• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > "Le groupe Etat islamique est une émanation de la CIA"

"Le groupe Etat islamique est une émanation de la CIA"

mat-hac a déjà posté cette vidéo exceptionnelle mais n'a pas attiré l'attention de l'internaute sur les propos très importants de l'historien et ancien ministre du Liban Georges Corm.

Il est très rare dans nos médias d'entendre un expert s'exprimer sur les liens entre la CIA et les millieux fondamentalistes wahhabites et leurs conséquences.

Ci-dessous la reprise du contenu de la page de la Radio-Télévision Suisse romande (RTS) relatant l'interview de l'historien libanais. Je rajoute les propos suivant de Monsieur Corm (après 13'35'') très explicites :

"(...) L'Islam à la mode wahhabite, c'est quelque chose d'uniquement porté par l'Occident, par l'OTAN. (...) L'Arabie saoudite est en réalité sous mandat américain depuis l'origine (...) vous avez cette manipulation du religieux qui est absolument détestable mais qui est là (...)"

Les puissances occidentales ont salué la défaite militaire du groupe Etat islamique en Syrie en mars dernier. Ce sont pourtant ces mêmes puissances qui ont créé les premières cellules islamistes dans la région, rappelle l'historien et ancien ministre du Liban Georges Corm.
 

Invasion américaine de l'Irak, ingérences étrangères en Syrie ou au Yémen, l'Occident participe largement du chaos au Moyen-Orient, estime Georges Corm, invité de Géopolitis. "On n'a jamais vu les puissances occidentales envahir avec autant de facilité des pays souverains, sous de faux prétextes parfois, et sans qu'il y ait une demande d'un Parlement démocratique, ni un vote du Conseil de sécurité, ce qui est assez ahurissant", déplore-t-il.

L'historien pointe même la responsabilité occidentale dans la naissance des cellules islamistes : "Les Américains sont très bavards", dit-il. "Madame Clinton nous a raconté comment ils avaient fabriqué tous ces mouvements islamistes déments et fous, qui ont semé la terreur dans toute la Syrie et en Irak." Et d'ajouter : "L'Etat islamique n'existe pas. C'est une émanation de la CIA et d'autres officines."

Georges Corm rappelle aussi les liens troubles entre le Renseignement américain et Al-Qaïda : "Toutes les cassettes vidéos de Monsieur Ben Laden arrivaient par le canal de la télévision Al Jazeera. Et au Qatar, il y a la plus grande base militaire américaine. Il nous faut quand même réfléchir un peu… !"

"En Israël, il faut mettre fin au système d’apartheid"

Le 9 avril dernier en Israël, le Likoud, parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, est arrivé en tête des élections législatives. Cette victoire ne changera pas au fond le sort des Palestiniens, estime Georges Corm : "La seule différence entre un gouvernement travailliste et celui de Monsieur Netanyahu, c’est que les travaillistes ont la parole plus légère. Le Likoud a la parole dure et la main dure, mais les travaillistes (lorsqu'ils étaient au pouvoir, ndlr) ont eu la main dure aussi : c’est avec eux qu'a commencé et que s’est intensifiée la colonisation".

Pour l'essayiste libanais, la résolution du conflit, vieux de 71 ans, ne peut se faire qu'en "mettant fin au système d'apartheid, comme cela s’est réalisé en Afrique du Sud ou même en Algérie".

Peu avant la victoire de Netanyahu, le président américain Donald Trump avait reconnu la souveraineté d’Israël sur du plateau du Golan, ce territoire syrien annexé en 1967. "Monsieur Trump ne dit pas le droit international. C’est le rôle des Nations unies, qui ne reconnaissent ni l’annexion du Golan ni Jérusalem comme capitale d'Israël", souligne Georges Corm.

La Ligue arabe a timidement protesté lorsque Washington a reconnu l'annexion du Golan, et même au moment de reconnaissance de Jérusalem comme capitale de l'État hébreu. Selon l’économiste libanais, "la Ligue arabe a cessé d'exister. Je dirais que ce n'est plus qu'une annexe de l'OTAN. (...) Je crois qu'aucun Arabe dans son bon sens vous dira que les rois et les chef d’États arabes les représentent."

Après l'EI, l'Iran premier ennemi des Etats-Unis

La République islamique d'Iran est aux yeux de Washington le premier ennemi à combattre. "Une iranophobie est devenue très envahissante, qui empêche de raisonner et de réfléchir", relève Georges Corm.

