• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Le Samedi Politique : Gilets Jaunes : Michel Thooris (France Police – (...)

Le Samedi Politique : Gilets Jaunes : Michel Thooris (France Police – Policiers en colère) dénonce une répression policière inédite 

DES DIZAINES DE GILETS JAUNES MUTILES A VIE

Avec des centaines de blessés et des dizaines de Gilets Jaunes mutilés à vie, les répressions policières et judiciaires commandées par l’exécutif sont inédites. Depuis le 17 novembre et 13 samedis de mobilisation des Gilets Jaunes, on dénombre 8400 interpellations et 1800 condamnations. 

DES ORDRES REPRESSIFS INEDITS CONTRE LES GILETS JAUNES

Arrestations préventives, usage des LBD 40 et des GLI F4, blessures de guerre et mutilations de certains manifestants, Michel Thooris, secrétaire général du syndicat France Police – Policiers en colère, revient sur la réponse répressive du gouvernement sans détour. 

 

Tags : Police Emmanuel Macron Christophe Castaner Gilets jaunes




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • 12 votes
    barbarello 16 février 17:41

    Ils sont bien gentils les policiers de policiers en colère qui dénoncent les ordres reçus, 

    mais ça me les brise menues, à force, que par corporatisme et copinage ils ne disent pas AUSSI qu’il y a dans leurs rangs quelques belles poignées de fils de putes d’enculés de leur race (à jeter dans la seine ???!) qui se sont fait plaisir avec leurs grenades lbd lacrymos et matraques, en défonçant pendant 2mois1/2 avec zèle des pauvres gens femmes et vieux y compris !!! 


    • 3 votes
      Duke77 Duke77 17 février 00:46

      @barbarello Exact. Cette hypocrisie est puante...


    • 4 votes
      Nicosan 16 février 20:25

      Bon, je vais etre sincère, j’ai coupé le visinage au bout de 20 minutes.

      Sérieusement, je ne pouvais plus entendre ce flot continu de conneries et d’hypocrisie de la part de ce syndicaliste, et surtout, autant en aussi peu de temps.

      Ce type devrait changer de métier, incompétent et ignorant de ses missions et de ses prérogatives. Du plus, les paroles que j’ai pu entendre de sa bouche, me laisse à penser que ce type semble être quelqu’un d’extrêmement dangereux dans le cadre de ses missions, pour lui, ses collègues et surtout les citoyens qui pourraient croiser son chemin.

      Je ne trouve pas cela rassurant de savoir que la sécurité publique soit entre les mains de gens comme lui, surtout quand il avoue que sa mission est de protéger les institutions, et que les institutions.


      • vote
        barbarello 16 février 20:29

        @Nicosan

        Ah c’est possiblement intéressant ça. Pouvez vous me pointer la minute où il déclare cela au sujet des institutions et de son rôle protecteur d’elles, pour me faire gagner du temps ? 


      • 1 vote
        Nicosan 16 février 20:38

        @barbarello

        4’30


      • 2 votes
        gaijin gaijin 17 février 09:51

        @barbarello
        ben en même temps c’est un policier .....j’ai perdu quelques bons copains comme ça ......il a le mérite de dire la vérité du métier de policier : peu importe les ordres
        ici un autre donne une info importante :
        https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/acte-14-nos-politiques-ont-enfin-80620
        modification du code de déontologie en 2014 : " on est passés de défenseurs des libertés individuelles a défenseurs des lois. "


      • 1 vote
        barbarello 17 février 10:55

        @gaijin

        J’avais un certain respect pour les policiers et assimilés. 
        Je l’ai perdu il y a environ 2 mois, et ce Langlois je ne l’apprécie pas des masses non plus, somme toute ; mais je vais écouter sa nouvelle intervention que vous me proposez, pour voir si il a changé de registre et donc m’a enlevé l’envie de lui donner des baffes. 
        .
        Seule leur désobéissance en masse affirmée et affichée,
        ET
        leur engagement clair et net pour travailler à séparer pouvoir policier et pouvoir politique, pourra éventuellement me les faire respecter à nouveau. 


