• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Malgré les risques juridiques et alors que l’administration d’un rappel n’a (...)

Malgré les risques juridiques et alors que l’administration d’un rappel n’a pas été recommandée par l’AME, la 3e dose ouverte en France ?

Alors qu'on peut lire Le 27 septembre 2021 , source " 3e dose de vaccin anti-Covid : en Île-de-France, le casse-tête pour rappeler les plus de 65 ans"

Il y a quelque chose qui m'échappe ou bien quoi ? Alors que pourtant le 26 août 2021 on lisait  "3e dose de vaccin anti-Covid : la Commission n’endossera pas de responsabilité en cas de problème"

L’exécutif basé à Bruxelles a rappelé jeudi que l’Agence européenne des médicaments n’avait pas encore validé le principe d’une troisième dose, même si huit pays l’ont décidé.

Les pays membres de l’Union européenne (UE) ayant décidé de lancer des campagnes de rappel vaccinal contre le Covid-19 pourraient s’exposer à des risques juridiques accrus, dans la mesure où l’administration d’un rappel n’a pas encore été recommandée par l’Agence européenne des médicaments (AEM), a rappelé jeudi 26 août 2021 la Commission européenne.

L’AEM, régulateur européen du médicament, a fait savoir à de nombreuses reprises qu’elle ne disposait pas de données suffisantes pour pouvoir se prononcer sur l’éventuelle nécessité d’un rappel vaccinal contre le Covid-19 et son calendrier d’administration.

Les doses de rappel ne figurent pas à l’heure actuelle dans les autorisations de mise sur le marché des vaccins contre le Covid-19 et n’ont pas encore fait l’objet d’une évaluation scientifique par l’AEM faute de données suffisantes​, note la Commission européenne dans un communiqué adressé à Reuters jeudi. La responsabilité d’inclure les rappels dans les campagnes vaccinales nationales relève donc des États membres​, a précisé la Commission dans son message

L'article entier 

Pour ce troisième rappel à la vaccination forcée, puisque contre l'avis même de la commission européenne, on ne précise pas quels sont les vaccins utilisés mais je dépose ces rappels concernant Pfizer

Rappel

Rappel Questions parlementaires 13 janvier 2021  : L’Agence européenne des médicaments a octroyé une autorisation de mise sur le marché conditionnelle pour le vaccin de Pfizer/BioNTech sur la foi des données transmises par Pfizer. La Commission a négocié une option d’achat pour 2,3 milliards de doses de plusieurs candidats vaccins, mais seuls ceux de Pfizer/BioNTech et Moderna ont été autorisés sur le marché européen à ce jour.

​Or, Pfizer a été condamné à de multiples reprises aux États-Unis pour falsification de données, corruption active et versement de commissions occultes. En 2016, le laboratoire a été également condamné en Angleterre à une amende de 84,2 millions de livres pour la surfacturation du prix de son traitement contre l’épilepsie. En 1996, Pfizer avait aussi été accusé d’avoir provoqué au Nigeria la mort de 11 enfants et des dommages physiologiques sur beaucoup d’autres en testant sur eux un antibiotique. Wikileaks a révélé en 2010 que Pfizer aurait essayé de trouver des preuves de corruption contre le ministre de la justice nigérian pour le contraindre à abandonner ses poursuites​.

Ce passif et les méthodes de Pfizer ont-ils été pris en compte par la Commission lors des négociations ?

Tags : Vaccins




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 6 votes
    sirocco sirocco 28 septembre 17:55

    Il n’existe pas vraiment de risque juridique en France pour l’exécutif puisqu’il contrôle totalement l’institution judiciaire et que les magistrats (comme les "journalistes") lui sont soumis.

    Sinon au vu de ses innombrables infractions, protections abusives, pratiques illégales... la macronie serait en taule depuis des mois.


    • 2 votes
      sls0 sls0 28 septembre 18:07

      Au sujet de la bidéo :

      La maladie thromboembolique veineuse (MTEV), comprenant la thrombose veineuse profonde (TVP) et l’embolie pulmonaire (EP), survient chez 2-6/10 000 femmes en âge de procréer par an. Les facteurs hormonaux sont particulièrement importants dans cette population et associés à 50 % de ces MTEV. D’autres facteurs de risque coexistent, comme l’âge (en particulier après 35 ans).


      Dans la vidéo on parle d’un risque de 0,075 par million avec le vaccin Pfizer.


      Ca fait un risque 1333 à 4000 fois plus élevé du fait de prendre la pilule pour une femme que se faire vacciner.

      Pas sûr qu’elle ait gain de cause la miss.



      • 1 vote
        sls0 sls0 28 septembre 18:09

        @sls0
        Vidéo et non bidéo, elles sont petites les touches et il n’y a pas de correction orthographique pour prévenir.


      • vote
        Simple citoyenne Simple citoyenne 28 septembre 20:36

        Une erreur dans le titre, AEM, et non L’AEM.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès