• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Matérialisme historique et dialectique - Cours de formation du PCRF (1ère (...)

Matérialisme historique et dialectique - Cours de formation du PCRF (1ère séance)

Pour bien comprendre ces notions et leurs enjeux, une excellente vidéo que je me permets de partager ici :





Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • vote
    Mervis Nocteau Mervis Nocteau 10 avril 18:18

    Je ne sais pas si on met fin à la philosophie, mais je sais qu’on ne met pas fin à la morale, et avec elle à la praxéologie ou philosophie morale. Choisir avec Épictète entre une vie brève mais intense, ou une vie longue mais plate - en somme le choix d’Achille face à l’oracle - est un choix moral, dépendant d’un complexe de valeurs, d’un complexe de mœurs. Que ce complexe soit partiellement déterminé par la sociotechnique, c’est assez clair : une cité-état grecque a infiniment plus besoin de se défendre sans craindre la mort.

    Mais vouloir une vie longue est aussi bien de morale hédoniste, et la valorisation matérialiste (dialectique ou non) d’une vie longue, est alors aiguillonnée par un tel hédonisme, surtout face au dolorisme des membres brisés. Épictète ne valorisait-il pas plutôt, au fond, une forme de courage, jusqu’à la fanfaronnade ? Sénèque se suicidera selon le même précepte stoïcien. Finalement, c’est peut-être une affaire de face (Erving Goffman) : même les chats n’aiment pas la perdre, quand on les observe se recher, en riant. L’estime de soi, la face, c’est matérialiste ou idéaliste ? La réputation, le sens de l’honneur, c’est matérialiste ou idéaliste ? Pour moi la réponse n’est pas évidente, et pourrait autant se rabattre sur un instinct éthologique du soi, de l’ordre d’un inné évolutionnairement acquis pour répondre à des besoins de survie spéciaux ...

    A la fin, il me semble aussi bien, que Marx, Engels ou Lénine "donnaient de la gueule" (et l’image illustrant cette vidéo initialement est édifiante) avec une telle formule que "la philosophie n’a fait qu’interpréter le monde, il s’agit maintenant de le transformer". Ils étalaient une grosse face bien épaisse, au plan académique. Leurs successeurs moins finauds, en firent des statues (ou de telles images illustratives), tout comme avec le Che. Tous les animaux humains comprennent cela. Ce sont des affaires de mœurs, de morale, de philosophie morale, et certes avec la "praxis" de praxéologie, on se fera "une belle gueule" qui siéra à un marxiste. Vous comprenez ?

    Maintenant, quand il parle de tous les actes qui amènent tout un chacun à en (re)produire, comment expliquer la singularité et l’émergence plus ou moins originale ? On en reviendrait au clinamen de Lucrèce ? Et cette conception marxiste ne nous renvoie-t-elle pas au traditionalisme, finalement ? Tout ce qui est tra-dition, trans-duction, inter-générationnelle et pas qu’inter-générationnelle. Il est clair qu’il faut une communauté pour cela, donc un moindre individualisme, mais pas forcément un communisme maximal non plus. C’est un peu de corporatisme médiéval sur le principe, au réaliste. A se souvenir de nos bons moments avec de bons grands-parents, aussi, ou avec des parents activement transmetteurs, démonstrateurs et coopérateurs. Le modèle archaïque, c’est la famille, le clan, la tribu.

    Pire enfin : à ne parler que de ces "actes", on essentialise un incorporel. Or, "incorporel", la notion est des stoïciens. On n’est plus si sûr d’être sur du matérialisme, comme je le disais déjà de la face. On me dira qu’il n’a pas encore parlé du matérialisme dialectique, mais alors si c’est cela, la nuance apportée par la dialectique, on comprend que dire "matérialisme dialectique" est encore-toujours bel et bien ... une face philosophique. Enfin on l’attend dans la suite, il nous en dira tant.

    Merci pour le bon soin expositif.


    • 1 vote
      rinbeau rinbeau 10 avril 20:59

      Bien ! Pourquoi Marx ne parle t’il pas de la création monétaire dans son œuvre le Capital ? Cela me pose un problème puisque au delà de la lutte des classes c’est le nerf de la guerre ! 


      • 1 vote
        Mr.Knout Mr.Knout 12 avril 10:36

        @rinbeau

        Pourquoi parlez vous de ce dont parle Marx si vous ne l’avez pas lu ?
        Marx a bien un postulat sur la monnaie, seul un acte social peut faire d’une marchandise déterminée un équivalent général, et que l’or-monnaie ne vaut comme tel que là où il a derrière lui le pouvoir de l’État.
        Vous vous demandez ici pourquoi un homme du 19eme siecle n’analyse pas la creation monetaire façon fin du 20eme siecle.


      • vote
        magatst 11 avril 14:19

        Je ne suis pas l’auteur de cette vidéo, si vous avez des questions ou des objections je vous conseille de les publié aussi sur la page youtube de celle-ci.

        Quand à la question de la création monétaire, je pense que l’analyse de Marx avant, sur la question de la valeur et de l’origine de celle-ci ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

magatst


Voir ses articles


Publicité





Palmarès