      • 1 vote
        barbarello 17 février 11:23

        Mmmmh, j’aurai du écrire plutôt ça, sinon ça ne tient pas la route 
        ---> 
        leur engagement clair et net pour travailler à séparer pouvoir policier d’un certain pouvoir politique 


      • 3 votes
        gaijin gaijin 17 février 12:58

        @barbarello
        mais vous touchez là a la structure fondamentale de ce que nous appelons civilisation ......la police , l’armée ....sont le bras armé* du pouvoir politique ( quel que soit sa forme et sa nature ) c’est a dire le moyen grâce auquel on maintien les individus en servitude au profit des dirigeants ( quels que soit leur forme nature et prétexte ).
        * l’autre bras c’est la production et la diffusion de fictions destinée a convaincre de la légitimité du pouvoir ....( religion , politique , etc )


      • 1 vote
        barbarello 17 février 13:22

        @gaijin

        Ben en fait il y en a pas mal de bras il me semble, c’est plutôt genre Shiva ou Octopuss  smiley 
        Et si on envisageait qu’un pouvoir politique de nature et de formes différentes soit possible, et devenu dans l’air du temps, ou tout du moins cette possibilité nécessaire approche ? 
        La "stabilité" de la nature des dirigeants, leurs circuits de désignation, doivent être repensés. 
        Je ne partage pas votre drapeau, puisque j’ai parlé de dirigeants, n’est ce pas ? 
        .
        PS. Tiens mon "commentaire" sur ce minable flic larvesque a disparu...  smiley 


      • vote
        gaijin gaijin 17 février 16:00

        @barbarello
        " Et si on envisageait"
        je n’envisage rien mon seul propos est de ( dans la mesure de mes moyens ) cerner le réel ensuite seulement on peut envisager des choses
        " dirigeants"
        ça dépend de ce que vous entendez par là des individus en charge de la coordination peuvent exister dans un réseau horizontal ça n’en fait pas des dirigeants c’est a dire des bergers qui décident ou doivent aller le troupeau de mouton .....par exemple chez les pirates ( la seule véritable tentative de démocratie ayant existé ) le capitaine pouvait a tout moment être mis en minorité et changé ce qui n’implique pas qu’il l’était toutes les 5 min mais que seuls pouvaient se maintenir a ce poste des individus qui allaient dans le sens du collectif ....( il ne faut pas croire non plus que tout le monde se bat tout le temps pour être le chef ce n’est pas vrai, la plupart des gens ne veulent pas du poste )


      • vote
        barbarello 17 février 16:58

        @gaijin
        " Et si on envisageait" 
        je n’envisage rien mon seul propos est de ( dans la mesure de mes moyens ) cerner le réel ensuite seulement on peut envisager des choses 
        Dans la mesure de mes moyens je m’attache aussi à cerner le réel, et à partir de mes constats et compréhensions d’envisager des améliorations souhaitables, possibles, et partageables par le grand nombre. 
        .
        " dirigeants" 
        ça dépend de ce que vous entendez par là des individus en charge de la coordination peuvent exister dans un réseau horizontal ça n’en fait pas des dirigeants c’est a dire des bergers qui décident ou doivent aller le troupeau de mouton .....par exemple chez les pirates ( la seule véritable tentative de démocratie ayant existé ) le capitaine pouvait a tout moment être mis en minorité et changé ce qui n’implique pas qu’il l’était toutes les 5 min mais que seuls pouvaient se maintenir a ce poste des individus qui allaient dans le sens du collectif ....( il ne faut pas croire non plus que tout le monde se bat tout le temps pour être le chef ce n’est pas vrai, la plupart des gens ne veulent pas du poste )
         
