• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Hobbit : Le retour du roi du Cantal

Le Hobbit : Le retour du roi du Cantal

Aujourd'hui je voudrais vous faire partager une oeuvre majeur méconnue signé Léo Pons (17 ans au moment des faits) que frederique jambon lobbyiste netflix en chef ne vous commentera jamais. (si ses vidéo arrivent à passer la modération, celle ci devrait y arriver aussi, ou alors c'est que ...)
Bon visionage et bonne journée

Tags : Cinéma




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    Clocel Clocel 11 février 16:53

    Sympa ! smiley


    • vote
      sls0 sls0 11 février 19:54

      Agréablement surpris, à 17 ans !

      Trouver les endroits.

      Trouver les figurants.

      Ecrire le scénation.

      Filmer comme un pro.

      Diriger les figurants.

      Le montage, peut être un petit peut trop de plans coupe lors des dialogues, on peut laisser la phrase complète sans changer de plan. Sinon bien monté.

      Sérieusement en avance sur son âge.


      • vote
        makhno makhno 11 février 19:58

        Ouais , pas trop mal... !

        Mais j’aurais pensé que BILBO défendrait le Comté avant le Cantal.... !!

        Peut-être encore cette curieuse attirance pour le fameux ALIGOLLUM.... !??


        • vote
          Guepe maçonne Guepe maçonne 11 février 20:08

          Tiens , ça passe la modération, ce genre de texte ? On peut se foutre de la gueule d’un autre auteur directement dans le texte de l’article mdr.


          • vote
            tobor tobor 14 février 00:28

            C’est un peu le Mozart du nanar en quelque sorte...

            D’une "folle originalité" doublée d’une rigueur académique irréprochable, le petiot a sût créer l’événement autour de son projet/caprice un peu foufou, disons légèrement mégalomaniaque. Néanmoins, il n’arrivera pas à me captiver plus que les petites minutes d’un survol : Ça ne me dit rien, on dirait quelqu’un sponsorisé par du fromage qui a amené sa webcam en jeu de rôle (sorry mec si tu me lis, c’est mon ressenti).

            Je connais un autre jeune réalisateur/acteur, il a commis dès ses 18 ans quelques agglomérats d’autosatisfaction absconse en format court puis s’est lancé dans un long métrage produit et tout et tout. L’avenir d’un cinéma de qualité semble de toute façon très incertain depuis un temps... L’univers de la télé-réalité a ouvert un champs des possibles surdimensionné !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

wendigo

wendigo
Voir ses articles


Publicité





Palmarès