• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le propriétaire de Facebook admet devant le Congrès qu’il censure les (...)

Le propriétaire de Facebook admet devant le Congrès qu’il censure les informations relatives à la sécurité des vaccins

Le propriétaire de Facebook, Mark Zuckerberg, a témoigné devant le Comité des Services Financiers de la Chambre au Congrès Américain le 23 octobre 2019. L’un des représentants qui a interrogé M. Zuckerberg était membre du Congrès de Floride, le Député Bill Posey.Ce membre du Congrès, le Député Posey, s’est adressé à Monsieur Zuckerberg en ces termes :

"Malheureusement, certains acteurs politiques et des médias considèrent que leur rôle est de « cajoler » Facebook pour qu’ils censurent le discours des utilisateurs. En avril, j’écrivais que j’étais déçu que Facebook envisage de restreindre le droit à la liberté d’expression au sujet des risques associés aux vaccins. Je soutiens la vaccination des enfants et des adultes, mais je soutiens également la communication ouverte et franche sur les risques des vaccinations.

Chaque personne devrait prendre des décisions en matière de vaccination avec des informations complètes. Conscient des incertitudes quant aux risques de la vaccination, le gouvernement fédéral a créé un fonds fiduciaire pour la vaccination qui a versé plus de quatre milliards de dollars pour indemniser les personnes dont la santé a été endommagée par la vaccination. Il n’y a pas d’affirmation plus claire, ni plus convaincante du risque associé aux vaccinations que l’existence du relevé de paiement de ces fonds de dédommagement. Des recherches médicales ont établi les cas et le contexte des risques spécifiques associés aux vaccinations. Je vous ai écrit lorsqu’un autre député a affirmé que le risque de vaccination ne devrait pas exister et que Facebook devait surveiller les communications relatives aux risques liés à la vaccination. Aujourd’hui, vous avez déclaré que vous croyiez qu’il fallait donner la parole aux gens.

Monsieur Zuckerberg, Facebook est-il en mesure de nous assurer qu’il soutiendra les utilisateurs lors de discussions et de communications ouvertes et équitables sur les risques, ainsi que sur les avantages des vaccins ?"

La réponse de M. Zuckerberg :

"Monsieur le Député, je vous remercie pour votre question Nous tenons beaucoup à donner la parole au public ; nous tenons aussi à la liberté d’expression ; ce sont quelques-unes des valeurs fondatrices de la société. Dans le même temps, les membres de notre communauté nous répètent sans cesse que les gens veulent que nous arrêtions de propager de la désinformation. Nous essayons donc de nous concentrer sur la désinformation susceptible de causer très vite des préjudices physiques. Et cela peut inclure la publication de conseils de santé particulièrement trompeurs. Il y a quelques mois, un canular se répandait comme une traînée de poudre et qui disait …"

Le membre du Congrès, le Député Posey Posey :

"Parlons simplement de ce sujet, car notre temps est très limité. Êtes-vous sûr à 100% que les vaccins ne causent aucun préjudice à qui que ce soit sur cette planète ?"

Zuckerberg :

"Monsieur le Député, je ne pense pas que quiconque puisse être certain à cent pour cent, mais ma compréhension du consensus scientifique est que…. il est important que les gens reçoivent leurs vaccins."

Le Député Posey :

"Mais vous avez dit, votre plate-forme a précisé que vous vouliez… vous croyiez qu’il était important de donner la parole aux gens. Est-ce qu’une personne ne devrait pas avoir la possibilité d’exprimer une opinion différente de la vôtre ?

Je veux préciser que plus de quatre milliards de dollars ont été versés par le Fonds à des milliers de personnes.Ne pensez-vous pas que les gens devraient pouvoir disposer des informations pour faire un choix éclairé ?"

Zuckerberg :

"Monsieur le Député, c’est ce que je fais. Et c’est pourquoi nous n’empêchons pas les gens d’afficher sur leur page des informations qui ne sont pas exactes. Mais si quelqu’un veut publier une information sur les vaccins ou les anti-vaccins, ou s’il souhaite rejoindre un groupe où les gens discutent de ce contenu, nous ne l’empêchons pas de le faire. Nous ne sortons pas de notre ligne rédactionnelle en nous assurant que nos recommandations n’encouragent pas les gens à rejoindre ces groupes. Nous décourageons cela."

Député Posey :

"Eh bien, comment vous y prenez vous pour décourager cela ?"

Zuckerberg :

"Eh bien, il existe un certain nombre de tactiques différentes. Par exemple, si quelqu’un tape, dans la zone de recherche, quelque chose qui pourrait conduire à un contenu anti-vaxx, nous ne lui recommandons pas cette recherche anti-vaxx. Si vous tapez exactement le nom d’un groupe, vous pouvez entrer en contact avec ce groupe. Nous n’allons pas le cacher, ni vous empêcher de le rejoindre. Mais nous n’allons pas recommander ou faire tout notre possible pour montrer aux gens un contenu qui encouragerait les gens à se joindre à ces groupes. Mais les gens peuvent partager ce contenu…."

Député Posey :

"De nombreuses personnes touchées par cette politique sont en fait des parents d’enfants handicapés, et je ne pense pas que nous, ou vous-même, devrions être si prompts à leur tourner le dos. Si vous regardez les statistiques, je pense que vous faites une fameuse erreur."

