• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Lorsque Étienne Chouard se lâche sur "l’Anti-France" en infiltration...

Lorsque Étienne Chouard se lâche sur "l’Anti-France" en infiltration...

Étienne Chouard nous parle ici de la finance apatride et de la destruction de la France de l'intérieur... 

Source

Tags : France Nouvel Ordre Mondial Oligarchie Etienne Chouard Sionisme Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 1 vote
    zzz'z zzz’z 10 décembre 2018 14:08

    La République étant la gestion de la chose publique, commune ; Il n’y a que les petites gens qui y adhèrent…

    Après, il y a ceux qui ont de l’empathie vraie ou simulée envers ce peuple qui soutiennent ce régime !

    Il est évident que les blindés de fric n’ont même pas à faire l’effort !


    • vote
      mat-hac mat-hac 10 décembre 2018 17:28

      Les riches de PME ont une patrie et ont même permis le mouvement des gilets jaunes. Il faut une autorisation pour squatter les ronds points.


    • 8 votes
      medialter medialter 10 décembre 2018 18:14

      @mat-hac
      Ce que j’aime bien chez toi c’est que t’es tellement foncedé que tu t’aperçois même pas que t’écris éternellement de la merde smiley


    • vote
      CoolDude 10 décembre 2018 14:33

      Rooohhhh... Encore un soutien des GJ 100% Complotiste ! AU SECOURS : ON EST CERNE !!!

      En vérité :

      Tout le monde est gentil...

      Tout le monde est gentil !!!

      Et Macron est le Roi d’une bonté lumineuse de tous les gentils de la Terre.


      • 5 votes
        edwig 10 décembre 2018 16:32

        les riches sont les barbares nomades qui pillent et mettent en esclavage les sédentaires.


        • 2 votes
          edwig 10 décembre 2018 16:40

          et point de vue des responsabilités, il faut aussi réaliser qu’une entreprise peut tuer des gens, tout ce qu’elle risque, c’est une amende...

          voir qu’elle soit mise en faillite...mais aucun être humain n’est responsabilisé de rien...

          les usa se servent énormément entreprise écran pour pouvoir faire des horreurs dans certains pays ! et puis si les horreurs sont découvertes...pas de problème on punit la vilaine entreprise en la fermant...et on en ouvre une autre à coté...c’est un truc de fou ça !

          Si on mettait en prison, les responsables de ces entreprises (voir même ses actionnaires majoritaires) au lieu de leur faire payer une "amende" croyez bien que bien des choses seraient contrôlées plutôt deux fois qu’une avant d’être mise sur le marché !


          • 2 votes
            sortec sortec 10 décembre 2018 18:23

            Chouard me fait rire quand il dit que le propos n’est pas de démissionner Macron mais de préparer une constitution. Voilà bien des paroles de "déconnecté", insensible à une volonté populaire bien naturelle. Macron sera le trophée des GJ s’ils parviennent à l’éjecter et ils l’auront bien mérité après s’être gelé les c. des jours et des jours.

            Chouard a le droit d’avoir toutes les pensées d’organisation de la politique qu’il veut mais il doit bien comprendre que le rapport à un élu, qu’il soit issu du suffrage ou du tirage au sort, reste un rapport épidermique et que le bonheur de s’être débarrassé d’un connard est un bonheur qui ne peut être différé.

            Cela me fait penser à un autre intello, encore plus pointu, qui se vantait il y a peu de considérer Macron comme un être bien plus sophistiqué que François Hollande, ainsi que son équipe qu’il nous présentait incomparable avec la précédente. A l’heure qu’il est Michel Drac -il s’agit de lui doit se cacher quelque part de peur du ridicule. Et oui on peut être un maître en géopolitique et ne pas saisir les choses simples, par exemple que Macron est une nullité stratosphérique et que le peuple n’a qu’une envie, lui botter le derrière et le foutre dehors de l’Elysée.