"Une des raisons majeures de cette diabolisation est le soutien de l'Iran à la question palestinienne", dit-il. "Rappelons-nous le temps du Shah d'Iran. Le shah était adoré et respecté. Et pourtant sa politique ressemblait à celle d'aujourd'hui. Sauf sur un point : le shah avait de très bonnes relations avec l'Etat d'Israël".

Zahra Alsagban, Marcel Mione

 

Tags : Etats-Unis Irak Iran Israël Moyen-Orient Guerre OTAN Ben Laden Syrie Manipulation Islamisme




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • 2 votes
    ezechiel ezechiel 28 mai 12:04

    "Le groupe État islamique est une émanation de la CIA"

    L’État Islamique, (ou plutôt califat islamique comme le dénomment eux-mêmes les jihadistes dans leurs périodiques diffusés sur Internet (Dabiq, dar-al-islam, Rumiyah,...) existe depuis 1400 ans, il a connu une interruption à partir de 1924 (chute du califat ottoman), avant de renaître brièvement en ce début de XXIème siècle.

    Il ne doit donc rien aux USA.

    Que les USA ait utilisé les jihadistes pour favoriser leurs intérêts commerciaux contre l’URSS, c’est un fait, cela ne fait pas pour autant d’eux les créateurs de ce mouvement.


    • 2 votes
      Djam Djam 28 mai 16:30

      @ezechiel
      Exact, mais... le mouvement d’aujourd’hui doit grandement aux $$$ américains comme les Frères Musulmans doivent beaucoup à la £ anglaise. Ben Laden, l’arlésien utile de la CIA, mort ailleurs qu’enveloppé et jeté à la mer, bossait assez sereinement avec cette même CIA...
      Ce n’est pas l’EI qui est le plus grave danger, mais bien nos "amis" (?) anglos américains qui ne cessent depuis des décennies d’allumer des feux partout où leurs intérêts économiques et impérialistes ne sont pas totalement imposés.
      L’invention du Jihadiste criant Allah Akbar est une nauséabonde invention des guerres hollywodiennes, mais non moins criminelles, de l’occident angloricain malade et ivre de toute puissance.


    • 1 vote
       Saladin Saladin 29 mai 01:37

      @ezechiel T’essayes d convaincre qui avec ta logorrhée ?? Tu veux confondre la grande civilisation islamique avec ces barbares sorti des laboratoires américains ? Pourquoi pas, fais toi plaisir, y aura toujours, quelqu’un pour te lire sur un forum...


    • 1 vote
      ezechiel ezechiel 28 mai 12:06

      "Une des raisons majeures de cette diabolisation est le soutien de l’Iran à la question palestinienne"

      Ce n’est pas que cela.


      • 4 votes
        joeblow 28 mai 13:23

        Bon article.

        Hé oui, malheureusement il y en a encore qui croient que l’état islamique se finance par lui-même. 50’000 hommes à armer, nourrir, organiser, soigner, fournir des centaines des derniers pick up Toyota de l’année équipé de mitrailleuses lourdes, et, dans le convoi ci-dessous, escorté par un hélicoptère Apache américain.

        https://www.youtube.com/watch?v=wL_fZIRvp3k


        • 2 votes
          pegase pegase 28 mai 14:46

          Il est très rare dans nos médias d’entendre un expert s’exprimer sur les liens entre la CIA et les millieux fondamentalistes wahhabites et leurs conséquences.

          -

          On est légèrement au courant sur ce forum, à part peut être maQiavel qui tourne toujours en dérision complotiste ce genre d’affirmation, alors que dès le début du conflit le colonel R.Chamagne avait tout déballé, le général Desportes avait tout déballé sous serment au Sénat, Clinton avait tout déballé face caméras, le général Wesley Clarck aussi ...Ce n’est plus un secret pour personne, seul nos médias continuent de faire semblant ...

          @ezechiel, l’état Islamique n’a strictement rien à voir avec le "califat islamique" que vous évoquez (de 1400 ans), il s’agit ni plus ni moins que d’un bataillon créé de toute pièce par les américains pour combattre le régime syrien ... avec de l’appui feux aérien, de la logistique, des renseignements, des images satellites etc ...


          • 1 vote
            ezechiel ezechiel 29 mai 10:00

            @pegase "l’état Islamique n’a strictement rien à voir avec le "califat islamique""

            Le but de Daech est bien de rétablir le califat islamique, c’est ce qu’expliquent ses dirigeants, ainsi que dans ses différentes revues publiées par Daech, dont "Rumiyah" (Rome, revue sous intitulée :"réjouis-toi, mujhahid, par Allah, nous n’arrêterons le Jihad que lorsque nous nous reposerons sous les oliviers de Rome"


          • 2 votes
            pegase pegase 30 mai 00:11

            @ezechiel
            -
            Rétablir le califat comment ? smiley 

            ... c’est du pipeau complet !

