hommes qui pensent que ceux qui se plaignent du comportement des femmes sont des beaufs, des c.nards, des moches, des frustrés, c’est toujours de la faute des hommes, et jamais de la faute des femmes.
                                    .
                                    Ceux-là ont juste un problème de culpabilité qu’ils projettent sur les autres. Ils reprennent le vieux disque des pouvoirs publics, qui tourne depuis des dizaines d’années : c’est de la faute des français, ces salauds de français.
                                    .
                                    Mais l’argumentation du harcèlement peut se retourner. C’est juste que les femmes s’estiment à un prix trop élevé. 

                                    .
                                    Les femmes représentent l’offre et les hommes représentent la demande.
                                    Si les femmes estiment qu’elles ne sont pas payées assez cher, alors elles raréfient l’offre pour faire monter les prix, pour que les hommes les draguent davantage, ou pour qu’ils se donnent davantage de mal. En conséquence elles sont davantage sollicitées, mais les hommes étant frustrés, il y a aussi du harcèlement,
                                    .
                                    Si les femmes baissaient leur niveau de sélection, si elles diminuaient leurs exigences : leurs prix, les hommes seraient moins frustrés, et il y aurait beaucoup moins de harcèlement.
                                    .
                                    Voilà démonstration faite, le harcèlement c’est uniquement la faute des femmes, qui s’estiment à un plus élevé qu’elles ne valent.
                                    .
                                    Si les pouvoirs publics soutenaient cette version, les femmes l’adopteraient aussi, mais les pouvoirs publics ne sont là, que pour nous faire ierch, nous pourrir la vie.


                                    • vote
                                      Vraidrapo 29 novembre 18:26

                                      @ged252
                                      s’estiment à un plus élevé qu’elles ne valent

                                      ce n’est pas aussi évident, il faut paramétrer l’étude et le paramétrage dépend du degré d’objectivité de l’opérateur.

                                      Je pense à cet animateur de club de vacances en Méditerranée qui avait "séduit" plus de 300 vacancières en 6 mois, selon un témoin digne de foi. En l’occurrence, ce n’est pas une question de valeur, ces dames viennent s’éclater et il n’y a pas de calcul. Dans ma jeunesse, j’avais remarqué que solitaire dans la Région parisienne ou chez papa-maman dans le Midi, une jeune femmes n’affichait pas la même spontanéité vis à vis de l’approche masculine. Une exception à la Règle cependant : un de mes copains avait une bobine à la Dutronc et son sourire faisait craquer quelle que soit la Région géographique. Ceci nous amusait beaucoup.

                                      Pour ma part et paradoxalement, c’est au Maghreb que je me suis aperçu que je pouvais avoir beaucoup de succès avec les jeunes filles (sans abuser que l’on se rassure, je suis un gentleman). En métropole, je ne correspondais pas aux "canons" de ces jeunes filles sauf... lorsque j’étais accompagné. Peut-être que beaucoup manquaient d’imagination qd je paraissais disponible ?... De toutes façons comme j’ai toujours eu horreur des râteaux, étant donné mon statut social, je ne me suis jamais "précipité" sur quiconque ! (Que l’on me pardonne d’avoir parlé de moi, mais si ça peut faire avancer le Schmilblick ?...)


                                    • vote
                                      ged252 29 novembre 08:18

                                      Quand je vous dis que les hommes et les femmes, ça n’a rien à voir, vidéo : j’ai épousé une thailandaise



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ged252


Voir ses articles







Palmarès