            • 3 votes
              Hieronymus Hieronymus 10 décembre 2018 20:07

              @sortec
              Chouard me fait rire quand il dit que le propos n’est pas de démissionner Macron mais de préparer une constitution

              les 2 sont importants, effectivement la victoire morale face à un adversaire surpuissant est la récompense de la lutte mais il faut ds la vie toujours penser à "l’après", c’est comme aux Echecs, ce qui est important c’est "le coup d’après"
              .
              le rapport à un élu ... reste un rapport épidermique et le bonheur de s’être débarrassé d’un connard ... ne peut être différé
              c’est bien vrai, il y a qq chose de jouissif, le sentiment d’une fierté retrouvée, d’avoir réussi à ridiculiser et humilier devant la Terre entière ce pantin formaté par l’oligarchie et devant nous tenir lieu de maître suprême, en même temps d’observer l’inquiétude palpable de tous ses sbires, de voir tous ses soutiens commencer à paniquer, c’est une revanche plus que nécessaire face à la honte qu’il nous infligeait du fait de ses moeurs très étranges et de ses caprices despotiques
              .
              A l’heure qu’il est Michel Drac ... doit se cacher quelque part de peur du ridicule

              il faut dire pour sa défense, que venant juste après Hollande, le Macron des premiers mois apparaissait presque potable, en tout cas plus digne de la fonction, aussi Drac n’est pas si nul que ça, il a par ex. prévu le scénario à l’italienne, tout de même une sacrée intuition, mais il reste très silencieux sur les GJ - Michel une petite vidéo d’actualité s’imposerait, non ?
              .
              le peuple n’a qu’une envie, lui botter le derrière et le foutre dehors de l’Elysée
              oh Oui Oui, lui et sa pouffe, lui et sa vioque, et la plupart de ses ministres, un tas de vieilles greluches absolument hideuses, j’avoue que ça me démange aussi
               smiley


            • 5 votes
              attilax2 attilax2 11 décembre 2018 00:52

              @sortec

              Bien d’accord avec vous ! Voir ce minable partir la queue basse sous les huées serait un bonheur incommensurable.
              Mais virer Macron pour devoir choisir un tocard équivalent dans quelques mois ne présente pas de réel intérêt à long terme si on ne change pas aussi les règles.
              Ça, je crois que les GJ l’ont parfaitement compris.
              Ils ont déjà obtenu ce qu’ils exigeaient à la base, c’est une victoire magistrale et profondément populaire. Ça faisait 15 ans qu’on n’avait pas fait reculer un gouvernement, c’est un exploit en soi. Et sans syndicats, vous noterez.
              Pour la suite, s’il y a bien UN truc qu’on doit exiger, c’est le référendum d’initiative citoyenne, qui ouvre la porte à tout le reste.

              Et plus si affinités, bien sûr smiley


            • 2 votes
              stabilob0ss stabilob0ss 11 décembre 2018 01:22

              @Zatara
              +1
              Ahah, tient vla 100 balles et un mars.
              T’es content hein ? Aller dégage...


            • 2 votes
              attilax2 attilax2 11 décembre 2018 02:42

              @Zatara

              Ben du recul sur la taxe carbu. Plus les 100 balles et le mars (mais attention, c’est nous qui les payons, pas les riches). Pour un mec qui il y a encore quelques jours annonçait qu’il ne reculerait pas, c’est ce que j’appelle une bonne claque.

              Macron a fait comme si l’évolution politique du mouvement n’existait pas, comme si un bifton de 50 allait calmer tout le monde, alors que les gens viennent de comprendre la force qu’ils ont.

              Une connerie arrogante de plus : le premier de classe continue à nous prendre pour des cons et il va continuer à se prendre des claques, jusqu’à ce qu’il tombe de son tabouret en chouinant.


            • 2 votes
              ged252 10 décembre 2018 21:10

              Moi aussi j’ai bien l’impressions que les gens qui soutiennent l’immigration, dans le but de faire disparaitre les Français ne sont pas les amis des français.

              .

              De plus en plus ça parle de génocide des blancs, et ceux qui mettent ça en place ne peuvent pas être les amis des blancs.

              .