            Sans appui militaire et logistique de l’occident ces gens ne sont rien, ils ne savent pas fabriquer des armes, ils sont à des années lumières des technologies modernes, et ce ne sont pas les russes qui vont les armer !

            Ce sont juste les pions des super puissances dans l’échiquier mondial

            ... ils ne disposent pas d’aviation, pas de satellites, pas de porte avion, encore moins de sous marins ...

            ils ne peuvent pas aller pisser un coup sans être vu par une kyrielle de satellites espions russes, américains, français, chinois ...


          • vote
            ezechiel ezechiel 30 mai 11:15

            @pegase "Sans appui militaire et logistique de l’occident..."

            L’État Islamique n’a pas eu d’appui logistique de l’occident.

            « Environ 90% des armes et des munitions (97% en Syrie et 87% en Irak) utilisées par l’EI répondent aux normes de l’ex-Pacte de Varsovie et sont originaires principalement de Chine, de Russie et d’Europe de l’Est. Les armes et les munitions de calibre Otan sont beaucoup moins répandues, représentant respectivement 3% et 13% du total », souligne le CAR.

            En grande partie, l’arsenal de l’EI a été constitué par le pillage des stocks des forces syriennes et irakiennes, après la prise de bases alors occupées par ces dernières. Ce fut le cas à Mossoul ou encore, plus récemment, à Palmyre où les jihadistes s’emparèrent de 26 chars, de 13 pièces d’artillerie et de 5 systèmes sol-air.

            Mais pas seulement. En effet, l’EI a aussi mis la main sur des armes qui avaient été livrées par les États-Unis et l’Arabie saoudite (notamment) à des mouvements hostiles à Bachar el-Assad, comme le Jaysh Al-Nasr, une coalition de groupes rebelles de l’Armée syrienne libre (ASL), ou encore la New Syrian Army."

            http://www.opex360.com/2017/12/15/un-rapport-fait-la-lumiere-sur-lorigine-des-armes-utilisees-par-lei/

            ------------------------------------
            "...ces gens ne sont rien, ils ne savent pas fabriquer des armes, ils sont à des années lumières des technologies modernes, et ce ne sont pas les russes qui vont les armer !"

            C’est pour ça qu’ils ont été vaincu.


          • vote
            Vraidrapo 2 juin 17:54

            @ezechiel
            Je rappelle quand même cette info capitale donnée à l’époque par des journalistes de terrain :
            " 60,000 militaires irakiens (avec des canons et des chars lourds) ont été vaincus par 6,000 de l’EI montés sur des 4x4 "
            " les officiers irakiens avaient déserté abandonnant leurs troupes désemparées"

            D’ici à penser que les "Officiers" ont été achetés par la CIA, il y a un pas que je franchis allègrement !


          • 7 votes
            Hijack ... Hijack ... 28 mai 14:52

            Que tous les groupes soi disant islamiques sont une émanation de la Cia n’est plus un secret pour personne. Les Usa ne le cachent même pas, tellement c’est gros ... et plus c’est gros et plus ça passe... même à sec !

            Le plus simple est de se poser la question à qui ça sert ... à tous les coups pas aux States, mais à leur maître sioniste. Maître sioniste, qui lui aussi ne le cache même pas. 

            Dons, sur ordre, les Usa créent, mettent en place ... arment, financent via les saoudiens/qataris (en leur faisant croire tout et n’importe quoi) ... toutes sortes de groupes terroristes, qui ont le même siège, ou maison mère : Cia.

            .

            Général Desportes : Obama n’a pas créé Daech, mais les Etats-Unis sont responsables

            .

            Le pire, c’est qu’in fine, ce ne sont même pas les USA qui en tireraient bénef, mais bien Israël, non pas pour les richesses, mais bien plus diabolique ... pour un plan établi depuis des siècles. De plus le tracé de l’Etat islamique en Syrie ressemble étrangement au tracé du Grand Israël.

            .

            On peut comprendre que bcp de gens ne peuvent admettre cette réalité ... normal, ça bousculerait totalement, toutes leurs précédentes idées ... sauf quelques personnes sortant du lot. Et sortir du lot, c’est pas facile ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Richard


Voir ses articles







Palmarès