        Je suppose que vous parlez d’un équipage de bateau et non pas des cités pirates ; ça a son importance l’échelle, car on ne pense pas un système politique de la même manière et avec les mêmes processus pour un bateau de quelques dizaines d’occupants soudés, une cité de quelques milliers, ou un pays de 66 millions d’âmes aux envies bien variées... 
        Ainsi, cette sorte de démocratie directe des bateaux pirates me séduit guère pour la transposer à l’échelle d’un pays comme système.
        Je préfère un système d’assemblées parlementaires et de divers conseils de régulation ceci au niveau national, ayant le temps de réfléchir avec sérieux aux problèmes posés et le pouvoir de diriger et décider pour l’ensemble de la population pendant une période de temps limitée (je vous l’ai déjà dit, et vous avait répondu sur l’impossibilité de répondre tant la durée dépend du rôle de chaque assemblée ou conseil ET de la prise en compte de l’ensemble comme système interconnecté). 
        Bien entendu, dans mon esprit, les membres de toutes ces institutions (sauf pour une poignée qui seraient l’équivalent des ministères actuels par exemple, mais non désignés comme ils le sont actuellement) doivent être des gens "ordinaires" et diversifiés en parcours et expériences, c’est à dire non issus de procédures de sélection en fonction de leur élitisme supposé ou même bien réel. 
        Ah sinon, si je comprends bien vous êtes pour le ric révocatoire, une sorte d’acte pirate et démocratique.  smiley Moi aussi en fait je suis pour, pour l’ostracisme radical même, si bien entendu une large part de la population valide. 
        Sinon, quand vous écrivez "la seule véritable tentative de démocratie ayant existé", je pense que vous exagérez énormément beaucoup.  smiley  


      • 1 vote
        Garibaldi2 18 février 04:03

        @gaijin

        Ce sont les pirates qui ont inventé l’indemnisation des accidents du travail ! Il y avait un prime versée pour un bras amputé, une main amputée, un oeil perdu, pour la veuve d’un mort au combat, ... ces primes étaient déduites du butin à répartir.


      • vote
        gaijin gaijin 18 février 08:39

        @barbarello
        " Sinon, quand vous écrivez "la seule véritable tentative de démocratie ayant existé", je pense que vous exagérez énormément beaucoup
        en effet j’aurais du écrire " tentative de véritable démocratie"
        mais si vous en connaissez d’autres je suis preneur ....


      • vote
        barbarello 18 février 11:48

        @gaijin

        C’est quoi une "véritable démocratie" pour vous ? Un système dans lequel tout membre d’une communauté vote sur chacune des lois et décisions à prendre, c’est ça ? Je crois que c’est un peu plus compliqué tout de même une "véritable démocratie", ou une "bonne démocratie", surtout si on prend en compte les échelles ce que vous ne semblez pas faire.
        Il y a à ma connaissance plein d’expériences dans l’histoire et je ne les connais pas toutes sans aucun doute  qui tendent vers Démocratie ; de toutes sortes ; et donc pas seulement du genre de ce que vous appelez "véritable démocratie". 


      • 6 votes
        Nicosan 16 février 20:31

        OK. Ce que j’ai entendu, c’est que la police est là pour protéger les institutions, et obéissent aux consignes et aux ordres de leur hiérarchie, sans ce poser de questions.

        Cela signifie très clairement que, dixit ce syndicaliste, quand ils recevront l’ordre de tirer dans le foule à balles réelle avec leurs armes de service, ils le feront sans hésiter.

        C’est noté.