              Ceux qui critiquent sans cesse les Français, les blancs, les chrétiens, les occidentaux, ... ceux-là ne doivent pas être des blancs ou des occidenttaux, ni les amis des blancs et des occidentaux, hien, .. à mon avis smiley


              • 1 vote
                Mr.Kout 11 décembre 2018 12:42

                @ged252

                Les blancs ne sont pas un groupe homogène, la ruine de la France vient de la guerre mené par des blancs anglo saxon pas des africains. C’est d’ailleurs depuis que cette guerre montre ses effets sur les pauvres blancs que fleurissent vos théories xénophobes.


              • 2 votes
                ged252 10 décembre 2018 21:14

                Ce qui fait chier c’est que les GJ n’ont pas encore compris le rôle des journalistes, ce sont eux, les journalistes, qui ont gérés cette crise, et qui ont négocié avec les GJ, alors qu’ils ne sont pas élus,.

                .

                Ils étaient guguenards et narquois, ces journalistes pendant ces 4 semaines.


                • vote
                  ged252 10 décembre 2018 21:15

                  goguenards


                • 1 vote
                  ged252 10 décembre 2018 21:21

                  Et vous voyez ce qui se passe en ce moment ?

                  .

                  Comme cette lopettre de Macron s’est planqué pendant 4 semaines, ainsi que tous les autres politique, maintenant on a une incruste de Macron en train de parler, sur BFM TV et CNEWS, depuis plusieurs heures, pour tenter de rattraper son absence.

                  .

                  Ce sont eux les journalistes qui gèrent tout ça, ce sont eux les véritables chefs du pays, les vrais gouvernants, car ce sont eux que les français voient toute l’année, 


                  • vote
                    stabilob0ss stabilob0ss 11 décembre 2018 01:28

                    @ged252
                    Je comprends l’idée, mais gouvernants non. Ce sont les outils comme d’autres d’un appareil omnipotent qui déploie ses tentacules, sur tout, politique, finance, média. Etat, monnaie, information. Oeuf, jambon, fromage.


                  • vote
                    Serge ULESKI Serge ULESKI 12 décembre 2018 14:01

                    Médias, classe politique et syndicats… les Gilets Jaunes ont créé un précédent : ils ont révélé au grand jour, qu’il n’était plus nécessaire d’attendre quoi que ce soit de tous ces acteurs, même si, à propos d’une de leurs revendications - "référendum d’initiative populaire et citoyen" - ce mouvement semble bien naïf.

                    Etienne Chouard qui réfléchit depuis des années sur la démocratie - il défend le tirage au sort et le référendum d’initiative populaire - obsédé par les lieux de "non pouvoir" a, pour son malheur, 50 ans de retard dans ses préconisations car il semble refuser de comprendre que le "pouvoir" n’est plus à l’Assemblée, à Matignon, à L’Elysée, au Sénat.

                    Mais alors, n’aurait-il alors jamais entendu parlé du mondialisme ou de la mondialisation sous la contrainte de laquelle tous les gouvernements européens sont placés ?

                     

                    Car enfin, qui peut bien avoir besoin d’espérer que ceux qui ont pensé "cette mondialisation et ce mondialisme" que ces derniers n’ont qu’un désir : satisfaire nos désirs : plus de salaire, plus de qualité de vie, plus d’air pur, plus d’argent pour la santé, plus de justice et plus de fraternité !

                     

                    Qui donc a pu oublier que toutes les politiques menées depuis trente ans ne recueillent l’adhésion d’aucune majorité ? La seule majorité constatée est la suivante : abstention record, vote RN (FN) et extrême gauche - majorité divisée à jamais. majorité stérile, le tout savamment orchestré et entretenue par tous les gouvernements. Et pour cause : il n’est question que de baisses des salaires, des retraites, du financement de tous les services publics, de notre protection sociale et de notre liberté d’expression. 

                    Aussi, que l’on cesse de se raconter des histoires : il n’y a qu’un modèle pour ceux qui refusent la soumission : les « Gilets jaunes » et bien évidemment « Notre dame des Landes » ; du local (fermeture école, hôpitaux, entreprises, alerte environnementale) au national… car il semblerait que la rue soit le nouveau et le dernier lieu de l’expression démocratique et de la manifestation de cette expression dans le cadre des revendications de demain.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès