• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Mélenchon ou Bardella Premier Ministre ? | Idriss Aberkane reçoit Florian (...)

Mélenchon ou Bardella Premier Ministre ? | Idriss Aberkane reçoit Florian Philippot Idriss J. Aberkane

Mélenchon ou Bardella Premier Ministre ? | Idriss Aberkane reçoit Florian Philippot
Idriss J. Aberkane

Macron a plongé la France en 1936. En jetant, comme il s'en est vanté récemment une "grenade dégoupillée" dans les pattes de son opposition il est parvenu à ressusciter à lui seul la NUPES sous le nom désormais de "Nouveau Front Populaire", tout en atomisant Les Républicains et, sublime du sublime, en y adjoignant spontanément Glucksmann et Hollande.

Les Macronistes eux sont un peu moins enthousiastes, de Braun-Pivet qui ânonne à qui veut l'entendre que sa majorité fut celle (sic) de la responsabilité budgétaire, à Attal qui malgré un parachutage en grande douceur dans une circonscription gagnée d'avance digère mal d'avoir été écarté de Matignon dont les mauvaises langues disent déjà qu'il n'y était jamais réellement entré.

"Plutôt Hitler que le Front Populaire", le slogan revient donc à la mode alors que l'impétueux Bardella, dont la formation se résume à un assidu Bac+ Call of Duty, pourrait bien occuper la rue de Varenne dans quelques semaines.

Nous faisons le point avec Florian Philippot, Président des Patriotes, qui au delà de ses grandes compétences en analyse politique se trouve avoir décisivement contribué à "faire" Bardella et décryptera pour nous sa stratégie électorale dans la guerre des blocs qui s'annonce.

#Dissolution #Bardella #Politique #Legislatives #RassemblementNational #NouveauFrontPopulaire #FlorianPhilippot #IdrissAberkane

Tags : Elections Jean-Luc Mélenchon Florian Philippot Jordan Bardella




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    paulau 18 juin 12:37

    Le Front populaire rassemble des « démocrates » qui refusent la loi des urnes, des « pacifistes » qui promettent la violence, des « antiracistes » qui soufflent sur les braises de l ‘antisémitisme.


    • 2 votes
      amiaplacidus amiaplacidus 19 juin 09:25

      La grenade dégoupillée par Macron est en train de lui péter à la gueule. Parce que, tétanisé après l’avoir dégoupillée, il n’arrive pas à la lancer.


      • vote
        paulau 20 juin 11:07

        Au cours de cette campagne pour les législatives un argument est devenu le leitmotiv de la gauche : le RN est l’ héritier des nazis et de ceux qui ont participé en 1940-1944 à la Collaboration.

        Au sujet de la Collaboration on peut préciser : Thorez secrétaire du parti communiste a déserté et s’est réfugié en URSS. Les communistes n’ont rejoint la Résistance que quand le pacte germano soviétique est tombé à l’eau en 1941. Selon Simon Epstein, à Londres en 1940, autour du général de Gaulle, on trouve des Juifs sur-représentés par rapport à leur poids dans la population et d’ancien maurrassiens et cagoulards, c’ est à dire l’ extrême droite, eux-mêmes en surnombre par rapport à leur poids politique d’avant-guerre. source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Un_paradoxe_fran%C3%A7ais

        Sur ce sujet deux articles factuels, dont les titres sont parlants : 1) Quand la gauche collaborait. Le lien : https://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/12/10/tv-quand-la-gauche-collaborait-1939-1945_5227582_1655027.html 2 ) Quand l’extrême-droite résistait. Le lien : http://www.lemonde.fr/televisions-radio/article/2017/12/03/tv-quand-l-extreme-droite-resistait_5224002_1655027.html



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles


Publicité





Palmarès