• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manifestation contre les vaccins obligatoires - 15 octobre 2017 (...)

Manifestation contre les vaccins obligatoires - 15 octobre 2017 Paris

Une manifestation contre l'extension de l'obligation vaccinale s'est tenue ce dimanche 15 octobre à Paris, comme dans plusieurs villes de France. Les militants dénoncent la privation de liberté imposée aux parents d'enfants en bas âge. A qui appartient la vie des enfants ? à leurs parents ou au Ministre de la Santé en exercice...

© Prévention Santé - Deborah Donnier

 

Tags : Vaccins Enfance Scandale Lobby Nouvel Ordre Mondial Oligarchie Mafia Industrie pharmaceutique




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • 2 votes
    vilayat vilayat 17 octobre 18:55

    Un petit document utile pour vos contradicteurs

    La vaccination DTP est complètement inefficace . 
    La Preuve par les chiffres : 
    Les vaccins contre le tétanos et la diphtérie sont totalement inefficaces:au contraire ils augmentent la fréquence des maladies
    TETANOS
    - D’après l’OMS : Tetanos
    -Angleterre 1963 : 13 morts de tetanos
    France (20 fois plus de vaccinés) :293 morts (20 fois plus)
    (Joët Françoise - Tétanos Le mirage de la vaccination)
    - Finlande ,de 1969 à 1985 :106 cas de Tetanos, 67% de vaccinés
    dont 5 enfants et 4 sur 5 sont vaccinés
    PMID 8335151
    Demonstration du Dr Meric :http://www.alis-france.com/download...
    - Etudes demontrant l’efficacité du vaccin :O,aucune
    DIPHTERIE
    - Allemagne 39-45 : la vaccination généralisée contre la Diphtérie entraine la multiplication par 4 ou 5 des cas de diphtérie et la mortalité de 600%
    Arrêt de la vaccination en 45 dans le Reich dévasté ;quasi disparition de la maladie !!
    POLIO :
    Début du vaccin antipolio aux USA( Jonas Salk en 1955):multiplication des cas de polio par 2 ou 4 selon les états
    La maladie disparait quand on interdit les épandages de DDT
    Polio : les plus vaccinés actuellement , en Inde ,sont les plus atteints de Paralysie flasque


    • 3 votes
      njama njama 18 octobre 09:36

      “Tout est poison, et rien n’est sans poison ; ce qui fait le poison c’est la dose.” "Alle Ding sind Gift, und nichts ohn Gift ; allein die Dosis macht, das ein Ding kein Gift ist."
      Paracelse (1493-1541) ne croyait probablement pas si bien dire, c’est tout à fait le principe empirique de la vaccination qui commença par des variolisations (variolation en anglais), inoculations volontaires de la variole sur des sujets sains.

      Trois siècles après la première expérience de vaccination de masse (sur 286 personnes) menée et documentée par Zabdiel Boylston en 1721 , suivie d’autres menées par Edward Jenner un siècle plus tard, puis par Pasteur à la fin du XIX°, le principe reste toujours aussi empirique aujourd’hui, inoculations volontaires de virus vivants atténués ou inactivés sur des sujets sains, et pas même les labos savent comment marchent les vaccins, en plus que leur toxicité n’est pas évaluée.

      Un poison reste un poison, même à petites doses, et ce n’est pas en multipliant les obligations vaccinales sur des sujets sains que, faute peut-être de la détériorer par leur toxicité dans le meilleur des cas, l’on risque d’améliorer leur santé. Tout au plus peut-on espérer un certain degré d’innocuité et d’efficacité par rapport à un risque qui n’est jamais mesuré autrement que par des analyses prédictives dont l’exactitude se vérifie dans le marc de café (cf la campagne de Roselyne Bachelot, mais campagne mondiale aussi, contre le fameux virus tueur H1N1 smiley )


      • vote
        Clocel Clocel 18 octobre 09:55

        Rien ne vaut une bonne manif loupée pour faire retomber le soufflé médiatique, discréditer les opposants, leurs faire prendre conscience de leur grande solitude...

        Bientôt, il n’y aura même plus besoin de votes...

        Ils pourront dire : Voyez, il n’y a personne dans la rue, le peuple est donc d’accord ! Paf ! - Adopté !!!


        • vote
          njama njama 18 octobre 10:46

          @Clocel
          Rien ne vaut une bonne manif loupée

          Initialement elle devait avoir lieu devant le 33 Quai d’Orsay ... puis la préfecture a contraint les organisateurs d’EPVL à déplacer le lieu de la manifestation sur l’esplanade des invalides, ce qui a certainement dérouté pas mal de monde qui aurait aimé s’y rendre.