Par Brian Shilhavy Rédacteur en chef, Health Impact News, 31 octobre 2019

Rep. Posey’s Exchange with Mark Zuckerberg – VIDEO

Ajoutons qu’il en est de même pour Google qui a reçu ses consignes au point d’EXPURGER TOTALEMENT depuis août dernier le site d’Initiative Citoyenne (* source de cet article) du moteur de recherche, espérant ainsi faire croire qu’ils ne censurent rien, mais tout en rendant impossible l’accès à notre site pour tous ceux qui ne nous connaissent pas. L’establishment est en effet bien conscient que les personnes en recherche d’informations indépendantes qui viennent lire sur ce site ne seront ensuite plus jamais rattrapables par leurs mensonges à deux sous, lesquels se caractérisent par : 1) l’absence d’arguments (ils consistent toujours en des affirmations, basées sur de simples arguments d’autorité, et des dénis et minimisations systématiques des risques vaccinaux 2) la répétition (comme ils sont inconsistants et intellectuellement atterrants, l’establishment ne peut espérer compenser une telle absence de qualité que par la quantité, c’est-à-dire l’effet « lavage de cerveau » avec la complicité des merdias…

Voir aussi :

Zuckerberg plaide pour plus de liberté d’expression

Marc Zuckerberg défend la liberté d’expression et se fait critiquer pour son double discours

Désinformation sur les vaccins : annonce de la Déclaration de l’OMS sur Facebook et Instagram (extrait croustillant quand on sait que l’OMS est largement financée par le secteur privé et divers fabricants de vaccins :

« L’Organisation mondiale de la Santé se félicite de l’engagement pris par Facebook de veiller à ce que les utilisateurs du réseau social trouvent des informations factuelles sur les vaccins par l’intermédiaire des fonctions de recherche, des groupes, des pages et des forums d’Instagram et de Facebook lorsqu’ils recherchent informations et conseils.

Facebook orientera ses millions d’utilisateurs vers les informations précises et fiables sur les vaccins publiées par l’OMS en plusieurs langues, pour garantir que les messages vitaux sur la santé parviennent jusqu’à ceux qui en ont le plus besoin.

L’Organisation mondiale de la Santé et Facebook sont en discussion depuis plusieurs mois pour que les gens soient en mesure d’accéder à des informations fiables sur les vaccins et pour limiter la propagation des contrevérités ». )

Source : http://initiativecitoyenne.be/2019/11/le-proprietaire-de-facebook-admet-devant-le-congres-qu-il-censure-les-informations-relatives-a-la-securite-des-vaccins.html#ob-comment-ob-comment-99596236

Tags : Vaccins Censure Médias Facebook




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 2 votes
    JL 3 février 12:11

    erci pources infos.

     

     Ce matin, des "experts" disaient sur France Culture :

     

    L’un : "vaccinez vous contre la grippe"

    L’autre : "se laver les mains c’est symbolique". (Sic)


    • 2 votes
      laertes 3 février 15:54

      Contrairement à ce qu’on croit, se laver les mains ce n’est pas seulement un geste symbolique . On pense bien sûr à Ponce Pilate qui je le rappelle était magistrat en Judée. Pour les magistrats romain se laver les mains et et se purifier avant de prendre une décision. On peut donc constater que l’élément symbolique se confond parfaitement avec l’élément sanitaire.


      • vote
        tobor tobor 3 février 22:45

        @laertes
        Encore faut-il savoir se laver les mains...
        Il faut se les savonner et brosser sous les ongles si on les a longs. Puis si c’est dans un lieu publique, le fait de se rendre aux toilettes, de toucher la poignée de porte peut suffire à transmettre un virus un peu résistant au froid, donc pouf, l’effet contraire.

        Surtout chez Ponce-Pilate en Judée, l’été bien chaud, si une petite assemblée devait prendre une décision commune en se lavant les mains à l’eau et en se passant la serviette, c’est plutôt la distribution générale...


      • 2 votes
        tobor tobor 3 février 22:30

        Le site d’initiative citoyenne fait parti de ces rejetés du google-world, n’hésitez-pas à garder et à diffuser ce lien si le contenu vous semble intéressant. Il ne sera plus référencé par ce moteur de recherche (les autres moteurs de recherche, s’ils sont plus garant de la vie privée, retransmettent généralement les résultats de google), donc uniquement accessible via des liens directs.

        Facebook a fait reluire les avantages d’une centralisation de la communication en tablant sur la facilité mais c’est juste la voie de l’asservissement. La communication se doit d’être ouverte, diversifiée, accessible et surtout, décentralisée en rhizomes et en niches. Les GAFAM visent tout le contraire.


        • 6 votes
          Hieronymus Hieronymus 3 février 23:40

          merci de soulever ce problème de la sécurité des vaccins, sujet très tabou

          ce n’est pas que Facebook qui censure, quand je cherche des infos sur Youtube ou Google sur les accidents de vaccinations, impossible de trouver des stats valables ou des infos, à peine 1 ou 2 vidéos d’un vieux pharmacien

          c’est inquiétant pour un sujet aussi grave mais c’est à l’évidence volontaire, de puissants lobbies font règner une omerta absolue sur la tragédie des accidents vaccinaux

          aussi ces 11 vaccins obligatoires constituent un crime très grave de santé publique et personne ou presque n’en parle, beaucoup de ces vaccins sont inutiles et certains sont même très dangereux

          on se réveillera trop tard quand le mal sera fait smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès