• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Manipulation de l’opinion : l’exemple Columbo
#48 des Tendances

Manipulation de l’opinion : l’exemple Columbo

Columbo est une (très bonne) série policière américaine s'étalant sur 18 saisons et 69 épisodes. Interprété par Peter Falk, le lieutenant Columbo est un policier de Los Angeles qui enquête sur des crimes commis par des membres des élites sociales et financières de la ville. Cette série mondialement connue prétend nous prouver que nul n'échappe à la loi. Nous voyons ici que la série ne montre jamais ce qu'elle prétend prouver.

Tags : Manipulation Séries




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Hijack ... Hijack ... 3 janvier 12:22

    Bof ... au moins, une série que je connais bien. Columbo, si ça a marché, c’est que c’était fait avec talent ... les acteurs, le scénario et ensuite la réalisation, dans cet ordre. Si on y ajoute une excellente musique, toujours à propos ... c’est un ingrédient de qualité en plus. Un Columbo, je pourrais le voir et le revoir (j’ai toute la collection), toujours avec le même plaisir.

    Je doute que les gens ayant suivi les feuilletons ... sont tombés dans le piège qui était de faire croire que la justice est la même pour tous.


    • 2 votes
      Prosper Prosper 3 janvier 12:40

      @Hijack ... Au-delà des résultats, il y a les intentions, ici on parle surtout des intentions des créateurs de la série (l’une de leurs intentions). Que le plan fonctionne ou pas, et s’il fonctionne dans quelles mesures il fonctionne, c’est à la limite un autre sujet.

      Il est assez évident que l’essentiel du succès est dû au fait que le personnage est attachant, que l’ambiance est prenante, que les scénarios sont bien ficelés. Mais on ne peut nier que ce genre de programmes participe d’un certain murmure, et que plusieurs téléspectateurs plus naïfs que la moyenne ont pu prendre le message de la série au premier degré.


    • 2 votes
      Hijack ... Hijack ... 3 janvier 14:39

      @Prosper

      Oui, pour les intentions ... tu as raison ; probable que les buts recherchés étaient mauvais. Dans ce dernier cas, ça ne concerne pas tout le monde, mais une minorité ... minorité qui peut tomber dans n’importe quel piège. Cela étant, possible qu’aux USA, le public soit plus naïf ... 

      Mais le succès de la série est dû à sa qualité.


    • 7 votes
      Laconicus Laconicus 3 janvier 19:35

      @Hijack ...
      "probable que les buts recherchés étaient mauvais."

      Non, ce n’est même pas probable. Quand on s’intéresse concrètement à l’origine des séries télévisées qui ont eu un certain succès, on trouve souvent simplement des créatifs qui aiment s’amuser et des producteurs qui aiment faire de l’argent. Il est vrai qu’une petite musique idéologique est toujours présente dans toute création, surtout une création collective impliquant les industries culturelles ; mais d’un autre côté il y a aussi des éléments subversifs  voire initiatiques  qui arrivent à s’y glisser. Bref, ce n’est ni blanc ni noir, ni dans les intentions ni dans les résultats. 


    • 2 votes
      Laconicus Laconicus 3 janvier 19:43

      En plus, il y a déjà une quantité faramineuse de fictions américaines qui montrent des procédures judiciaires (c’est souvent chiant à mourir mais les Zuniens adorent ça) ! Heureusement que Colombo échappe à ce marécage ! Ce n’est tout simplement pas son objet scénaristique, c’est une série qui s’inscrit dans la grande tradition intellectuelle de l’enquête policière (même si on connaît à l’avance le coupable, ce qui fait son originalité) et non dans la catégorie plus récente de la scène judiciaire, point barre. 


    • 1 vote
      Hijack ... Hijack ... 4 janvier 00:32

      @Laconicus

      Quand je vois un Columbo ... je me dis que si le quart des enquêteurs dans le monde n’avait que 10% des qualités d’enquêteur de Columbo ... le monde serait tout autre.
      L’origine des séries ... je ne l’apprends que par hasard. De plus, il n’y a pas que les séries, ni surtout pas Columbo ... quand on sait le rôle du cinéma américain dans la fabrication de l’ennemi

      Vidéo de Conesa que tu as dû voir récemment !
      .
      Et, si tu ne l’as pas ,encore vu ... je te le conseille !


    • vote
      Laconicus Laconicus 4 janvier 03:45

      @Hijack ...

      Oui, je connais la vidéo de Conesa, et il y en a eu d’autres du même genre avant celle-ci. Evidemment qu’il y a un contenu idéologique dans toutes les oeuvres d’art et parfois une idéologie d’Etat, plus ou moins dissimulée. Mais les vraies oeuvres d’art ne sont jamais univoques, elles peuvent exprimer quelque chose à un certain niveau de lecture et autre chose à un autre niveau. En revanche, plus elles sont pauvres artistiquement, plus le message est apparent, au point que ça peut être indigeste esthétiquement, comme les insupportables séries françaises bien-pensantes. 