          D’autres sont prévues en novembre ...


        • vote
          njama njama 18 octobre 10:30

          @ Clocel
          Bientôt, il n’y aura même plus besoin de votes...

          Le projet de loi d’extension des vaccinations obligatoires de Mme Buzyn est inclus dans le Projet de loi de financement de la sécurité sociale 2018 qui est un package de 57 articles. Sécurité sociale : loi de financement 2018 - N° 269
          Voir dans TITRE IV >> DISPOSITIONS RELATIVES À LA BRANCHE MALADIE
          Chapitre Ier Dispositions relatives à la prévention >> Article 34
          http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/projets/pl0269/(index
          TEXTES INSCRITS À L’ORDRE DU JOUR à partir de mardi 24 octobre 2017
          Aussi, si les parlementaires peuvent inclure des amendements ils ne pourront voter qu’un seul texte, l’ensemble,
          le Projet dans sa totalité et non pas article par article.

          Quels seront les amendements déposés, quels seront ceux retenus ??? quelques députés demandent un "moratoire" pour obtenir des études complémentaires et le temps du débat, puisqu’il n’y a aucune urgence ni justifications épidémiologiques.

          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/10/02/97001-20171002FILWWW00243-vaccins-obligatoires-des-deputes-demandent-un-moratoire.php

          Elle est belle la démocratie non ? et après on nous racontera que c’est le peuple français (l’assemblée nationale) qui a donné son onction pour ces extensions ...


          • vote
            njama njama 18 octobre 10:50

            En intégrant cette loi dans le PLFSS (Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale), Madame la Ministre montre son attachement au dénigrement de la démocratie en santé.

            Cet article de loi inséré dans le PLFSS porte le nom « cavalier législatif ». Ce terme, employé pour désigner un article de loi, introduit des dispositions qui n’ont rien à voir avec le sujet traité par le projet de loi. Ces articles sont souvent utilisés afin de faire passer des lois sans éveiller l’attention de ceux qui pourraient s’y opposer.

            Le but est clairement de profiter du calendrier des travaux à venir sur ce sujet qui rend de fait difficile – et même impossible – un débat qui soit à la hauteur des enjeux : c’est-à-dire un débat qui permette aux représentants de nos assemblées de se forger une intime conviction pour un vote éclairé sur une question aussi sensible.

            Un front politique dénonçant cette manœuvre est en cours de constitution. Nous vous invitons à contacter tous vos députés et sénateurs pour les sensibiliser à cette question.

            Ce projet de loi bafoue les droits fondamentaux de chaque personne, notamment celui de la liberté thérapeutique, de la liberté de disposer de son corps, sans qu’il y ait la moindre justification épidémiologique. L’état ne doit pas se substituer à l’autorité parentale en matière de santé. Face à la défiance, la pédagogie doit primer sur la coercition.

            NOUS NE POUVONS PAS NOUS LAISSER VOLER NOTRE DROIT FONDAMENTAL A LA LIBERTÉ DE DISPOSER DE NOTRE CORPS
            source  : http://www.epvl.eu/...


            • vote
              njama njama 20 octobre 17:59

              Il n’est peut-être pas inutile de rappeler le décalage qu’il y a entre le calendrier des vaccinations qui démarre pour les enfants à l’âge de 2 mois, et, la loi !

              C’est pourtant ce qu’encourage l’officieux calendrier vaccinal, qui fonde sur le seul critère de l’âge à l’état civil, l’indication d’un acte médical aux effets de long terme qu’ils soient bénéfiques ou dangereux.

              Alors que la loi donne jusqu’à 18 mois (articles R.3111-2 et R.3111-3 du Code de la santé publique) pour les vaccins DTP, seuls obligatoires

              Code de la santé publique Partie réglementaire Section 1 : Vaccinations obligatoires.
              Article R3111-2
              La vaccination antidiphtérique prévue à l’article L. 3111-1 est pratiquée avant l’âge de dix-huit mois.

              Article R3111-3
              La vaccination antipoliomyélitique prévue à l’article L. 3111-3 comporte une première vaccination, pratiquée avant l’âge de dix-huit mois, et des rappels de vaccination terminés avant l’âge de treize ans.

              https://www.legifrance.gouv.fr/affichCode.do?idArticle=LEGIARTI000006911701&idSectionTA=LEGISCTA000006190436&cidTexte=LEGITEXT000006072665&dateTexte=20121101



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Nigari

Nigari
Voir ses articles







Palmarès