• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Moment Curieux / Les Papyrus de Merer

Le Moment Curieux / Les Papyrus de Merer

Le papyrus de Merer est un document administratif qui témoigne du transport de blocs de calcaire, de la carrière de Tourah, en direction du plateau de Gizeh.

Si son authenticité ne semble pouvoir être remise en cause, nous revenons sur le lien entre ce document et la construction de la pyramide, qui semble plus qu'extrapolé. Présentée comme la preuve indiscutable de la construction de la Grande Pyramide de Gizeh, la pyramide dite de "Kheops", par et pour le pharaon Khéops, que relate réellement cet inspecteur Merer dans ses fameux Papyrus ?

Que décrit-il de la construction ?

Comment les égyptologues tirent leur conclusion ?

Et si la pyramide était déjà construite quand Merer écrit ces lignes ? Cela changerait-il la compréhension de ce texte ?

Basée sur l'analyse de l'étude publiée, et le documentaire associé, cette video revient sur cette preuve "indiscutable" , que nous allons pourtant nous autoriser à discuter, et où l'objectivité des conclusions et autres interprétations est a géométrie variable.

Lien : https://www.youtube.com/channel/UCyVPaIiBL9ieiyMeoCTR0SQ

Tags : Egypte Archéologie




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 2 votes
    gaijin gaijin 25 avril 09:53

    ce qui est rigolo c’est que s’il est considéré comme la preuve c’est qu’avant il n’y en avait pas ......


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 25 avril 12:54

      @gaijin
      Bonne remarque ! Surtout que ce document n’est même pas une preuve. Amener des pierres sur le site des grandes pyramides ne veut pas dire qu’on les construit. Il y a bien d’autres édifices sur ce lieu.


    • vote
      Heron Heron 25 avril 16:47

      @gaijin

       smiley

      Oui, pas plus avant que maintenant, mais chuuuttt ! Vil conspirationniste .. smiley


    • 5 votes
      medialter medialter 25 avril 14:08

      Comme toujours, les zozoticiens qui se précipitent pour voir dans Merer la preuve d’une construction contemporaine de Gizeh abusent d’une coïncidence volontairement trafiquée : celle qui ferait correspondre la datation du papyrus de Merer avec les datations au C14 de Gizeh. Or si on se réfère au document en question (p 1305), on se rend compte que ces datations varient d’un millénaire selon les échantillions, en gros de 4000 à 5000 BP)
      *
      Ce que la plupart des zététoches ne savent pas, par inculture dogmatique ou par politique de l’autruche, c’est que le C14 mesure la datation de la matière organique (et non celle de la construction). Donc si on considère la datation la plus ancienne, disons 5000 BP, cela signifie juste qu’il y a eu une activité humaine à cette époque (ici relative au charbon de bois - charcoal -, d’où la mesure a été faite).
      *
      En clair, Il n’existe aucune preuve de la construction de Gizeh à cette époque. Ces blocs qui ont été transportés jusqu’à Gizeh n’ont été utilisés que pour le parement. Donc outre le fait que ces blocs furent "probablement" (je cite) transportés "à destination de Gizeh" (on pourrait tout aussi bien dire pour sa rénovation), il n’en demeure pas moins que Gizeh pourrait tout aussi bien être un monument bien plus ancien et trouvé là par une civilisation naissante. Pas la moindre trace de sa construction dans la littérature égyptienne, qui consignait tout


      • vote
        Heron Heron 25 avril 16:44

        @medialter :"il n’en demeure pas moins que Gizeh pourrait tout aussi bien être un monument bien plus ancien et trouvé là par une civilisation naissante."

        Tss-tss… C’est totalement exclu ! C’est le tombeau de Khéops point final !!

        Bon c’est vrai que si on prend son père Snéfrou, auquel on attribue 3 Pyramides (pyramide rhomboïdale, pyramide rouge, pyramide de Seïlah), donc trois tombeaux ?? La question de savoir si ils ont coupé son corps en trois se pose.. smiley smiley



      • 2 votes
        medialter medialter 25 avril 17:32

        @Heron
        A l’époque d’Apostrophe il aurait presque pu paraître sympathique, un petit côté Depardieu sorti droit d’une tenue de soirée, déjà avec la même perversion : dans le kiosque à billets de loterie en question de cette émission de 1975, il introduit pas moins de 8 mesures, cad 8 chiffres initiaux ! Déjà qu’avec 6 chiffres, au petit jeu académique, on sait qu’on peut parvenir à quasi n’importe quel chiffre entre 0 et 1000, alors avec 8, et la possibilité d’adjoindre des puissances de 10, on peut parvenir à n’importe quel chiffre de l’univers convenu d’avance. Gizeh, c’est juste 2 chiffres, la hauteur et la base, qui donnent le rapport 14/11, puis Phi et Pi. Sacré escroc, mais comme beaucoup en redemandent, pourquoi il se gênerait ?  smiley


      • vote
        Lheureux Philippe Lheureux Philippe 26 avril 11:58

        http://www.lulu.com/shop/philippe-lheureux/grande-pyramide-dégypte-les-sept-vérités-qui-dérangent/paperback/product-23513635.html Cliquez sur Aperçu, juste sous la couverture, attendez une minute que l’image de couverture se charge et ensuite vous pourrez lire deux vérités techniques sur la grande pyramide.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Heron

Heron
Voir ses articles







Palmarès