    • 6 votes
      Hijack ... Hijack ... 4 janvier 13:34

      @Laconicus

      "En revanche, plus elles sont pauvres artistiquement, plus le message est apparent, au point que ça peut être indigeste esthétiquement, comme les insupportables séries françaises bien-pensantes". 

      Ça, c’est sûr ... plus le navet est navet, et plus il s’adresse à des navets ... le message, de plus, y est trop évident, trop voyant. Remarque ... l’actu est souvent du même niveau.


    • 1 vote
      tobor tobor 4 janvier 22:34

      On a une série policière belge plutôt récente "Unité 42" qui réuni tous les poncifs bien-pensants avec accents sur le pathos et pied au plancher pour le progressisme et encore, l’image la plus édulcorée d’un système qui fonctionne bien à part quelques déviants à coincer... Et ce qu’ils essayent de nous raconter, parmi les placements de produits, est du pur standard hollywoodien qui du coup ne colle pas culturellement même s’ils essayent de connecter tout ça à l’info locale. En gros, c’est produit par la rtbf, donc avec de l’argent publique belge même si la rtbf est plus attachée à l’Union européenne de radio-télévision qu’à l’état belge...


    • vote
      pegase pegase 3 janvier 22:44

      Columbo c’est désuet ...

      Le dernier bon policier que j’ai pu voir c’est celui ci => https://www2.filmstreaming.to/films/the-invisible-guardian-2017/

      The invisible guardian, un polar espagnol en VF, très bon avec le Basajaun en arrière plan, une sorte de bigfoot ou yeti de la mythologie du pays Basque ...

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Basajaun


      • vote
        tobor tobor 4 janvier 01:46

        @pegase
        Aaaah, le troublant mystère des voix doublées, si envoûtantes, soporifiques et familières au téléspectateur qu’il en oublierais leur côté décalé, les mots, le sens des mots plié à la synchronicité d’une bouche qui articule autre-chose...

        On ne se rend pas compte de la prouesse technique de ces gens de l’ombre, d’arriver à raconter une histoire qui tient plus ou moins la route avec dans l’adaptation même, une autre propagande idéologique à véhiculer et atmosphère cible à emphaser ou à frelater.

        Oui, il en va de même pour des sous-titre, sauf qu’on a la version de l’auteur pour comparer et la justesse d’une voix sortant d’une bouche avec son ton et dans sa langue sous la forme globale voulu par la réalisation...


      • vote
        pegase pegase 4 janvier 18:55

        @tobor
        -
        Vous l’avez vu ce film ? Je le trouve plutôt bon et bien doublé ...


      • vote
        tobor tobor 4 janvier 21:59

        @pegase
        Il se trouve en vostfr et je vais peut-être me le farcir, quoique un polar-psychologique avec bigfoot me semble un peu olé olé !
        Bien doublé ou mal doublé reste un avis très subjectif, ce qui est sûr c’est que ce n’est pas la version originale, c’est une version parmi d’autres.


      • vote
        tobor tobor 3 janvier 23:58

        Le point-de-vue de la vidéo semble fort naïf tant il est évident qu’il y a toujours une trame idéologique derrière chaque séries ou film. Les faces cachées de la psychologie et héritiers de Bernays y sont en ébullition depuis l’avènement de la télévision et d’hollywood. Et à l’époque de Columbo, c’était certes de grosses ficelles de bien-pensance, du mythe de ceci ou de cela, on est aujourd’hui face à des outils beaucoup plus aiguisés qui font avaler l’inverse de ce qu’on pense être entrain d’avaler !


        • vote
          pegase pegase 5 janvier 10:55

          @tobor
          -
          à ce sujet c’est toujours intéressant de regarder les films russes, "la mère patrie" y est toujours mise en avant .... chez nous c’est l’inverse ...


        • vote
          laertes 11 janvier 16:44

          Ce qui est bien dans Columbo c’est d’abord l’incroyable déguisement du personnage principal qui en fait un manipulateur de première catégorie. Il masque par son apparence et sa fausse naïveté ainsi que son l’infériorité feinte son incroyable capacité a tendre des pièges de toute nature au suspect. C’est un maître absolu de la manipulation intelligente qui joue sur les faiblesses crasses des individus qui se croient supérieurs. D’ailleurs et c’est ce qui fait l’intérêt principal de la série c’est l’inquiétude montante du suspect au fur et à mesure qu’il est manipulé jusqu’à commettre l’erreur fatale que tout manipulé commet quand il est stratégiquement sans le savoir en grande infériorité. Colombo c’est un jeu d’échec.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Prosper

Prosper
Voir ses articles







Palmarès