        • 6 votes
          Duke77 Duke77 17 février 00:45

          Vous avez raison. Dommage que cette journaliste n’ait pas montré les videos où on voit clairement le double jeu des flics lors des récentes manifs. Notamment celle où un type est filmé en train de lancer un projectile dans une vitrine, se fait attraper par un crs, qui commence à l’interpeler alors que ce "casseur" fait un signe du genre "moi je suis avec vous", et alors un collègue du CRS le rejoint pour lui dire de le relacher et le type se barre par une rue adjacente. Ou alors les gens derrière une vitrine qui filment la rue et voient soudainement un flic balancer un projectile vers eux. Des videos comme ça, y en a des tas. Preuve qu’effectivement, il y a des montages de scènes de casse avec la collaboration des flics pour donner de belles images de violence à passer en boucle à la TV (et attirer les fouteurs de merde qui n’attendent que ça pour prendre parti pour le chaos). Les scènes violentes stimulents les délinquants qui viennent alors se joindre à la fête. Vieille technique d’enculés de politicards au courant des ficelles de l’ingénierie sociale... Ce type dans la video, qui semble anormalement gentil pour un policier (ils ne vous parlent pas sur ce ton quand ils vous contrôlent sur la route, on est d’accord), n’aurait pas pu servir son explication hypocrite sur le sujet si l’équie de LTV avait mieux préparé son interview. L’histoire des flics déguisés en casseurs pour détecter les violence de l’intérieur... C’est un écran de fumée ! IL Y A DES CASSEURS MIS EN SCENE POUR LA TV avec la collaboration des forces de l’ordre ! On a même la fameuse video de la journaliste BFM qui annonce des violence en ouverture de son reportage sur les champs élysées et qui est rejoint par un filet jaune qui prend la parole pour dire qu’elle raconte n’importe quoi et qu’il n’y a aucune violence. La cruche se tait alors. Dommage aussi que l’animatrice de la video n’ait pas montré toutes ces scènes où l’on voit clairement que les flics se font plaisir à abuser de leurs droit de violence légal ! Lle jeune qui se fait tabasser par 6 crs et qui témoigne ensuite de l´hopital par exemple. Il y en a des tonnes depuis le temps ! Franchement, j’aurais eu ce gars, soi-disant représentant d’une faction policière en face de moi, je l’aurais pas laissé nous la jouer : "y a des flics correct victimes de leur hierarchie" - dans un premier temps-, pour nous faire gober qu’ils ne visent pas la tête avec leurs flashball quand ils éborgnent des manifestants. C’est évident qu’ils visent pour faire mal pour se défouler ! D’ailleurs certains comme Drouet témoignent que des crs lui ont dit après sa mutilation : "casse-toi où on te fait l’autre oeil !". Vérifiez, tout est sur le net. Soyons clairs : les flics ont pris leur parti, en grande majorité, celui des ripoux qui ont pris le pouvoir.


          • vote
            pepe11 17 février 04:39

            oui la seule question restante, quand l état va t il ré-ouvrir les camps pour concentrer et anéantir, la machine de brouillage est en marche et bien huilée


            • vote
              crab2011 17 février 10:26

              BRÈVES – Février 2019

              Gilets jaunes L’antisionisme prétexte de l’antisémitismesuite  :

              https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/02/breves-fevrier-2019.html


              • 1 vote
                PumTchak PumTchak 18 février 10:12

                Elise Blaise a du mal à cacher son dépit, ce qui peut se comprendre, car le syndicat France Police est le plus virulent contre le pouvoir en place.

                Ici, par exemple, il a dénoncé sans fard les violences policières dès le 30 décembre.

                C’est aussi le syndicat qui contredit régulièrement le nombre ridicule de manifestants communiqués par la place Bauveau.

                Ici, un rapide visu sur les communiqués offensifs du syndicat :https://france-police.org/

                Et pourtant Michel Thooris n’a pas pu se départir sur le plateau TV de sa langue de bois corporatiste, se défaussant sur le raisons qui appartiennent au pouvoir en place.

                Le site a aussi parfois des "ratés".

                En fin de compte, seul Alexandre Langlois, secrétaire général du syndicat VIGI Police est capable de dénoncer sans relâche sur les plateaux TV la doctrine gouvernementale de l’escalade de la violence. Avec une limite que les casseurs désignés sont l’extrême droite. VIGI Police est en effet un syndicat CGT. Et n’importe quel policier voit bien sur le terrain le mensonge et sait que les antifas sont l’instrument utile pour ruiner tout mouvement de contestation du pouvoir.

                VIGI police a une représentation dérisoire parmi les syndicats : être policier et de gauche étant quasiment un oxymore. Langlois a donc une certaine notoriété médiatique, mais pas de poids syndical pour les policiers.

                Pas beaucoup d’espoir, donc, que les flics passent de côté des GJ : dans la difficulté, la flicaille française préfère rester les nervis du pouvoir, plutôt que les défenseurs du peuple. On le voit dans les vidéos, d’ailleurs, les flics qui le souhaitent peuvent casser du manifestant pacifique comme ça les chante et ceux qui ne le font pas ne s’en désolidarisent pas.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

eliseblaise


Voir ses articles







Palmarès